Transgene et Randox collaborent pour développer une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels

Grâce à sa plateforme Invir.IOTM, Transgene développera des immunothérapies oncolytiques innovantes exprimant des anticorps issus des développements de Randox

STRASBOURG, France & BELFAST, Irlande du Nord--()--Regulatory News:

Transgene (Paris:TNG), société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies basées sur des vecteurs viraux, et Randox, un leader du diagnostics in vitro, annoncent la signature d’un accord de collaboration pour combiner leurs technologies afin de développer des immunothérapies oncolytiques multifonctionnelles. Cette collaboration a pour objectif de concevoir, grâce à la plateforme brevetée de Transgene, Invir.IOTM, des virus oncolytiques de nouvelle génération, qui intégreront un ou plusieurs SdAb (anticorps à domaine unique, single-domain antibody) de Randox. Les immunothérapies résultant de cette collaboration combineront les effets des virus oncolytiques avec les propriétés des SdAb vectorisés, qui seront exprimés directement dans le micro-environnement tumoral, afin de lever l’immunosuppression des tumeurs solides.

Selon les termes du contrat, Transgene développera des virus oncolytiques innovants contre les cancers, en utilisant sa souche brevetée de Vaccinia virus (TK-, RR-), ainsi que son expertise en ingénierie moléculaire et en recherche translationnelle. Cette souche virale dispose de propriétés oncolytiques optimisées., L’importante capacité de son génome est un autre atout différenciant de cette souche virale, car elle permet l’expression de plusieurs armements anticancers (modalités thérapeutiques) dans la tumeur, où le virus se réplique. Randox apporte son expertise en ingénierie des anticorps et une collection de SdAb qui continue de s’enrichir en nouveaux agents d’immunothérapie. Ces SdAb, qui seront vectorisés pour devenir des armements anticancers, ont le potentiel de moduler la réponse immunitaire du patient et d’avoir une forte synergie avec la plateforme oncolytique de Transgene.

La technologie Invir.IOTM est une approche efficace pour cibler les voies de signalisation immunosuppressives directement dans le micro-environnement tumoral. En y exprimant un ou plusieurs SdAb, cette technologie permet d’optimiser une efficacité des agents thérapeutiques encodés tout en réduisant les effets secondaires associés, qui peuvent être constatés lors d’administration par voie systémique.

Les virus oncolytiques de nouvelle génération qui résulteront de cette collaboration ont le potentiel d’être significativement plus efficaces que la combinaison d’agents administrés seuls. Transgene a déjà apporté la preuve de concept préclinique de l’efficacité supérieure, en termes de survie globale, d’un Vaccinia virus oncolytique portant une séquence codant pour un anti-PD1 par rapport à la combinaison d’agents seuls.

Eric Quéméneur, Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene, explique : « Nous sommes heureux de collaborer avec Randox. Sa bibliothèque de SdAb dirigés contre des cibles majeures en immuno-oncologie représente une excellente opportunité de démontrer l’important potentiel de la plateforme Invir.IOTM. Nous sommes impatients de travailler avec eux et de générer de nouveaux candidats produits innovants qui combinent les mérites des immunothérapies oncolytiques reposant sur des approches virales avec l’expression locale de modalités thérapeutiques. Nous sommes convaincus que l’expression ciblée d’agents thérapeutiques, y compris des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, potentialisera le micro-environnement tumoral et ouvre la voie au développement d’une large gamme de traitements innovants contre le cancer ».

Le Dr Peter Fitzgerald, Directeur Général et fondateur des laboratoires Randox, ajoute : « Grâce à cette collaboration, nous allons pouvoir mener des recherches véritablement innovantes dans une discipline clé en santé humaine. Les travaux que nous allons effectuer dans le domaine de l’oncologie a le potentiel d’apporter un bénéfice important aux patients, en développant des traitements plus efficaces. Nous avons hâte de travailler avec Transgene pour générer des virus oncolytiques qui seront capables d’exprimer de multiples fonctions directement dans la tumeur, afin d’augmenter leur efficacité. Ce partenariat permettra de mettre à profit nos capacités en SdAb et notre expertise en immuno-oncologie, et s’inscrit dans notre stratégie globale de partenariats. »

À propos d’Invir.IOTM
La plateforme Invir.IOTM permet de développer une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels ciblant le micro-environnement tumoral. Cette plateforme repose notamment sur une souche brevetée de Vaccinia virus (VVCOP TK-RR-) à laquelle de multiples transgènes fonctionnels peuvent être intégrés. La plateforme Invir.IOTM a déjà généré des produits qui bénéficient d’armements multifonctionnels (enzyme, anticorps, cytokine, etc.) en cours d’évaluation préclinique.

À propos de Transgene
Transgene (Euronext : TNG), qui fait partie de l’Institut Mérieux, est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules infectées ou cancéreuses.
Les principaux produits en développement clinique de Transgene sont : TG4010, un vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules, Pexa-Vec, un virus oncolytique contre le cancer du foie et TG4001, un vaccin thérapeutique contre les cancers positifs au HPV. La Société a également plusieurs autres programmes en recherche et en développement clinique, dont TG1050 (hépatite B chronique) et TG6002 (tumeurs solides).
Transgene est basée à Strasbourg et a des activités opérationnelles à Lyon et une joint-venture en Chine. Plus d’informations sur www.transgene.fr.
Suivez-nous sur Twitter : @TransgeneSA

À propos de Randox
Randox est un leader mondial dans le diagnostic des soins de santé. Aujourd'hui, plus de 5% de la population mondiale - plus de 370 millions de personnes dans 145 pays - reçoivent chaque année un diagnostic médical à l'aide de produits Randox. Randox est la principale société de diagnostic au Royaume-Uni et exporte plus de 95% de sa production dans le monde. Nos produits et services sont utilisés dans les laboratoires hospitaliers, cliniques, de recherche, moléculaires, ainsi que pour les tests alimentaires, la toxicologie médico-légale, les sciences de la vie et les laboratoires vétérinaires.

Randox emploie plus de 1400 collaborateurs de 44 nationalités, dont 300 chercheurs et ingénieurs, et dispose de bureaux et de distributeurs dans plus de 145 pays. Les quatre principaux sites de fabrication et de R et D sont situés dans le comté d'Antrim (Irlande du Nord), à Dungloe dans le comté de Donegal (Irlande), à Bangalore (Inde) et dans la région de Washington DC (États-Unis).

Avec un focus majeur en R et D, les scientifiques de Randox sont à la pointe de la recherche contre plusieurs maladies majeures telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires et la maladie d'Alzheimer. Avec environ 16% du chiffre d'affaires réinvestis en R et D, Randox a plus de tests en développement que toute autre société de diagnostic.

Nos scientifiques ont consacré plus de 220 millions de livres sterling à étudier les milliers de biomarqueurs présents dans notre corps pour élaborer des tests de références. Notre technologie Biochip Array brevetée est la seule « biopuce » de qualité diagnostique au monde. Cette technologie de pointe a révolutionné l'industrie du diagnostic en offrant une plateforme de test unique qui permet de réaliser des tests multiples à partir d'un échantillon de patient unique dans nos cliniques de santé Randox.

Plus d’informations sur : www.randox.com
Suivez-nous sur @RandoxOfficial

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations prospectives de Transgene concernant sa situation financière, y compris sa consommation de trésorerie. Bien que la Société considère que ces informations et projections sont fondées sur des hypothèses raisonnables, elles peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés et pourraient avoir un impact négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives, sa situation financière, ses résultats ou ses développements. La capacité de la Société à commercialiser ses produits est soumise notamment, mais pas exclusivement, aux facteurs suivants : la reproduction chez l’homme de résultats précliniques positifs ; la réussite d’essais cliniques, la capacité à obtenir des financements et/ou des partenariats pour le développement et la commercialisation des produits, et l’obtention des autorisations réglementaires de mise sur le marché. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence déposé auprès de l’AMF et disponible sur les sites internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de la Société (www.transgene.fr).

Contacts

Transgene :
Lucie Larguier, +33 (0)3 88 27 91 04
Directeur Communication Corporate & Relations Investisseurs
investorrelations@transgene.fr
ou
Randox :
Nicola McHugh, +44 (0)28 944 22413
Head of PR
www.randox.com
ou
Relations Médias :
IMAGE 7
Claire Doligez/Laurence Heilbronn
+33 (0)1 53 70 74 48
cdoligez@image7.fr

Contacts

Transgene :
Lucie Larguier, +33 (0)3 88 27 91 04
Directeur Communication Corporate & Relations Investisseurs
investorrelations@transgene.fr
ou
Randox :
Nicola McHugh, +44 (0)28 944 22413
Head of PR
www.randox.com
ou
Relations Médias :
IMAGE 7
Claire Doligez/Laurence Heilbronn
+33 (0)1 53 70 74 48
cdoligez@image7.fr