Aux Nations unies, le président de la Nippon Foundation annonce le projet mondial Seabed 2030 portant sur la cartographie de 100 % des océans de la planète

TOKYO--()--Le 6 juin, la COI-UNESCO a tenu sa cérémonie de remise des prix « Ocean’s 8 Champions » au cours de la Conférence océanographique qui s'est déroulée au siège des Nations unies à New York, afin de reconnaître l'extraordinaire contribution d'organisations et de particuliers dans le domaine de la science océanographique. Le président de la Nippon Foundation, Yohei Sasakawa, figurait parmi les huit lauréats. Dans son discours d'acceptation, Yohei Sasakawa a annoncé des plans pour « Seabed 2030 », un projet conjoint de la Nippon Foundation et du Comité directeur de la General Bathymetric Chart of the Oceans (GEBCO), portant sur la production d'une carte complète du plancher océanique d'ici 2030.

Le plancher océanique représente environ les deux tiers de la surface de la planète, et pourtant nous ne connaissons qu'environ 15 % de sa topographie. La topographie du plancher océanique est appelée « la dernière frontière terrestre », et on dit qu'elle comporte davantage de territoires inconnus que la Lune ou Mars. Le besoin de cartographier cette frontière a été promu pour la première fois par le prince Albert Premier de Monaco, connu comme le père de l'océanographie moderne, au début du 20e siècle.

Dans cette carte haute résolution, les océans du monde seront séparés en quatre régions (océan Pacifique Nord/Arctique, océan Atlantique/Indien, océan Pacifique Sud/Ouest, océan Austral), avec un centre de coordination du regroupement de données établi dans chaque région pour la collecte des données existantes. Le projet utilisera également des données recueillies par des bateaux de pêche et des navires marchands équipés d'appareils de mesure.

La coopération de 78 chercheurs provenant de 36 pays ayant participé au programme de formation conjoint de la Nippon Foundation et du Comité directeur de la GEBCO visant à former des spécialistes de la cartographie du plancher océanique, ainsi que d'institutions publiques, d'universités et d'entreprises, a déjà été engagée.

La plus récente version de la carte du plancher océanique sera affichée sur le site Web officiel de Seabed 2030 dès qu'une mise à jour sera disponible. La coopération avec Google Earth et des moteurs de recherche tels qu'Ocean Basemap de ESRI est également envisagée.

Dans son discours d'acceptation, Yohei Sasakawa a qualifié la réalisation de la carte des océans de la planète comme étant le « rêve des gens » et a demandé à tous de soutenir ce projet, déclarant que « la carte des océans de la planète est nécessaire, non seulement pour la sécurité de la navigation, mais également pour la promotion du développement durable en mer. »

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

The Nippon Foundation
Hideo Fukuda/Yumi Sakuragi, +81-3-6229-5131
Département de la communication
pr@ps.nippon-foundation.or.jp

Contacts

The Nippon Foundation
Hideo Fukuda/Yumi Sakuragi, +81-3-6229-5131
Département de la communication
pr@ps.nippon-foundation.or.jp