La ville chinoise de Guangzhou lance des discussions entre la Chine et l’Italie pour présenter les résultats de la coopération entre les deux pays

China’s Guangzhou launches conversations between China and Italy to showcase the cooperation achievements. (Graphic: Business Wire)

ROME--()--Le 16 novembre, la ville chinoise de Guangzhou a lancé une discussion spéciale à Rome, en Italie, au cours de laquelle plus d’une douzaine d’invités des deux pays se sont penchés sur l’historique de coopération culturelle et économique entre la Chine et l’Italie, et ont présenté les réalisations fructueuses des deux parties.

Guangzhou, métropole du sud de la Chine, est depuis plus de deux mille ans la porte commerciale de la Chine vers le reste du monde.

Selon Sun Yong, directeur de la publicité du district de Nansha à Guangzhou : « À l’apogée de l’époque de la route maritime de la soie, Guangzhou recevait des navires marchands du monde entier, y compris d’Italie. »

« Aujourd’hui, le plus grand navire roulier de luxe au monde, le MOBY, qui navigue dans les eaux italiennes de la Méditerranée, a été construit par le chantier naval international de Guangzhou, basé à Nansha. Nos liens ne sont donc pas rompus », a poursuivi M. Sun.

Pour Michele De Gasperis, président de l’Institut italien One Belt One Road, Guangzhou, en plus d’être une belle ville, est une ville qui offre énormément d’opportunités commerciales.

« Je me suis récemment rendu à la foire de Canton qui s’est tenue à Guangzhou et j’ai été profondément impressionné. Je suis convaincu que Guangzhou va devenir une importante destination commerciale et touristique pour l’Italie », a déclaré M. Gasperis.

Au cours de la rencontre, le pianiste italien Giuseppe Ganzerli s’est produit avec un piano PEARL River. « J’ai commencé à importer des pianos Pearl River de Guangzhou il y a plus de dix ans. La Rivière des Perles est un beau fleuve qui traverse la ville de Guangzhou. Je dis toujours à mes clients italiens que ce piano est aussi beau que la Rivière des Perles elle-même », a déclaré Gennaro Schlitzer, membre du conseil d’administration de Queen SRL.

Plusieurs chefs du Guangzhou Restaurants Group ont fait une démonstration de la cuisine de Guangzhou lors de l’événement.

« Canton est célèbre pour sa cuisine unique, qui a conquis tous les coins du monde, mais notre relation va bien au-delà de la gastronomie », a déclaré Angelo Tabaro, ancien ministre de la Culture de la région de Vénétie.

« L’Italie et la Chine sont les deux nations qui possèdent les patrimoines culturels les plus anciens et les plus riches », a-t-il ajouté : « De la peinture à la musique, en passant par la littérature et l’architecture, les deux pays ont influencé le monde de manière unique. Aujourd’hui, les entreprises italiennes et chinoises collaborent dans des secteurs allant de l’automobile à la mode, et de la technologie aux énergies renouvelables. »

Edouard Suzeau, jeune designer du Guangzhou Automobile Group (GAC) Design Studio Milan, a confié pour sa part : « Nous avons choisi Milan pour installer notre studio parce que la culture automobile omniprésente de la ville correspond parfaitement à la mission et à la passion du GAC en matière de design automobile. »

Une sculpture moderne baptisée « Embrace the World », réalisée par l’artiste de Guangzhou Zeng Zhenwei, a été remise à Laura Gallon, présidente du prix italien Arte Laguna. « Je suis convaincue que les échanges artistiques et culturels entre nos deux nations peuvent continuer à se développer », a déclaré Mme Gallon.

Les statistiques montrent qu’en 2022, le volume des échanges bilatéraux entre la Chine et l’Italie a atteint le chiffre record de 77,9 milliards de dollars.

« Davantage d’échanges sont prévus dans tous les secteurs. Par exemple, nous assurons actuellement quatre vols aller-retour par semaine entre Guangzhou et Rome, mais nous allons passer à six vols par semaine dès le mois de décembre de cette année », a déclaré Li Ran, de la China Southern Airlines.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

E. Pan
Email : evisionsinfo@gmail.com

Contacts

E. Pan
Email : evisionsinfo@gmail.com