Agile Sciences crée une nouvelle arme puissante dans la lutte contre l’antibiorésistance

RALEIGH, Caroline du Nord--()--Agile Sciences, basée à Raleigh en Caroline du Nord, a mis au point un moyen potentiellement puissant, efficace et abordable d'endiguer la montée de l’antibiorésistance. Les résultats montrent que sa gamme exclusive de composés 2-amino-imadazole (2-AI) agit directement sur la protéine régulatrice de réponse des systèmes dits à deux composantes bactériennes. Les composés rendent les bactéries incapables d’organiser n’importe quel type de défense contre les antibiotiques ou autres menaces. « Il a été démontré que les composés 2-AI d’Agile affectent tous les mécanismes de résistance des bactéries, réduisant la quantité d’antibiotique nécessaire pour les tuer, éliminant leur future résistance et redonnant de l’efficacité aux antibiotiques qui étaient devenus inutilisables en raison de problèmes de résistance », a déclaré Malcolm Thomas, directeur de l’exploitation chez Agile Sciences.

L’augmentation dramatique de l’antibiorésistance au cours des dernières années alarme les experts de la santé. Un rapport récemment publié par le Wellcome Trust commandité par le gouvernement britannique estime que les décès dus à l’antibiorésistance vont augmenter de leur niveau actuel de 700 000 par an pour passer à 10 millions de décès par an. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) ont annoncé la semaine dernière le premier cas d’une super-bactérie aux États-Unis. Une souche d’E. coli résistante à tous les antibiotiques connus a été détectée chez une femme de Pennsylvanie âgée de 49 ans. Le Dr Christopher Davies, expert en antibiorésistance de la Faculté de médecine de Caroline du Sud, souligne : « L’armoire aux antibiotiques est vide, et il faudra des années pour que de nouveaux antibiotiques soient mis sur le marché. Ce qu’offre la technologie d'Agile Sciences est un moyen de lutter contre l'antibiorésistance aujourd’hui. Ses composés rendent les antibiotiques actuels plus efficaces, insufflent une nouvelle vie à d’anciens antibiotiques et éradiquent les biofilms pathogènes. »

Dérivée d’un organisme marin naturel, la technologie d’Agile a au départ été mise au point par deux professeurs de l’université de l’état de Caroline du Nord et dispose d’un financement important de l’Institut national pour la santé (National Institutes of Health, NIH), de la Fondation contre la mucoviscidose, du Centre de biotechnologie de Caroline du Nord et de l’Institut national contre les allergies et maladies infectieuses (National Institute of Allergy and Infectious Diseases, NIAID).

Agile Sciences a été fondée en 2007 par le Dr John Cavanagh, professeur émérite William Neal Reynolds de la Faculté de biochimie moléculaire et structurelle de l’Université de Caroline du Nord (North Carolina State University, NCSU) et par le Dr Christian Melander, professeur émérite Howard J. Schaeffer et chercheur de la Faculté universitaire, au sein du département de chimie de la NCSU. Les professeurs Cavanagh et Melander continuent d’agir en qualité de conseillers scientifiques auprès d’Agile Sciences tout en conservant leurs postes universitaires respectifs. Agile Sciences dispose d’un laboratoire et de bureaux au sein du Campus Centennial de la NCSU à Raleigh (Caroline du Nord).

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Agile Sciences
Malcolm Thomas, mthomas@agilesci.com
www.agilesci.com
ou
MMC Productions
Peter Doyle, peter@mediamarketingconsultants.com

Contacts

Agile Sciences
Malcolm Thomas, mthomas@agilesci.com
www.agilesci.com
ou
MMC Productions
Peter Doyle, peter@mediamarketingconsultants.com