HSBC FRANCE : RESULTATS ANNUELS ET DU DEUXIEME SEMESTRE 2017 ET FAITS MARQUANTS

PARIS--()--Regulatory News:

Le Conseil d'administration de HSBC France, réuni le 20 février 2018, a examiné les comptes du deuxième semestre et arrêté les comptes de l'exercice 2017 du groupe HSBC France.

HSBC France poursuit son développement stratégique reposant sur un modèle de banque universelle avec l'appui du Groupe HSBC. La performance de HSBC France en 2017 s’inscrit dans un environnement de reprise graduelle de la croissance économique en France et à l'étranger. Toutefois, la persistance d'un contexte de taux d'intérêt bas en Europe pèse sur la rentabilité de la Banque de détail en France.

Sur l'ensemble de l'exercice 2017

Le résultat avant impôt consolidé publié s'établit à 219 millions EUR, en retrait par rapport aux 432 millions EUR de l'année 2016.
Ce résultat intègre :

  • les éléments significatifs, retraités par le Groupe HSBC dans sa vision ajustée des résultats et présentés en annexe (-114 millions EUR en 2017 et -231 millions EUR en 2016) ;
  • au niveau de l'année 2016, des éléments exceptionnels positifs pour un montant de 180 millions EUR, principalement la déqualification partielle de relations de macro-couverture logées dans les activités de gestion de bilan ;
  • la variation de la PVIF1 (-3 millions EUR en 2017 contre -26 millions EUR en 2016) ;
  • la variation de valeur de la dette émise comptabilisée en trading due au spread de crédit (-86 millions EUR en 2017 et 16 millions EUR en 2016).

Hors l'ensemble de ces éléments le résultat avant impôt de HSBC France baisse de 14%, principalement sur la Banque de particuliers et de gestion de patrimoine en relation avec l'environnement de taux durablement bas.

Le ratio de fonds propres totaux phasé s’établit à 14,1% au 31 décembre 2017 contre 13,2% au 31 décembre 2016. Au 31 décembre 2017, le ratio de fonds propres CET1 phasé est de 13,1% et le ratio de levier phasé s’affiche à 3,7%. Le ratio de liquidité Liquidity coverage ratio (‘LCR’), calculé selon les termes de l’Acte délégué de l’Union européenne, s’élève à 149%.

Le produit net bancaire avant dépréciations s'établit à 1 907 millions EUR à comparer aux 2 317 millions EUR en 2016.
La baisse s'explique principalement par :

  • les éléments significatifs de revenus, retraités par le Groupe HSBC dans sa vision ajustée des résultats et présentés en annexe (-24 millions EUR en 2017 et 67 millions EUR
    en 2016) ;
  • au niveau de l'année 2016, un produit exceptionnel à l’occasion de la déqualification partielle de relations de macro-couverture logées dans les activités de gestion de bilan pour 122 millions EUR ainsi que l'impact positif de 58 millions EUR dû à l’effet change de l’investissement dans une filiale de leasing située hors de France ;
  • la variation de la PVIF (-3 millions EUR en 2017 contre -26 millions EUR en 2016) ;
  • la variation de valeur de la dette émise comptabilisée en trading due au spread de crédit (-86 millions EUR en 2017 et 16 millions EUR en 2016) ;
  • en 2017, un produit enregistré sur un instrument de couverture associé à la créance sur un client Corporate pour 82 millions EUR, totalement compensé au niveau des dépréciations pour risque de crédit.

Enfin, la marge d'intérêt, en baisse de 14%, est affectée par la persistance d'un environnement de taux bas dont les effets ne sont pas totalement compensés par l'augmentation des volumes de dépôts et de crédits. Les commissions nettes, en repli de 11%, se comparent défavorablement à une année 2016 qui avait connu un niveau d'activité élevé dans les métiers de Banque de financement, d'investissement et de marchés.

Les dépréciations pour risque de crédit s'affichent à 81 millions EUR contre 73 millions EUR en 2016. Cette augmentation s'explique par une perte sur créance d'une contrepartie de la Banque de financement et d'investissement, pour un montant total de 82 millions EUR, totalement couverte par le produit enregistré sur un instrument dérivé de couverture associé à la créance. Hors ce dossier spécifique qui n'a pas d'impact sur le résultat total de HSBC France, les provisions sont en reprise nette et reflètent l'amélioration de la situation financière des entreprises et la gestion rigoureuse du risque de crédit par HSBC France.

Les charges d’exploitation s’élèvent à 1 607 millions EUR sur l’exercice 2017, à comparer à 1 812 millions EUR sur l’année 2016.
Ces montants incluent les éléments significatifs de charges d'exploitation, retraités par le Groupe HSBC dans sa vision ajustée des résultats et présentés en annexe (-90 millions EUR en 2017 et -298 millions EUR en 2016).
HSBC France poursuit son programme de dépenses et d’investissements pour son développement dans le cadre des initiatives stratégiques du Groupe HSBC, notamment dans le digital.

Le résultat net part du groupe s'affiche à 177 millions EUR sur l'exercice 2017.

Le bilan consolidé de HSBC France présente un montant total d’actifs de 168 milliards EUR au 31 décembre 2017, stable par rapport à 169 milliards EUR au 31 décembre 2016.

Sur le deuxième semestre 2017

Le résultat avant impôt consolidé publié s'établit à 23 millions EUR, en retrait par rapport aux 60 millions EUR du deuxième semestre 2016.

Le produit net bancaire avant dépréciations s'établit à 873 millions EUR sur le deuxième semestre 2017, à comparer aux 1 017 millions EUR sur la même période de 2016. Le résultat sur le deuxième semestre 2017 est affecté par une moindre performance des activités de marchés de taux, du fait d'un environnement de marché difficile au quatrième trimestre 2017, ainsi que par l'évolution négative de la PVIF de -32 millions EUR sur le deuxième semestre 2017, contre 70 millions EUR sur la même période de 2016. Les métiers de Banque de particuliers et de Banque d'entreprises restent impactés par l'environnement de taux bas.

Les dépréciations pour risque de crédit s'affichent à 85 millions EUR sur le second semestre 2017 contre 49 millions EUR en 2016. Cette augmentation s'explique par une perte sur créance d'une contrepartie de la Banque de financement et d'investissement, pour un montant total de 82 millions EUR, totalement couverte par le produit enregistré sur un instrument dérivé de couverture. Hors ce dossier spécifique qui n'a pas d'impact sur le résultat total de HSBC France, les provisions sont en baisse significative et reflètent l'amélioration de la situation financière des entreprises et la gestion rigoureuse du risque de crédit par HSBC France.

Les charges d’exploitation s’élèvent à 765 millions EUR sur le deuxième semestre 2017, à comparer à 908 millions EUR sur la période comparable de 2016 qui avait enregistré la dépréciation d’écarts d’acquisition, pour un total de 127 millions EUR, ainsi que les charges au titre du Plan de départ volontaire annoncé en septembre 2016.

────────────────────────

REVUE PAR LIGNE METIER

Banque de financement, d’investissement et de marchés

HSBC France bénéficie d'un positionnement international unique lui permettant d'accompagner ses clients grandes entreprises, institutionnels et Etats dans leurs projets en France ou à l’étranger. Pour les activités de marchés, la France constitue la plate-forme du Groupe HSBC dans le domaine des produits de taux en euro et des dérivés structurés de taux.

Le résultat avant impôt ajusté s'établit à 217 millions EUR contre 295 millions EUR en 2016.
Ce résultat intègre :

  • au niveau de l'année 2016, l'impact positif de 58 millions EUR dû à l’effet change de l’investissement dans une filiale de leasing située hors de France ;
  • la variation de valeur de la dette émise comptabilisée en trading due au spread de crédit
    (-86 millions EUR en 2017 et 16 millions EUR en 2016).

En dépit d'une moindre performance au quatrième trimestre 2017, HSBC a maintenu sa position de leader pour les émetteurs publics européens, à la 2nde place sur les dettes souveraines et quasi souveraines (euro SSA)2 en se distinguant notamment lors de la réintroduction de la Grèce sur les marchés et la réalisation de la plus grosse opération d’échange de titres. La banque s'est également classée 1ère sur le marché français des introductions en bourse2.
Durant l’année 2017, HSBC a accompagné ses clients sur tous les créneaux phares des marchés internationaux : "high yield", hybrides, multi tranches / multi devises, placements privés incluant les Schuldshein darlehen, et pour les catégories d’émetteurs les plus variés en termes de notoriété et de qualité de crédit. HSBC a renforcé sa position sur les émissions "vertes et socialement responsables", avec un record de 13 transactions menées dans cette catégorie et se place 2ème dans le classement français3.

Les revenus générés par les clients français à l’étranger sont encore en progression cette année : +7% par rapport à 2016 à taux de change constant. Les revenus générés en France par des clients des autres entités du Groupe HSBC sont en hausse de 10%. Cette performance illustre la valeur ajoutée du modèle HSBC pour les entreprises internationales.

Banque d’entreprises

En 2017, la Banque d’entreprises a continué de s’affirmer comme un partenaire de confiance pour les PME et ETI françaises, particulièrement pour leur développement à l’international.

Le résultat avant impôt ajusté se monte à 180 millions EUR contre 146 millions EUR en 2016, bénéficiant d'une baisse sensible des dépréciations pour risque de crédit et de l'augmentation des volumes qui font plus que compenser l'impact des taux bas sur les marges.

Une augmentation des encours de crédits dans une conjoncture de reprise graduelle : la Banque d’entreprises a augmenté ses encours de crédits à la clientèle de 9% sur un an. Ils s'établissent à 11,4 milliards EUR, tirés par les crédits à moyen et long-terme, témoignant de la reprise de l'investissement en France.
Une progression des dépôts : les encours de dépôts s'inscrivent à la hausse, à 10,9 milliards EUR, en progression de 6%.

Une stratégie internationale qui porte ses fruits : HSBC France confirme son statut de partenaire clef pour les entreprises françaises cherchant à s’implanter à l’étranger, les revenus générés par des clients français dans les autres entités du Groupe représentant désormais plus d’un tiers des revenus générés en France. En 2017, ces revenus sont en progression de 22%.
Symétriquement, les revenus générés pour la Banque d’entreprises en France par des clients d’autres entités du Groupe HSBC ont affiché une hausse de 27%.

Banque de particuliers et de gestion de patrimoine

HSBC France s’adapte aux nouveaux modes de consommation de ses clients en développant les fonctionnalités digitales les plus performantes afin de leur permettre de gérer à distance leurs comptes et patrimoine, quand et comme ils le souhaitent, tout en bénéficiant d’un accompagnement humain et du conseil d'experts patrimoniaux.

La Banque de particuliers et de gestion de patrimoine a subi, en 2017 la poursuite des effets liés à l'environnement de taux bas. Le résultat avant impôt ajusté s'établit à 6 millions EUR en 2017 contre 68 millions l'année précédente. Ce résultat enregistre notamment la variation de la PVIF économique4 liée au métier de Banque de particuliers et de gestion de patrimoine (-9 millions EUR en 2017 et -33 millions EUR en 2016).

La marge nette d’intérêt est en retrait en raison de la persistance, en 2017, d'un environnement de taux historiquement bas et de la poursuite du mouvement de renégociations des crédits immobiliers, notamment au premier semestre 2017. Ce mouvement est partiellement compensé par l’augmentation des volumes de dépôts et de crédits.

Une hausse des encours de dépôts et de l’épargne bancaire et financière : L’année 2017 s’est caractérisée par une nouvelle augmentation des encours des dépôts bancaires, qui s’élèvent à 15,4 milliards EUR, en progression de 6%, en particulier les dépôts à vue (+9%).
Le total des actifs confiés par les clients particuliers du réseau HSBC en France passe de 38,1 milliards EUR, fin 2016, à 39,4 milliards EUR, fin 2017.

La production de nouveaux crédits immobiliers a sensiblement progressé et s'établit à près de 4,6 milliards EUR. L'encours de crédits atteint 18,3 milliards EUR.

Une hausse des actifs gérés de l’assurance-vie : Dans le domaine de l’assurance-vie, les actifs détenus pour le compte de la clientèle par la compagnie d’assurance-vie progressent et représentent désormais 19,6 milliards EUR (19,1 milliards EUR en 2016). La part en unités de compte progresse de 18% et représentent 20,2% des encours, contre 17,6% l'année précédente.

Concernant l’activité de Gestion d’actifs pour les particuliers, entreprises et institutionnels, les encours gérés et distribués s’élèvent, à fin 2017, à 80 milliards EUR, soit une légère baisse sur un an, constatée principalement sur les produits court terme et obligataires.

Les expertises du métier de la Gestion d’actifs lui ont permis de recevoir en 2017, notamment :

  • Grand trophée d'or Le Revenu pour HSBC Patrimoine et
  • meilleure performance PEA sur cinq ans du magazine Mieux Vivre Votre Argent.

Banque privée

Les encours sous gestion, à 8,0 milliards EUR, progressent de 12% par rapport à fin 2016, bénéficiant d’une collecte nette positive, essentiellement sur la clientèle résidente et provenant d'une forte dynamique commerciale aidée par les recommandations des autres lignes métier.

Corporate Centre

Le métier Corporate Centre comprend, d'une part, l'activité de gestion de bilan et de trésorerie et, d'autre part, des éléments de revenus et de charges n’ayant pas vocation à être affectés aux lignes métiers.

En 2016, l'activité de gestion de bilan avait enregistré un produit exceptionnel à l’occasion de la déqualification partielle de relations de macro-couverture, pour 122 millions EUR.

Les principaux éléments non affectés sont :

  • au niveau des revenus, principalement la variation de valeur de la dette propre sous option juste valeur non liée au spread de crédit et l’inefficacité liée à la comptabilisation d’opérations de couverture IAS 39, et
  • au niveau des charges, principalement, sur les exercices 2015, 2016 et 2017 des coûts de restructuration ainsi que des coûts de projets informatiques liés aux initiatives stratégiques dans les domaines de la banque digitale et de la modernisation des outils.

────────────────────────

Annexe

Les procédures d'audit des comptes ont été réalisées et le rapport d'audit est en cours d'émission.

Compte de résultat consolidé simplifié

  2ème semestre   Exercice
(en millions d'euros)   2017   2016 2017   2016
Marge nette d’intérêt   516   591 1 048   1 218
Commissions nettes   283   314 574   648
Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de transaction   88   164 297   516
Autres produits d’exploitation   (14)   (52) (12)   (65)
Produit net bancaire avant dépréciations pour risques de crédit   873   1 017 1 907   2 317
Dépréciations pour risques de crédit   (85)   (49) (81)   (73)
Total des charges d’exploitation   (765)   (908) (1 607)   (1 812)
Résultat avant impôt   23   60 219   432
Impôt sur les bénéfices   28   (30) (43)   (120)
Résultat net   51   30 176   312
Résultat net part du Groupe   51   28 177   310
Part des intérêts non contrôlant     2 (1)   2

Modification des secteurs opérationnels

Au cours du deuxième semestre 2016, en cohérence avec la démarche entreprise au niveau de l’ensemble du Groupe HSBC, la direction de HSBC France a décidé de regrouper certaines fonctions au sein du Corporate centre à partir du 1er janvier 2017. Il s’agit de la Trésorerie et gestion de bilan ainsi que des éléments de juste valeur liés au financement de la banque. Certains coûts affectés précédemment au segment ‘Autres activités’ sont désormais alloués aux lignes métiers. Enfin, certains coûts résiduels sont affectés en Corporate Centre

Present Value of In-Force long term insurance business (PVIF)

HSBC France, au travers de sa filiale HSBC Assurances Vie (France), comptabilise l’activité d’assurance-vie selon la méthode de l’embedded value, laquelle fournit notamment un cadre complet d’appréciation du risque et de valorisation. La PVIF (Present Value of In-Force long term insurance business) correspond à la valeur actualisée des marges futures liées aux contrats d’assurance existants.
Le calcul de la PVIF se fonde sur des hypothèses qui tiennent compte des risques et incertitudes de l’activité. Pour procéder à cette projection de flux de trésorerie, une série d’hypothèses concernant l’expérience future est formulée par HSBC Assurances Vie (France), qui prend en compte les conditions locales de marché et l'appréciation de la Direction sur les tendances locales futures.
La PVIF économique comprend la PVIF comptable, les instruments de couverture et les provisions techniques.

Indicateurs alternatifs de performance

Afin d’améliorer la lisibilité de la revue de la performance du Groupe et de ses filiales, HSBC a choisi, en complément des données comptables publiées, de présenter ses principaux agrégats et soldes intermédiaires de gestion selon une vision dite “ajustée”. Cette vision consiste à retraiter les données publiées de l’incidence des variations de périmètre et de change entre deux périodes de revue ainsi que de certains éléments significatifs dont la liste et les montants concernant la France sont présentés ci-après :

Eléments significatifs du produit net bancaire (revenus)/charges   Exercice
(en millions d'euros)   2017   2016
Produit net bancaire publié   1 907   2 317
Eléments significatifs du PNB   24   (67)
– Credit spread sur la dette propre sous option juste valeur     11
– Debit Valuation Adjustment   28   3
– Couvertures non éligibles   (4)   27
– Plus-value de cession Visa Europe     (108)
Produit net bancaire ajusté   1 931   2 250
Eléments significatifs des charges d’exploitation (reprises)/charges   Exercice au
(en millions d'euros)   2017   2016
Charges d’exploitation publiées   (1 607)   (1 812)
Eléments significatifs des charges d’exploitation   90   298
– Dépréciation des écarts d'acquisition     127
– Charges liées aux initiatives stratégiques et restructurations   81   158
– Coûts liés au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne   9  
– Provisions et charges liée à des litiges     13
Charges d’exploitation ajustées   (1 517)   (1 514)

Résultat ajusté par ligne métier

  Exercice 2017

 

(en millions d'euros)

 

Banque de
particuliers et
de gestion de
patrimoine

 

Banque
d’entreprises

 

Banque de
financement,
d’investissement
et de marchés

 

Banque
privée

 

Corporate
Centre

 

Total

Marge nette d’intérêt   633   318   140   35   -78   1 048
Commissions nettes   281   187   84   22   0   574
Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de transaction   (37)     345   5   8   321
Autres produits d’exploitation   (116)   13   88   (13)   16   (12)
Produit net bancaire avant dépréciation pour risque de crédit   761   518   657   49   -54   1 931
Dépréciations pour risques de crédit   (11)   7   (76)   (1)     (81)
Total des charges d’exploitation   (744)   (345)   (364)   (43)   (21)   (1 517)
Résultat avant impôt ajusté   6   180   217   5   (75)   333
 
                     

Exercice 2016

   

Banque de
particuliers et
de gestion de
patrimoine

 

Banque
d’entreprises

 

Banque de
financement,
d’investissement
et de marchés

 

Banque
privée

 

Corporate
Centre

  Total
Marge nette d’intérêt   731   337   160   36   -46   1 218
Commissions nettes   289   194   144   21     648
Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de transaction   (19)   (1)   351   3   212   546
Autres produits d’exploitation   (177)   19   12   (15)   (1)   (162)
Produit net bancaire avant dépréciation pour risque de crédit   824   549   667   45   165   2 250
Dépréciations pour risques de crédit   (15)   (59)   2   (1)     (73)
Total des charges d’exploitation   (741)   (344)   (374)   (36)   (19)   (1 514)
Résultat avant impôt ajusté   68   146   295   8   146   663

ends/more

Note aux éditeurs

HSBC en France
HSBC France a rejoint le Groupe HSBC en 2000. Le siège de HSBC France est situé à Paris. Avec près de 310 points de vente sur le territoire national et près de 9 000 salariés, HSBC en France développe des activités de Banque de particuliers et de gestion de patrimoine, Banque d'entreprises, Banque de financement, d'investissement et de marchés et de Banque privée.

Le Groupe HSBC
HSBC Holdings plc, maison mère du Groupe HSBC, a son siège situé à Londres. Le Groupe sert des clients dans le monde entier au travers de plus de 3 900 implantations réparties dans 67 pays et territoires en Europe, Asie, Amérique du Nord et latine, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Avec 2 522 milliards USD d’actifs au 31 décembre 2017, HSBC est l’un des premiers groupes de services bancaires et financiers au monde.

ends/all

1 Present Value of In-Force long term insurance business (cf. annexe)
2 source Dealogic
3 source Bloomberg (France Green/ Sustainability)
4 cf. annexe

Contacts

HSBC France
Presse :
Sophie Ricord, Tél : +33 1 40 70 33 05
Mèl : sophie.ricord@hsbc.fr
ou
Anne-Lise Bapst, Tél : +33 1 40 70 30 96
Mèl : anne-lise.bapst@hsbc.fr

Contacts

HSBC France
Presse :
Sophie Ricord, Tél : +33 1 40 70 33 05
Mèl : sophie.ricord@hsbc.fr
ou
Anne-Lise Bapst, Tél : +33 1 40 70 30 96
Mèl : anne-lise.bapst@hsbc.fr