Pacific Drilling annonce des changements au sein de sa direction

LUXEMBOURG--()--Pacific Drilling S.A. (NYSE : PACD) a annoncé aujourd’hui que Christian J. Beckett, président-directeur général de la Société, avait démissionné de ses fonctions de PDG et de membre du Conseil d’administration, avec prise d’effet immédiate, pour se tourner vers d’autres opportunités. La Société a également annoncé que Paul T. Reese, actuel vice-président exécutif et directeur financier de la Société, avait été promu au poste de président-directeur général, que Johannes (John) P. Boots, actuel vice-président principal - Finances et trésorier de la Société, avait été promu au poste de vice-président principal et directeur financier, et que Richard E. Tatum, actuel vice-président et contrôleur de gestion de la Société, avait été promu au poste de vice-président principal et directeur de la comptabilité. M. Beckett a accepté de se rendre disponible pour apporter son aide au cours de la transition.

Paul Reese a rejoint Pacific Drilling en octobre 2008 et a été désigné vice-président exécutif et directeur financier de notre Société en février 2015. Il avait été nommé vice-président principal et directeur financier en février 2014, après avoir occupé les fonctions de vice-président et contrôleur de gestion. M. Reese possède plus de 20 ans d’expérience dans le secteur des services pétroliers ainsi que de l’exploration et de la production.

John Boots a rejoint la Société en décembre 2009 au poste de vice-président et trésorier, et a été désigné vice-président principal — Finances et trésorier en mai 2016. Il était responsable des activités globales de trésorerie, de financement, d’assurance et de relations avec les investisseurs de la Société. Il possède plus de 25 ans d’expérience auprès de sociétés publiques et privées américaines et européennes dans le secteur international des services pétroliers.

Richard Tatum a rejoint Pacific Drilling en octobre 2010, et occupe les fonctions de vice-président, contrôleur de gestion et responsable comptable depuis mars 2014. Avant cela, M. Tatum exerçait les fonctions de directeur de l’information financière. M. Tatum possède plus de 15 ans d’expérience dans le secteur du forage offshore et de la comptabilité publique.

Cyril Ducau, président du Conseil d’administration de la Société, a déclaré : « Nous saluons sincèrement les nombreuses contributions précieuses que Chris a apportées pendant ses près de 10 ans de fonctions auprès de la Société. L’ensemble du Conseil d’administration se joint à moi pour exprimer à Chris notre gratitude et notre reconnaissance pour les services qu’il a rendus, et nous lui souhaitons la plus grande réussite dans ses futures réalisations.

Paul a servi avec succès la Société dans le cadre de plusieurs postes de direction, et dernièrement en tant que directeur financier depuis trois ans et demi, et nous sommes convaincus de sa capacité à endosser les fonctions de président-directeur général au cours de cette période riche en défis pour notre Société. John et Richard ont accompli un travail exceptionnel à leurs postes actuels, et nous les félicitons tous les deux pour leur promotion. »

À propos de Pacific Drilling

Grâce à ses navires de forage, les meilleurs de leur catégorie, et à son équipe extrêmement expérimentée, Pacific Drilling vise à devenir le prestataire de prédilection de l’industrie en matière de services de forage en mer à hautes spécifications. La flotte de sept navires de forage de Pacific Drilling constitue l’une des flottes les plus jeunes et les plus modernes au monde sur le plan technologique. Pour plus d’informations sur Pacific Drilling, notamment la situation actuelle de sa flotte, veuillez consulter son site Web à l’adresse www.pacificdrilling.com.

Déclarations prévisionnelles

Certaines déclarations et informations figurant dans ce communiqué de presse, ainsi que les déclarations verbales concernant les objets de ce communiqué, y compris la conférence téléphonique annoncée dans les présentes, constituent des « déclarations prévisionnelles » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations sont généralement identifiables par des mots ou des expressions, tels que « croit », « s’attend à », « anticipe », « projette », « a l’intention de », « prévoit », « notre capacité à », « estime », « potentiel », « devrait », « pourrait » et l’usage du futur et du conditionnel, ou d’autres mots similaires qui ne sont généralement pas de nature historique. Nos déclarations prévisionnelles expriment nos attentes actuelles ou nos prévisions de résultats ou d’événements potentiels futurs, y compris les opportunités futures de contrats clients, la disponibilité des navires, les chiffres d’affaires et les résultats d’exploitation ainsi que le coefficient d’efficacité. Bien que nous considérions que ces déclarations prévisionnelles soient raisonnables à la date de leur publication, celles-ci ne constituent pas des garanties et les résultats futurs réels pourraient varier sensiblement en réponse à divers facteurs. Ces déclarations sous-entendent des risques et des incertitudes significatifs (souvent indépendants de notre volonté) et des hypothèses susceptibles d’entraîner des écarts considérables entre les résultats réels et notre expérience historique et nos attentes ou projections actuelles. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner des écarts significatifs entre les résultats réels et les projections sont les suivants : les futurs niveaux d’activité de forage en mer ; notre capacité à obtenir de nouveaux contrats de forage et à maintenir les contrats existants, y compris l’annulation ou la suspension éventuelle de contrats de forage en réponse à des difficultés mécaniques, aux performances, à l’évolution du marché ou pour d’autres raisons ; les changements au niveau de l’offre et de la demande, de la concurrence et de la technologie des appareils de forage à l’échelle mondiale ; les dates réelles de début d’exécution des contrats ; les temps d’immobilisation et d’autres risques associés aux opérations de forage en mer, y compris les réparations et entretiens non anticipés, les réinstallations, les phénomènes météorologiques violents ou les ouragans ; notre capacité à obtenir la non-application ou des modifications de notre clause relative au ratio d’effet de levier financier maximum à la fin du troisième trimestre 2017 si besoin est, ou eu égard à d’autres éventuelles futures non-conformités aux clauses de prêts ; notre capacité à poursuivre nos activités et toute procédure de faillite potentielle ; et notre capacité à rembourser nos dettes et l’adéquation des sources de liquidités et leur accès. Pour plus d’informations sur les facteurs qui pourraient faire varier nos résultats réels de nos résultats projetés, veuillez consulter les documents déposés par la société auprès de la Commission des valeurs mobilières (Securities and Exchange Commission, SEC), y compris notre rapport annuel sur formulaire 20-F et nos rapports actuels sur formulaire 6-K. Ces documents sont disponibles sur notre site Web à l’adresse www.pacificdrilling.com ou via le Système électronique de données, d’analyse et de recherche de la SEC sur www.sec.gov.

Les lecteurs sont avisés de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs, qui ne sont valides qu’à la date de leur formulation. Nous rejetons toute obligation de publier une mise à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, quels qu’ils soient, après la date de leur formulation en réponse à de nouvelles informations, à des événements futurs, ou pour toute autre raison.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pacific Drilling SA
Johannes (John) P. Boots, +352 26 84 57 81
Investor@pacificdrilling.com

Contacts

Pacific Drilling SA
Johannes (John) P. Boots, +352 26 84 57 81
Investor@pacificdrilling.com