Une combinaison d'epacadostat et de Keytruda® (pembrolizumab) fait état d'une activité dans un essai clinique pour les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avancé (CPNPC)

Présentation des données mises à jour de Phase 1/2 de l'étude ECHO-202 évaluant la combinaison entre l'inhibition de l'enzyme IDO1 et une thérapie anti-PD-1 chez des patients atteints de CPNPC, indépendamment du statut PD-L1, à l'occasion de l'édition 2017 du sommet annuel de l'ASCO

WILMINGTON, Delaware--()--Incyte Corporation (NASDAQ:INCY) a annoncé aujourd'hui la mise à jour de données du groupe de patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de l'étude ECHO-202 de Phase 1/2 en cours, évaluant l'epacadostat, l'inhibiteur d'enzyme IDO1 sélectif d'Incyte, en combinaison avec le pembrolizumab (Keytruda®), une thérapie anti-PD-1 commercialisée par Merck & Co., Inc., Kenilworth, New Jersey, États-Unis (connue sous le nom de MSD en dehors des États-Unis et du Canada). Les données ont montré un taux de réponse global (TRG) de 35 pour cent (n=14/40) chez tous les patients atteints d'un CPNPC squameux et non squameux avancé traités avec la combinaison d'epacadostat et de pembrolizumab, indépendamment du statut PD-L1. Les résultats seront présentés lors d'une présentation par affiche pendant le sommet annuel 2017 de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago, le samedi 3 juin de 15h00 à 16h15 CDT (Hall D2) (résumé #9014).

"Ces données mises à jour suggèrent que la combinaison d'epacadostat et de pembrolizumab est prometteuse pour les patients atteints d'un CPNPC avancé, indépendamment du statut PD-L1", déclare Tara Gangadhar, chercheuse de l'étude ECHO-202, M.D., assistante professeure de médecine à la Perelman School of Medicine de l'hôpital de l'Université de Pennsylvanie. "Les résultats démontrent un avantage clinique pour les patients atteints d'un cancer du poumon et pose une base solide de progression pour cette combinaison d'immunothérapie expérimentale et innovante vers des études pivots pour le traitement de première intention de ces patients."

Résultats clefs pour le groupe de patients atteints de CPNPC de l'étude ECHO-202

Les données de l'ASCO (à compter du 27 février 2017) montrent un TRG de 35 pour cent (n=14/40) chez tous les patients atteints d'un CPNPC traités avec la combinaison d'epacadostat et de pembrolizumab, avec une réponse globale (RG) pour deux patients (5%) et une réponse partielle (RP) pour 12 patients (30%). Les données montrent un taux de contrôle de la maladie (TCM) de 63 pour cent (n=25/40), avec 71 pour cent (n=10/14) des réponses en cours d'évaluation au moment où les données ont été recueillies (durée de réponse, plage: de 8,9 à 76,6+ semaines). Les réponses ont été observées chez les patients avec des niveaux élevés d'expression de PD-L1 [score de proportion tumorale (SPT) ≥50%], ainsi que chez les patients avec des niveaux inférieurs d'expression de PD-L1 (SPT inférieur à 50%). Toutes les réponses ont été observées dans le sous-groupe de patients avec des intentions préalables de thérapie de zéro à deux pour les maladies avancées.

ECHO-202: taux de réponse globaux (TRG), taux de contrôle de la maladie (TCM) et durabilité de la réponse (DR) pour les CPNPC avancés
n/N
(%)
 

Tous les pts

 

Intentions préalables de thérapie de 0 à 2 pour les maladies avancées

  Total   Total   STP ≥50%*   STP <50%*
TRG n=14/40
(35)
 

n=14/36

(39)

  n=3/7
(43)
  n=6/18
(33)
  2 RC (5)

12 RP (30)

  2 RC (6)

12 RP (33)

  tous RP   1 RC (6)

5 RP (28)

TCM   n=25/40
(63)
  n=23/36

(64)

  n=4/7
(57)
  n=10/18
(56)
DR   10/14 réponses en cours d'évaluation

Durée médiane (plage) de la réponse: 26,9+ (de 8,9 à 76,6+) semaines

*Note: le statut PD-L1 n'était pas disponible pour 11 des 36 patients.

Parmi les patients traités au pembrolizumab en combinaison avec l'epacadostat ≥100 mg deux fois par jour, le TRG était de 40 percent (n=14/35).

Parmi les manifestations indésirables liées au traitement (MILT) les plus communes pour l'epacadostat plus pembrolizumab figuraient la fatigue (28%), arthralgie (17%), la nausée (14%), la diminution de l'appétit (10%), le prurit (10%) et l'éruption cutanée (10%). Les MILT de niveau ≥3 s'étant produites chez >1 patient se sont limitées à la diminution de lipase (n=3), la fatigue (n=2) et l'éruption cutanée (n=2). Les MILT ont conduit à l'arrêt du traitement chez 5 pour cent des patients de l'étude. Le profil d'innocuité était cohérent avec les résultats précédemment constatés en Phase 1, tout comme les résultats d'innocuité de Phase 1/2 dans d'autres groupes tumoraux et les données d'innocuité regroupées dans cette étude. En règle générale, le profil d'innocuité de la combinaison était également cohérent avec la monothérapie au pembrolizumab.

À propos d'ECHO-202 (KEYNOTE-037)

L'étude ECHO-202 (NCT02178722) évalue l'innocuité et l'efficacité de l'epacadostat, l'inhibiteur d'IDO1 sélectif d'Incyte, en combinaison avec le pembrolizumab (Keytruda). Les patients précédemment traités avec des thérapies anti-PD-1 ou anti-CTLA-4 ont été exclus de cet essai. Le recrutement est terminé pour les phases d'augmentation de dose de Phase 1 (epacadostat 25, 50, 100 mg BID + pembrolizumab 2 mg/kg IV Q3W et epacadostat 300 mg BID + pembrolizumab 200 mg IV Q3W) et d'expansion de dose de Phase 1 (epacadostat 50, 100, and 300 mg BID + pembrolizumab 200 mg IV Q3W) de l'essai. Pour plus d'informations sur ECHO-202, veuillez visiter https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02178722.

À propos d'ECHO

Le programme d'essai clinique ECHO a été conçu pour étudier l'efficacité et l'innocuité de l'epacadostat en tant que composant clef d'une thérapie combinée en oncologie. Les études en cours de Phase 1 et Phase 2 évaluant l'epacadostat en combinaison avec les inhibiteurs PD-1 et PD-L1 prévoient une participation totale de plus de 900 patients pour une grande variété de types de tumeurs solides, ainsi que d'hémopathies malignes. ECHO-301 (NCT02752074), une étude de Phase 3 randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo, évaluant le pembrolizumab (Keytruda) en combinaison avec l'epacadostat ou un placebo pour le traitement de patients atteints de mélanomes non résécables ou métastatiques, est en cours de réalisation. Pour plus d'informations sur le programme d'essais cliniques ECHO, veuillez visiter www.ECHOClinicalTrials.com.

À propos de l'epacadostat (INCB024360)

L'indoleamine 2,3-dioxygénase 1 (IDO1) est une enzyme immunosuppressive clef modulant la réponse immunitaire anti-tumorale en stimulant la génération des cellules T régulatrices et en bloquant l'activation des cellules T effectrices, permettant ainsi la croissance tumorale laissant les cellules cancéreuses passer outre la surveillance immunitaire. L'epacadostat est un inhibiteur par voie orale, expérimental, très puissant et sélectif de l'enzyme IDO1 qui régule le micro-environnement immunitaire tumorale, restaurant ainsi des réponses immunitaires anti-tumorales efficaces. Dans les études à groupe unique, la combinaison d'epacadostat et des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires a démontré une preuve de concept chez les patients atteints de mélanomes non résécables ou métastatiques. Dans ces études, l'epacadostat combiné avec l'ipilimumab inhibiteur de CTLA-4 ou le KEYTRUDA inhibiteur de PD-1 a amélioré les taux de réponse en comparaison avec les études des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires seuls.

À propos d'Incyte

Incyte Corporation est une société biopharmaceutique basée à Wilmington, dans l’État du Delaware, orientée sur la découverte, le développement et la commercialisation de produits thérapeutiques propriétaires. Pour de plus amples informations à propos d'Incyte, visitez le site Internet de la société à l'adresse www.incyte.com.

Suivez @Incyte sur Twitter à l'adresse https://twitter.com/Incyte.

Énoncés prospectifs d'Incyte Corporation

À l'exception des informations historiques présentées ci-dessus, les questions abordées dans ce communiqué de presse (y compris les déclarations concernant la présentation de données mises à jour relatives à ECHO-202 chez ASCO, la question de savoir si l'epacadostat et le pembrolizumab peuvent être un traitement efficace et sûr pour les patients atteints de CPNPC, et les essais pivots planifiés pour l'epacadostat en combinaison avec le pembrolizumab), contiennent des prédiction, des estimations et des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs s'appuient sur les attentes actuelles de la Société et sont sujets à des risques et incertitudes pouvant provoquer des différences substantielles avec les résultats réels, y compris les développements non anticipés et les risques relatifs à l'efficacité et l'innocuité du portefeuille de projets de la Société, les résultats d'études et de développement complémentaires, le haut niveau de risque et d'incertitude associé au développement de médicaments, les processus d'essais cliniques et d'approbation réglementaire, d'autres facteurs commerciaux et économiques et les progrès réalisés en matière de compétitivité et de technologie; et d'autres risques décrits en détail dans les rapports de la Société déposés auprès de la Securities and Exchange Commission, y compris dans le formulaire 10-Q pour le trimestre clos au 31 mars 2017. Incyte rejette tout intention ou obligation de mise à jour des énoncés prospectifs.

KEYTRUDA® est une marque déposée de Merck Sharp & Dohme Corp., un filiale de Merck & Co., Inc., Kenilworth, New Jersey, États-Unis

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Incyte Corporation
Médias
Catalina Loveman, +1 302 498 6171
Investisseurs
Michael Booth, DPhil, +1 302 498 5914

Contacts

Incyte Corporation
Médias
Catalina Loveman, +1 302 498 6171
Investisseurs
Michael Booth, DPhil, +1 302 498 5914