A.M. Best a une perspective stable sur le segment français de l’assurance non-vie

LONDRES--()--A.M. Best a une perspective stable sur le segment français de l’assurance non-vie. Pour A.M. Best, les assureurs français non-vie ont démontré des modèles d’activité robustes aux profils généralement bien diversifiés dans un contexte de concurrence forte, de pressions sur les marges techniques et de taux d’intérêt qui restent bas. Les fondamentaux de crédit des assureurs sont soutenus par de solides bilans, les fonds propres étant renforcés par des bénéfices résilients malgré une conjoncture opérationnelle difficile. Les récentes réformes législatives visant à mieux protéger les assurés ont introduit de nouveaux défis pour l’industrie et renforcé l’environnement concurrentiel dans certains segments clé du marché.

Un nouveau Briefing A.M. Best « Perspective de marché : France non-vie » indique que dans un contexte d’expansion économique modeste, la croissance du secteur de l’assurance non-vie est restée limitée, autour de 2 % par an depuis 2013. Les pressions économiques et concurrentielles, qui se traduisent par des conditions de tarification difficiles, ont pesé sur la performance de souscription des assureurs, avec un ratio combiné non-vie restant autour de 100 % depuis 2007 (hors santé). La performance globale du marché est néanmoins restée relativement stable pendant cette période.

A.M. Best considère favorablement l’amélioration des taux de prime sur le marché, les premières estimations indiquant des augmentations en automobile et en habitation autour de 2 % à 3 % pour 2018. En revanche, si l’on prévoit que les augmentations tarifaires vont dépasser l’inflation, il est peu probable qu’elles soient suffisantes pour compenser l’augmentation de la charge des sinistres dans les domaines tels que l’automobile, qui pèse sur la rentabilité du secteur depuis quelques années.

A.M. Best prévoit que les bilans des assureurs resteront robustes, avec des bénéfices opérationnels résilients venant renforcer les fonds propres, et des politiques d’investissement conservatives soutenant les capitalisations ajustées au risque. A.M. Best note également que les bilans, dans la plupart des cas, sont bien protégés de la volatilité dérivant des risques de pointe. Ceci est dû à l’existence du régime de catastrophes naturelles avec la protection dédiée offerte par le réassureur national, la Caisse Centrale de Réassurance, qui, bien qu’elle soit optionnelle, présente l’avantage d’être accompagnée d’une garantie d’État illimitée.

Pour accéder à un exemplaire gratuit de ce dossier, veuillez consulter http://www3.ambest.com/bestweek/purchase.asp?record_code=272129.

A.M. Best est la source la plus ancienne et la plus respectée de notation et d'information du secteur de l'assurance. Pour en savoir plus, consultez www.ambest.com.

Copyright © 2018 par A.M. Best Rating Services, Inc. et/ou ses affiliées.
TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Contacts

A.M. Best
Alex Rafferty, ACA, +44 20 7397 0285
Analyste financier senior
alex.rafferty@ambest.com
ou
Ghislain Le Cam, CFA, FRM, +44 20 7397 0268
Directeur, Pôle analytique
ghislain.lecam@ambest.com
ou
Yvette Essen, +44 20 7397 0322
Directrice, Recherche, communications
& médias – EMEA
yvette.essen@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +44 20 7397 0280
Directeur, Développement du marché et
communications
edem.kuenyehia@ambest.com

Contacts

A.M. Best
Alex Rafferty, ACA, +44 20 7397 0285
Analyste financier senior
alex.rafferty@ambest.com
ou
Ghislain Le Cam, CFA, FRM, +44 20 7397 0268
Directeur, Pôle analytique
ghislain.lecam@ambest.com
ou
Yvette Essen, +44 20 7397 0322
Directrice, Recherche, communications
& médias – EMEA
yvette.essen@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +44 20 7397 0280
Directeur, Développement du marché et
communications
edem.kuenyehia@ambest.com