Selon la Geneva Association, la concrétisation des avantages sociétaux des mégadonnées et de l'assurance passe par un rapport de force entre compétitivité et confidentialité

ZURICH--()--L'utilisation de l'analytique des mégadonnées dans de domaine de l'assurance offre des avantages sociétaux significatifs, étant donné qu'une compréhension améliorée des risques peut conduire à la réduction des risques et optimiser l'assurabilité. Toutefois, les particuliers, entreprises et législateurs sont confrontés à un rapport de force complexe au moment de peser les avantages et les risques liés à l'utilisation de données personnelles provenant de sources numériques dans le but de calculer des primes d'assurance.

Selon le rapport d'étude Mégadonnées et assurance: implications pour l'innovation, la compétitivité et la confidentialité de la Geneva Association, le débat sociétal et réglementaire concernant l'utilisation appropriée des données personnelles et les implications de la transformation numérique en cours dans le secteur de l'assurance ne fait que commencer. Dans ce contexte, les choix politiques peuvent avoir des répercussions profondes sur l'avenir du secteur, sa pertinence socio-économique et la création de valeur pour ses clients.

Anna Maria D’Hulster, secrétaire générale de la Geneva Association, déclare: "Dans bien des cas, l'amélioration des données permet un meilleur alignement des primes et des risques, afin de réduire le coût global de l'assurance, ce qui représente d'énormes avantages socio-économiques. Il est possible d'envisager de nouvelles approches pour encourager les comportements prudents grâce aux mégadonnées. Les nouvelles technologies permettent ainsi de faire évoluer le rôle des assurances, pour passer de la simple protection à la prédiction et à la prévention des risques. Toutefois, l'utilisation des mégadonnées dans l'assurance instaure également des rapports de force en matière de concurrence, d'individualisation des produits et de confidentialité des données du client".

Les préoccupations relatives à la protection des données personnelles font appel à l'importance de trouver un équilibre entre, d'une part, les avantages des produits sur mesure et l'évaluation des risques individuels et, de l'autre, le droit à la confidentialité, tout en garantissant l'équité et en évitant les effets discriminatoires. L'utilisation des mégadonnées et de la prise de décision automatisée pour influer sur les comportements à risque peut être perçue comme une atteinte au droit à l'autodétermination de l'individu.

En ce qui concerne l'individualisation des produits d'assurance, alors que l'utilisation des données en vue d'une tarification toujours plus sophistiquée des prix peut déboucher sur une tarification personnalisée pour les assurés, elle pourrait également signifier que les personnes présentant des risques élevés seraient susceptibles de ne plus avoir les moyens de s'assurer. D'un autre côté, une compréhension accrue des risques par l'utilisation optimisée des données stimule le développement de nouveaux types de couverture et l'assurabilité des risques actuels et émergents.

En termes de concurrence, étant donné que les technologies numériques et l'importance des données façonnent un nouveau modèle d'assurance, les assureurs sont confrontés à la concurrence à tous les niveaux de leur chaîne de valeur, non seulement de la part des assurtechs mais aussi des grandes compagnies technologiques. La situation pourrait devenir plus épineuse si les sociétés technologiques ayant des modèles opérationnels de type plateforme s'appuyaient sur leur accès exclusif aux données de leurs clients pour éliminer leurs concurrents, ou intervenaient dans l'arbitrage pour exploiter les différences réglementaires dans une situation inéquitable.

Benno Keller, conseiller spécial en innovation numérique, et auteur du rapport, déclare: "Les défis posés par l'utilisation des mégadonnées illustrent l'importance de tisser des liens de confiance pour encourager la volonté des consommateurs à partager leurs données personnelles avec leurs assureurs. La réglementation, tout spécialement en ce qui concerne l'accès et l'utilisation de données personnelles, doit trouver un équilibre fragile entre la protection de la vie privée et la promotion de la compétitivité, de l'innovation et du bien-être pour les particuliers et la société dans son ensemble."

— FIN —

Retrouvez le rapport complet: Big Data and Insurance: Implications for Innovation, Competition and Privacy

Consultez le résumé d'étude de quatre pages

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

The Geneva Association
Daniel Perez-Whitaker
Directeur de la communication
+41 44 200 4906
daniel_perezwhitaker@genevaassociation.org
ou
Isabel Barratt
Chargée de communication
+41 44 200 4996
isabel_barratt@genevaassociation.org

Contacts

The Geneva Association
Daniel Perez-Whitaker
Directeur de la communication
+41 44 200 4906
daniel_perezwhitaker@genevaassociation.org
ou
Isabel Barratt
Chargée de communication
+41 44 200 4996
isabel_barratt@genevaassociation.org