Parler d’intimidation en cette Journée du Chandail Rose

Intimidé en raison de son handicap, Jeffrey fait une tournée des écoles et demande aux étudiants de dire #LIntimidationCNon

MONTRÉAL--()--Jeffrey, un patient de l’Hôpital Shriners pour enfants®─Canada, a survécu à plus de sept années d’intimidation. Il a dû vivre cette épreuve en raison de la perception des gens à l’endroit de son handicap. C’est ce qu’il a raconté cet après-midi aux les élèves de l’École Philippe-Morin à Lachine. Depuis deux ans, Jeffrey fait la tournée des écoles de Montréal, afin de dire #LintimidationCNon. Il a déjà visité plus de 35 écoles, dont certaines de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. Dans les prochains mois, l’hôpital espère que sa campagne #LIntimidationCNon s’étendra au reste du Canada en permettant à ses patients ambassadeurs de visiter des écoles dans d’autres provinces.

« Les enfants ayant un handicap physique sont deux fois plus à risque d’être victime d’intimidation. Cela a un impact évident sur leur développement académique, physique et émotionnel. Plusieurs patients de notre hôpital ont des cicatrices ou des handicaps visibles, ce qui fait malheureusement de l’intimidation, un problème commun. C’est pourquoi nous avons décidé de faire partie du combat et mis sur pieds notre campagne #LintimidationCNon », explique Jacques Boissonneault, directeur général de l’Hôpital Shriners pour enfants – Canada.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée du Chandail Rose, une journée internationale de lutte contre l’intimidation, il est bon de rappeler que ce phénomène destructeur continue d’être un sérieux problème au Canada : 75 % des Canadiens soutiennent avoir été affectés par l’intimidation.

« Il est très enrichissant pour nos élèves d’entendre un témoignage comme celui que Jeffrey a offert aujourd’hui. Il est certain que cela les interpellent et que le message passe plus facilement. L’intimidation peut prendre plusieurs formes et nous organisons plusieurs activités, tout au long de l’année scolaire, pour prévenir et contrer l’intimidation », ajoute Jean-Pierre Nicolas, directeur de l’école Philippe-Morin à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

Histoire de Jeffrey

Né sans main droite et sans pied droit, Jeffrey, 19 ans, a dû faire face à l’intimidation dès la première année. Cette situation a perduré tout au long du primaire. En secondaire 1, l’intimidation est devenue violente lorsqu’un groupe de garçons lui a lancé des roches et de la nourriture, l’a frappé et poussé par terre, tout en jetant au loin sa prothèse de jambe. La police a été impliquée et Jeffrey s’est ensuite replié sur lui-même, ne voulant plus aller à l’école. « Mon message pour les étudiants est simple : n’ayez pas peur de demander de l’aide et de dénoncer l’intimidation. C’est comme ça que je l’ai finalement surmontée. Il faut l’aide des autres pour passer au travers », explique Jeffrey.

La présentation #LintimidationCNon

C’est avec la collaboration de Daphna Liebovici, spécialiste en prévention de la violence à la Commission scolaire English-Montréal, que l’Hôpital Shriners du Canada a développé une présentation contre l’intimidation complète destinée aux écoles. La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys est depuis devenue partenaire du programme.

Jeffrey n’est pas seul à faire la tournée des écoles. Nia, 12 ans, hémiplégique et paralysée du côté droit de son corps ainsi que Saoud, 15 ans, atteint de la spina bifida et né avec une colonne vertébrale incomplète, sont également des patients ambassadeurs de l’hôpital. Tous trois racontent aux étudiants ce que veut dire grandir avec un handicap, vivre avec l’intimidation et comment ils l’ont surmontée. Pour eux, mieux vaut se concentrer sur ses propres habiletés et s’entraîner à #VoirLaCapacité de chacun plutôt que de voir les manques.

Notre hôpital fait plus qu’apporter des soins orthopédiques et neuromusculaires ultraspécialisés aux enfants. Il offre une approche globale de soins incluant le soutien psychologique, la réadaptation, l’ergothérapie ainsi que des programmes pour aider les enfants avec des différences physiques à devenir plus confiants. La campagne #LIntimidationCNon est un bon exemple de cette approche.

Nous encourageons les enfants ainsi que les adultes à visiter le site LintimidationCNon.org. Ils y trouveront une trousse à outils et des conseils leur indiquant comment créer un environnement d’acceptation pour tous incluant ceux qui vivent avec un handicap.

Un message d’intérêt public mettant en vedette Jeffrey qui nous parle de la campagne #LintimidationCNon est également disponible sur Viméo au https://vimeo.com/185958567

#LintimidationCNon c’est aussi :

  • Plus de 7000 étudiants rencontrés à ce jour;
  • Des étudiants qui, après la présentation, se reconnaissent comme intimidateurs et qui demandent de l’aide;
  • Plus de 2000 visite sur le site Internet depuis 2017;
  • Des étudiants qui, après la présentation, apprennent des techniques pour contrer l’intimidation;
  • Des commentaires élogieux de la part du monde scolaire et des parents.

À propos de l’Hôpital Shriners pour enfants – Canada

Établi à Montréal en 1925, les Hôpitaux Shriners pour enfants ─ Canada est le seul établissement canadien au sein du réseau des 22 Hôpitaux Shriners. Hôpital bilingue, il offre des soins orthopédiques ultraspécialisés de courte durée aux enfants du Canada, des États-Unis et du monde. Les nourrissons, les enfants et les jeunes adultes atteints de problèmes orthopédiques et neuromusculaires tels que, la scoliose, l'ostéogenèse imparfaite, le pied bot, la dysplasie de la hanche ou encore la paralysie cérébrale, bénéficient de l’expertise de nos équipes médicales en matière de traitement et de réadaptation.

Affilié à l’Université McGill, l’hôpital est doté d’un Centre de simulation et d’un Centre d’analyse du mouvement afin de stimuler l’excellence et l’innovation en matière de soins, d’enseignement et de recherche. Les médecins résidents et les professionnels de la santé profitent de notre installation sur le site Glen pour parfaire leur formation et leur expérience. En plus d’offrir un environnement de soins centrés sur les patients et la famille, l'hôpital est, grâce à la télémédecine, aux cliniques de proximité et aux cliniques satellites, présent dans les collectivités du Canada. Reconnu comme un établissement promoteur de santé, les Hôpitaux Shriners pour enfants - Canada aide les enfants à atteindre leur plein potentiel depuis plus de 90 ans.

À propos de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Acteur majeur de l’éducation québécoise, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys regroupe 98 établissements, quelque 71 000 élèves et 10 000 employés. Son territoire recoupe celui de sept arrondissements montréalais et de 13 municipalités de l’ouest de l’île. Le Conseil des commissaires de la CSMB est composé de 13 commissaires élus dans leur circonscription, d’une présidence élue au suffrage universel et de quatre commissaires représentant le comité de parents.

Contacts

Hôpitaux Shriners pour enfants ─ Canada
Information :
Emmanuelle Rondeau, 514-282-6990
Directrice, développement des affaires, communications et marketing
erondeau@shrinenet.org
or
Laure Moureaux, 514-282-7222
Conseillère en communication
lmoureaux@shrinenet.org
or
Caroline Phaneuf, 514-778-5092
Communications et marketing
caroline@carolinephaneuf.com

Contacts

Hôpitaux Shriners pour enfants ─ Canada
Information :
Emmanuelle Rondeau, 514-282-6990
Directrice, développement des affaires, communications et marketing
erondeau@shrinenet.org
or
Laure Moureaux, 514-282-7222
Conseillère en communication
lmoureaux@shrinenet.org
or
Caroline Phaneuf, 514-778-5092
Communications et marketing
caroline@carolinephaneuf.com