Le sulfate de chondroïtine de qualité pharmaceutique s’est montré efficace dans le traitement et le ralentissement de l’arthrose du genou

MADRID--()--Les dernières données probantes publiées sur le traitement de l’arthrose du genou ont été présentées aujourd’hui lors du colloque organisé par Bioiberica et IBSA au Congrès annuel européen de rhumatologie, qui se tient à Madrid, en Espagne.

Un nouvel essai clinique, appelé CONCEPT (ChONdroitin vs CElecoxib vs Placebo Trial [essai comparant la chondroïtine, le célécoxib et un placebo]) et réalisé par IBSA, montre que le sulfate de chondroïtine de qualité pharmaceutique est aussi efficace qu’un anti-inflammatoire (célécoxib) et supérieur à un placebo pour réduire la douleur et améliorer le handicap fonctionnel des patients atteints d’arthrose du genou. Il s’agit d’une étude de phase III multicentrique, randomisée, en double aveugle et double placebo portant sur 604 patients dans 16 centres en Belgique, dans la République tchèque, en Italie, en Pologne et en Suisse et visant à évaluer les effets symptomatiques du sulfate de chondroïtine (800 mg/jour) et du célécoxib (200 mg/jour) par rapport à un placebo.

« Le traitement de choix de l’arthrose fait toujours l’objet d’une grande controverse. Les analgésiques et les anti-inflammatoires sont couramment utilisés mais ils sont de plus en plus associés à des risques de toxicité. Cet essai a prouvé de façon statistiquement significative que le sulfate de chondroïtine de qualité pharmaceutique est une option sûre et efficace pour le traitement à long terme des patients atteints d’arthrose du genou », selon le Dr Tomasz Blicharski, service de réhabilitation et de traumatologie de l’Université de Lublin (Pologne) et investigateur de l’étude.

Une étude comparative multicentrique, randomisée, en double aveugle et contrôlée, appelée MOSAIC (24 MOnth study on Structural changes in knee osteoarthritis Assessed by mrI with Chondroitin sulfate [étude de 24 mois sur les modifications structurelles de l’arthrose du genou évaluées par LMR avec le sulfate de chondroïtine]), réalisée par Bioiberica dans cinq centres médicaux au Québec (Canada), montre que le sulfate de chondroïtine ralentit la progression de la maladie et est aussi efficace que le célécoxib pour améliorer les symptômes de l’arthrose.

L’étude a recruté 194 patients atteints d’arthrose du genou accompagnée d’inflammation (synovite) et de douleurs modérées et a évalué les effets du sulfate de chondroïtine (1 200 mg/jour) et du célécoxib (200 mg/jour) sur la perte du volume de cartilage dans l’arthrose du genou après 24 mois. Les participants ont subi trois examens quantitatifs par imagerie à résonance magnétique et les résultats ont montré que la progression de l’arthrose du genou est plus lente chez les patients recevant du sulfate de chondroïtine. Plus précisément, ce groupe a présenté une diminution statistiquement significative de la perte de volume du cartilage dès la première année de traitement, par rapport aux patients ayant reçu un anti-inflammatoire.

L’étude a également évalué les effets des deux produits sur les symptômes de la maladie et a conclu que les deux traitements étaient aussi efficaces pendant toute la durée de l’étude, atteignant une amélioration des symptômes cliniquement pertinente d’environ 50 %.

« Toutes ces dernières données probantes présentées aujourd’hui indiquent que le sulfate de chondroïtine satisfait aux exigences d’un traitement contre l’arthrose : amélioration de la douleur et de la capacité fonctionnelle, et ralentissement de la progression de la maladie, tout en présentant un bon profil de sécurité, essentiel dans une maladie chronique comme l’arthrose », a conclu le Professeur Jean Pierre Pelletier, investigateur principal de l’étude MOSAIC.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Bioiberica
Alba Soler, +34 93 490 49 08
Directrice des communications d’entreprise
asoler@bioiberica.com
ou
IBSA Institut Biochimique SA Medical Affairs
Michele Fasola, +41 58 360 10 00
michele.fasola@ibsa.ch

Contacts

Bioiberica
Alba Soler, +34 93 490 49 08
Directrice des communications d’entreprise
asoler@bioiberica.com
ou
IBSA Institut Biochimique SA Medical Affairs
Michele Fasola, +41 58 360 10 00
michele.fasola@ibsa.ch