Les gouvernements locaux et régionaux italiens ont besoin de nouvelles normes comptables – Une nouvelle étude

SYDNEY & ROME--()--Les gouvernements locaux et régionaux italiens doivent adopter les Normes comptables pour le secteur public de l'UE afin de s'aligner sur le reste de l'Europe et réduire la manipulation, d'après une nouvelle étude.

La recherche, menée par le professeur Francesco Capalbo de l'Université de Molise, le professeur Alex Frino de l'Université de Wollongong en Australie et Giovanni Gerardo Parente de la CNDCEC sera présentée au Parlement à Rome le 12 octobre. Elle plaide en faveur de l'adoption par les gouvernements italiens de normes comptables européennes harmonisées, malgré le coût élevé que constitue ce changement.

La recherche fait fond sur les travaux précédents des professeurs Frino et Capalbo qui examinent les pratiques comptables des entreprises italiennes appartenant à l'état.

« Depuis l'effondrement économique grec, les gouvernements européens ont été poussés à harmoniser leurs pratiques comptables pour permettre des comparaisons des comptes financiers des états membres », a déclaré le professeur Frino. « Ceci fait intervenir tous les niveaux du gouvernement, y compris les gouvernements locaux (municipalités) dans chaque pays, car leurs états financiers sont consolidés dans les comptes nationaux. »

En Italie, les gouvernements locaux et régionaux n'utilisent pas de pratique comptable typique (d'exercice) pour générer des états financiers, mais le font plutôt sur la base de la comptabilité de caisse. La recherche des professeurs Frino et Capalbo est considérée importante pour déterminer comment l'Italie doit joindre les efforts de l'Union européenne pour s'aligner sur les normes comptables du secteur public.

« Nous avons effectué une enquête auprès de 1300 auditeurs du secteur public, y compris Commercialisti (comptables agréés) en Italie, et nous leur avons demandé si l'adoption d'une comptabilité d'exercice intégrale, telle que promulguée par l'UE, améliorerait la qualité des états financiers – les résultats sont arrivés avec un oui retentissant », a déclaré le professeur Frino.

La recherche sera présentée par L’onorevole Francesco Boccia, Presidente della Commisione Bilancio (l'Honorable Francesco Boccia, président du Comité finance et budget) au Palazzo Montecitorio ou au Parlement en Italie avec la participation de députés représentant tous les principaux partis, notamment Enrico Morando, Viceministro dell’Economica e delle Finance (trésorier adjoint). À cette réunion participeront également le directeur de l'IPSASB, Ian Carruthers, et le directeur du groupe de travail de l'Union européenne sur la normalisation des pratiques comptables, Alexandre Makaronidis.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour obtenir un complément d'information et des entretiens avec le professeur Frino :
The Continuum Partners
Kristin Westlake, +1 (604) 966-1410
kwestlake@thecontinuumparters.com

Contacts

Pour obtenir un complément d'information et des entretiens avec le professeur Frino :
The Continuum Partners
Kristin Westlake, +1 (604) 966-1410
kwestlake@thecontinuumparters.com