Dossier spécial A.M. Best : Les réformes de la zone CIMA ouvrent la voie à la rationalisation du marché

LONDRES--()--Malgré de forts vents contraires économiques et parfois politiques qui ont rendu la conjoncture opérationnelle difficile, les compagnies d'assurance et de réassurance de la zone de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances (CIMA) ont poursuivi la croissance rentable entamée il y a quelques années, selon A.M. Best.

La croissance a été limitée par le ralentissement de l’activité économique, mais la performance opérationnelle est restée bonne, bénéficiant de faibles niveaux de sinistralité. Un nouveau dossier spécial Best, intitulé « Les réformes de la zone CIMA ouvrent la voie à la rationalisation du marché » affirme également que les changements législatifs dans la région destinés à augmenter la rétention des primes dans la zone CIMA et à renforcer le capital social des assureurs pourraient contribuer à créer un marché plus robuste.

Selon Charlotte Vigier, analyste financière senior : « La croissance connue par le marché des assurances CIMA n’a pas été au détriment de la profitabilité, la rentabilité opérationnelle étant soutenue par de solides résultats techniques et de bons et stables retours sur investissement. »

A.M. Best estime que les fondamentaux de crédit des assureurs implantés dans les pays CIMA resteront résilients sur le moyen terme. Les volumes de primes dans la région devraient augmenter en 2018, poussés par une reprise du segment non-vie alors que les conditions macroéconomiques dans la plupart des états membres s’améliorent. A.M. Best prévoit aussi que les assureurs bénéficieront d'une forte demande dans le segment vie alors que les populations deviennent plus conscientes des avantages de la protection qu’apporte l’assurance. Parallèlement, la rentabilité opérationnelle des assureurs directs dans la région devrait rester à un bon niveau, soutenue par des tarifs et un environnement de sinistres stables générant de solides ratios combinés. La solidité du bilan des assureurs de la zone CIMA devrait également bénéficier de l’exigence d’augmenter le capital social minimum à 5 milliards de francs CFA pour les sociétés d’assurance anonymes d'ici 2021. Mais A.M. Best prévoit que le risque pays restera un facteur de crédit négatif.

Ghislain Le Cam, directeur, pôle analytique, explique que « les assureurs et réassureurs locaux sont exposés à une conjoncture difficile sujette à l’instabilité. Les risques politiques et les troubles sociaux ont notamment le potentiel d’affecter rapidement et négativement la solidité financière d’une compagnie. La gestion des risques d’entreprise (ERM) est le facteur de notation clé sur lequel les réformes du code CIMA de 2016 pourraient avoir le plus grand impact. D’après l’expérience d’A.M. Best, la gouvernance et l’ERM sont les deux domaines dans lesquels les compagnies de la zone CIMA ont tendance à avoir du retard par rapport à leurs homologues internationaux. Les changements réglementaires introduits devraient encourager les assureurs et réassureurs à renforcer leurs capacités techniques, ce qui devrait se traduire à long terme par une gestion améliorée des risques et des pratiques de gouvernance. Ceci pourrait être un élément de crédit positif. »

Pour accéder à un exemplaire gratuit de ce dossier, veuillez consulter http://www3.ambest.com/bestweek/purchase.asp?record_code=271450.

A.M. Best est la source la plus ancienne et la plus respectée de notation et d'information du secteur de l'assurance. Pour en savoir plus, consultez www.ambest.com.

Copyright © 2018 par A.M. Best Rating Services, Inc. et/ou ses affiliées.
TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Contacts

A.M. Best
Charlotte Vigier, +44 20 7397 0270
Analyste financière senior
charlotte.vigier@ambest.com
ou
Ghislain Le Cam, CFA, FRM, +44 20 7397 0268
Directeur, Pôle Analytique
ghislain.lecam@ambest.com
ou
Yvette Essen, +44 20 7397 0322
Directrice, Recherche et communication – Europe, Moyen-Orient et Afrique
yvette.essen@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +44 20 7397 0280
Directeur, Développement du marché et Communications
edem.kuenyehia@ambest.com

Contacts

A.M. Best
Charlotte Vigier, +44 20 7397 0270
Analyste financière senior
charlotte.vigier@ambest.com
ou
Ghislain Le Cam, CFA, FRM, +44 20 7397 0268
Directeur, Pôle Analytique
ghislain.lecam@ambest.com
ou
Yvette Essen, +44 20 7397 0322
Directrice, Recherche et communication – Europe, Moyen-Orient et Afrique
yvette.essen@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +44 20 7397 0280
Directeur, Développement du marché et Communications
edem.kuenyehia@ambest.com