Transgene annonce la présentation de données sur TG1050, produit d’immunothérapie ciblée contre l’hépatite B chronique, et fait le point sur sa co-entreprise avec Tasly Pharmaceutical en Chine

STRASBOURG, France--()--Regulatory News:

Transgene (Paris:TNG) a annoncé aujourd’hui avoir été invitée à présenter des données précliniques sur son programme contre l’hépatite B chronique, TG1050 au 5ème symposium international annuel de l’hépatite à Dalian, en Chine. La présentation, intitulée « TG1050, une immunothérapie innovante basée sur des vecteurs viraux ciblant l’infection de l’hépatite B chronique » a été exposée par le Dr. Ren Zhu, Chercheur Senior et responsable du programme HBV à TRANSGENE Biopharmaceutical Technology (Shanghai) Co., Ltd, filiale de Transgene située à Shanghai, en Chine.

La société fait également le point sur les activités de Transgene Tasly (Tianjin) Biopharmaceutical Co., Ltd, sa co-entreprise à 50/50 avec Tasly Pharmaceutical Group Co., Ltd. Cette co-entreprise a été créée pour le développement et la commercialisation de produits novateurs d’immunothérapie ciblée pour le marché chinois. Trois projets issus de la recherche de Transgene sont actuellement en développement au sein de cette structure : TG1050, TG3003, un anticorps monoclonal pour traiter les tumeurs solides et TG6002, une immunothérapie à base de virus oncolytique pour traiter les tumeurs solides. TG1050 est à l’heure actuelle le programme de développement en Chine le plus avancé de la co-entreprise. Le développement pharmaceutique est en cours et les études précliniques de toxicité et d’efficacité devraient commencer d’ici la fin 2014.

Xia Meng, Directrice Générale de Transgene Tasly (Tianjin) Biopharmaceutical Co., Ltd. a déclaré « Nous sommes ravis des progrès réalisés avec TG1050 depuis le démarrage des activités en Chine sur ce produit d’immunothérapie. Les besoins médicaux non satisfaits pour traiter l’hépatite B en Chine sont considérables. Nous sommes enthousiastes sur le potentiel de TG1050 pour aider à combattre cette maladie ».

« Nous sommes très heureux du travail réalisé par le biais de la joint-venture avec Tasly Pharmaceutical Group pour avancer dans le développement de TG1050, comme sur les autres programmes de Transgene » a déclaré Philippe Archinard, Président-Directeur général de Transgene. « La Chine est un marché en croissance pour le secteur biopharmaceutique et nous sommes enthousiastes à l’idée de jouer un rôle dans le développement d’une thérapie novatrice prometteuse qui, nous l’espérons, apportera une différence dans la qualité de vie des patients affectés par l’hépatite B ».

À propos de TG1050 :
TG1050 est un candidat d’immunothérapie ciblée issu de la plateforme d’ingénierie virale «adénovirus » de Transgene, développé pour le traitement de l’hépatite B chronique.

D’après les estimations, 350 à 400 millions de personnes souffrent d’hépatite B chronique à travers le monde et 600 000 décès sont causés par la maladie chaque année. Aujourd’hui, l’hépatite B reste incurable dans la plupart des cas et est responsable d’un nombre important de cirrhoses et de cancers du foie. Les traitements standards actuels, des traitements antiviraux, ne permettent pas aux patients de stabiliser leur maladie. Le taux de guérison, de 3 à 25% selon la population de patients, reste insatisfaisant. De plus, le besoin médical non satisfait reste important pour des traitements nouveaux et alternatifs.

En Chine, d’après les estimations, 70 millions de personnes vivent avec une hépatite B chronique, et le pays mène une grande campagne de santé publique pour augmenter significativement le nombre de patients diagnostiqués et traités.

Les données précliniques obtenues par Transgene démontrent, outre une activité antivirale, la capacité de TG1050 à induire une réponse par les lymphocytes T robuste, large et durable, dont les caractéristiques sont similaires à celles que l’on observe chez les patients qui éliminent spontanément l’infection. Point important, TG1050 éduque les cellules T à reconnaître les déterminants immunitaires des différentes souches du génotype viral d’HB en circulation, y compris les génotypes B et C qui sont prédominants en Chine. En complément, une étude collaborative menée entre l’hôpital Ruijin à Shanghai ainsi que TRANSGENE Biopharmaceutical Technology (Shanghai) Co. Ltd. et Transgene SA, a montré que le niveau d’anticorps contre l’adénovirus est le même chez les patients infectés par l’hépatite B chronique et chez les volontaires sains.1

Transgene prévoit d’initier les premiers essais cliniques, hors de Chine, chez l’homme fin 2014.

Pour le marché chinois, TG1050 est développé par Transgene Tasly (Tianjin) Biopharmaceutical Co., Ltd., une joint-venture détenue à part égale par Transgene et Tasly Pharmaceutical Group Co., Ltd.

A propos de Transgene en Chine :
TRANSGENE Biopharmaceutical Technology (Shanghai) Co. Ltd a été créé en 2012 en tant que société « WFOE » (Wholly Foreign Owned Enterprise), également connue sous le nom de « WOFE », type d’entreprise de la République Populaire de Chine destiné aux entrepreneurs ou investisseurs étrangers. Les activités de recherche conduites par Transgene au travers de sa filiale sont principalement de la recherche académique et préclinique. Le développement et la commercialisation éventuelle de programmes de Transgene plus matures pour le marché chinois seront conduits par le biais de Transgene Tasly (Tianjin) Biopharmaceutical Co.

A propos de Transgene :
Membre du Groupe Institut Mérieux, Transgene (NYSE-Euronext : TNG) est une société biopharmaceutique qui conçoit, développe et fabrique des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses. Ces produits utilisent des virus généralement bien tolérés par l’homme pour détruire directement ou indirectement les cellules malades. Transgene a deux produits principaux en développement clinique : TG4010 dans le cancer du poumon « non à petites cellules » et Pexa-Vec dans le cancer du foie. La Société a également plusieurs autres programmes en recherche et en développement préclinique et clinique basés sur sa technologie des vecteurs viraux : TG4001 en développement clinique contre le cancer oro-pharyngé et TG1050 en étude préclinique avancée contre l’hépatite B. Transgene est basée à Strasbourg et a des activités opérationnelles à Lyon, en Chine et aux États-Unis. Pour plus d’information, merci de visiter notre site internet www.transgene.fr.

Déclarations prospectives :
Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations prospectives de Transgene concernant le développement futur de TG1050 ainsi que les activités de la Société en Chine. Bien que la Société considère que ces informations et projections sont fondées sur des hypothèses raisonnables, elles peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés. La réalisation de ces risques pourrait avoir un impact négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives, sa situation financière, ses résultats ou ses développements. La capacité de la Société à commercialiser ses produits est soumise notamment, mais pas exclusivement, aux facteurs suivants : la reproduction chez l’homme de résultats précliniques positifs, la réussite d’essais cliniques, la capacité à obtenir des financements et ou des partenariats pour le développement et la commercialisation des produits, et l’obtention des autorisations réglementaires de mise sur le marché. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence et de son Actualisation déposés auprès de l’AMF et disponibles sur les sites Internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de la Société (www.transgene.fr).

1 La structure de l’adénovirus est un composant important de TG1050, en particulier par rapport à ses propriétés d’auto-adjuvant. L’évaluation de la présence d’anticorps contre l’adénovirus de TG1050 dans la population cible, c’est-à-dire les patients avec une hépatite B chronique, est importante afin de permettre un design optimal des études sur l’Homme.

Société anonyme au capital de 87.964.029,39 € – R.C. Strasbourg B 317 540 581
400 boulevard Gonthier d’Andernach – Parc d’Innovation - CS80166 – 67405 ILLKIRCH GRAFFENSTADEN CEDEX (France)
Tél : + 33 3 88 27 91 00 - Fax : + 33 3 88 27 91 11

Contacts

Transgene
Elisabetta Castelli, +33 (0)3 88 27 91 21
Directeur des Relations Investisseurs
Laurie Doyle, +1 (339) 832 0752
Directeur des Relations Investisseurs U.S. & Corporate Communications
investorrelations@transgene.fr
ou
Relations Médias :
IMAGE 7
Estelle Guillot-Tantay, +33 (0)1 53 70 74 95
egt@image7.fr
Laurence Heilbronn, +33 (0)1 53 70 74 64
lheilbronn@image7.fr

Contacts

Transgene
Elisabetta Castelli, +33 (0)3 88 27 91 21
Directeur des Relations Investisseurs
Laurie Doyle, +1 (339) 832 0752
Directeur des Relations Investisseurs U.S. & Corporate Communications
investorrelations@transgene.fr
ou
Relations Médias :
IMAGE 7
Estelle Guillot-Tantay, +33 (0)1 53 70 74 95
egt@image7.fr
Laurence Heilbronn, +33 (0)1 53 70 74 64
lheilbronn@image7.fr