Cytox signe un accord de collaboration avec Mayo Clinic pour tester des approches génétiques novatrices permettant d'évaluer le risque d'Alzheimer

Importante recherche collaborative en vue d'une approche pionnière pour l'évaluation des risques polygéniques

OXFORD, Angleterre & MANCHESTER, Angleterre--()--Cytox, un chef de file des médicaments de précision mettant aujourd'hui sur le marché des approches d'évaluation des risques polygéniques pour analyser les risques génétiques de développer la maladie d'Alzheimer et d'autres affections neurologiques, a annoncé avoir signé un accord de collaboration avec Mayo Clinic pour tester et mettre au point de nouveaux algorithmes exclusifs liés au diagnostic et au pronostic de la maladie d'Alzheimer.

Dans le cadre de cet accord, Cytox évaluera le risque génétique de développer la maladie d'Alzheimer à l'aide de ses approches commercialement disponibles élaborées pour être utilisées sur la plateforme d'instruments multicanal Thermo Fisher Scientific Applied Biosystems™ GeneTitan™, en plus de nouvelles approches en train d'être mises au point. Le centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer de Mayo Clinic fournira des échantillons de biobanque de participants classés comme cliniquement sains, atteints d'un léger trouble cognitif ou atteints d'une forme légère de la maladie d'Alzheimer, avec des données amyloïdes d'imagerie PET (tomographie par émission de positons). Le génotypage des échantillons d'ADN sera réalisé par le partenaire de services américain de Cytox, AKESOgen, une société intégrée de génomique, génétique et de biobanque et un leader des médicaments de précision basé à proximité d'Atlanta, dans l'État de Géorgie.

« La biobanque Alzheimer de Mayo Clinic représente une énorme opportunité de recherche, non seulement pour les milliers d'échantillons sanguins qu'elle possède, mais aussi pour les annotations cliniques accompagnant les échantillons », déclare Dr Richard Pither, CEO de Cytox. « En travaillant en étroite collaboration avec Mayo Clinic et ses chercheurs, nous espérons valider de manière plus poussée la performance de nos approches actuelles pour l'évaluation du risque génétique de la maladie d'Alzheimer, et mettre au point de nouvelles méthodes de précision plus ciblées. Nous espérons que les données générées par cette collaboration permettront l'identification d'une notation prédictive du risque polygénique pouvant ensuite être appliquée à d'autres groupes pour des études ultérieures, comme des essais cliniques, qui pourraient bénéficier d'une stratification sur la base du risque de développer la maladie. Nous projetons à l'avenir de mettre à disposition des médecins et des patients les produits et services découlant de cette collaboration. »

Le récent regain d'intérêt et l'augmentation des financements en faveur de la recherche sur la maladie d'Alzheimer sont reflétées dans la loi budgétaire 2018 Omnibus aux États-Unis, qui comprend 414 millions de dollars de nouveaux financements pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer, soit une hausse de 30 %.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Cytox Limited
Richard Pither, CEO, +44 (0)1865 338018
richard.pither@cytoxgroup.com
www.cytoxgroup.com

Contacts

Cytox Limited
Richard Pither, CEO, +44 (0)1865 338018
richard.pither@cytoxgroup.com
www.cytoxgroup.com