L’IFAC lance un appel aux pays du G20 pour développer une économie mondiale solide et transparente, digne d’inspirer confiance

Un nouveau rapport met en avant des solutions pour appuyer l’économie mondiale et les principaux objectifs commerciaux du G20

NEW YORK--()--La stabilité et la transparence de l’économie mondiale, et le rétablissement de la confiance du public, seront grandement renforcés si le G20 se mobilise en faveur d’une meilleure gouvernance dans tous les secteurs, selon l’IFAC (International Federation of Accountants – Fédération Internationale des comptables). En prévision du Sommet du G20 2017 qui doit se dérouler du 7 au 8 juillet à Hambourg, en Allemagne, l’IFAC a publié des recommandations pour les pays du G20, qui sont réalisables et viendront appuyer les objectifs 2017 à la fois de l’économie mondiale et du G20.

« Rétablir la confiance au niveau de l’économie mondiale et des systèmes financiers est essentiel pour être crédible dans un monde qui doit assurer une croissance économique soutenue. Particulièrement en ces temps d’incertitude, les parties prenantes passionnées de transparence et de redevabilité en matière de gouvernance doivent collaborer », a déclaré Fayez Choudhury, président-directeur général de l’IFAC. « Les individus et les institutions doivent avoir les moyens d’agir sur la base d’une gouvernance rigoureuse ; être fortifiés par un environnement réglementaire cohérent et transparent ; et habilités en accédant à un environnement numérique sécurisé et à haut débit. »

L’IFAC appelle le G20 et autres parties prenantes de l’économie mondiale à collaborer comme suit :

  • Élever le niveau des normes de gouvernance dans tous les secteurs économiques, pour accroître la transparence et la redevabilité, et contribuer à restaurer la confiance et être crédible au niveau des activités commerciales et gouvernementales ; c’est un élément clé des aspirations du G20 visant à : développer la résilience, améliorer la durabilité, et assumer ses responsabilités.
  • Stimuler une plus grande transparence et plus de cohérence réglementaireà des fins de croissance, de crédibilité et de stabilité. Cet objectif requiert un environnement numérique et économique inclusif, pour les entreprises de toutes tailles et, également, la mise en œuvre et l’adoption de réglementations et de normes de haute qualité acceptées à l’échelle internationale.

Les organisations membres de l’IFAC représentent près de 3 millions de comptables dans le monde. Leur contribution se chiffre à près de 250 milliards USD en valeur ajoutée brute chaque année, et ils permettent d’améliorer le niveau de vie.Des travaux de recherche récents indiquent également que la présence d’un pourcentage plus élevé de comptables parmi la main-d’œuvre est fortement liée à l’obtention de meilleurs résultats de l’indice de perception de la corruption de Transparency International, et que l’impact est encore plus important lorsque les comptables travaillent dans des pays dotés de solides architectures de gouvernance.

L’IFAC renforce la profession comptable en :

  • appuyant l’élaboration d’excellentes normes internationales ;
  • favorisant l’adoption et la mise en œuvre de ces normes ;
  • en développant les capacités des organisations comptables professionnelles ; et
  • en s’exprimant sur les problèmes d’intérêt public.

Veuillez visiter le site Web de l’IFAC pour connaître l’ensemble de ses recommandations à l’intention du G20.

À propos de l’IFAC

L’IFAC est l’organisation mondiale de la profession comptable qui se consacre à servir l’intérêt public en renforçant la profession et en contribuant au développement d’économies fortes à l’échelle internationale. Elle compte plus de 175 membres et associés, présents dans plus de 130 pays et juridictions, et représentant près de 3 millions de comptables qui exercent en cabinet, dans l’enseignement et dans la fonction publique, et dans les secteurs de l’industrie et du commerce.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Pour l’IFAC :
Nick Dover, 212-819-4860
nicholas.dover@edelman.com

Contacts

Pour l’IFAC :
Nick Dover, 212-819-4860
nicholas.dover@edelman.com