Vivendi : résultats du premier semestre 2016 en ligne avec les attentes

  • Hausse des activités d’Universal Music Group
  • Bonne marche des activités internationales de Groupe Canal+ ; avancée du plan de transformation à Canal+ en France
  • Intégration de Gameloft dans de bonnes conditions

PARIS--()--Regulatory News :

Vivendi (Paris:VIV) :

Note : ce communiqué présente des résultats consolidés non audités, établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de Vivendi du 23 août 2016 et examinés par le Comité d’audit du 24 août 2016 ainsi que par le Conseil de surveillance de Vivendi du 25 août 2016.

         

Chiffres clés
du premier semestre 20161

 

Variation par
rapport à la
même
période
de 2015

 

Variation à change et
périmètre2 constants
par rapport à
la même période
de 2015

   
  • Chiffre d’affaires
  5 044 M€ - 1,0 % - 0,9 %
             
Données en normes IFRS
  • Résultat opérationnel (EBIT)3

 

1 062 M€ + 3,4 %
 
  • Résultat net des activités poursuivies, part du groupe
  • Résultat net, part du groupe3
  913 M€

 

911 M€

 

+ 28,3 %

 

NS4

   

Données ajustées5

  • Résultat opérationnel courant (ROC)3
440 M€ - 12,0 % - 7,6 %
 
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA)3
387 M€ - 25,0 % - 20,4 %
 
  • Résultat net ajusté3,6

 

  286 M€   - 13,1 %    
Trésorerie
  • Flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO)5
290 M€ + 23,5 %
  • Trésorerie nette5
  +2,1 Mds€ vs. +6,4 Mds€ au 31 décembre 2015
 

Le Conseil de surveillance de Vivendi, qui s’est réuni ce jour sous la présidence de Vincent Bolloré, a examiné les comptes consolidés du Groupe pour le premier semestre 2016, arrêtés par le Directoire le 23 août 2016.

Le chiffre d’affaires est quasiment stable à 5 044 millions d’euros (-0,9 % à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2015). Il a été soutenu par l’importante progression des revenus liés aux abonnements et au streaming d’Universal Music Group (UMG), faisant plus que compenser le déclin du téléchargement numérique et des ventes physiques, et par les activités hors de France de Groupe Canal+.

Pour la première fois, à fin juin 2016, le nombre d’abonnés individuels comptabilisés par Groupe Canal+ est plus élevé à l’international (5,727 millions) qu’en France métropolitaine (5,455 millions).

A taux de change et périmètre constants, le résultat opérationnel courant (ROC) recule de 7,6 % à 440 millions d’euros, impacté notamment par l’aggravation des pertes des chaînes Canal+ en France7. Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) baisse de 20,4 %, traduisant l’évolution défavorable du ROC et l’impact des charges de restructuration alors qu’au premier semestre 2015, l’EBITA avait notamment bénéficié du produit relatif au dénouement d’un litige aux Etats-Unis chez UMG et de reprises de provisions chez Groupe Canal+.

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 286 millions d’euros, en baisse de 13,1 %. Cette évolution reflète principalement le recul de l’EBITA partiellement compensé par la progression de la quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalence, la baisse des impôts et la diminution des intérêts minoritaires. Hors un effet fiscal négatif non-récurrent de 41 millions d’euros dû à la reprise de provision résultant de la fin du litige avec Liberty Media, le résultat net ajusté aurait été stable à 327 millions d’euros. Le résultat net ajusté par action s’élève à 0,22 euro, contre 0,24 euro pour la même période de 2015.

Le résultat net, part du groupe, s’élève à 911 millions d’euros. Il s’établissait à 1 991 millions d’euros au premier semestre 2015 en raison notamment de la plus-value de 1 206 millions d’euros après impôts, enregistrée lors de la cession de GVT le 28 mai 2015. Le résultat net, part du groupe, par action s’élève à 0,71 euro, contre 1,47 euro à la même période de 2015.

Hors résultat des activités cédées ou en cours de cession, le résultat net, après intérêts minoritaires, des activités poursuivies est un bénéfice de 913 millions d’euros, contre un bénéfice de 712 millions d’euros au premier semestre 2015. Au premier semestre 2016, il comprend principalement la plus-value de cession de la participation résiduelle dans Activision Blizzard en janvier 2016 (576 millions d’euros, avant impôts) et la reprise nette de provision au titre du litige Liberty Media (240 millions d’euros, avant impôt). Au premier semestre 2015, il comprenait essentiellement la plus-value de cession de la participation de 20 % dans Numericable-SFR (651 millions d’euros, avant impôts).

Au 30 juin, la trésorerie nette ressort à 2,1 milliards d’euros, à comparer à 6,4 milliards d’euros au 31 décembre 2015. Cet écart provient notamment de la distribution d’un acompte sur dividende ordinaire de 1 euro par action en février 2016 et de la distribution du solde du dividende au titre de l’exercice 2015 de 1 euro par action en avril 2016, représentant un décaissement total de 2,6 milliards d’euros sur le semestre, ainsi que de l’exécution du programme de rachat d’actions pour 1,6 milliard d’euros.

En France, Canal+ demeure confronté à une décroissance de ses revenus de la télévision payante en dépit du succès des offres couplées avec beIN Sports. Le Groupe a arrêté un plan de réduction de coûts de 300 millions d’euros dont environ 60 à 80 millions d’euros seront réalisés dès cette année. Ce plan permet de conforter l’objectif d’équilibre des chaînes Canal+ en France en 2018.

Le Directoire a confirmé son intention de poursuivre le programme de rachat d’actions jusqu’à un maximum de 10 % du capital de Vivendi en fonction des opportunités de marchés.

______________________

1 En application de la norme IFRS 5, GVT, cédé en 2015, est présenté comme une activité cédée ou en cours de cession. En pratique, les produits et charges de ce métier ont été traités de la manière suivante :

- la contribution de GVT jusqu’à sa cession effective le 28 mai 2015, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi ainsi que la plus-value de cession réalisée sont regroupées sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;

- la quote-part de résultat net et la plus-value de cession réalisée sont exclues du résultat net ajusté de Vivendi.

2 Le périmètre constant permet de retraiter les impacts des acquisitions de Dailymotion le 30 juin 2015, Radionomy le 17 décembre 2015 et Alterna’TV le 7 avril 2016.

3 Pour la réconciliation de l’EBIT à l’EBITA et au ROC, ainsi que du résultat net, part du groupe, au résultat net ajusté, voir annexe IV.

4 Le résultat net, part du groupe au 30 juin 2015 s’élevait à 1 991 millions d’euros, comprenant le résultat des activités cédées pour 1 279 millions d’euros.

5 Mesures à caractère non strictement comptable.

6 Hors effet fiscal défavorable de 41 millions d’euros lié à la reprise de provision relative à la résolution du litige Liberty Media, le résultat net ajusté est stable à 327 millions d’euros.

7 Canal+, Canal+ Cinéma, Canal+ Sport, Canal+ Séries, Canal+ Family et Canal+ Décalé.

Investissements dans les contenus destinés aux équipements
mobiles : Gameloft et Studio+

Vivendi a finalisé avec succès son offre publique d’achat sur Gameloft, un leader mondial des jeux vidéo sur mobiles, au cours du premier semestre 2016.

La société est consolidée dans les comptes du Groupe depuis le 29 juin 2016. Différentes actions ont été immédiatement menées afin d’assurer une bonne intégration des équipes de Gameloft au sein du Groupe et de mettre rapidement en œuvre un plan de développement utilisant pleinement la force créative de Gameloft et le potentiel offert par Vivendi.

Cette acquisition conforte la stratégie de développement du Groupe en tant que leader des contenus et des médias souhaitant développer une forte présence sur le marché en forte croissance des nouveaux modes de consommation en mobilité.

Dans les prochaines semaines, Vivendi va lancer Studio+, la première offre globale de séries premium pour écrans mobiles, en partenariat avec des opérateurs télécoms. Studio+ proposera des séries premium exclusives créées spécifiquement pour smartphones et tablettes notamment grâce à leur format novateur, court et puissant : 10 épisodes de 10 minutes pour chaque série. Environ 25 séries premium originales de tous les genres (action, romance, thriller,…), tournées en six langues et dans 18 pays, sont produites ou en post-production, une soixantaine d’autres étant en cours de développement.

Telecom Italia

La nouvelle équipe dirigeante de Telecom Italia, menée par Flavio Cattaneo, nommé Directeur général en mars 2016, s’est donné de nouveaux objectifs en termes d’optimisation des coûts en Italie et au Brésil sur la période 2016-2018. Malgré un environnement concurrentiel difficile, Telecom Italia a enregistré de bons résultats au deuxième trimestre 2016 en Italie et au Brésil, qui lui ont permis de relever ses perspectives annuelles 2016.

Vivendi et Mediaset

Les groupes Mediaset et Vivendi ont souhaité passer un accord de développement au début de 2016.

La reprise par Vivendi de Mediaset Premium, filiale de Mediaset, reposait sur des hypothèses financières remises par Mediaset à Vivendi en mars 2016. Ces hypothèses avaient soulevé des interrogations chez Vivendi, signalées à Mediaset.

L’accord signé le 8 avril a fait l’objet ensuite de due diligence réalisées par le cabinet Deloitte comme prévu contractuellement. Il ressort de cet audit et des analyses de Vivendi que les chiffres fournis préalablement à la signature ne sont pas réalistes et reposent sur une base artificiellement augmentée. Cette situation a conduit les deux parties à essayer de renégocier les termes du contrat en juin. Alors qu’ils poursuivaient des échanges avec Vivendi, Mediaset et Fininvest ont brusquement procédé au lancement d’attaques médiatiques portant atteinte aux intérêts et à l’image de Vivendi.

Par ailleurs, bien que Vivendi ait terminé dans les temps le processus de pré-notification de l’opération auprès de la Commission européenne, celle-ci n’accepterait pas de se saisir formellement du dossier tant que les parties discutaient de leurs points de divergence et, en tout état de cause, l’accord de la Commission pourrait ne pas être obtenu avant le 30 septembre, date à laquelle le contrat serait caduc.

Selon les documents examinés de manière informelle à ce stade sur l’assignation de Mediaset, la première audience de procédure ne se tiendrait pas avant le 27 février 2017.

Commentaires sur les activités de Vivendi

Universal Music Group

Le chiffre d’affaires d’Universal Music Group (UMG) s’établit à 2 315 millions d’euros, en hausse de 1,6 % à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015 (+0,2 % en données réelles), porté par la croissance de l’ensemble de ses activités. Hors le produit relatif au dénouement d’un litige au premier semestre 2015, le chiffre d’affaires augmente de 3,0 % à taux de change et périmètres constants.

Le chiffre d’affaires de la musique enregistrée progresse de 0,5 % à taux de change constants grâce à la croissance des revenus liés aux abonnements et au streaming (+62,4 %), qui compense largement la baisse des ventes de téléchargements numériques et des ventes physiques.

Le chiffre d’affaires de l’édition musicale augmente de 4,0 % à taux de change constants, porté par la croissance des revenus liés aux abonnements et au streaming ainsi que ceux liés à certains droits d’auteur (synchronization). Le chiffre d’affaires du merchandising et autres activités progresse de 3,2 % à taux de change constants grâce à une activité de concerts plus soutenue.

Parmi les meilleures ventes de musique enregistrée du premier semestre 2016 figurent les nouveaux albums de Drake, de Rihanna et d’Ariana Grande, ainsi que les titres de Justin Bieber et The Weeknd. Aux États-Unis, UMG avait quatre des cinq premiers albums les plus écoutés en streaming, dont les trois premiers (Drake, Rihanna, Justin Bieber).

Le résultat opérationnel courant (ROC) d’UMG s’élève à 217 millions d’euros, en hausse de 24,6 % à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015 (+21,0 % en données réelles). Cette bonne performance s’explique par la croissance du chiffre d’affaires et la réduction des coûts.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) d’UMG s’établit à 177 millions d’euros, en hausse de 7,4 % à taux de change constants par rapport au premier semestre 2015 (+3,7 % en données réelles). L’EBITA intègre des charges de restructuration aux premiers semestres 2015 et 2016 et intégrait le produit relatif au dénouement d’un litige au premier semestre 2015.

Groupe Canal+

Le chiffre d’affaires de Groupe Canal+ s’élève à 2 639 millions d’euros, en baisse de 3,5 % par rapport au premier semestre 2015 (-3,0 % à taux de change et périmètre constants). Groupe Canal+ affiche un portefeuille global de 15,8 millions d'abonnements, en hausse de 558 000 en un an, grâce à ses très bonnes performances à l’international. En France métropolitaine, le nombre d’abonnements avec engagement continue de reculer, s’établissant à 8,187 millions au 30 juin 2016, en baisse de 272 000 sur six mois.

Le chiffre d’affaires des activités de télévision payante à l’international progresse grâce à la croissance du parc d’abonnés individuels, notamment en Afrique où Groupe Canal+ compte 615 000 abonnés supplémentaires par rapport à fin juin 2015 pour atteindre 2,2 millions au 30 juin 2016, ainsi qu’au Vietnam qui a franchi le cap des 900 000 abonnés individuels à fin juin 2016 (+139 000 en un an).

La dynamique de croissance est notamment portée par l’enrichissement des offres avec l’intégralité de la diffusion de l’UEFA Euro 2016 en Afrique et au Vietnam, et avec, pour le Vietnam, l’acquisition des droits de la Premier League anglaise pour les trois prochaines saisons (2016/2017 à 2018/2019).

Le chiffre d'affaires publicitaire des chaînes gratuites, en hausse de 10,1 % par rapport au premier semestre 2015, bénéficie des bonnes performances d’audience de D8 et de D17 (renommées respectivement C8 et CStar, à compter du 5 septembre 2016). Fin juin 2016, D8 demeure la quatrième chaîne nationale avec 4,9 % de part d’audience moyenne au premier semestre 2016 sur sa cible prioritaire des 25-49 ans. Le 28 mai, elle se hisse au rang de première chaîne nationale sur cette même cible, en atteignant 25,6 % de part d’audience avec la diffusion de la Finale de la Ligue des Champions.

Le chiffre d’affaires de Studiocanal baisse par rapport au premier semestre 2015 qui avait notamment bénéficié du succès en salles de Shaun le Mouton et de la sortie en vidéo de Paddington et d’Imitation Game.

Le résultat opérationnel courant (ROC) de Groupe Canal+ s’établit à 297 millions d’euros, contre 368 millions d’euros au premier semestre 2015, et le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’élève à 288 millions d’euros, y compris les coûts de réorganisation, contre 388 millions d'euros au premier semestre 2015.

Cette baisse est liée aux difficultés rencontrées par les activités de télévision payante en France métropolitaine ainsi qu’à la moindre profitabilité de Studiocanal et des chaînes gratuites. Le résultat opérationnel ajusté des chaînes Canal+ en France7 est une perte de 106 millions d’euros, contre 47 millions d’euros au premier semestre 2015.

Un plan de réduction de coûts de 300 millions d’euros a été arrêté à Canal+ en France, sans impact pour le client. Il se décompose en une diminution de 100 millions d’euros des coûts associés à la distribution (coûts marketing, gestion des décodeurs,… ), une réduction de 50 millions d’euros liés aux frais techniques et de diffusion et une baisse de 150 millions d’euros de coûts de production et d’édition de programmes. Ce plan portera son plein effet en 2018, avec des économies de l’ordre de 60 à 80 millions d’euros réalisées dès 2016.

Vivendi Village

Le chiffre d’affaires de Vivendi Village s’élève à 54 millions d’euros, en hausse de 6,9 % par rapport au premier semestre 2015 (+8,3 % à taux de change constants). Plusieurs nouvelles entités ont rejoint Vivendi Village depuis un an, notamment le théâtre de L’Œuvre à Paris, les salles CanalOlympia en Afrique et, plus récemment, Olympia Production, entité de production de spectacles et de concerts.

Vivendi Village enregistre une perte opérationnelle courante (ROC) de 8 millions d’euros et une perte opérationnelle ajustée (EBITA) de 4 millions d’euros. Vivendi Village a vocation à être un terrain d’expérimentations pour l’ensemble du Groupe grâce à la souplesse d’organisation de ses petites structures.

Ainsi, la toute première salle de cinéma et de spectacles CanalOlympia du continent africain a été inaugurée le 14 juin à Yaoundé au Cameroun. Elle fait partie d’un réseau de plusieurs dizaines de salles qui seront déployées progressivement en Afrique centrale et de l’Ouest.

De son côté, Watchever réoriente ses activités dans le développement de nouveaux services payants en streaming à l’international dont Studio+ qui portera la première offre globale de séries courtes destinée aux écrans mobiles.

Dans la billetterie, See Tickets renforce ses activités aux Etats-Unis après avoir acquis le 24 juin la société Flavorus. Il remporte également un contrat majeur au Royaume-Uni avec la Royal Horticultural Society pour sa billetterie au cours des trois prochaines années (environ un demi-million de tickets par an).

Olympia Production sera en 2017 le coproducteur des tournées de Matt Pokora et de Slimane (gagnant de The Voice en 2016). Il produira également la nouvelle pièce de Florian Zeller qui ouvrira la saison du théâtre de L’Œuvre en octobre 2016.

Nouvelles initiatives (Dailymotion et Vivendi Content)

Le chiffre d’affaires de Nouvelles Initiatives, regroupant Dailymotion depuis le 30 juin 2015 et Vivendi Content, entité qui a vocation à développer de nouveaux formats de contenus, s’établit à 58 millions d’euros, contre 1 million d’euros au premier semestre 2015. Nouvelles Initiatives enregistre une perte opérationnelle courante (ROC) de 17 millions d’euros et une perte opérationnelle ajustée (EBITA) de 24 millions d’euros.

Après une intégration au Groupe, l’année 2016 marque un nouveau départ pour Dailymotion. L’accent au premier semestre 2016 a porté sur la mise en place de différents chantiers stratégiques qui se poursuivront tout au long de l’année et donneront lieu à de premiers lancements en 2017. Parmi ceux-ci, on trouve :

  • un repositionnement éditorial et une refonte de l’expérience utilisateur qui permettront à Dailymotion de faire croître sa base mondiale d’utilisateurs, aujourd’hui déjà proche des 400 millions mensuels ;
  • un renforcement de la plateforme technique publicitaire de Dailymotion afin de continuer à transformer le marché de la publicité vidéo digitale en pleine croissance ;
  • et enfin une poursuite du développement international déjà bien avancé. Dailymotion a ouvert au premier semestre 2016 son premier bureau en Afrique en partenariat avec Canal+ Overseas et va ainsi pouvoir développer ses activités sur ce continent à partir d’Abidjan.

Cette relance est accompagnée d’un renforcement de l’équipe de management, notamment autour des trois piliers stratégiques de Dailymotion que sont les contenus et le marketing, la monétisation publicitaire et la technologie.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier et états financiers condensés non audités du premier semestre 2016 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.com).

A propos de Vivendi

Groupe industriel intégré dans les médias et les contenus, Vivendi est présent sur toute la chaîne de valeur qui va de la découverte des talents à la création, l’édition et la distribution de contenus. Groupe Canal+ est le numéro un de la télévision payante en France, présent également en Afrique, en Pologne et au Vietnam. Sa filiale Studiocanal occupe la première place du cinéma européen en termes de production, vente et distribution de films et de séries TV. Universal Music Group est le leader mondial de la musique présent tant dans la musique enregistrée que l’édition musicale et le merchandising. Il dispose de plus de 50 labels couvrant tous les genres musicaux. Vivendi Village rassemble Vivendi Ticketing (billetterie au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en France), MyBestPro (conseil d’experts), Watchever (vidéo à la demande par abonnement), Radionomy (audionumérique), la salle de spectacles L’Olympia et le théâtre de L’œuvre à Paris, les salles de spectacles CanalOlympia en Afrique et Olympia Production. Avec 3,5 milliards de vidéos vues par mois, Dailymotion est l’une des plus grandes plateformes d’agrégation et de diffusion de contenus vidéo au monde. Gameloft est un des leaders mondiaux des jeux vidéo sur mobile, fort de 2 millions de jeux téléchargés par jour. www.vivendi.comwww.cultureswithvivendi.com

Avertissement Important

Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Vivendi, y compris en termes d’impact de certaines opérations. Même si Vivendi estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, notamment les risques liés à l'obtention de l'accord d'autorités de la concurrence et d’autres autorités réglementaires ainsi que toutes les autres autorisations qui pourraient être requises dans le cadre de certaines opérations et les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en langue anglaise sur notre site (www.vivendi.com). Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org) ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Vivendi ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d’une information nouvelle, d’un évènement futur ou de tout autre raison.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme d’American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout programme d’ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n’a aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline toute responsabilité concernant un tel programme.

CONFERENCE ANALYSTES & INVESTISSEURS

Intervenants :
Arnaud de Puyfontaine
Président du Directoire
Hervé Philippe
Membre du Directoire et Directeur Financier
Date : jeudi 25 août 2016
Présentation à 18h00 heure de Paris – 17h00 heure de Londres – 12h00 heure de New York
Les journalistes peuvent seulement écouter la conférence.
La conférence se tient en anglais avec une traduction en français.
Internet : La conférence pourra être suivie sur Internet : www.vivendi.com (audiocast)

Numéros d’appel pour la conférence téléphonique :
UK + 44 (0) 203 427 19 11
US + 1 212 444 08 96
France + 33 (0) 1 76 77 22 20

Code d’accès pour joindre la version anglaise : 472 56 72
Code d’accès pour joindre la version française : 313 91 84

Sur notre site www.vivendi.com seront disponibles les numéros pour le service de ré-écoute (14 jours), un service de web cast audio et les « slides » de la présentation.

ANNEXE I

VIVENDI

 

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

(IFRS, non audité)

               
2e trimestres clos le 30 juin % de variation Semestres clos le 30 juin % de variation
2016   2015 2016   2015
2 553 2 603 - 1,9% Chiffre d'affaires 5 044 5 095 - 1,0%
(1 578) (1 559) Coût des ventes (3 088) (3 069)
(774) (724) Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (1 521) (1 481)
(27) (22) Charges de restructuration (48) (29)
(55) (105) Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (110) (203)
- - Reprise de provision au titre du litige Liberty Media aux Etats-Unis 240 -
77 717 Autres produits 657 718
(102) - Autres charges (112) (4)
94 910 - 89,7% Résultat opérationnel (EBIT) 1 062 1 027 + 3,4%
25 (1) Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence 12 (7)
(9) (9) Coût du financement (17) (14)
21 12 Produits perçus des investissements financiers 22 21
11 23 Autres produits financiers 17 35
(14) (16) Autres charges financières (27) (34)
128 919 - 86,1% Résultat des activités avant impôt 1 069 1 028 + 4,0%
(70) (206) Impôt sur les résultats (135) (282)
58 713 - 91,9% Résultat net des activités poursuivies 934 746 + 25,2%
(1) 1 262 Résultat net des activités cédées ou en cours de cession (2) 1 279
57 1 975 - 97,1% Résultat net 932 2 025 - 53,9%
(8) (17) Intérêts minoritaires (21) (34)
49 1 958 - 97,5% Résultat net, part du groupe 911 1 991 - 54,2%
50 696 - 92,8% dont résultat net des activités poursuivies, part du groupe 913 712 + 28,3%
 
0,04 1,44 Résultat net, part du groupe par action 0,71 1,47
0,04 1,43 Résultat net, part du groupe dilué par action 0,71 1,46
 

Nota :

Pour mémoire, GVT, cédé en 2015, est présenté comme une activité cédée ou en cours de cession en application de la norme IFRS 5. En pratique, les produits et charges de ce métier ont été traités de la manière suivante :

  • la contribution de GVT jusqu’à sa cession effective le 28 mai 2015 à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi ainsi que la plus-value de cession réalisée sont regroupées sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;
  • la quote-part de résultat net et la plus-value de cession réalisée sont exclues du résultat net ajusté de Vivendi.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier semestriel 2016 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.fr).

ANNEXE II

VIVENDI

 

COMPTE DE RESULTAT AJUSTE

(IFRS, non audité)

               
2e trimestres clos le 30 juin % de variation

 

Semestres clos le 30 juin % de variation
2016   2015 2016   2015
2 553 2 603 - 1,9% Chiffre d'affaires 5 044 5 095 - 1,0%
212 282 - 24,7% Résultat opérationnel courant (ROC) 440 500 - 12,0%
174 298 - 41,5% Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 387 516 - 25,0%
51 (1) Quote-part dans le résultat ajusté des sociétés mises en équivalence 38 (7)
(9) (9) Coût du financement (17) (14)
21 12 Produits perçus des investissements financiers 22 21
237 300 - 20,7% Résultat des activités avant impôt ajusté 430 516 - 16,5%
(40) (86) Impôt sur les résultats (118) (147)
197 214 - 8,1% Résultat net ajusté avant minoritaires 312 369 - 15,5%
(10) (21) Intérêts minoritaires (26) (40)
187 193 - 3,1% Résultat net ajusté 286 329 - 13,1%
 
0,15 0,14 Résultat net ajusté par action 0,22 0,24
0,15 0,14 Résultat net ajusté dilué par action 0,22 0,24
 

Données en millions d’euros, informations par action en euros.

La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat opérationnel ajusté (EBITA) et au résultat opérationnel courant (ROC), ainsi que du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté est présentée en annexe IV.

ANNEXE III

VIVENDI

 

CHIFFRE D’AFFAIRES, RESULTAT OPERATIONNEL COURANT

ET RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE PAR METIER

(IFRS, non audité)

   
2e trimestres clos le 30 juin
(en millions d'euros) 2016   2015   % de variation  

% de variation à
taux de change
constants

 

% de variation à
taux de change
et périmètre
constants (a)

Chiffre d'affaires
Universal Music Group 1 196 1 214 -1,4% +2,5% +2,5%
Groupe Canal+ 1 311 1 364 -3,8% -2,9% -3,1%
Vivendi Village 29 26 +11,1% +13,4% +2,3%
Nouvelles Initiatives 28 1
Eliminations des opérations intersegment (11) (2)      
Total Vivendi 2 553 2 603 -1,9% +0,4% -0,5%
 
Résultat opérationnel courant (ROC)
Universal Music Group 115 91 +26,0% +30,4% +30,4%
Groupe Canal+ 133 214 -38,0% -37,6% -37,7%
Vivendi Village (4) 4 na na na
Nouvelles Initiatives (8) (1)
Corporate (24) (26)      
Total Vivendi 212 282 -24,7% -23,0% -21,0%
 
Résultat opérationnel ajusté (EBITA)
Universal Music Group 98 89 +10,8% +14,5% +14,5%
Groupe Canal+ 119 223 -46,8% -46,4% -46,4%
Vivendi Village (4) 4 na na na
Nouvelles Initiatives (14) (1)
Corporate (25) (17)      
Total Vivendi 174 298 -41,5% -40,1% -38,0%
 

ANNEXE III (suite)

VIVENDI

 

CHIFFRE D’AFFAIRES, RESULTAT OPERATIONNEL COURANT

ET RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE PAR METIER

(IFRS, non audité)

 
Semestres clos le 30 juin
(en millions d'euros) 2016   2015   % de variation  

% de variation à
taux de change
constants

 

% de variation à
taux de change
et périmètre
constants (a)

Chiffre d'affaires
Universal Music Group 2 315 2 311 +0,2% +1,6% +1,6%
Groupe Canal+ 2 639 2 734 -3,5% -2,9% -3,0%
Vivendi Village 54 51 +6,9% +8,3% -2,2%
Nouvelles Initiatives 58 1
Eliminations des opérations intersegment (22) (2)      
Total Vivendi 5 044 5 095 -1,0% - -0,9%
 
Résultat opérationnel courant (ROC)
Universal Music Group 217 179 +21,0% +24,6% +24,6%
Groupe Canal+ 297 368 -19,4% -18,9% -19,0%
Vivendi Village (8) 8 na na na
Nouvelles Initiatives (17) (1)
Corporate (49) (54)      
Total Vivendi 440 500 -12,0% -10,3% -7,6%
 
Résultat opérationnel ajusté (EBITA)
Universal Music Group 177 171 +3,7% +7,4% +7,4%
Groupe Canal+ 288 388 -25,7% -25,3% -25,3%
Vivendi Village (4) 8 na na na
Nouvelles Initiatives (24) (1)
Corporate (50) (50)      
Total Vivendi 387 516 -25,0% -23,4% -20,4%
 

na : non applicable.

a.  Le périmètre constant permet de retraiter les impacts des acquisitions suivantes :

  • Dailymotion au sein de Nouvelles Initiatives (30 juin 2015) ;
  • Radionomy au sein de Vivendi Village (17 décembre 2015) ;
  • Alterna’TV par Groupe Canal+ (7 avril 2016).

La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat opérationnel ajusté (EBITA) et au résultat opérationnel courant (ROC) est présentée en annexe IV.

ANNEXE IV
VIVENDI

RECONCILIATIONS DES MESURES DU COMPTE DE RESULTAT
A CARACTERE NON STRICTEMENT COMPTABLE
(IFRS, non audité)

Le résultat opérationnel courant (ROC), le résultat opérationnel ajusté (EBITA - adjusted earnings before interest and income taxes) et le résultat net ajusté (ANI - adjusted net income), mesures à caractère non strictement comptable, doivent être considérés comme des informations complémentaires, qui ne peuvent se substituer à toute mesure des performances opérationnelles et financières du groupe à caractère strictement comptable et Vivendi considère qu’ils sont des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du groupe. La Direction de Vivendi utilise le résultat opérationnel courant, le résultat opérationnel ajusté et le résultat net ajusté dans un but informatif, de gestion et de planification car ils illustrent mieux les performances des activités et permettent d’exclure la plupart des éléments non opérationnels et non récurrents.

  2e trimestres clos le 30 juin   Semestres clos le 30 juin
(en millions d'euros) 2016   2015 2016   2015
Résultat opérationnel (EBIT) (a) 94 910 1 062 1 027
Ajustements
Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises 55 105 110 203
Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (a) - - - -
Reprise de provision au titre du litige Liberty Media aux Etats-Unis (a) - - (240) -
Autres produits (a) (77) (717) (657) (718)
Autres charges (a) 102 - 112 4
Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 174 298 387 516
Ajustements
Charges de restructuration (a) 27 22 48 29
Charges relatives aux rémunérations fondées sur des instruments de capitaux propres dénoués par émission d'actions 3 8 5 10
Autres charges et produits opérationnels non courants 8 (46) - (55)
Résultat opérationnel courant (ROC) 212 282 440 500
 
  2e trimestres clos le 30 juin   Semestres clos le 30 juin
(en millions d'euros) 2016   2015 2016   2015
Résultat net, part du groupe (a) 49 1 958 911 1 991
Ajustements
Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises 55 105 110 203
Reprise de provision au titre du litige Liberty Media aux Etats-Unis (a) - - (240) -
Autres produits (a) (77) (717) (657) (718)
Autres charges (a) 102 - 112 4
Amortissement des actifs incorporels liés aux sociétés mises en équivalence 26 - 26 -
Autres produits financiers (a) (11) (23) (17) (35)
Autres charges financières (a) 14 16 27 34
Résultat net des activités cédées ou en cours de cession (a) 1 (1 262) 2 (1 279)
Dont plus-value de cession de GVT, après impôts - (1 206) - (1 206)
Variation de l'actif d'impôt différé lié aux régimes de l'intégration fiscale de Vivendi SA et du bénéfice mondial consolidé 2 (98) 3 (54)
Charge d’impôt sur la cession de la participation de 20 % dans Numericable - SFR - 124 - 124
Eléments non récurrents de l'impôt 42 125 44 127
Impôt sur les ajustements (14) (31) (30) (62)
Intérêts minoritaires sur les ajustements (2) (4) (5) (6)
Résultat net ajusté 187 193 286 329
 

a. Tels que présentés au compte de résultat consolidé

ANNEXE V

 

VIVENDI

 

BILAN CONSOLIDE

(IFRS, non audité)

       
(en millions d'euros)

30 juin 2016
(non audité)

 

31 décembre
2015

ACTIF
Ecarts d'acquisition 10 705 10 177
Actifs de contenus non courants 2 172 2 286
Autres immobilisations incorporelles 293 224
Immobilisations corporelles 695 737
Titres mis en équivalence 4 046 3 435
Actifs financiers non courants 2 119 4 132
Impôts différés 685 622
Actifs non courants 20 715 21 613
 
Stocks 125 117
Impôts courants 535 653
Actifs de contenus courants 789 1 088
Créances d'exploitation et autres 1 914 2 139
Actifs financiers courants 735 1 111
Trésorerie et équivalents de trésorerie 5 764 8 225
Actifs courants 9 862 13 333
   
TOTAL ACTIF 30 577 34 946
 
CAPITAUX PROPRES ET PASSIF
Capital 7 050 7 526
Primes d'émission 4 190 5 343
Actions d'autocontrôle (715) (702)
Réserves et autres 7 644 8 687
Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SA 18 169 20 854
Intérêts minoritaires 230 232
Capitaux propres 18 399 21 086
 
Provisions non courantes 1 700 2 679
Emprunts et autres passifs financiers à long terme 2 416 1 555
Impôts différés 676 705
Autres passifs non courants 82 105
Passifs non courants 4 874 5 044
 
Provisions courantes 346 363
Emprunts et autres passifs financiers à court terme 1 958 1 383
Dettes d'exploitation et autres 4 896 6 737
Impôts courants 104 333
Passifs courants 7 304 8 816
 
Total passif 12 178 13 860
   
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIF 30 577 34 946
 

Contacts

Médias
Paris
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73
Londres
Tim Burt (Teneo Strategy)
+44 20 7240 2486
ou
Relations Investisseurs
Paris
Laurent Mairot
+33 (0) 1 71 71 35 13
Julien Dellys
+33 (0) 1 71 71 13 30

Contacts

Médias
Paris
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73
Londres
Tim Burt (Teneo Strategy)
+44 20 7240 2486
ou
Relations Investisseurs
Paris
Laurent Mairot
+33 (0) 1 71 71 35 13
Julien Dellys
+33 (0) 1 71 71 13 30