Lancement du programme de mentorat Connectivité féminine de Ressources humaines, industrie électrique du Canada

OTTAWA, Ontario--()--Les intervenants de l’industrie de Ressources humaines, industrie électrique du Canada (RHIEC) ont souligné le rôle important que les mentors peuvent jouer dans le recrutement et le maintien en poste des employées dans le secteur. Aujourd’hui, RHIEC, avec le soutien de Condition féminine Canada et de nombreux partenaires de l’industrie partout au pays, a officiellement lancé le programme de mentorat Connectivité féminine.

Connectivité féminine est un programme national de mentorat destiné aux femmes qui pratiquent déjà un métier spécialisé ou technique dans le secteur de l’électricité, ou qui sont aux études en vue de pratiquer un tel métier. En jumelant des mentorées et des professionnelles expérimentées de l’industrie sur une période de six mois, le programme vise à améliorer les possibilités de décrocher un emploi et les perspectives d’avancement des professionnelles du secteur, tout en aidant les organisations à résoudre les problèmes actuels de pénuries et à diversifier leur main-d’œuvre.

Les mentors et mentores qui prennent de nouvelles femmes de métier sous leur aile aident les mentorées à se familiariser avec les processus et les politiques d’entreprise, leur fournissent des conseils et les rassurent lorsque cela est nécessaire, tout en transmettant des connaissances et de l’expertise à la prochaine génération de travailleuses. Cela donne également l’occasion aux mentorées de faire ce que l’on appelle du mentorat inversé, en apportant à leurs mentors et mentores de nouvelles perspectives sur l’industrie, et en partageant de l’information sur les technologies et applications de pointe, contribuant ainsi à combler le fossé intergénérationnel. « C’est une situation est avantageuse pour tous », déclare Michelle Branigan, présidente-directrice générale de RHIEC.

« Avoir un mentor ou une mentore à qui vous pouvez vous adresser pour obtenir des conseils sur les choix de carrière et l’avancement professionnel peut faire toute une différence pour l’avancement professionnel », souligne l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine. « Notre gouvernement est persuadé que le lancement du programme de mentorat Connectivité féminine permettra de recruter et de maintenir en poste davantage de femmes dans le secteur. Nous sommes fiers d’être partenaires de Ressources humaines, industrie électrique du Canada pour lancer ce programme de mentorat à l’échelle nationale. Cela changera véritablement les choses pour la carrière de nombreuses femmes à travers le pays. »

« Les femmes de l’industrie sont confrontées à plusieurs défis qui peuvent nuire à leur participation et leur avancement, notamment en ce qui a trait à l’accès aux promotions et à la culture organisationnelle », nous dit Nirav Patel, directeur des ressources humaines pour Ontario Power Generation et président du comité directeur de Connectivité féminine. « Le mentorat est un puissant moyen de relever ces défis. Comme il est axé sur les relations, bien que des compétences et aptitudes particulières puissent être utilisées comme fondement à la création des relations, sa portée va au-delà de ces domaines en incorporant des choses telles que l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, la confiance en soi, la perception de soi et la façon dont les aspects personnels influencent les aspects professionnels. Avec le soutien des femmes et des hommes déjà employés au sein de l’industrie, nous pouvons contribuer à combler l’écart entre l’offre et la demande dans le secteur et veiller à ce que les femmes aient les mêmes chances d’accès aux multiples perspectives de carrière qui s’offrent à elles ».

Le programme de mentorat Connectivité féminine a été développé par RHIEC et le comité directeur de Connectivité féminine, en collaboration avec le collège Algonquin, Electrofederation/WESCO, Hydro Ottawa, Hydro One, la Fraternité internationale des ouvriers en électricité (FIOE), le Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique, Manitoba Hydro, Society of Energy Professionals et Women in Nuclear.

À propos de Ressources humaines, industrie électrique du Canada

Ressources humaines, industrie électrique du Canada (RHIEC) est la source d’information sur les ressources humaines la plus fiable au Canada. On y retrouve des outils permettant à l’industrie canadienne de l’électricité de jumeler la main-d’œuvre disponible avec la demande. RHIEC est un organisme à but non lucratif qui aide à bâtir un meilleur avenir en renforçant la capacité de l’industrie canadienne de l’électricité à satisfaire les besoins actuels et futurs de main-d’œuvre hautement qualifiée, axée sur la sécurité, diversifiée et productive. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.ElectricityHR.ca.

Contacts

Personne-ressource
Ressources humaines, industrie électrique du Canada
Michelle Branigan, (613) 235-5540; poste 235
branigan@electricityhr.ca
ou
Relation avec les médias
The DFI Group
David Finkelstein, (416) 300-4150
david@thedfigroup.net

Contacts

Personne-ressource
Ressources humaines, industrie électrique du Canada
Michelle Branigan, (613) 235-5540; poste 235
branigan@electricityhr.ca
ou
Relation avec les médias
The DFI Group
David Finkelstein, (416) 300-4150
david@thedfigroup.net