Amnesty International Norvège : À l’attention de toutes les stations de radio

OSLO, Norvège--()--Déclaration d’Amnesty International Norvège :

« Ceci est un message urgent d’Amnesty International. Nous demandons aux stations de radio du monde entier de diffuser un message de détresse d’une minute provenant du Salvador qui a besoin de l’attention immédiate du monde avant le vendredi 8 décembre .

Écoutez et partagez le message de détresse ici (iamlistening.org)

À la suite du fait que la Norvège est récemment devenue le premier pays au monde à fermer sa bande FM en faveur de formats de radio numérique, Amnesty International a découvert une faille pour diffuser le premier message de détresse à apparaître sur la bande FM norvégienne depuis la deuxième guerre mondiale. Le message de détresse est parvenu sur les réseaux sociaux et est à présent partagé par-delà les frontières.

Les stations de radio sont invitées à donner du temps d'antenne pour le message de détresse

John Peder Egenaes, secrétaire général d’Amnesty en Norvège, demande aujourd’hui aux stations de radio du monde entier de l’aider à transmettre le message à leurs auditeurs, en donnant une minute de temps d'antenne.

« Le 8 décembre, le cas de Teodora sera examiné par les mêmes juges qui l’ont condamnée il y a dix ans. Son avenir sera déterminé ce jour-là et, si le public n’y fait pas attention, elle restera très probablement en prison », a déclaré M. Egenaes.

« Il s’agit d’une opération de sauvetage et nous demandons à toutes les stations de radio de partager le message de détresse avec leurs auditeurs. Nous avons seulement jusqu’à vendredi pour montrer aux habitants et autorités du Salvador que le monde est à l’écoute et se soucie du sort qui sera réservé à Teodora. C'est notre chance et, si nous réussissons, cela pourrait non seulement changement l’avenir de Teodora, mais aussi l’avenir de toutes les autres femmes qui partagent son sort, et qui ont été condamnées à de la prison pour des complications liées à la grossesse », a ajouté M. Egenaes.

« Nous demandons la libération immédiate de Teodora Vasquez et de toutes les autres femmes emprisonnées pour des complications liées à la grossesse. Nous demandons également aux autorités salvadoriennes de dépénaliser l'avortement et de garantir un accès à l’avortement dans les cas de viol ou d’inceste, des situations où la santé ou la vie d'une femme est en danger, et dans les cas graves de malformation fœtale», a précisé M. Egenaes.

Voici comment procéder

Pour les stations de radio : Télécharger le message de détresse : http://download.badeog.no/amnesty_01112017/loop/

Autres médias : Télécharger une vidéo du message de détresse ici : https://we.tl/G7LDYtKSsR

Le message de détresse peut également être diffusé directement sur le site www.iamlistening.org. Merci de nous aider à partager avant le 8 décembre. »

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Amnesty International Norvège
Camilla Kolverud
+47-908-99-937
ckolverud@amnesty.no

Contacts

Amnesty International Norvège
Camilla Kolverud
+47-908-99-937
ckolverud@amnesty.no