Banque Palatine: Résultats 2017 : une année record pour la conquête et résilience financière confirmée

Après un Plan Impulsions 2014-2017, la Banque Palatine présente ENVOL, sa nouvelle trajectoire stratégique 2018-2020

PARIS--()--Regulatory News:

Pour Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine : « Les objectifs commerciaux du plan IMPULSIONS ont été dépassés grâce à la mobilisation constante des équipes au cours de ces quatre années. Grâce à elles, la Banque Palatine a progressé de 30 % sur son cœur de cible « ETI », elle a réussi sa percée en gestion privée en multipliant par 2,5 sa conquête.

Sa notoriété spontanée s’est accrue respectivement de 13 et 15 % sur ses deux marchés au cours du plan Impulsions, grâce notamment à la progression des opérations à forte valeur ajoutée au service des clients. La Banque a engagé une première phase de modernisation et a investi fortement dans des formations pour fédérer ses managers et ses équipes. L’année 2017 est un parfait résumé du plan Impulsions : une conquête record et des résultats financiers solides. La Banque est prête pour ouvrir un nouveau chapitre de son histoire ».

Résultats commerciaux 2017 : nouveaux records sur les deux marchés

  • Au 31 décembre 2017, les encours de crédits* totaux au bilan (entreprises et clientèle privée) de la Banque Palatine s’élèvent à 8,7 Mds € (+6,9 % vs 2016).
  • Les encours d’épargne** s’établissent à 16,5 Mds€ (stable vs 2016) du fait de la stratégie de maîtrise du coût du passif clientèle, décidée par la Banque dans le contexte de taux d’intérêt négatif.

Le marché des ETI : un objectif de conquête dépassé

En 2017, la Banque Palatine a poursuivi son développement sur le marché des ETI avec une progression très soutenue pour la conquête « cœur de cible » (entreprises au CA supérieur à 15 M€). Elle établit un nouveau record avec 317 nouvelles entrées en relation (+3,6 % vs. 2016), supérieur à l’objectif annuel (+ 13 %).

La Banque Palatine, grâce à son offre globale de solutions de financement, continue à apporter son soutien à l’économie française. Les encours de crédits aux entreprises ont progressé sensiblement cette année de 7,5 % pour s’élever à 7 102 M€.

La production de financement moyen long terme a été dynamique sur l’ensemble des typologies de crédits, en croissance de près de 20 % à 1 831 M€.

A noter la montée en puissance de la plateforme de syndication avec une augmentation du montant placé qui s’élève à 409 M€ vs 291 M€ en 2016.

Les encours de ressources bilancielles confiées par les entreprises diminuent de 3,9 % en 2017 pour s’élever à 10 028 M€, conformément à la stratégie d’ajustement poursuivie par la Banque Palatine dans un contexte de taux négatif.

La clientèle privée : conquête record

La conquête des clients privés « cœur de cible » (particuliers confiant plus de 50 K€ de placements à l’entrée en relation) a battu une nouvelle fois un record avec plus de 1200 comptes ouverts (+ 16 % vs 2016). La conquête sur ce segment a été multipliée par 2,5 depuis 2013.

Le développement net de ses ressources financières et bilancielles se poursuit sur ce marché, avec un total d’encours d’épargne de 4 453 M€ à fin 2017, en progression de 2,4 % vs 2016. Les encours de crédit immobilier progressent de 4,5 % et atteignent 1,46 Mds€ à fin 2017.

*Encours de fin 2017 pour les crédits
**Encours moyens de décembre 2017

Les filiales

La filiale de gestion d’actifs, Palatine Asset Management, a réalisé un résultat net de 10,6 M€, en léger retrait vs. 2016. Les encours gérés s’élèvent en fin d’année à 4,3 Md€, en hausse de 12,8 %.

Le résultat après impôts de la filiale Ariès Assurances, qui intervient dans la protection sociale collective ainsi que dans l'élaboration de couvertures de retraite sur mesure, s’établit au 31 décembre 2017 à 0,1 M€.

Résultats financiers 2017 : des résultats solides

     

Résultats financiers* consolidés de la Banque Palatine au 31/12/2017 (1)

(En millions d’€)   31/12/2016   31/12/2017   Variation
Produit net bancaire 318,1 319,2 + 0,33 %
Résultat brut d’exploitation 118,9 112,7 - 5,3 M€
Résultat d’exploitation 72,9 73,2 + 0,3 M€
Résultat net part du Groupe(2) 46,3 45,9 -1 %
Coût du risque -46,0 -39,5 -6,5 M€

Coefficient d'exploitation

62,6 % 64,7 % -2,1 %
Ratio de solvabilité Tier One 7,85 % 8,3 %

Bilan (En millions d’€)

 

Actif

15 337,7 14 767,5
Passif   15 337,7   14 767,5    

P érimètre de consolidation :

(1) Sociétés contrôlées : Banque Palatine, Palatine Asset Management et Ariès Assurances

Société sous influence notable: Conservateur Finance

(2) après IS

*Le conseil d’administration de la Banque Palatine, présidé par Laurent Roubin, a examiné et arrêté les comptes le 8 février 2018. Ces résultats sont en cours de certification par les commissaires aux comptes.

Le produit net bancaire (PNB) 2017 s’élève à 319,2 M€ (+ 0,33 % par rapport à 2016) et s’est montré particulièrement résilient dans le contexte de taux actuel. Les bonnes performances des commissions de crédits et de la tarification clientèle expliquent notamment la résistance du PNB en 2017.

A 64,7 %, le coefficient d’exploitation 2017 est, comme prévu, en augmentation, principalement dû à la poursuite des investissements nécessaires à la modernisation, prévus dans le plan stratégique IMPULSIONS.

En 2017, le Résultat brut d’exploitation (RBE) est de 112,7 M€ contre 119 M€ au 31.12.2016. Le coût du risque est en nette diminution et s’établit à 39,5 M€ contre 46 M€ en 2016 (soit – 14,3 %).

Le résultat net consolidé (après IS) 2017 atteint 45,9 M€ (-1 % vs. 2016), en léger retrait par rapport à 2016.

Le CERC (couverture des crédits par les dépôts de la clientèle) est de 104,7 % en 2017 (contre 91,2 % en 2016), démontrant la capacité de la Banque Palatine à assurer le financement de l’économie, tout en préservant ses équilibres de bilan.

LA BANQUE PALATINE PRESENTE « ENVOL » SON NOUVEAU PLAN STRATEGIQUE 2018-2020

Pour Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine : « ENVOL va accélérer la modernisation et la transformation de la Banque, grâce notamment à la migration vers un nouveau système d’information, EQUINOXE, également utilisé par les Banques Populaires. C’est un investissement structurant de plus de 50 M€ qui renforce notre ancrage au sein du groupe BPCE. EQUINOXE permettra d’amplifier la montée en gamme pour faire de la Banque Palatine, en 2020, une banque agile, digitalisée pour être encore plus relationnelle avec les dirigeants et la clientèle privée. La Banque conjuguera excellence opérationnelle et excellence relationnelle au service de ses clients et elle montera en gamme dans ses services et conseils apportés aux clients ».

Les cinq grandes orientations stratégiques, 23 projets

1. Accélérer le développement et adapter le modèle de distribution
2. Renforcer l’efficience opérationnelle
3. Miser sur le capital humain et viser l’excellence
4. Conforter l’engagement de la Banque Palatine dans la société
5. Développer les synergies au sein du groupe.

D’ici 2020, ENVOL fera de la Banque Palatine :

Une banque spécialisée et banque conseil de référence pour les ETI, Services à valeur ajoutée pour les ETI grâce à une offre globale de solutions et d’expertises (corporate, salle des marchés, international, immobilier…) : Offre haut de bilan et M&A, Offre d’arrangements, lancement d’une offre d’accompagnement à la transformation digitale des ETI (dont financement).

  • Accompagnement des dirigeants à chaque moment clé en proposant une offre de financement sur-mesure.

Une banque conquérante, en dialogue stratégique constant avec les dirigeants pour développer les synergies entre l’approche corporate et la banque privée.

Une banque montée en gamme offrant, au-delà de la gestion privée et de la banque privée, des services de gestion de fortune et de familly office.

  • Nouveau cœur de cible : les particuliers pouvant confier 100 K€ d’avoirs ou avec 100 K€ de revenus / foyer
  • Gamme des services considérablement étoffée : mise en place de la gestion sous mandat en synergie avec la filiale Palatine Asset Management ; solutions différenciantes et innovantes : offres d’immobilier en direct, private equity, offre de placements structurés sur-mesure en lien avec la salle des marchés, offre de fonds ISR.

Une banque qui aura réussi sa transformation, grâce à la migration informatique sur EQUINOXE, le SI utilisé par les Banques Populaires, étape indispensable à sa modernisation et sa digitalisation.

  • Simplification des processus
  • Culture projet
  • Augmentation de l’efficacité opérationnelle, au service de la qualité client
  • Parcours client dématérialisé.

Une banque dont les capacités commerciales seront renforcées avec un modèle de distribution exploitant l’ensemble des outils et canaux digitaux disponibles. Un nouveau format d’agences sera également déployé.

Une banque engagée dans le développement de son capital client et humain et citoyenne avec la création de la Fondation des ETI

Une banque communicante avec un positionnement singulier et une image de marque forte.

Des objectifs commerciaux chiffrés

  • + 15 % de croissance pour la clientèle PME-ETI « cœur de cible »
  • + 4 % de croissance pour la clientèle privée « nouveau cœur de cible »
  • 33 % de clients en double relation « entreprises » / « privée »
  • + 11 % de croissance de clients confiant 1 M€ d’avoirs financiers
  • 50 opérations d’arrangements.

La trajectoire financière pour 2020

Produit net bancaire (PNB) : 345 M€

Résultat brut d’exploitation : 123,9 M€

Coefficient d’exploitation : 64,1 %

Résultat net : 56,7 M€

ANNEXES

Bilan IMPULSIONS 2014-2017

Des résultats commerciaux au rendez vous,une conquête record sur les deux marchés :

   
    Objectifs   Réalisé
Conquête ETI 15-500 M€   1 000   1063
SOLUTIONS DE FINANCEMENT   6 000 M€   6 456 M€
PRODUCTION CREDOCS   3 965 M €   4 146 M€

CONQUÊTE CLIENTS PRIVÉS AVEC
AVOIRS > 50 K€

  3 769   3 926

CONQUÊTE CHEFS D’ENTREPRISES
(brut-nbre)

  1 432   1 829
 

Trajectoire financière :

Des résultats financiers résilients dans un contexte adverse

   
    Objectifs   Réalisé
Produit net bancaire   339 M€   319,2 M€
Résultat brut d’exploitation   140 M€   112,7 M€
Coefficient d'exploitation   58.5%   64,7 %
Coût du risque   -29,0 M€   -39,5 M€
Résultat Net   71,6 M€   45,9 M€
 

Contacts

Banque Palatine

Contacts

Banque Palatine