60 pour cent des Français craignent que l'eau potable soit menacée - l'IFAT Environment Index 2018

MUNICH, Allemagne--()--Les Français craignent pour la potabilité de l'eau suite aux conditions climatiques extrêmes: 60 pour cent estiment que les fortes précipitations et inondations ou la sécheresse exceptionnelle pendant la période estivale est un risque sérieux pour le numéro Un des produits alimentaires. Près de 60 pour cent de la population revendiquent un renforcement de l'engagement local dans les projets Smart-City en faveur de la qualité environnementale dont l'ambition est de développer de nouvelles solutions pour parer aux risques qu'encourt l'environnement - et assurer notamment l'approvisionnement en eau potable. Ces résultats sont issus de l'« IFAT Environment Index 2018 », le salon leader mondial pour les technologies environnementales à Munich. À cet effet, 1.052 citoyens et citoyennes français constituant un échantillon représentatif de la population ont été interrogés dans le cadre d'une enquête menée par un institut de sondage.

De nos jours, nombreux sont les Français qui ne considèrent pas l'approvisionnement en eau potable comme allant de soi : dans la métropole, environ 40 pour cent estiment que c'est un bien rare. À titre de comparaison : en Chine ce sont même 77 pour cent, en Italie en revanche seulement 31 pour cent et en Allemagne 20 pour cent de la population qui considèrent que l'eau potable est une substance en quantité limitée.

Les projets Smart-City régionaux dédiés aux solutions stratégiques et technologiques relatifs à l'eau potable ont la cote auprès des citoyens. Les «projets Smart-City en faveur de la qualité environnementale visent, en coopération étroite avec l'administration, l'économie, la science et les citoyens, à atteindre avec intelligence des objectifs environnementaux définis - tels qu'un approvisionnement garanti en eau potable », déclare Stefan Rummel, directeur de l'IFAT à Munich. La majorité des Français est d'avis que de tels projets génèrent des impulsions qui participent à l'avancée de la technologie d'avenir (81 pour cent). Dans ce cadre, un même nombre de citoyens entend miser sur la technique numérique – comme par exemple saisir et évaluer des données à l'aide de capteurs. 77 pour cent voient dans ces projets Smart l'opportunité de créer la véritable approche permettant de résoudre sur un plan local les problèmes environnementaux tournant notamment autour de l'approvisionnement en eau potable. Autocritiques, 80 pour cent des Français pensent toutefois que de tels projets nécessitent plus de soutien pratique de la part des citoyens eux-mêmes. C'est l'avis également d'une grande majorité des Allemands (77 pour cent), des Italiens (80 pour cent) et des Chinois (87 pour cent).

Le prochain salon IFAT se tiendra du 14 au 18 mai 2018 au Munich. Plus d'informations sur ifat.de/en.

l'IFAT Environment Index 2018

En novembre 2017, l'IFAT a effectué une enquête internationale représentative de la population dans 5 pays sur les thèmes environnementaux eau potable, déchets, air, projets Smart City et les technologies environnementales : Allemagne (N=1.049), France (N=1.052), Grande-Bretagne (N=1.023), Italie (N=1.86) et Chine (N=1.001).

Contacts

Presse
MESSE MUNICH
Bianca Gruber
téléphone +49 89-949-21502
E-Mail: bianca.gruber@messe-muenchen.de

Contacts

Presse
MESSE MUNICH
Bianca Gruber
téléphone +49 89-949-21502
E-Mail: bianca.gruber@messe-muenchen.de