La moitié de la population mondiale sera connectée à l'internet mobile d’ici 2020, selon de nouveaux chiffres de la GSMA

1,6 milliard d’internautes mobiles supplémentaires sont prévus d’ici 2020 ; la GSMA publie son rapport sur l'inclusion numérique, qui souligne les efforts déployés pour connecter les populations ‘hors ligne’

LE CAP, Afrique du Sud--()--La moitié de la population mondiale utilisera des appareils mobiles pour accéder à l’internet d’ici 2020, d’après les nouvelles données publiées aujourd'hui par GSMA Intelligence lors de la conférence GSMA Mobile 360 Afrique. Selon les calculs, il y avait 2,2 milliards d’abonnés à l’internet mobile en 2013, ce qui représente environ 30% de la population mondiale. GSMA Intelligence prévoit que, dans le monde, 1,6 milliard de personnes supplémentaires commenceront à utiliser l'internet mobile durant les six prochaines années, portant le chiffre total d'utilisateurs à 3,8 milliards d’abonnés, soit environ la moitié de la population mondiale escomptée en 2020.

« Nos nouvelles conclusions soulignent à quel point les réseaux mobiles sont aujourd'hui la passerelle vers l'internet pour des milliards de citoyens à travers la planète, et qu’il permettra de connecter à l’internet des millions de personnes actuellement ‘hors ligne’, d’ici 2020 et au-delà », a déclaré Anne Bouverot, Directrice Générale de la GSMA. « Développer de nouveaux moyens innovants pour accélérer l’inclusion numérique sous la forme d’un accès abordable à l'internet mobile est aujourd'hui une priorité pour la GSMA, les opérateurs qui en sont membres et l'écosystème de l'industrie mobile dans son ensemble. »

Les pays en développement boostent l’augmentation des abonnés à l'internet mobile

La quasi-totalité des internautes mobiles supplémentaires escomptés au cours des 6 prochaines années seront originaires des pays en développement. Selon GSMA Intelligence, le nombre d'utilisateurs de l’internet mobile dans ces pays va doubler, passant de 1,5 milliard en 2013 à 3 milliards en 2020, soit 25% de la population des pays en développement à 45% sur cette même période (voir tableau). En Afrique sub-saharienne, seulement 17% de la population était abonnée à l’internet mobile en 2013, mais la pénétration devrait augmenter pour atteindre 37% d’ici 2020.

Beaucoup d’utilisateurs des pays en développement continuent d'accéder à l'internet mobile par des connexions 2G – c’est le cas de 60% des internautes en Afrique sub-saharienne. Toutefois, on constate actuellement une migration technologique rapide vers l'internet mobile haut débit (3G/4G). En 2013, sur les 2,2 milliards abonnés à l’internet mobile, 900 millions étaient connectés par la 2G, contre 1,3 milliard par le haut débit mobile. D’ici 2020, sur les 3,8 milliards d’internautes mobiles escomptés dans le monde, le nombre d’abonnés 2G devrait baisser pour atteindre 800 millions, tandis que les utilisateurs de l'internet mobile haut débit devraient plus que doubler pour atteindre 3 milliards.

                     

Abonnés à l’internet mobile
Abonnés

        2013       2020  
Monde         2,2 milliards       3,8 milliards  
Pays développés         0,7 milliard       0,8 milliard  
Pays en développement         1,5 milliard       3,0 milliards  
2G         0,9 milliard       0,8 milliard  
3G/4G         1,3 milliard       3,0 milliards  
                     

Internet mobile
Pénétration des abonnés à l’internet mobile
(% de la population)

                   
Monde         30%       50%  
Pays développés         59%       71%  
Pays en développement         25%       45%  

Source : GSMA Intelligence

 

Mettre en œuvre l’inclusion numérique

La GSMA a également publié un rapport sur l’inclusion numérique, consacré aux défis à relever afin d'élargir les services internet mobiles aux populations actuellement non connectées. Le programme d’inclusion numérique de la GSMA collabore avec des opérateurs mobiles, des gouvernements, des acteurs du grand écosystème mobile et des organisations non-gouvernementales (ONG) pour supprimer les obstacles qui entravent l’adoption de l'internet mobile dans les pays en développement. Ce rapport met en lumière quatre domaines essentiels où des améliorations sont nécessaires pour permettre aux populations ‘hors ligne’ d’accéder aux services internet mobiles :

    1.   Étendre la couverture de réseau aux lieux reculés qui n’ont pas l’électricité, ce qui pourrait nécessiter un support gouvernemental pour le partage bénévole d’infrastructures de réseau, la libération de spectre basse fréquence ainsi que des subventions publiques ;
2. Supprimer l’obstacle financier en travaillant à abaisser le coût total de possession d’un mobile et en veillant à ce que les appareils mobiles d’accès à l'internet et les plans de données ne soient pas soumis à des taxes et frais gouvernementaux restrictifs ;
3. Combattre l’illettrisme et le manque de connaissance de l’internet, qui sont considérés comme les principaux obstacles à l’adoption de l'internet mobile, même lorsque les questions de couverture et de coût ont été réglées. Selon les Nations Unies, il y avait 774 millions d’adultes illettrés dans le monde en 2011 ; et
4. S’assurer que les contenus de l'internet mobile est disponible sur autant d’appareils que possible dans les langues adéquates, et qu’ils correspondent aux besoins et aux centres d’intérêt des utilisateurs locaux. Les services d’administration en ligne deviennent une source majeure de contenus locaux dans les pays en développement et sont donc considérés comme un moteur essentiel pour l’utilisation de l'internet mobile.
 

« La technologie mobile joue déjà un rôle inestimable dans le développement social, économique et environnemental des pays en développement ; l'internet mobile a le potentiel de déclencher une nouvelle vague de croissance et d’innovation si nous parvenons à éliminer les obstacles à l’inclusion numérique », a ajouté Mme Bouverot.

Pour télécharger le rapport sur l'inclusion numérique, veuillez consulter le site www.gsma.com/mobilefordevelopment/digital-inclusion-report-2014.

Note aux rédacteurs en chef:

Un abonné à l’internet mobile est défini comme étant un individu ayant accès à un service internet sur un ou plusieurs appareils mobiles. Toute activité qui consomme des données mobiles est considérée comme un service internet mobile, y compris la navigation sur le web, la messagerie instantanée mobile, les réseaux sociaux mobiles, les courriels, le téléchargement d’applications, ainsi que les jeux, la vidéo et la musique en ligne. Les services traditionnels des opérateurs mobiles comme la voix, les SMS et les MMS ne sont pas compris.

Les estimations et prévisions concernant les abonnés à l'internet mobile reposent sur les travaux de recherche primaire menés par GSMA Intelligence. Globalement, 42 marchés ont été étudiés dans le monde, avec une proportion égale de pays développés (21) et de pays en développement (21). Ces 42 pays représentent 74% du marché mondial du mobile en termes d'abonnés mobiles uniques.

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile à travers le monde. Présente dans plus de 220 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, ainsi que 250 sociétés dans l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des organismes dans les secteurs des services financiers, de la santé, des médias, des transports et des services publics. La GSMA organise également les plus grands événements du marché, tels que le Mobile World Congress et le Mobile Asia Expo.

Pour un complément d'information, veuillez consulter le site de la GSMA à l'adresse: www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy, +44 7917 298428
CMeredith-Hardy@webershandwick.com
ou
Jill Hamilton, +27 826 588 831
jhamilton@webershandwick.com
ou
Service de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com

Contacts

Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy, +44 7917 298428
CMeredith-Hardy@webershandwick.com
ou
Jill Hamilton, +27 826 588 831
jhamilton@webershandwick.com
ou
Service de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com