Where Your News Is Made.

Reach your press release and disclosure targets.

Get more views with multimedia.

Track your results and refine your message.

Be the news everyone talks about.

    News with Multimedia

    Des solutions intégrées sont nécessaires pour répondre au défi énergétique, indique ExxonMobil dans son nouveau rapport Perspectives en matière d’énergie : un regard à l’horizon 2030

    IRVING, Texas--()--Une série de solutions intégrées sera nécessaire pour pouvoir gérer les hausses de la demande mondiale en énergie et les émissions de gaz à effet de serre résultant de la croissance démographique et de l’expansion économique, Exxon Mobil Corporation (NYSE : XOM) a indiqué aujourd’hui, avec la publication de son rapport d’entreprise intitulé Perspectives en matière d’énergie : un regard à l’horizon 2030 (Outlook for Energy: A View to 2030).

    « Le monde doit répondre au besoin en énergie fiable et abordable toujours croissant, tout en minimisant les effets sur l’environnement », a déclaré Rex W. Tillerson, président-directeur général.

    « ExxonMobil incite à une plus grande discussion publique sur comment répondre au mieux aux défis économiques, énergétiques et environnementaux et espère que ces Perspectives en matière d’énergie élargies pourront servir à mieux faire appréhender ces défis et les solutions alternatives. »

    Le rapport Perspectives en matière d’énergie, qui est élaboré tous les ans, est le produit d’un processus continu qui dure depuis des dizaines d’années. Les résultats sont utilisés pour aider à la planification d’entreprise d’ExxonMobil et pour que le public comprenne mieux les besoins en énergie de la planète et les défis auxquels elle doit faire face. Ces perspectives sont élaborées grâce à une analyse détaillée d’environ 100 pays, 15 secteurs de demande et 20 types de combustibles. Il est aussi étayé par des prévisions économiques et démographiques et les attentes en matière d’améliorations significatives de l’efficacité énergétique et d’avancées technologiques.

    Les Perspectives en matière d’énergie de cette année ont été élargies et comportent une nouvelle section intitulée les Impératifs en matière d’énergie (Energy Imperative), dans laquelle figure un examen détaillé de solutions intégrées, dont l’amélioration de l’efficacité énergétique, le développement de toutes les formes viables d’énergie, ainsi que les options technologiques et de politiques publiques pour gérer les risques climatiques.

    En outre, le rapport donne une vue d’ensemble de la démarche proactive d’ExxonMobil en ce qui concerne la gestion des risques que pose l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et le rôle de l’entreprise dans la réduction de ses propres émissions, ainsi que l’aide qu’elle apporte aux consommateurs de combustibles à base d’hydrocarbures pour la réduction de leurs émissions.

    Parmi les conclusions de cette année :

    • Menée par des populations en croissance démographique et des économies en expansion, la demande mondiale en énergie devrait augmenter selon les prévisions de 1,2 % par an en moyenne entre le niveau de 2005 et 2030, même si l’on considère qu’il y aura des gains significatifs en termes d’efficacité énergétique. La demande mondiale devrait augmenter selon les prévisions de 35 %, de l’équivalent de 229 millions de barils de pétrole par jour en 2005 à l’équivalent de 310 millions de barils par jour en 2030. Ces prévisions ont légèrement baissé par rapport à celles des perspectives de 2007, lesquelles projetaient un taux de croissance annuel moyen de 1,3 %. Les changements s’étendent à divers secteurs de demande et reflètent une plus grande efficacité énergétique.
    • Le pétrole, le gaz et le charbon continueront à couvrir la grande majorité des besoins mondiaux en énergie, répondant à près de 80 % de la demande mondiale jusqu’en 2030, en raison de leur abondance et disponibilité, et du fait qu’ils sont abordables. L’énergie nucléaire va progresser, à mesure que l’accent sera mis de plus en plus sur les combustibles à basse teneur en carbone. Les sources d’énergie renouvelable (l’éolien, le solaire et les biocarburants par ex.) progresseront elles aussi rapidement.
    • La génération d’électricité sera le secteur de demande en énergie qui connaîtra la croissance la plus forte et la plus rapide jusqu’en 2030. La Chine, qui à l’heure actuelle satisfait à presque 90 % de ses besoins en électricité avec le charbon, verra sa demande en énergie pour la génération d’électricité plus que doubler d’ici à 2030, dépassant la demande des États-Unis de plus d’un tiers.
    • Les transports, actuellement responsables de plus de la moitié de la demande totale en pétrole, devraient croître de façon considérable selon les estimations. De 2005 à 2030, la demande dans les pays développés devrait être relativement stable, l’augmentation du nombre de véhicules étant compensée par les améliorations significatives au niveau de l’efficacité. Par opposition, il est probable que la demande dans les pays en voie de développement doublera, voire plus, alors que les économies progresseront et que la prospérité en hausse permettra une augmentation considérable du nombre de véhicules personnels.
    • On projette que les émissions de CO2 à l’échelle mondiale seront en hausse de près de 30 % entre 2005 et 2030 même avec une meilleure efficacité énergétique et la croissance des sources d’énergie renouvelables et de l’énergie nucléaire. Alors que les émissions de CO2 devraient selon les estimations commencer à décliner aux États-Unis et en Europe sur la période allant jusqu’en 2030, ces déclins seront plus que contrebalancés par des augmentations plus importantes dans les pays en voie de développement. Par exemple, à l’horizon 2030, on pense que les émissions de CO2 de la Chine seront comparables à celles des États-Unis et de l’Europe réunis.

    « Fournir une énergie abordable pour répondre à la demande croissante est l’un des défis mondiaux les plus importants des 20 années à venir », a confié M. Tillerson. « Nous devons investir dans la production de sources d’énergie existantes, développer de nouvelles sources d’énergie et créer des technologies nouvelles qui réduiront l’empreinte environnementale de la production et de l’utilisation d’énergie. »

    Pour en savoir plus sur Perspectives en matière d’énergie : un regard à l’horizon 2030, consultez le site www.exxonmobil.com/energyoutlook.

    MISE EN GARDE : le présent communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles. Les conditions futures réelles, notamment la croissance de la demande en énergie, la composition des approvisionnements en énergie, l’efficacité énergétique et les émissions de CO2, pourront être substantiellement différentes en raison de l’évolution des taux de croissance économique ; des évolutions technologiques ; du développement des nouvelles sources d’approvisionnement en énergie ; des événements politiques ; des changements démographiques ; et d’autres facteurs abordés à la rubrique « Factors Affecting Future Results » (Facteurs affectant les résultats futurs) dans la section « Investors » (investisseurs) de notre site Web (www.exxonmobil.com) et dans l’Article 1A de notre formulaire 10-K le plus récent.

    Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

    Contacts

    ExxonMobil
    Alan Jeffers, +1 972-444-1107

    More News with Multimedia

    Latest News

    Des solutions intégrées sont nécessaires pour répondre au défi énergétique, indique ExxonMobil dans son nouveau rapport Perspectives en matière d’énergie : un regard à l’horizon 2030

    IRVING, Texas--()--Une série de solutions intégrées sera nécessaire pour pouvoir gérer les hausses de la demande mondiale en énergie et les émissions de gaz à effet de serre résultant de la croissance démographique et de l’expansion économique, Exxon Mobil Corporation (NYSE : XOM) a indiqué aujourd’hui, avec la publication de son rapport d’entreprise intitulé Perspectives en matière d’énergie : un regard à l’horizon 2030 (Outlook for Energy: A View to 2030).

    « Le monde doit répondre au besoin en énergie fiable et abordable toujours croissant, tout en minimisant les effets sur l’environnement », a déclaré Rex W. Tillerson, président-directeur général.

    « ExxonMobil incite à une plus grande discussion publique sur comment répondre au mieux aux défis économiques, énergétiques et environnementaux et espère que ces Perspectives en matière d’énergie élargies pourront servir à mieux faire appréhender ces défis et les solutions alternatives. »

    Le rapport Perspectives en matière d’énergie, qui est élaboré tous les ans, est le produit d’un processus continu qui dure depuis des dizaines d’années. Les résultats sont utilisés pour aider à la planification d’entreprise d’ExxonMobil et pour que le public comprenne mieux les besoins en énergie de la planète et les défis auxquels elle doit faire face. Ces perspectives sont élaborées grâce à une analyse détaillée d’environ 100 pays, 15 secteurs de demande et 20 types de combustibles. Il est aussi étayé par des prévisions économiques et démographiques et les attentes en matière d’améliorations significatives de l’efficacité énergétique et d’avancées technologiques.

    Les Perspectives en matière d’énergie de cette année ont été élargies et comportent une nouvelle section intitulée les Impératifs en matière d’énergie (Energy Imperative), dans laquelle figure un examen détaillé de solutions intégrées, dont l’amélioration de l’efficacité énergétique, le développement de toutes les formes viables d’énergie, ainsi que les options technologiques et de politiques publiques pour gérer les risques climatiques.

    En outre, le rapport donne une vue d’ensemble de la démarche proactive d’ExxonMobil en ce qui concerne la gestion des risques que pose l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et le rôle de l’entreprise dans la réduction de ses propres émissions, ainsi que l’aide qu’elle apporte aux consommateurs de combustibles à base d’hydrocarbures pour la réduction de leurs émissions.

    Parmi les conclusions de cette année :

    • Menée par des populations en croissance démographique et des économies en expansion, la demande mondiale en énergie devrait augmenter selon les prévisions de 1,2 % par an en moyenne entre le niveau de 2005 et 2030, même si l’on considère qu’il y aura des gains significatifs en termes d’efficacité énergétique. La demande mondiale devrait augmenter selon les prévisions de 35 %, de l’équivalent de 229 millions de barils de pétrole par jour en 2005 à l’équivalent de 310 millions de barils par jour en 2030. Ces prévisions ont légèrement baissé par rapport à celles des perspectives de 2007, lesquelles projetaient un taux de croissance annuel moyen de 1,3 %. Les changements s’étendent à divers secteurs de demande et reflètent une plus grande efficacité énergétique.
    • Le pétrole, le gaz et le charbon continueront à couvrir la grande majorité des besoins mondiaux en énergie, répondant à près de 80 % de la demande mondiale jusqu’en 2030, en raison de leur abondance et disponibilité, et du fait qu’ils sont abordables. L’énergie nucléaire va progresser, à mesure que l’accent sera mis de plus en plus sur les combustibles à basse teneur en carbone. Les sources d’énergie renouvelable (l’éolien, le solaire et les biocarburants par ex.) progresseront elles aussi rapidement.
    • La génération d’électricité sera le secteur de demande en énergie qui connaîtra la croissance la plus forte et la plus rapide jusqu’en 2030. La Chine, qui à l’heure actuelle satisfait à presque 90 % de ses besoins en électricité avec le charbon, verra sa demande en énergie pour la génération d’électricité plus que doubler d’ici à 2030, dépassant la demande des États-Unis de plus d’un tiers.
    • Les transports, actuellement responsables de plus de la moitié de la demande totale en pétrole, devraient croître de façon considérable selon les estimations. De 2005 à 2030, la demande dans les pays développés devrait être relativement stable, l’augmentation du nombre de véhicules étant compensée par les améliorations significatives au niveau de l’efficacité. Par opposition, il est probable que la demande dans les pays en voie de développement doublera, voire plus, alors que les économies progresseront et que la prospérité en hausse permettra une augmentation considérable du nombre de véhicules personnels.
    • On projette que les émissions de CO2 à l’échelle mondiale seront en hausse de près de 30 % entre 2005 et 2030 même avec une meilleure efficacité énergétique et la croissance des sources d’énergie renouvelables et de l’énergie nucléaire. Alors que les émissions de CO2 devraient selon les estimations commencer à décliner aux États-Unis et en Europe sur la période allant jusqu’en 2030, ces déclins seront plus que contrebalancés par des augmentations plus importantes dans les pays en voie de développement. Par exemple, à l’horizon 2030, on pense que les émissions de CO2 de la Chine seront comparables à celles des États-Unis et de l’Europe réunis.

    « Fournir une énergie abordable pour répondre à la demande croissante est l’un des défis mondiaux les plus importants des 20 années à venir », a confié M. Tillerson. « Nous devons investir dans la production de sources d’énergie existantes, développer de nouvelles sources d’énergie et créer des technologies nouvelles qui réduiront l’empreinte environnementale de la production et de l’utilisation d’énergie. »

    Pour en savoir plus sur Perspectives en matière d’énergie : un regard à l’horizon 2030, consultez le site www.exxonmobil.com/energyoutlook.

    MISE EN GARDE : le présent communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles. Les conditions futures réelles, notamment la croissance de la demande en énergie, la composition des approvisionnements en énergie, l’efficacité énergétique et les émissions de CO2, pourront être substantiellement différentes en raison de l’évolution des taux de croissance économique ; des évolutions technologiques ; du développement des nouvelles sources d’approvisionnement en énergie ; des événements politiques ; des changements démographiques ; et d’autres facteurs abordés à la rubrique « Factors Affecting Future Results » (Facteurs affectant les résultats futurs) dans la section « Investors » (investisseurs) de notre site Web (www.exxonmobil.com) et dans l’Article 1A de notre formulaire 10-K le plus récent.

    Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

    Contacts

    ExxonMobil
    Alan Jeffers, +1 972-444-1107

    All News