L’Internet Society publie son rapport mondial sur l'Internet 2015 : le mobile est essentiel pour réaliser la promesse de connecter à l'Internet un milliard de personnes supplémentaires

Des défis restent à relever alors que ‘l’accessibilité financière’ et la ‘pertinence des contenus’ prennent le pas sur la ‘disponibilité’ en tant que principaux obstacles à l’accès à l’Internet dans le monde

WASHINGTON et GENÈVE--()--L’Internet Society a publié aujourd'hui son « 2015 Global Internet Report », www.internetsociety.org/globalinternetreport, le deuxième rapport annuel de l’organisation sur la situation de l’Internet à travers le monde. Axé sur l’impact de l’Internet mobile, le rapport 2015 montre que le mobile a radicalement transformé l’accès à l’Internet et son utilisation ; il est la clé qui permettra de tenir la promesse de connecter à l'Internet un milliard de personnes supplémentaires.

On accède de plus en plus à l’Internet au moyen d’appareils mobiles. Il y a aujourd'hui plus de 3 milliards de personnes connectées et l’internet mobile est le premier, sinon le seul, moyen d’accès à l’Internet pour des centaines de millions de personnes dans le monde. En plus d’assurer la connexion, l’Internet mobile présente d’autres avantages, via l’utilisation de toutes les fonctions intégrées aux appareils intelligents, auxquelles on accède généralement au moyen d’applications pratiques.

« Nous nous félicitons de cette évolution mondiale de la dynamique de l’Internet, le mobile jouant un rôle important dans l’augmentation rapide du nombre d’utilisateurs Internet », a déclaré Kathy Brown, présidente-directrice générale d’Internet Society. « L’internet est véritablement mondial et chaque nouvel utilisateur connecté profite aux autres utilisateurs en termes d’interaction sociale et d’opportunités économiques, et lui apporte bien d’autres avantages jusque-là inimaginables. »

Alors que la fracture numérique dans le monde se réduit à l’aide du mobile, il reste des défis à relever. L’un des principaux enseignements du rapport est le suivant : étant donné la disponibilité de l’Internet mobile, l’accessibilité financière et le manque de contenus pertinents sont désormais les obstacles essentiels à la connexion Internet. Même en tenant compte des différences régionales, dans la plupart des pays, sinon tous, la disponibilité de l’Internet mobile dépasse largement les taux d'adoption, ce qui signifie qu’un nombre important de personnes ont accès au service, mais n’y souscrivent pas.

Dans de nombreux pays, le coût de l’accès à l’Internet mobile représente plus de 5 %, voire 10 %, du revenu moyen par habitant. Par ailleurs, alors qu’une partie importante de la population peut accéder à l’Internet mobile et a les moyens de souscrire au service, ces personnes ne sont pas encore suffisamment intéressées pour commencer à l’utiliser. Cela peut être dû à des barrières linguistiques et à des contenus de pertinence locale limités, notamment à l’impossibilité d’accéder aux grands « app stores » (boutiques d’applications) dans certains pays, ce qui restreint l’utilité d’un appareil intelligent.

Les applications sont de plus en plus utilisées comme principal moyen d’interagir avec l’Internet, et le rapport met en lumière les nombreux avantages des applications, ainsi que les défis à relever. La grande majorité des applications est native, c'est-à-dire développée pour une plateforme mobile spécifique comme Android ou Apple. Cela augmente les coûts pour les développeurs, qui doivent concevoir des applications pour toutes les plateformes, ainsi que pour les consommateurs qui souhaitent commuter entre les plateformes, limitant le choix et la concurrence entre les plateformes.

« Aujourd'hui, nous associons l’Internet mobile à un appareil intelligent qui tourne sur une plateforme spécifique et qui permet d’accéder aux applications que nous utilisons », indique Michael Kende, chef économiste de l’Internet Society et auteur du rapport. « Bien que cela ait généré des avantages extraordinaires pour les utilisateurs et toute une économie des applications pour les développeurs, les utilisateurs sont prisonniers d’une plateforme et cela limite au final les choix d’une manière inédite pour l’Internet. »

L’Internet mobile a permis à plus de personnes de se connecter à l’Internet et de faire plus de choses en plus de lieux. Le rapport rend hommage au rôle de l’Internet mobile pour avoir changé le débat autour de la fracture numérique : désormais, il ne s’agit plus de savoir si l’accès est disponible, mais s’il est abordable et pertinent. Toutefois, Kathy Brown signale que « malgré l’évolution remarquable de l’Internet mobile, il reste des défis à relever pour garantir que tous les utilisateurs – actuels et futurs – profitent de tous les avantages de l’accès à l’Internet ouvert. »

Faits saillants du rapport :

  • 94 % de la population mondiale est couverte par un réseau mobile, 48 % par le haut débit mobile et 28 % est abonnée à des services Internet mobiles.
  • L’écart entre la disponibilité et l’adoption de l’internet mobile est dû à l’accessibilité financière et au manque de contenus pertinents. Les responsables politiques devraient s’employer à combler ce fossé en rendant les services plus abordables, en supprimant les taxes sur les équipements, les appareils et les services, et en éliminant les barrières réglementaires pour les fournisseurs. L’hébergement local de contenus peut aussi contribuer à réduire les coûts en évitant le recours à des capacités internationales relativement coûteuses pour accéder aux contenus.
  • Alors que la demande augmente, les gouvernements auront besoin d’assurer une attribution appropriée du spectre pour l’utilisation de l’Internet mobile.
  • Plus de 80 % du temps de connexion sur les mobiles est passé sur des applications plutôt que sur un navigateur Internet. Même en ajoutant la navigation Web sur ordinateur, les utilisateurs passent plus de 50 % de leur temps de connexion global à utiliser des applications.
  • Les appareils intelligents fournissent de nombreux services et fonctions utiles, comme la géolocalisation et les caméras ; toutefois, ces offres soulèvent de plus en plus de questions liées à la protection de la vie privée.
  • L’utilisation de l’Internet mobile dépend d’interfaces sans fil et de l’accès à des applications, ce qui peut conduire à des problèmes de sécurité accrus.
  • Une dépendance croissante aux applications mobiles, associée au fait que ces applications sont natives à une plateforme mobile particulière, augmente les coûts de développement d’applications pour toutes les plateformes, ainsi que de commutation entre les plateformes pour les utilisateurs, ce qui limite la concurrence entre les plateformes.
  • L’environnement des applications web permet aux développeurs de créer des sites Web dotés de fonctions avancées qui peuvent être installés sur un appareil mobile avec une icône similaire aux applications existantes. Les développeurs peuvent créer des applications Web tournant sur toutes les plateformes – les consommateurs pouvant aisément passer d’une plateforme à l’autre, à l'instar des navigateurs – et de nouvelles plateformes peuvent voir le jour et rivaliser sur une base plus équitable.

À propos de l’Internet Society

L'Internet Society (http://www.internetsociety.org) est une source d’information et de leadership indépendante et fiable sur les questions liées à l’internet dans le monde entier. C’est également le siège organisationnel du groupe de travail IETF (Internet Engineering Task Force). Avec sa vision basée sur des principes, son fondement technologique substantiel et sa présence mondiale, l’Internet Society promeut un dialogue ouvert sur les politiques et les technologies liées à l’internet et œuvre en faveur de son développement futur auprès des particuliers, des entreprises, des gouvernements et d’autres organisations. En travaillant avec ses membres et sections du monde entier, l’Internet Society favorise l’évolution et la croissance continues de l’Internet pour tous.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Internet Society
Wende Cover, +1-703-439-2773
cover@isoc.org

Contacts

Internet Society
Wende Cover, +1-703-439-2773
cover@isoc.org