Des études commanditées par ResMed montrent que la combinaison d’oxygène à domicile et d’une ventilation non invasive à domicile est un traitement efficace en termes de coûts pour la maladie pulmonaire obstructive chronique

Les études présentées dans le cadre de la conférence internationale ATS 2018 démontrent que la combinaison d’une ventilation non-invasive à domicile et d’une oxygénothérapie à domicile est plus efficace en termes de coûts pour les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et réduit les risques de mortalité et de réadmission à l’hôpital

SAN DIEGO--()--ResMed (NYSE : RMD, ASX : RMD) a annoncé aujourd’hui les résultats de deux analyses cliniques effectuées pour le Royaume-Uni et les États-Unis, démontrant la rentabilité d’une combinaison d’oxygénothérapie à domicile et d’une ventilation non invasive (VNI) à domicile pour les patients atteints d’hypercapnie persistante suite à une exacerbation de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) engageant le pronostic vital.

Les études d’économie de la santé portant sur l’oxygénothérapie à domicile et la ventilation mécanique à domicile (OTD-VMD), présentées aujourd’hui dans le cadre de la conférence internationale ATS 2018, mettent à profit des données antérieures démontrant l’efficacité clinique et la rentabilité du traitement OTD-VMD (autrement dit, la combinaison de l’oxygénothérapie à domicile et de VNI à domicile), comparé au traitement à l’oxygène seul.

L’étude britannique a déterminé que le traitement OTD-VMD réduisait la fréquence des exacerbations et la réadmission à l’hôpital à 28 jours. L’analyse effectuée aux États-Unis a démontré une réduction de 58,3 % des réadmissions à 30 jours pour les patients OTD-VMD comparés à ceux traités par une oxygénothérapie seule à domicile, et que l’OTD-VMD peut réellement permettre aux patients d’économiser de l’argent, tout en améliorant leur qualité de vie.

« Il est fréquent qu’une procédure ou un traitement améliore les résultats thérapeutiques des patients et leur qualité de vie, mais il est rare qu’il/elle conjugue un impact clinique significatif avec un impact économique aussi favorable que dans le cas de l’OTD-VMD », a déclaré Carlos M. Nunez, M.D., directeur médical de ResMed. « Ces conclusions sont des nouvelles très positives pour les personnes atteintes de MPOC qui pourraient bénéficier de l’OTD-VMD. Les économies de coûts potentielles sont un facteur de plus qui encouragera une plus grande utilisation de cette option thérapeutique. »

À propos des analyses

Rapport coût-efficacité d’une oxygénothérapie à domicile et d’une ventilation mécanique à domicile (OTD-VMD) pour le traitement de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) avec insuffisance respiratoire hypercapnique chronique à la suite d’une exacerbation aiguë de MPOC, au Royaume-Uni (RU) : Cette analyse économique était basée sur l’utilisation des ressources médicales (URM) au niveau des patients, à partir de l’analyse en intention de traiter d’un essai clinique randomisé en groupes parallèles en ouvert. Des patients admis à l’hôpital pour une exacerbation de MPOC nécessitant une ventilation mécanique aiguë à domicile (également appelée ventilation non invasive ou VNI) avec hypercapnie persistante 2 à 4 semaines après la résolution d’une acidose respiratoire ont été recrutés. Les patients du bras témoin étaient autorisés à recevoir une VNI en plus d’une oxygénothérapie à domicile si le critère d’évaluation principal (réadmission à l’hôpital) était satisfait et si les critères de sécurité prédéterminés étaient enfreints (par exemple, acidose persistante et incapacité à se sevrer de VNI). L’analyse de l’URM comprenait une évaluation de l’équipement au niveau du patient (concentrateur d’oxygène et appareil VNI, maintenance et soutien inclus), les médicaments déclarés par le patient, les visites au cabinet médical, et les réadmissions à l’hôpital dues à des exacerbations. Les données de l’essai ont été utilisées pour développer un modèle économique du point de vue du Service national de Santé du Royaume-Uni. Les coûts ont été calculés en multipliant l’URM observée par les coûts unitaires standards (2017£) et résumés au niveau du patient. Les années de vie pondérées par la qualité (Quality-adjusted life years, QALY) ont été mesurées en fonction des services de santé au patient, calculés avec les coefficients britanniques et les données EuroQOL-5D de l’essai. Des analyses de sensibilité unidirectionnelles et une analyse bootstrap avec 1 000 itérations ont été effectuées.

L’analyse réalisée aux États-Unis était basée sur l’étude britannique. Les données de l’essai ont été utilisées pour développer un modèle économique du point de vue du payeur américain. Les coûts ont été calculés en multipliant l’URM observée par les coûts unitaires standard (2017$) et résumés au niveau du patient. Les QALY ont été mesurées en fonction des services de santé au patient, calculés avec les coefficients américains et les données EuroQOL-5D de l’essai. Des analyses de sensibilité unidirectionnelles et une analyse bootstrap avec 1 000 itérations ont été effectuées. Le coût incrémentiel de base/QALY obtenu était de 50 856 USD négatif.

À propos de ResMed

ResMed (NYSE : RMD, ASX : RMD), l’une des principales sociétés de santé connectée à l’échelle mondiale, compte plus de 5 millions d’appareils connectés au nuage pour la surveillance quotidienne et à distance des patients, et change la vie à chaque respiration. Ses appareils et solutions logicielles primés aident à traiter et à gérer l’apnée du sommeil, la maladie pulmonaire obstructive chronique et d’autres affections respiratoires. Son équipe forte de 6 000 personnes travaille à améliorer la qualité de vie des patients, à réduire l’impact des maladies chroniques, et à limiter les coûts des soins de santé dans plus de 120 pays. ResMed.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

ResMed
Pour les médias :
Jayme Rubenstein, +1 858.836.6798
news@resmed.com
ou
Pour les investisseurs :
David Pendarvis, +1 858.836.5000
investorrelations@resmed.com

Contacts

ResMed
Pour les médias :
Jayme Rubenstein, +1 858.836.6798
news@resmed.com
ou
Pour les investisseurs :
David Pendarvis, +1 858.836.5000
investorrelations@resmed.com