Rimini Street annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’ensemble de l’exercice 2017

Chiffre d’affaires net trimestriel de 57,9 millions de dollars, en hausse de 24 % en glissement annuel

Chiffre d’affaires net de 212,6 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice, en hausse de 33 % en glissement annuel

Bénéfice brut de 61 % pour l’ensemble de l’exercice, en hausse par rapport aux 58 % de 2016

Résultat d’exploitation de 22 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice, en hausse de 58 % en glissement annuel

La Société comptait 1 566 clients actifs à la fin de l’exercice, soit une hausse de 28 % en glissement annuel

LAS VEGAS--()--Rimini Street, Inc. (Nasdaq : RMNI), fournisseur mondial de produits et services liés aux logiciels d’entreprise, et le fournisseur numéro un de support tiers pour les produits logiciels Oracle et SAP, a annoncé aujourd’hui ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l’exercice complet clos le 31 décembre 2017.

« Le quatrième trimestre a été un nouveau trimestre record en termes de chiffre d’affaires et le 48e trimestre consécutif de croissance du chiffre d’affaires pour Rimini Street », a déclaré Seth A. Ravin, cofondateur et PDG de Rimini Street. « Au niveau mondial, nous continuons d’observer une demande croissante pour nos produits et services de support de logiciels d’entreprise. Nos offres actuelles couvrent un marché potentiel représentant plus de 30 milliards de dollars en dépenses annuelles consacrées aux services informatiques. Avec des dépenses mondiales annuelles dépassant les 160 milliards de dollars pour les logiciels et les services de maintenance, et compte tenu des dépenses supplémentaires liées aux services informatiques adjacents, Rimini Street entrevoit une opportunité considérable de croissance continue pour les années à venir. En tant que leader mondial du support et de la maintenance indépendants, nous sommes en bonne position pour poursuivre notre croissance grâce à des ventes et à des investissements marketing supplémentaires, ainsi qu’à l’expansion vers de nouveaux pays, produits et services. »

« Le chiffre d’affaires atteint au quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’exercice 2017 a dépassé nos prévisions les plus optimistes, ceci s’expliquant par une demande mondiale croissante pour nos produits et services et par l’exécution opérationnelle des ventes et de la prestation de services », a confié pour sa part Tom Sabol, directeur financier de Rimini Street. « En plus de nous focaliser sur la croissance des revenus et l’expansion des bénéfices bruts, nous nous concentrons également sur différents objectifs, notamment la réduction de la dette totale, la réduction du coût du capital et l’amélioration des flux de trésorerie disponibles, car nous pensons que cela nous permettra d’investir davantage dans la croissance et d’atteindre à terme la rentabilité en vertu des PCGR. »

Développements récents concernant les litiges

Le 8 janvier 2018, la Cour d’appel des États-Unis a rendu une décision favorable en faveur de Rimini Street. La Cour d’appel a annulé certaines décisions rendues en faveur d’Oracle pendant et après l’affaire Oracle contre Rimini Street en 2015. Le Cour d’Appel a également annulé d’autres décisions, notamment l’ensemble des réclamations et jugements à l’encontre de M. Ravin, ainsi qu’une injonction qui avait déjà été suspendue par la juridiction d’appel. Rimini Street va chercher à obtenir un remboursement, dont le montant pourrait aller jusqu’à 50,3 millions de dollars, du paiement précédemment versé à Oracle suite au jugement. D’après les estimations actuelles de Rimini Street, Oracle pourrait rembourser environ 21 millions de dollars au deuxième trimestre de 2018, et la société s’attend à présent à ce que le reste du montant soit remboursé avant la fin 2018. Les montants remboursés à Rimini Street par Oracle seront utilisés pour rembourser sa dette impayée liée à sa facilité de crédit bancaire. Une fois que tous les recours auront été épuisés et après déduction de tous les frais de renvoi et d’appel, une partie du produit reçu devra être utilisée pour rembourser la compagnie d’assurance qui a payé une partie des frais de justice.

En ce qui concerne la réclamation que Rimini Street a déposée à l’encontre d’Oracle (Rimini Street contre Oracle), la Cour a autorisé Rimini Street à donner suite à sa plainte modifiée contre Oracle, demandant un jugement déclaratoire de non-violation des droits d’auteur, ainsi qu’à poursuivre sa plainte contre Oracle pour interférence intentionnelle dans les relations contractuelles et violation des lois sur les pratiques commerciales déloyales, en vigueur en Californie et au Nevada. L’affaire ne devrait pas être jugée avant 2020, au plus tôt.

Points financiers marquants du quatrième trimestre 2017

  • Le chiffre d’affaires net s’est élevé à 57,9 millions de dollars pour le trimestre, soit une hausse de 24 % comparé aux 46,7 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent.
  • Les recettes d’abonnement annualisées se sont chiffrées à 231,6 millions de dollars pour le trimestre, ce qui représente une hausse de 24 % par rapport aux 186,9 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent.
  • La société comptait 1 566 clients actifs au 31 décembre 2017, soit une hausse de 28 % par rapport au chiffre de 1 226 clients actifs au 31 décembre 2016.
  • Le pourcentage de bénéfice brut a été de 57 % pour le trimestre, par rapport à 59,4 % pour la même période de l’exercice précédent.
  • Le résultat d’exploitation s’est élevé à 4,3 millions de dollars pour le trimestre, par rapport à 37,9 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent. Ce bénéfice d’exploitation comprend des recouvrements de montants d’assurance s’élevant à 5,2 millions de dollars et 47,4 millions de dollars, respectivement liés aux litiges pour le quatrième trimestre de 2017 et de 2016. Le résultat d’exploitation hors PCGR a été de 5,6 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à une perte d’exploitation hors PGCR de 3,3 millions de dollars à la même période l’an dernier.
  • La perte nette imputable aux détenteurs d’actions ordinaires s’est établie à 3,9 millions de dollars, soit une perte nette diluée de 0,07 dollars par action, sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation, s’élevant à 55 millions, par rapport au bénéfice net attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires de 14,1 millions de dollars. Soit un bénéfice dilué de 0,31 dollars par action, sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation s’élevant à 45,3 millions pour la même période de l’exercice précédent. La perte nette hors PCGR imputable aux détenteurs d’actions ordinaires, pour le trimestre s’est établie à 8,5 millions de dollars, comparativement à 15,4 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent.
  • Le BAIIA ajusté pour le trimestre a été positif à 6 millions de dollars, par rapport à un BAIIA ajusté négatif de 3,9 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent.

Points financiers marquants de l’exercice 2017

  • Le chiffre d’affaires net s’est élevé à 212,6 millions de dollars pour l’exercice complet 2017, en hausse de 33 % par rapport aux 160,2 millions de dollars de l’année 2016.
  • Le taux de rétention des revenus a été de 93 % pour la période de 12 mois se terminant le 31 décembre 2017.
  • Le pourcentage de bénéfice brut a augmenté, passant à 61 % pour l’ensemble de l’exercice 2017, comparé aux 58,1 % de 2016.
  • Le résultat d’exploitation a atteint 22 millions de dollars pour l’exercice 2017, comparativement à 13,9 millions de dollars pour l’exercice 2016 ; le bénéfice d’exploitation hors PCGR s’est lui établi à 29,8 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice 2017, contre une perte de 12 millions de dollars pour l’exercice 2016.
  • La perte nette imputable aux détenteurs d’actions ordinaires s’est établie à 53,3 millions de dollars, soit une perte nette diluée de 1,65 dollars par action, sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation s’élevant à 32,2 millions pour l’ensemble de l’exercice 2017, par rapport à la perte nette imputable aux actionnaires ordinaires de 22,9 millions de dollars. Soit une perte nette diluée de 0,95 dollars par action, sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation s’élevant à 24,3 millions pour l’ensemble de l’exercice 2016. La perte nette hors PCGR imputable aux détenteurs d’actions ordinaires s’est établie à 32,9 millions de dollars, comparativement à 35,1 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice 2016.
  • Le BAIIA ajusté pour l’ensemble de l’exercice 2017 a été positif à 32,1 millions de dollars, contre un BAIIA ajusté négatif de 12 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice 2016.

Les rapprochements des mesures financières hors PCGR à leurs mesures financières PCGR plus directement comparables, établis dans ce communiqué de presse sont fournis dans les tableaux financiers inclus à la fin de ce communiqué de presse. Une explication de ces mesures et de la façon dont elles sont calculées est également fournie sous la rubrique « À propos des mesures financières hors PCGR et de certains indicateurs clés ».

Faits saillants de la Société pour le quatrième trimestre 2017

  • A achevé la fusion avec GP Investments Acquisition Corp., et a commencé à négocier en tant que société publique sur le Nasdaq sous le symbole « RMNI » le 11 octobre 2017.
  • A obtenu sept récompenses Golden Bridge Awards pour 2017, notamment le prix « IT Company of the Year”, en plus de nombreux prix récompensant l’excellence de son service clients.
  • A été reconnue par les One Planet Best in Business and Professional Excellence Awards qui ont décerné trois prix à la Société, dont : « Company of the Year » et « Most Innovative Service of the Year »
  • A effectué des présentations lors de 16 événements destinés aux directeurs informatiques, aux informaticiens et aux responsables de l’approvisionnement dans le monde entier, notamment le Gartner IT Symposium à Orlando en Floride, au Brésil, au Japon, en Australie et en Espagne, ainsi que l’IDC CIO Summit en Malaisie.

Réalisations et faits marquants pour l’exercice complet 2017

  • A investi dans sa croissance et son expansion mondiale, avec notamment le lancement de la filiale française de la Société, Rimini Street SAS, accompagné de l’ouverture d’un nouveau bureau à Paris et l’ouverture du Siège latino-américain élargi de la Société, à São Paulo, au Brésil.
  • A élargi la couverture de sa plateforme technologique, offrant un soutien pour six nouveaux produits de base de données, notamment IBM DB2, Microsoft SQL Server, et la famille de produits de base de données Sybase de SAP.
  • A lancé la Rimini Street Advanced Database Security, une solution de sécurité de nouvelle génération qui identifie et intercepte les tentatives d’exploitation des vulnérabilités des bases de données avant que celles-ci n’atteignent leur cible.
  • A résolu un nombre record de cas, à savoir plus de 25 000 cas d’assistance dans 61 pays, et obtenu un score de satisfaction de la clientèle, de 4,8 sur 5 (où 5 signifie « excellent »).
  • A fourni plus de 20 000 mises à jour fiscales, légales et réglementaires aux clients du monde entier via une combinaison novatrice de technologie fiscale, légale et réglementaire en attente de brevet, de méthodologie éprouvée et de processus de développement certifiés ISO 9001.
  • A été reconnue comme “Top Workplace” par le Bay Area News Group pour la quatrième fois.
  • A été citée dans la liste des « Meilleures entreprises de logiciels de la région de la baie de San Francisco » par le San Francisco Business Times, pour la deuxième année consécutive.
  • A établi un partenariat avec 55 organisations caritatives à travers le monde par le biais de la Fondation Rimini Street, apportant des contributions financières, des dons en nature et de nombreuses heures de bénévolat des employés.

Prévisions de chiffre d’affaires pour le premier trimestre 2018

La Société prévoit actuellement que son chiffre d’affaires pour le premier trimestre de l’année 2018 se situera entre 59 et 60 millions de dollars environ.

Prévisions de chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’exercice 2018

La Société prévoit actuellement que son chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’exercice 2018 se situera entre 250 et 270 millions de dollars environ.

Informations concernant le webcast et la conférence téléphonique

Rimini Street a tenu une conférence téléphonique et un webcast pour discuter des résultats du quatrième trimestre et de l’ensemble de l’exercice 2017 à 17 h, heure de l’Est / 14 h, heure du Pacifique le 15 mars 2018. Un webcast en direct de l’événement était disponible sur le site des Relations avec les investisseurs de Rimini Street, à l’adresse https://investors.riministreet.com/events-and-presentations/upcoming-and-past-events. Les participants ont pu accéder à la conférence téléphonique en composant le (855) 213-3942 aux États-Unis et au Canada, et en saisissant le code 4385768. Une rediffusion du webcast est disponible pendant au moins 90 jours.

Utilisation des mesures comptables hors PCGR de la société

Ce communiqué de presse contient certaines « mesures financières hors PCGR ». Ces mesures financières hors PCGR ne sont pas fondées sur un ensemble complet de règles ou de principes comptables. Ces informations hors PCGR sont complémentaires, et ne sont pas censées représenter une mesure de la performance conformément aux divulgations requises par les principes comptables généralement reconnus, ou PCGR. Les mesures financières hors PCGR doivent être considérées en plus des informations financières déterminées conformément à PCGR, et non pas en tant que substitut ou supérieures à celles-ci. Un rapprochement des résultats PCGR aux résultats hors PCGR est inclu dans les tableaux financiers fournis dans ce communiqué de presse. Une description et une explication des mesures financières hors PCGR sont présentées sous la rubrique « À propos des mesures financières hors PCGR et de certains indicateurs clés ».

À propos de Rimini Street, Inc.

Rimini Street, Inc. est un fournisseur mondial de services et de produits de support de logiciels d’entreprise et le fournisseur numéro un de support tiers pour les produits logiciels Oracle et SAP, sur la base du nombre de clients actifs soutenus et de la reconnaissance de firmes d’analystes du secteur. Depuis 2005, la Société redéfinit les services de support de logiciels d’entreprise avec un programme innovant et primé permettant aux titulaires de licences IBM, Microsoft, Oracle, SAP et d’autres fournisseurs de logiciels d’entreprise d’économiser jusqu’à 90 % du total de leurs coûts de support. Les clients peuvent continuer à utiliser leur version logicielle actuelle, sans qu’il soit nécessaire d’exécuter de mise à niveau pendant au moins 15 ans. Plus de 1 560 organisations du classement Fortune 500, du marché intermédiaire et du secteur public, ainsi que d’autres organisations de secteurs très divers dépendent actuellement de Rimini Street comme fournisseur de support tiers de confiance. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site http://www.riministreet.com, suivre @riministreet sur Twitter, et rejoindre Rimini Street sur Facebook et LinkedIn(IR-RMNI)

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué ne constituent pas des faits historiques, mais sont des déclarations prévisionnelles aux fins des dispositions de règle refuge de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prévisionnelles sont généralement accompagnées de mots, tels que « pourrait », « devrait », « aurait », « projette », « envisage de », « prévoit de », « croit », « estime », « prédit », « potentiel », « semble », « cherche à », « continue de », « futur », « s’attend à », « perspectives » ou d’autres mots, phrases ou expressions similaires. Ces déclarations prévisionnelles incluent, mais sans s’y limiter, des déclarations concernant nos résultats financiers cibles pour le premier trimestre et l’ensemble de l’exercice 2018, l’industrie en général, les événements futurs, les opportunités et initiatives de croissance futures, les estimations du marché potentiel total de Rimini Street, et les projections des économies réalisées par les clients. Ces déclarations sont basées sur diverses hypothèses et sur les attentes actuelles de la direction, et ne constituent ni des prédictions de la performance réelle, ni des faits historiques. Ces déclarations sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes concernant les activités de Rimini Street, et les résultats réels pourront être sensiblement différents. Ces risques et incertitudes comprennent, sans toutefois s’y limiter, les changements de l’environnement commercial dans lequel évolue Rimini Street, notamment l’inflation et les taux d’intérêt, ainsi que les conditions financières, économiques, réglementaires et politiques générales affectant le secteur dans lequel opère Rimini Street ; les évolutions défavorables des litiges ou des enquêtes gouvernementales ; le montant final et le moment de tout remboursement d’Oracle lié à notre litige ; notre capacité à refinancer la dette existante selon des conditions favorables ; tous changements dans les taxes, les lois gouvernementales et les réglementations ; les produits et les politiques en matière de tarifs de la concurrence ; les difficultés de gestion de la rentabilité de la croissance ; la perte d’un ou de plusieurs membres de l’équipe de direction de Rimini Street ; l’incertitude quant à la valeur à long terme des actions ordinaires RMNI ; ainsi que tous risques et incertitudes mentionnés dans le rapport annuel de Rimini Street déposé sur Formulaire 10-K le 15 mars 2018, sous l’intitulé « Facteurs de risque », tels que mis à jour périodiquement dans les rapports trimestriels de Rimini Street sur Formulaire 10-Q, les rapports courants sur Formulaire 8-K et les autres documents de Rimini Street, déposés auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis (« Securities and Exchange Commission »). Il se peut qu’il existe des risques supplémentaires que Rimini Street connaît actuellement ou que Rimini Street considère dans l’immédiat comme insignifiants, qui pourraient également faire différer les résultats réels de ceux contenus dans les déclarations prévisionnelles. En outre, ces déclarations prévisionnelles expriment les attentes, projets ou prévisions d’événements et de points de vue futurs de Rimini Street à la date de ce communiqué. Rimini Street s’attend à ce que ses évaluations changent en réponse à des événements et à des développements ultérieurs. Cependant, même si Rimini Street décide d’actualiser ces déclarations prévisionnelles à l’avenir, Rimini Street décline expressément toute obligation de le faire. Le lecteur est prié de ne pas considérer ces déclarations prévisionnelles comme représentant les évaluations de Rimini Street à une quelconque date postérieure à la date du présent communiqué.

© 2018 Rimini Street, Inc. Tous droits réservés. « Rimini Street » est une marque de commerce déposée de Rimini Street, Inc. aux États-Unis et dans d’autres pays, et Rimini Street, le logo Rimini Street, et les combinaisons de ces derniers, ainsi que les autres marques identifiées par le symbole TM sont des marques de commerce de Rimini Street, Inc. Toutes les autres marques de commerce demeurent la propriété de leurs propriétaires respectifs et, sauf indication contraire, Rimini Street ne revendique aucune affiliation, aucun cautionnement, ni aucune association avec tout titulaire de marque ou avec toutes autres sociétés, mentionnés dans les présentes.

 
RIMINI STREET, INC. ET SES FILIALES
Bilan consolidé condensé
(en milliers, sauf montants par action)
(Non vérifié)
ACTIFS
 
    31 décembre   31 décembre
2017 2016
Actifs à court terme :
Trésorerie et équivalents de trésorerie $ 21 950 $ 9 385
Liquidités soumises à des restrictions 18 077 18 852
Comptes débiteurs, hors provision de 51 USD et 36 USD, respectivement 63 525 55 324
Charges payées d’avance et autres   8 560     5 748  
Total des actifs à court terme 112 112 89 309
 
Actifs à long terme :
Immobilisations corporelles, nettes 4 255 4 559
Coûts d’émission de titres de créance reportés, nets 3 520 3 950
Dépôts et autres 1 565 965
Impôts sur le revenu, reportés, nets   719     595  
Total des actifs $ 122 171   $ 99 378  
 
PASSIF ET DÉFICIT DES ACTIONNAIRES
Passif à court terme :
Tranche à court terme de la dette à long terme $ 15 500 $ 24 750
Comptes créditeurs 10 137 8 839
Rémunération, avantages et commissions à payer 18 154 18 304
Autres charges à payer 22 920 18 346
Règlement d’assurance reporté 8 033 -
Responsabilité pour les dérivés incorporés 1 600 5 400
Produit constaté d’avance   152 390     137 293  
Total du passif à court terme 228 734 212 932
 
Passif à long terme :
Dette à long terme, net de la tranche exigible à court terme 66 613 63 314
Produit constaté d’avance 29 182 27 538
Responsabilité pour les bons de souscription remboursables - 7 269
Autre passif à long terme   7 943     1 835  
Total passif   332 472     312 888  
 
Déficit des actionnaires (1) :
Actions privilégiées, 0,0001 USD de valeur nominale par action. 100 000 actions autorisées ; aucune action émise et en circulation - -
Actions privilégiées convertibles RSI, 0,001 USD de valeur nominale par action. 100 486 actions autorisées, émises et en circulation en 2016 ; préférence de liquidation globale de 20 551 USD en 2016 - 19 542
Action ordinaire ; 0,0001 USD de valeur nominale. 1 000 000 actions autorisées ; 59 314 et 24 282 actions émises et en circulation au 31 décembre 2017 et 2016, respectivement 6 2
Capital d’apport additionnel 94 967 19 102
Autre perte globale cumulée (867 ) (1 046 )
Déficit accumulé   (304 407 )   (251 110 )
Total du déficit des actionnaires   (210 301 )   (213 510 )
Total du passif et du déficit des actionnaires $ 122 171   $ 99 378  
_______________________________________
(1) Lorsque nécessaire, le déficit des actionnaires a été redressé rétroactivement pour refléter le ratio d’échange par fusion, ainsi que pour la recapitalisation inverse correspondante et la conversion du stock privilégié en actions ordinaires.
 
 
RIMINI STREET, INC. ET SES FILIALES
État consolidé, condensé des résultats
(en milliers, sauf les montants par action)
(Non vérifié)
 
           
Trois mois clos le Exercice clos au
31 décembre 31 décembre
2017 2016 2017 2016
Chiffre d’affaires net $ 57 904 $ 46 737 $ 212 633 $ 160 175
Coût des produits d’exploitation   24 896     18 971     82 898     67 045  
Bénéfice brut   33 008     27 766     129 735     93 130  
Charges d’exploitation :
Ventes et marketing 19 074 19 363 66 759 72 936
Frais généraux et administratifs 9 360 12 130 36 144 36 212
Frais de litige et indemnités d’assurances à recouvrer y afférentes :
Règlement des litiges et intérêts préjugement - 214 - 2 920
Frais professionnels et autres frais de défense dans le cadre des litiges 5 447 5 514 17 171 21 379
Indemnités d’assurances à recouvrer   (5 198 )   (47 380 )   (12 311 )   (54 248 )
Total charges d’exploitation   28 683     (10 159 )   107 763     79 199  
Résultat d’exploitation 4 325 37 925 21 972 13 931
Charges hors exploitation :
Intérêts débiteurs (9 728 ) (8 336 ) (43 357 ) (13 356 )
Autres dépenses de financement de dette (3 657 ) (2 093 ) (18 361 ) (6 372 )
Gains (pertes) sur la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et des actions remboursables, nets 5 915 (1 677 ) (12 552 ) (3 822 )
Autres produits (charges), nets   (102 )   (1 122 )   320     (1 786 )
Résultat (perte) hors impôts sur le revenu (3 247 ) 24 697 (51 978 ) (11 405 )
Charge d’impôt sur le chiffre d’affaires   (676 )   (637 )   (1 319 )   (1 532 )
Résultat net (perte) (3 923 ) 24 060 (53 297 ) (12 937 )
Dividende réputé pour droit de conversion bénéficiaire des actions privilégiées RSI   -     (10 000 )   -     (10 000 )
Résultat net (perte) imputable aux détenteurs d’actions ordinaires $ (3 923 ) $ 14 060   $ (53 297 ) $ (22 937 )
 
Résultat net (perte) imputable aux détenteurs d’actions ordinaires :
De base $ (0,07 ) $ 0,58   $ (1,65 ) $ (0,95 )
Dilué $ (0,07 ) $ 0,31   $ (1,65 ) $ (0,95 )
 
Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation (1) :
De base   55 021     24 273     32 229     24 262  
Dilué   55 021     45 258     32 229     24 262  
___________________________________
(1) Les actions ont été retraitées rétroactivement pour refléter le ratio d’échange par fusion, ainsi que pour la recapitalisation inverse correspondante et la

conversion du stock privilégié en actions ordinaires.

 
 
RIMINI STREET, INC. ET SES FILIALES
Rapprochements PCGR à hors PCGR
(en milliers, sauf montants par action)
(Non vérifié)
         
Trois mois clos le Exercice clos au
31 décembre 31 décembre
2017 2016 2017 2016
Réconciliation du résultat d’exploitation (perte) hors PCGR :
 
Résultat d’exploitation $ 4 325 $ 37 925 $ 21 972 $ 13 931
Ajustements hors PCGR :
Frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents 249 (41 652 ) 4 860 (29 949 )
Dépenses de rémunération sous forme d’actions 1 047 468 2 963 2 297
Radiation des coûts de financement reportés   -     -     -     1 700  
Résultat d’exploitation (perte) hors PCGR $ 5 621   $ (3 259 ) $ 29 795   $ (12 021 )
 

Perte nette hors PCGR imputable à la réconciliation des détenteurs d’actions ordinaires :

 
Résultat net (perte) imputable aux détenteurs d’actions ordinaires $ (3 923 ) $ 14 060 $ (53 297 ) $ (22 937 )
Ajustements hors PCGR :
Frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents 249 (41 652 ) 4 860 (29 949 )
Dépenses de rémunération sous forme d’actions 1 047 468 2 963 2 297
Radiation des coûts de financement reportés - - - 1 700
Gains (pertes) sur la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et des actions remboursables, nets (5 915 ) 1 677 12 552 3 822
Dividende réputé pour droit de conversion bénéficiaire des actions privilégiées RSI   -     10 000     -     10 000  
Perte nette hors PCGR imputable aux détenteurs d’actions ordinaires $ (8 542 ) $ (15 447 ) $ (32 922 ) $ (35 067 )
 
Rapprochement du BAIIA ajusté hors PCGR :
 
Résultat net (perte) $ (3 923 ) $ 24 060 $ (53 297 ) $ (12 937 )
Ajustements hors PCGR :
Intérêts débiteurs 9 728 8 336 43 357 13 356
Charge d’impôt sur le chiffre d’affaires 676 637 1 319 1 532
Charges de dépréciation et d’amortissement   496     487     1 973     1 783  
BAIIA 6 977 33 520 (6 648 ) 3 734
Ajustements hors PCGR :
Frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents 249 (41 652 ) 4 860 (29 949 )
Dépenses de rémunération sous forme d’actions 1 047 468 2 963 2 297
Radiation des coûts de financement reportés - - - 1 700
Gains (pertes) sur la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et des actions remboursables, nets (5 915 ) 1 677 12 552 3 822
Autres dépenses de financement de dette   3 657     2 093     18 361     6 372  
BAIIA ajusté $ 6 015   $ (3 894 ) $ 32 088   $ (12 024 )
 

À propos des mesures financières hors PCGR et de certains indicateurs clés

Afin de fournir aux investisseurs et aux autres personnes un complément d’information sur les résultats de Rimini Street, nous avons divulgué les mesures financières hors PCGR, suivantes et certains indicateurs clés. Nous avons décrit ci-dessous les clients actifs, le taux de recettes d’abonnement annualisées et le taux de rétention des revenus, chacun étant un indicateur opérationnel clé pour notre entreprise. Nous avons également divulgué les mesures financières hors PCGR, suivantes : bénéfice (perte) d’exploitation hors PCGR, perte nette hors PCGR, BAIIA ET BAIIA ajusté. Rimini Street a fourni dans les tableaux ci-dessus un rapprochement de chaque mesure financière hors PCGR, utilisée dans cette publication des résultats, à la mesure financière hors PCGR, la plus directement comparable. En raison d’une provision pour moins-value pour nos impôts différés actifs, aucun effet fiscal n’était associé à un quelconque de nos ajustements hors PCGR. Les mesures financières hors PCGR sont également décrites ci-dessous.

L’utilisation de mesures hors PCGR a pour principal objectif de fournir un complément d’information qui, selon la direction, pourrait être utile aux investisseurs et leur permettre d’évaluer nos résultats comme le fait la direction. Nous présentons également des mesures financières hors PCGR, car nous estimons qu’elles aident les investisseurs à comparer notre performance sur une base constante à travers les périodes de reporting, et à comparer nos résultats à ceux d’autres sociétés, en excluant les postes qui d’après nous, ne sont pas indicatifs de notre performance opérationnelle de base. Plus précisément, la direction utilise ces mesures hors PCGR : comme mesures de la performance opérationnelle ; pour préparer notre budget d’exploitation annuel ; pour attribuer des ressources afin d’optimiser la performance financière de nos activités ; pour évaluer l’efficacité de nos stratégies commerciales ; pour assurer la cohérence et la comparabilité avec les performances financières précédentes ; pour faciliter une comparaison de nos résultats avec ceux d’autres sociétés qui sont nombreuses à utiliser des mesures financières hors PCGR pour compléter leurs résultats PCGR ; et dans les communications avec notre conseil d’administration concernant notre performance financière. Les investisseurs doivent toutefois réaliser que toutes les sociétés ne définissent pas ces mesures hors PCGR uniformément.

Un Client actif est une entité distincte qui achète nos services pour soutenir un produit spécifique, y compris une société, un établissement d’enseignement ou une institution gouvernementale, ou l’unité commerciale d’une société. Nous comptons par exemple deux clients séparés lorsqu’un support pour deux produits différents est fourni à la même entité. Nous considérons que notre capacité à étendre nos clients actifs est un indicateur de la croissance de notre entreprise, du succès de nos ventes et de nos activités de marketing, et de la valeur que nos services offrent à nos clients.

Les recettes d’abonnement annualisées correspondent au montant des recettes d’abonnement reconnu durant un trimestre et multiplié par quatre. Ceci nous donne une indication des recettes qui peuvent être réalisées dans la période de 12 mois suivante en considérant notre clientèle existante, dans l’hypothèse qu’aucune annulation ni aucun changement de prix ne surviendra durant cette période. Les recettes d’abonnement excluent les recettes non récurrentes, qui ont été jusqu’ici négligeables.

Le taux de rétention des revenus correspond aux recettes d’abonnement réelles (en dollars) reconnues pendant une période de 12 mois, provenant des clients qui étaient clients le jour précédant le commencement de ladite période de 12 mois, divisées par les recettes d’abonnement annualisées le jour précédant le commencement de la période de 12 mois.

Le bénéfice (la perte) d’exploitation hors PCGR est le bénéfice d’exploitation ajusté de manière à exclure : les frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents, les dépenses de rémunération sous forme d’actions, et la radiation des frais de financement reportés. Les exclusions sont discutées plus en détail ci-dessous.

La perte nette hors PCGR imputable aux détenteurs est le résultat net (perte) imputable aux détenteurs d’actions ordinaires, ajusté de manière à exclure : les frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents, les dépenses de rémunération sous forme d’actions, la radiation des frais de financement reportés, les gains (pertes) sur la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et des actions remboursables, nets, et le dividende réputé pour droit de conversion bénéficiaire des actions privilégiées RSI.

Spécifiquement, la direction exclut les postes suivants de ses mesures financières hors PCGR, si applicable, pour les périodes présentées :

Frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents : Les frais de litige et indemnités d’assurances à recouvrer y afférentes, ainsi que les ajustements de la responsabilité de règlement reportée correspondent aux frais extérieurs sur les activités de litige. Ces coûts reflètent le litige dans lequel nous sommes engagés actuellement et ne concernent pas les activités quotidiennes de notre activité de base qui est de servir nos clients.

Dépenses de rémunération sous forme d’actions : La stratégie de rémunération de la Société inclut l’utilisation de rémunérations à base d’action pour attirer et fidéliser les employés. Cette stratégie a essentiellement pour but d’aligner les intérêts des employés avec ceux de nos actionnaires et d’assurer la rétention à long terme des employés, au lieu de motiver ou de récompenser la performance opérationnelle pour une période donnée. Par conséquent, les dépenses de rémunération à base d’action varient pour des raisons qui ne sont généralement pas liées aux décisions opérationnelles et à la performance dans une période donnée.

Radiation des coûts de financement reportés : La radiation des coûts de financement reportés concerne certains frais ayant été dépensés en 2016, car nous avons déterminé que les arrangements relatifs à ces coûts n’entraîneraient pas de financements futurs lorsque nous avons complété notre facilité de crédit en juin 2016. À ce titre, ces radiations ne sont pas liées à la façon dont nous gérons notre entreprise et nos décisions opérationnelles sur une base continue.

Gains (pertes) sur la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et des actions remboursables, nets : Notre facilité de crédit contient des fonctionnalités qui ont été déterminées comme étant des dérivés incorporés nécessitant une bifurcation et une comptabilité en tant qu’instruments financiers distincts. Nous avons choisi d’exclure les gains et pertes sur les dérivés incorporés et les actions remboursables liés au changement de la juste valeur de ces instruments, étant donné la nature financière de cette exigence de juste valeur. Nous ne pouvons pas gérer ces montants dans le cadre de nos opérations commerciales, et ces coûts ne sont pas essentiels aux services que nous fournissons à nos clients, et nous les avons exclus.

Dividende réputé pour droit de conversion bénéficiaire des actions privilégiées RSI : Les dividendes réputés reflétant la caractéristique de conversion bénéficiaire sont traités comme une augmentation du capital d’apport additionnel avec une réduction correspondante du capital d’apport additionnel. Une caractéristique de conversion bénéficiaire est une caractéristique de conversion non détachable qui est « dans les cours » à la date d’engagement, ce qui nécessite la reconnaissance d’un dividende réputé. Nous ne pouvons pas gérer ces montants dans le cadre de nos opérations commerciales, et ces coûts ne sont pas essentiels aux services que nous fournissons à nos clients, et nous les avons exclus.

Le BAIIA est le résultat net (perte), ajusté de manière à exclure : les intérêts débiteurs, les charges d’impôts, et les dépenses de dépréciation et d’amortissement.

Le BAIIA ajusté est le BAIIA ajusté de manière à exclure : les frais de litige, nets des ajustements d’assurance y afférents, les dépenses de rémunération à base d’action, la radiation des coûts de financement reportés, les gains (pertes) sur la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et des actions remboursables, nets, et les autres dépenses de financement de dettes, comme indiqué plus haut.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Rimini Street, Inc.
Contact pour les relations avec les investisseurs
Dean Pohl, +1 203-347-4446
dpohl@riministreet.com
ou
Contact pour les relations avec les médias
Michelle McGlocklin, +1 925-523-8414
mmcglocklin@riministreet.com

Contacts

Rimini Street, Inc.
Contact pour les relations avec les investisseurs
Dean Pohl, +1 203-347-4446
dpohl@riministreet.com
ou
Contact pour les relations avec les médias
Michelle McGlocklin, +1 925-523-8414
mmcglocklin@riministreet.com