Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides

Des devises pénalisantes

  • Ventes de 4 253 M€ en croissance organique* de + 4,6 %
  • Croissance organique* du Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA) : + 13 %
  • Effet devises de - 94 M€ conduisant à un ROPA publié de 368 M€ : - 10 %
  • Résultat Net à 170 M€, - 15 %
  • Génération de trésorerie d’exploitation et structure financière solides
  • Dividende proposé de 1,44 € par action : + 3,6 %

* organique : à taux de change et périmètre constants

ECULLY, France--()--Regulatory News:

Déclaration de Thierry de La Tour d’Artaise, Président-Directeur Général du Groupe SEB (Paris : SK) :

« Le Groupe SEB a réalisé une année de qualité, dans un environnement général peu porteur et un contexte monétaire très défavorable. Nos performances opérationnelles sont solides, en ligne avec notre objectif de délivrer en 2014 une croissance organique soutenue des ventes et du Résultat Opérationnel d’Activité. C’était un objectif ambitieux ; nous l’avons tenu en dépit des conditions de marché très dégradées auxquelles nous avons été confrontés dans deux de nos grands pays, la Russie et le Japon.

Notre politique résolue d’innovation, la poursuite de notre expansion internationale et une dynamique commerciale sensiblement renforcée ont joué un rôle clé dans la réalisation de cette performance. La mobilisation remarquable de toutes les équipes dans les programmes d’optimisation de notre efficacité opérationnelle s’est traduite par d’importantes avancées et a contribué à la compensation par le Groupe de plus de la moitié des impacts devises de 2014.

En 2015, dans un environnement macro-économique toujours incertain et face à l’évolution encore très défavorable des devises, nous continuerons à tirer le meilleur parti de notre stratégie de multi-spécialiste qui nous permet, dans la durée, de capter toutes les opportunités de croissance rentable d’un marché du petit équipement domestique toujours résilient. Dans le même temps, nous accélérerons la mise en œuvre de notre programme d’amélioration de la compétitivité.

Notre objectif pour 2015 est de poursuivre une croissance organique soutenue de nos ventes et de réaliser une progression du Résultat Opérationnel d’Activité à structure et parités constantes en accélération par rapport à celle de 2014.

Au-delà des turbulences actuelles, le Groupe garde son cap de long terme visant à renforcer ses positions internationales et son statut de référence mondiale du petit équipement domestique. »

           

Résultats consolidés (en M€)

 

2013

2014

 

Variations

2014/2013

Parités courantes

Ventes

  4 161 4 253   + 2,2 %

Croissance à tcpc*

+ 4,6 %

Résultat Opérationnel d’Activité

410 368 - 10,3 %

Croissance à tcpc*

+ 12,6 %

Résultat d’exploitation

364 314 - 13,8 %

Résultat net part du Groupe

200 170 - 14,9 %

Dette financière nette au 31/12 (en M€)

416 453 + 37 M€

Résultat net dilué par action (en €)

4,08 3,45 - 15,4 %

Dividende (en €)

Proposé à l’AG du 12/05/2015

1,39 1,44 + 3,6 %
* tcpc : taux de change et périmètre constants   Chiffres arrondis en M€  

% calculés sur

chiffres non arrondis

 

Croissance organique solide

L’année a été marquée par une grande volatilité des devises. La faiblesse continue de nombreuses monnaies face à l’euro s’est accentuée au cours des derniers mois avec en particulier l’effondrement du rouble et de la hryvnia ukrainienne tandis que par ailleurs s’appréciaient le dollar américain et le yuan chinois. Dans un environnement hautement concurrentiel et promotionnel, le marché du Petit Equipement Domestique est resté positif mais hétérogène selon les pays et les catégories de produits.

Dans ce contexte tendu, le Groupe SEB a réalisé des ventes de 4 253 M€, en progression de 2,2 % en euros et de 4,6 % à taux de change et périmètre constants. Cette croissance organique soutenue a été portée par la contribution positive de la quasi-totalité des grands marchés du Groupe, à l’exception de la Russie et du Japon, ainsi que par l’innovation, qui a une nouvelle fois confirmé son rôle moteur.

A l’instar de 2013, les devises ont fortement pesé sur les ventes publiées avec un impact négatif de - 132 M€ (- 116 M€ en 2013), dû essentiellement au yen, au rouble, au real, à la hryvnia et à la livre turque, le yuan et le dollar ayant eu un effet positif en fin d’année. Par ailleurs, les ventes incluent également un effet périmètre de + 33 M€ provenant de la consolidation depuis le 1er janvier 2014 de Maharaja Whiteline et de la société canadienne Coranco.

L’activité a été globalement bien orientée en 2014, avec un net redressement des ventes en France, tandis que les autres pays d’Europe, les Amériques et l’Asie-Pacifique –dynamisée par une demande vigoureuse en Chine, notamment– réalisaient de belles performances sur des historiques déjà solides et que la Turquie renouait avec une croissance robuste. Les difficultés du Groupe se sont largement concentrées sur la Russie et le Japon, où le chiffre d’affaires a significativement reculé dans des contextes de marchés très dégradés.

Dans cet environnement, les ventes ont progressé de 2 % dans les pays matures (54 % du chiffre d’affaires 2014) et de 8 % dans les nouvelles économies (46 % du chiffre d’affaires 2014).

Un ROPA publié de 368 M€, pénalisé par les devises, mais de 462 M€ à parités constantes (+ 12,6 %)

A 368 M€, le Résultat Opérationnel d’Activité est en baisse de 10,3 % par rapport à 2013, fortement pénalisé par un effet devises négatif de 94 M€, de l’ordre de 3 fois supérieur à celui de l’année passée. Cet impact défavorable majeur provient essentiellement de la dépréciation du rouble, du yen, du real brésilien et de la livre turque face à l’euro. A parités et structure constantes, le Résultat Opérationnel d’Activité s’élève à 462 M€, en croissance de 12,6 %, supérieure à celle de 2013, qui s’était établie à + 7,2 %.

Les facteurs d’évolution du Résultat Opérationnel d’Activité à taux de change et périmètre constants sont les suivants :

  • un effet volume positif, issu de la croissance organique soutenue des ventes ;
  • un retour à un effet prix-mix positif, à mettre au compte à la fois des augmentations de prix compensatoires passées dans les pays aux devises fortement dépréciées (Russie, Japon, Brésil…) et d’un mix-produit qui a bénéficié des nouveaux lancements et d’une montée en gamme ;
  • une efficacité opérationnelle accrue – portée par des gains de productivité, des actions de simplification et des économies sur les achats – qui a plus que contrebalancé une sous-activité industrielle dans certains sites français liée à la situation en Russie ;
  • des moyens moteurs renforcés, avec en particulier des investissements en publicité et marketing en croissance de plus de 7 % à devises constantes ;
  • une augmentation des frais commerciaux et administratifs provenant d’un renforcement des équipes sur le terrain, d’investissements chez Supor en soutien de la croissance, d’effets périmètre et de coûts ponctuels liés au nouveau siège social.

Un Résultat d’Exploitation et un Résultat net impactés par la baisse du ROPA

Le Résultat d’Exploitation s’élève à 314 M€, contre 364 M€ en 2013. Cette baisse reflète principalement le recul du Résultat Opérationnel d’Activité. Il s’entend après Intéressement et Participation, pour un montant de 33 M€, en retrait de 4 M€ par rapport à 2013. Par ailleurs, les Autres Produits et Charges s’élèvent à - 21 M€, incluant diverses charges et provisions pour restructuration (réaménagements industriels en cours au Brésil, arrêt de la production du pesage à Rumilly en France…).

A - 49 M€, le Résultat financier poursuit son amélioration (- 55 M€ en 2013, - 63 M€ en 2012). Si les charges financières sur la dette, à - 31 M€, sont stables par rapport à l’an dernier, les autres charges financières sont allégées de la provision pour dépréciation de 7,5 M€ concernant les titres de la société indienne Maharaja Whiteline, qui avait pesé en 2013.

Dans ces circonstances, le Résultat Net 2014 s’élève à 170 M€ (200 M€ en 2013) après un impôt au taux effectif de 26,9 % (28,2 % en 2013, 30,9 % en 2012) et des intérêts minoritaires de 24 M€, reflets des excellentes performances de Supor en Chine.

Une situation financière saine

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres consolidés s’établissaient à 1 725 M€, sensiblement renforcés par rapport à fin 2013 avec notamment un effet devises positif du yuan.

A cette date, la dette financière nette s’élevait à 453 M€, contre 416 M€ à fin 2013 suite à un certain nombre de décaissements exceptionnels réalisés en 2014 : acquisition / construction du nouveau siège social, prises de contrôle total de Maharaja Whiteline et d’Asia Fan, rachats d’actions propres… Pour autant, à 175 M€, la génération de trésorerie d’exploitation reste très satisfaisante en regard du niveau du Résultat Opérationnel d’Activité. Par ailleurs, le besoin en fonds de roulement est globalement stable en valeur et en légère amélioration en pourcentage des ventes.

Avec un ratio d’endettement de 26 % (27 % à fin 2013 et 38 % à fin 2012) et un ratio dette / EBITDA de 1,0 (0,9 à fin 2013 et 1,2 à fin 2012), le bilan du Groupe reste parfaitement sain, s’appuyant sur une architecture de financements diversifiée et solide.

Dividende

Le Conseil d’Administration, dans sa séance du 24 février 2015, a proposé de distribuer, au titre de l’exercice 2014, un dividende de 1,44 € par action, en croissance de 3,6 %. Cette augmentation prend en compte la baisse du résultat net mais témoigne dans le même temps de la confiance du Conseil d’Administration dans les performances futures du Groupe. La date de détachement du coupon de l’action est fixée au 15 mai 2015 et celle du paiement du dividende au 19 mai 2015.

Perspectives

L’année 2015 a démarré dans un environnement assez similaire à celui qui a prévalu en 2014, avec une conjoncture incertaine et des enjeux devises qui s’annoncent à nouveau très significatifs.

A ce stade, le Groupe table pour 2015 sur le maintien d’une demande globalement bien orientée, quoique contrastée selon les pays. Il entend consolider ses performances en Europe et en Amérique du Nord, maintenir une dynamique toujours robuste en Chine et renouer avec la croissance au Japon. Quant à la Russie et à l’Ukraine, le contexte actuel nous conduit à faire preuve de prudence.

La faiblesse persistante de certaines devises conjuguée à l’appréciation des deux principales devises d’achat (le dollar et le yuan) induira vraisemblablement sur 2015 un nouvel impact négatif majeur des parités monétaires sur le Résultat Opérationnel d’Activité. Face à cet enjeu, le Groupe poursuivra ses investissements d’innovation et d’activation en magasins tout en intensifiant son programme d’amélioration opérationnelle.

Dans ces circonstances, le Groupe SEB vise à réaliser en 2015 une nouvelle croissance organique soutenue de ses ventes et une progression de son Résultat Opérationnel d’Activité à structure et parités constantes en accélération par rapport à celle de 2014.

Les comptes consolidés et sociaux du Groupe SEB au 31 décembre 2014 ont été arrêtés par le Conseil d’Administration du 24 février 2015.

Retrouvez le webcast et la présentation à 14h30 sur notre site internet www.groupeseb.com ou cliquez ici

Prochains évènements

26 mars

Dépôt du Document de Référence à l’AMF

        12 mai

Assemblée Générale

23 avril

Ventes et infos financières T1 2015

23 juillet

Ventes et résultats S1 2015

 

Et retrouvez nous aussi sur … www.groupeseb.com

Leader mondial du Petit Equipement Domestique, le Groupe SEB déploie son activité dans près de 150 pays en s’appuyant sur un ensemble unique de marques de premier rang (Tefal, Rowenta, Moulinex, Krups, Lagostina, All-Clad, Supor…), commercialisées à travers une distribution multi format. Vendant quelque 200 millions de produits par an, il met en œuvre une stratégie de long terme fondée sur l’innovation, le développement international, la compétitivité et le service au client. Le Groupe SEB emploie près de 25 000 collaborateurs dans le monde.

Compte de résultat consolidé
Exercice clos le 31 décembre

en millions d’€

 

  31/12/2012   31/12/2013   31/12/2014
Produits des activités ordinaires   4 059,7   4 161,3   4 253,1
Frais opérationnels (3 644,3) (3 750,9) (3 885,1)
RESULTAT OPERATIONNEL D’ACTIVITE 415,4 410,4 368,0
Intéressement et participation (48,2) (37,2) (33,3)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT 367,2 373,2 334,7
Autres produits et charges d’exploitation 0,4 (9,5) (21,0)
RÉSULTAT D’EXPLOITATION 367,6 363,8 313,7
Coût de l’endettement financier (29,3) (31,0) (31,2)
Autres produits et charges financiers (33,4) (23,9) (17,8)
Résultat des entreprises associées - - -
RÉSULTAT AVANT IMPOT 304,9 308,9 264,7
Impôt sur les résultats (94,2) (87,2) (71,2)
RÉSULTAT NET 210,7 221,7 193,5
Part des minoritaires (16,5) (22,0) (23,6)
RÉSULTAT NET REVENANT À SEB S.A. 194,2 199,8 170,0
 
Résultat net de base par action (en €) 4,07 4,13 3,49
Résultat net dilué par action (en €)   4,01   4,08   3,45
 

Bilan consolidé
Exercice clos le 31 décembre

             
    31/12/2012   31/12/2013   31/12/2014
ACTIF (en millions d’€)
Goodwill   461,7   448,2   512,1
Autres immobilisations incorporelles 434,0 411,8 464,1
Immobilisations corporelles 491,0 485,9 587,1
Participations dans les entreprises associées

-

-

-

Autres participations 38,0 57,4 16,0
Autres actifs financiers non courants 9,1 9,5 13,9
Impôts différés 47,9 52,0 34,9
Autres créances non courantes 9,0 6,0 5,9
Instruments dérivés actifs non courants -

-  -

8,5
ACTIFS NON COURANTS 1 490,8 1 470,8 1 642,5
Stocks et en-cours 681,0 731,1 822,8
Clients 835,8 740,2 768,3
Autres créances courantes 83,8 116,7 137,8
Impôt courant 41,0 33,3 35,0
Instruments dérivés actifs courants 14,9 2,8 50,9
Autres placements financiers

-

-

172,5
Trésorerie et équivalents de trésorerie 398,7 426,3 341,4
ACTIFS COURANTS 2 055,1 2 050,4 2 328,7
TOTAL ACTIF   3 545,9   3 521,2   3 971,2
PASSIF (en millions d’€)
Capital 50,2 50,2 50,2
Réserves consolidées 1 372,7 1 414,2 1 579,9
Actions propres (91,1) (74,7) (79,0)
CAPITAUX PROPRES GROUPE 1 331,8 1 389,7 1 551,0
INTÉRÊTS MINORITAIRES 130,3 142,6 173,5
CAPITAUX PROPRES DE L’ENSEMBLE CONSOLIDÉ 1 462,1 1 532,3 1 724,5
Impôts différés 82,0 71,3 65,3
Provisions non courantes 179,7 180,9 192,9
Dettes financières non courantes 653,6 627,0 576,9
Autres passifs non courants 30,8 33,3 38,4
Instruments dérivés passifs non courants - - 1,9
PASSIFS NON COURANTS 946,1 912,5 875,4
Provisions courantes 50,6 45,6 55,6
Fournisseurs 508,0 524,8 637,3
Autres passifs courants 239,7 251,3 260,3
Impôt exigible 31,4 26,6 20,8
Instruments dérivés passifs courants 9,5 13,5 8,2
Dettes financières courantes 298,6 214,6 389,1
PASSIFS COURANTS 1 137,7 1 076,4 1 371,3
TOTAL PASSIF 3 545,9 3 521,2 3 971,2
 

Contacts

Investisseurs / Analystes
Groupe SEB
Direction de la Communication Financière et des Relations Investisseurs
Isabelle Posth et Emmanuel Fourret
Tél. : +33 (0) 4 72 18 16 40
comfin@groupeseb.com
ou
Presse
Image Sept
Estelle Guillot-Tantay
Caroline Simon
Tél. : +33 (0) 1 53 70 74 70
Fax : +33 (0) 1 53 70 74 50

Contacts

Investisseurs / Analystes
Groupe SEB
Direction de la Communication Financière et des Relations Investisseurs
Isabelle Posth et Emmanuel Fourret
Tél. : +33 (0) 4 72 18 16 40
comfin@groupeseb.com
ou
Presse
Image Sept
Estelle Guillot-Tantay
Caroline Simon
Tél. : +33 (0) 1 53 70 74 70
Fax : +33 (0) 1 53 70 74 50