Un rapport de la GSMA souligne le rôle essentiel du haut débit mobile en Égypte

Avec des mesures incitatives appropriées, l’investissement dans le haut débit mobile pourrait accroître le PIB de 310 milliards de livres égyptiennes (43 milliards de dollars) et créer 1,2 millions de nouveaux emplois

LONDRES--()--Lors d'une table ronde réunissant des chefs de file de l'industrie et du gouvernement, qui s'est tenue cette semaine au Caire, à laquelle Son Excellence Atef Helmy, ministre égyptien des Communications et de la Technologie de l'Information, et Hesham El Alaily, Président exécutif de la NTRA, la GSMA a publié un nouveau rapport révélant le potentiel important pour la croissance future en Egypte. En prenant des mesures afin d'accroître la pénétration du haut débit mobile, le pays pourrait débloquer 310 milliards de livres égyptiennes supplémentaires (soit 43 milliards d'USD) de PIB et engendrer 1,2 million de nouveaux emplois dans l'économie égyptienne d'ici 2030. Développé par Plum Consulting, le rapport, « The Economic and Social Impact of Mobile Broadband in Egypt » (« L’impact économique et social du haut débit mobile en Égypte »), estime que cette opportunité ne peut être exploitée qu’à travers des politiques favorables à l’investissement à long terme et un environnement réglementaire stable. Il signale notamment que l'Egypte possède actuellement l'un des taux les plus bas au monde de fréquence assignée au réseau mobile.

« Avec le passage des services vocaux et SMS classiques au haut débit mobile, les opérateurs mobiles en Égypte sont de plus en plus paralysés par la capacité limitée du réseau national de fibre optique. De même, les connexions internationales à haut débit sont primordiales si l’Égypte espère concourir efficacement au niveau mondial », a déclaré Tom Phillips, chef des affaires réglementaires de la GSMA. Ces entraves, associées à l’absence de l’utilisation du spectre de radioélectrique pour prendre en charge les dernières technologies mobiles à haut débit, étouffent la croissance économique. « Des politiques qui encouragent les investissements dans le domaine du haut débit mobile et activent un spectre radioélectrique supplémentaire à allouer aux services mobiles sont essentielles à la transformation de l’avenir économique de l’Égypte. »

Lors de la table ronde qui s'est tenue cette semaine, le ministre M.Helmy a invité l'industrie de la téléphonie mobile de réunir un groupe de travail conjoint visant à répondre aux contraintes actuelles et à évaluer les exigences de l'offre et de la demande dans le cadre du déploiement du réseau mobile haut débit. La formation de ce groupe de travail sera discutée lors de la conférence Mobile 360 - Middle East, organisée par la GSMA, à Dubaï, plus tard ce mois-ci.

Suite à des discussions fructueuses, il est désormais temps pour le gouvernement et l'industrie de prendre des mesures concrètes afin de stimuler l'innovation et la croissance par le biais des réseaux mobiles. Cette collaboration correspond à un aspect critique de notre effort conjoint visant à améliorer les vies de nos citoyens et à positionner l'Egypte en tant que chef de file de la région," a déclaré Son Excellence Atef Helmy.

Recommandations pour la croissance à long terme

Pour réaliser pleinement le potentiel du haut débit mobile, le rapport propose que le gouvernement et le régulateur travaillent main dans la main avec l’industrie du mobile afin de développer une vision claire pour une « Égypte numérique » qui stimule l’investissement. Parmi les principales recommandations :

  • Adoption d’un environnement réglementaire stable pour soutenir l’investissement du secteur privé dans les domaines de la fibre optique et des réseaux mobiles.
  • Développement d’un nouveau plan national pour le haut débit qui s’aligne avec les pratiques internationales optimales afin de surmonter les obstacles rencontrés dans le passé et définir des objectifs et des politiques révisés pour les 10 prochaines années.
  • Libération d’urgence d’un spectre radioélectrique supplémentaire dans les bandes 700 MHz, 800 MHz, 1,8 GHz et 2,1 GHz grâce à un processus équitable et transparent pour résoudre les problèmes de capacité et de couverture mobiles. L’autorité nationale de régulation des télécommunications est invitée à publier un calendrier clair avec les échéanciers pour la libération de ce spectre afin de stimuler les investissements.
  • L’accès aux installations nécessaires au déploiement du haut débit mobile – telles que les conduits de fibre optique, les passerelles internationales et les sites de pylônes – devrait être surveillé de près afin d’assurer l’efficacité des prix de gros pour tous les participants au marché.
  • Amélioration de l’utilisation des services gouvernementaux en ligne afin de faciliter la pénétration des services mobiles à haut débit.

« Le haut débit mobile représente une opportunité importante pour les entreprises, les consommateurs et le gouvernement, pouvant accélérer considérablement le développement économique et social », a ajouté Phillips. « L’industrie du mobile est prête et disposée à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement égyptien pour favoriser l’innovation et la croissance grâce à la technologie mobile, et positionner l’Égypte comme un chef de file dans la région et améliorer la vie de ses citoyens. »

Nous accueillons favorablement les conclusions de la table ronde qui s'est tenue cette semaine et sommes impatients de tirer profit de cette dynamique pour réaliser des changements concrets permettant d'accélérer le développement économique et social en Egypte par biais du réseau de téléphonie mobile," a poursuivi M. Phillips.

Pour consulter le rapport, veuillez visiter le site: http://www.gsma.com/spectrum/socio-economic_impact_mbb_egypt/.

-FIN-

Note aux rédacteurs

Bien que l’Égypte compte environ 100 millions de connexions mobiles, la pénétration du haut débit mobile ne s’élève qu’à 24 millions de connexions haut débit mobile en juin 2014 (source : GSMA Intelligence). Pendant ce temps, on recensait moins de 2,7 millions de connexions Internet sur ligne fixe en décembre 2013 (source : ITU).

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile à travers le monde. Présente dans plus de 220 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, ainsi que 250 sociétés dans l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des organismes dans les secteurs des services financiers, de la santé, des médias, des transports et des services publics. La GSMA organise également les plus grands événements du marché, tels que le Mobile World Congress et le Mobile Asia Expo.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Internet de la société à l’adresse www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contacts médias
Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy (Londres), +44 7917 298 428
cmeredith-hardy@webershandwick.com
ou
Bureau de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com

Contacts

Contacts médias
Pour la GSMA
Charlie Meredith-Hardy (Londres), +44 7917 298 428
cmeredith-hardy@webershandwick.com
ou
Bureau de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com