Elior Group: Résultats

Bon 1er semestre, en ligne avec les prévisions

Perspectives annuelles confirmées

PARIS--()--Regulatory News:

  • Croissance du chiffre d’affaires de 10,0 %, dont 4,2 % de croissance organique hors effet des sorties volontaires de contrats
  • EBITDA retraité en hausse de 17,9 % / taux de marge en hausse de 50 bps
  • Résultat net par action ajusté en hausse de 21,6 %, à 0,45 €
  • Perspectives annuelles confirmées

Elior Group (Paris:ELIOR)(Euronext Paris – ISIN : FR 0011950732), un des leaders mondiaux de la restauration et des services, publie ses résultats au 31 mars 2017, pour le 1er semestre 2016-2017.

Philippe Salle, président-directeur général d’Elior Group, commente : « Elior Group a connu un bon 1er semestre, avec une performance en ligne avec nos prévisions. La croissance organique – hors sorties volontaires de contrats – s’est accélérée au deuxième trimestre. En restauration collective, elle a bénéficié d’un effet calendaire globalement favorable et du dynamisme de l’activité, principalement aux États-Unis. En restauration de concession, elle reste soutenue à l’international. La rentabilité de nos opérations a progressé de 50 points de base en un an, bénéficiant de la croissance, des actions mises en œuvre dans le cadre du plan Tsubaki (notamment les sorties volontaires de contrats) et d’une saisonnalité favorable au 1er semestre dans le secteur de l’enseignement, où nous avons réalisé des acquisitions significatives à la fin de l’exercice 2015-2016. Nous sommes confiants dans les perspectives de développement du Groupe et confirmons nos objectifs financiers pour l’ensemble de l’exercice ».

(en millions d’euros)

  S1 2016-2017   S1 2015-2016   Variation
Chiffre d’affaires   3 213   2 920   + 10,0 %
EBITDA retraité 255 216 + 17,9 %
En % du CA 7,9 % 7,4 % + 50 bps
Résultat net part du Groupe publié 58 41 + 44,0 %
Résultat net par action ajusté (€)   0,45   0,37   + 21,6 %

Développement commercial

Le développement commercial a été soutenu au 1er semestre 2016-2017. Dans la restauration collective, le taux de rétention a continué sa progression au cours de la période, malgré les conséquences de la revue du portefeuille de contrats qui a principalement concerné la France et l’Italie. Il s’élève à 93,5 % à fin mars 2017. Au cours du 2e trimestre, des contrats significatifs ont été signés en restauration collective et services, notamment avec la maison d’arrêt de Draguignan, le collège parisien Stanislas et Pathé Gaumont en France, le Groupe PSA au Royaume-Uni, l’université de Wisconsin Whitewater aux États-Unis, les maisons de retraite Asteras en Espagne, et le ministère de la Défense en Italie. Dans la restauration de concession, le Groupe a remporté des contrats dans des aéroports en Espagne et aux États-Unis, ainsi que sur les autoroutes au Portugal et en Allemagne.

Croissance externe

Au cours du 2e trimestre de l’exercice 2016-2017, le Groupe a acquis la société Corporate Chefs aux États-Unis (cf. communiqué de presse du 1er février 2017).

Le Groupe a fait son entrée sur le marché indien via les acquisitions simultanées de deux sociétés de restauration collective en entreprise : MegaBite Food Services et CRCL. Ces sociétés seront consolidées à partir du second semestre 2016-2017.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 3 213 millions d’euros pour le 1er semestre 2016-2017. La progression de 10,0 % par rapport à l’exercice précédent s’explique par la croissance organique de 2,6 % sur la période – affectée par l’impact des sorties volontaires de contrats pour 1,6 % – et par les effets positif de la croissance externe pour 8,1 % et négatif des variations de taux de change pour 0,7 %.

La part du chiffre d’affaires réalisée à l’international continue de progresser et atteint 55 % au 1er semestre 2016-2017, contre 51 % pour la même période de 2015-2016.

Le chiffre d'affaires des activités restauration collective et services progresse de 238 millions d'euros, soit + 10,9 % par rapport au 1er semestre 2015-2016, pour s’élever à 2 433 millions d’euros au 1er semestre 2016-2017. Il représente 76 % du chiffre d’affaires consolidé du Groupe.

La croissance organique est de 2,0 %. Elle est affectée par la politique de sortie volontaire de contrats non ou peu profitables en Europe. Hors sorties volontaires de contrats, elle s’élève à 3,6 %, indiquant une forte accélération au deuxième trimestre liée à un effet calendaire favorable et au dynamisme de l’activité aux États-Unis.

Les opérations de croissance externe1 ont contribué à hauteur de 212 millions d'euros, soit 9,7 % du chiffre d'affaires de ces activités.

L’effet de l’évolution des taux de change est négatif de 0,8 %.

1 ABL Management – consolidé à compter du 1er décembre 2015, Preferred Meals – consolidé à compter du 1er juillet 2016, Waterfall Catering Group – consolidé à compter du 1er septembre 2016, Corporate Chefs consolidé à compter du 1er février 2017, et acquisitions bolt-on

En France, le chiffre d’affaires s’élève à 1 149 millions d’euros. La croissance organique est de 1,6 %. Hors sorties volontaires de contrats, elle est de 2,8 %.

  • Le marché entreprises bénéficie du niveau de développement soutenu de l’exercice précédent, et du positionnement favorable de Pâques, compensant ainsi largement l’effet de base négatif de l’année bissextile en 2015-2016.
  • Dans l’enseignement, le démarrage de nouveaux contrats compense largement l’effet jour défavorable.
  • Sur le marché de la santé, le chiffre d’affaires recule, principalement en raison du non-renouvellement de certains contrats.

À l’international, le chiffre d’affaires progresse de 20,8 % pour s’établir à 1 284 millions d’euros. La croissance organique au cours de la période est de 2,4 %. Hors sorties volontaires de contrats non ou peu profitables en Europe, elle s’élève à 4,4 %. La croissance externe provenant des acquisitions génère une croissance supplémentaire de 20,0 % tandis que l’évolution des taux de change entraîne un recul de 1,6 % du chiffre d’affaires.

  • En Espagne, la bonne performance en entreprises et en enseignement, tirée principalement par un développement soutenu, compense largement le recul du chiffre d’affaires en santé.
  • Aux États-Unis, la croissance organique bénéficie du démarrage de nouveaux contrats sur tous les marchés.
  • En Italie, le chiffre d’affaires est affecté par les sorties volontaires de contrats, notamment dans l’enseignement et la santé. Hors sorties volontaires de contrats, la croissance organique est positive.
  • Au Royaume-Uni, l’effet calendaire défavorable et le décalage du démarrage de certains nouveaux contrats, en entreprises notamment, pèsent sur le chiffre d’affaires.

Le chiffre d'affaires de l’activité restauration de concession progresse de 54 millions d’euros au cours au 1er semestre de l’exercice 2016-2017. Il s’élève à 780 millions d’euros. Il représente 24 % du chiffre d’affaires consolidé du Groupe sur la période.

La croissance organique est de 4,3 %, ou 5,7 % hors sorties volontaires de contrats. Les variations de périmètre résultant de l’acquisition en mai 2016 d’un portefeuille de contrats dans les gares en France entraînent une hausse de 3,5 % du chiffre d’affaires. Les variations des taux de change, notamment du peso mexicain, ont un impact négatif de 0,3 % au cours de la période.

En France, le chiffre d’affaires progresse de 6,7 % par rapport au 1er semestre 2015-2016 pour s’établir à 306 millions d’euros. La croissance organique est négative de 2,1 % sur la période.

  • Le marché autoroutes continue d’être affecté par l’arrêt volontaire de certains contrats ainsi que par les travaux de rénovation de sites dont les contrats de concession ont été renouvelés.
  • Le chiffre d’affaires du marché aéroports recule en raison de la perte du contrat de restauration des terminaux E et F de Paris-Charles-de-Gaulle en février 2016, ainsi que d’une chute du trafic à Orly-Sud consécutive à une nouvelle affectation des compagnies aériennes sur les différents terminaux d’Orly.
  • Le marché ville et loisirs progresse grâce au démarrage de nouveaux contrats dans les gares ainsi qu’à la tenue de salons biennaux.

À l’international, la croissance de 8,0 % porte le chiffre d’affaires à 474 millions d’euros pour le 1er semestre 2016-2017. La croissance organique s’élève à 8,5 % sur la période, tandis que les variations de change entraînent une baisse de 0,4 % du chiffre d’affaires.

  • Le marché autoroutes bénéficie de la hausse du trafic au Portugal et de l’ouverture d’aires en Allemagne, qui compensent largement la fermeture de certaines aires en Italie.
  • Le marché aéroports bénéficie de tendances positives d’évolution du trafic, notamment au Mexique, en Espagne et au Portugal, ainsi que de l’ouverture de nouveaux points de vente à l’aéroport de Bilbao en Espagne et dans celui de Los Angeles aux États-Unis.

Excédent brut d’exploitation (EBITDA) retraité et résultat opérationnel courant

L’EBITDA retraité consolidé du Groupe a augmenté de 39 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2015-2016 pour atteindre 255 millions d’euros, soit une marge de 7,9 % du chiffre d’affaires, représentant une progression de 50 points de base par rapport à la même période de 2015-2016.

L’EBITDA retraité de l’activité restauration collective et services s’élève à 215 millions d’euros (contre 184 millions d’euros au 1er semestre 2015-2016), soit une marge de 8,8 % du chiffre d’affaires, en progression de 40 points de base :

  • En France, il s’établit à 113 millions d’euros, soit une marge de 9,8 % du chiffre d’affaires, en progression de 50 points de base par rapport au 1er semestre 2015-2016. L’amélioration de la rentabilité, en lien avec la mise en œuvre des chantiers du plan de transformation Tsubaki (notamment les sorties volontaires de contrats) et avec l’effet favorable des nouvelles conditions du CICE, est partiellement compensée par une légère augmentation des frais de structure en restauration collective consécutive à la mise en place de la nouvelle organisation.
  • À l’international, il progresse de 23 millions d’euros et s’élève à 102 millions d’euros, soit une marge de 7,9 % du chiffre d’affaires, contre 7,4 % au 1er semestre 2015-2016, reflétant une amélioration de la rentabilité dans toutes les régions. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, celle-ci bénéficie de l’effet relutif au 1er semestre des acquisitions de Preferred Meals et de Waterfall Catering Group, particulièrement exposées au secteur de l’enseignement.

L’EBITDA retraité de l’activité restauration de concession s’élève à 43 millions d’euros (contre 37 millions d’euros au 1er semestre 2015-2016), soit une marge de 5,5 % du chiffre d’affaires, en hausse de 40 points de base par rapport au 1er semestre 2015-2016 :

  • En France, il s’élève à 17 millions d’euros (contre 15 millions d’euros au 1er semestre 2015-2016). L’amélioration de la rentabilité dans les aéroports et les activités de ville et de loisirs compense largement l’effet ponctuel du plus faible niveau d’activité sur autoroutes, où l’EBITDA est affecté pour l’exercice en cours par les travaux effectués dans le cadre de nouveaux contrats ou de contrats renouvelés.
  • À l’international, il progresse de 4 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2015-2016, pour atteindre 26 millions d’euros, représentant une amélioration de 40 points de base du taux de marge par rapport à la même période de 2015-2016, à 5,4 %. Celle-ci est tirée par une hausse du chiffre d’affaires sur l’ensemble des régions.

Le résultat opérationnel courant, incluant la quote-part de résultat des entreprises associées, s’élève à 149 millions d’euros, en hausse de 9,6 % par rapport au 1er semestre 2015-2016, en cohérence avec la progression de l’EBITDA retraité sur la période. Il comprend notamment les charges de personnel relatives aux plans de rémunération en actions pour 6 millions d’euros (contre 1 million d’euros au 1er semestre 2015-2016) et l’amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions pour – 11 millions d’euros (contre – 5 millions d’euros au 1er semestre 2015-2016).

Résultat net part du Groupe

Le résultat opérationnel non courant est de – 12 millions d’euros. Il comprend principalement les coûts de réorganisation et de sorties de sites et contrats en relation avec le déploiement du plan Tsubaki et les coûts d’acquisition.

Le résultat financier net est de - 25 millions d’euros, soit une amélioration de 6 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2015-2016, reflétant les refinancements et repricing intervenus en 2016.

La charge d’impôts s’élève à 49 millions d’euros, contre 31 millions d’euros pour le 1er semestre 2015-2016. Elle inclut 7 millions d’euros de charges exceptionnelles liées à l’ajustement de la valeur des impôts différés actif dans l’anticipation d’une baisse du taux d’impôt sur les sociétés en France. Pour l’ensemble de l’exercice, ces charges exceptionnelles sont estimées à 14 millions d’euros.

Le résultat net des activités non poursuivies est de - 1 million d’euros. Il comprend les pertes associées aux activités non stratégiques d’Areas en Europe du Nord. Celles-ci ont été transférées au cours du semestre.

Le résultat net part du Groupe progresse ainsi de 44,0 % par rapport au 1er semestre 2015-2016, à 58 millions d’euros. Le résultat net par action ajusté ressort en forte hausse de 21,6 % à 0,45 €.

Cash flow et endettement

Le free cash flow est quasiment stable par rapport au 1er semestre 2015-2016, à - 65 millions d’euros. L’amélioration de l’EBITDA retraité et le recul des éléments non récurrents et des impôts versés compensent partiellement (i) la variation défavorable du besoin en fonds de roulement liée en grande partie au développement net, à la croissance externe et à l’évolution des procédures de paiement dans le secteur public en France, et (ii) la hausse des dépenses d’investissement opérationnel en lien avec les systèmes d’information et avec le renouvellement de nombreux contrats sur le marché des autoroutes en France.

L’endettement net s’élève à 1 862 millions d’euros au 31 mars 2017, en hausse de 156 millions d’euros par rapport au 30 septembre 2016. Outre l’évolution du free cash flow sur la période décrite ci-dessus, cette hausse s’explique essentiellement par les acquisitions réalisées en Europe et aux États-Unis pour 47 millions d’euros, le versement de frais financiers pour 26 millions d’euros et l’impact de l’évolution des taux de change sur l’endettement en dollars américains.

Eléments d’appréciation de la performance attendue au second semestre

Dans la restauration collective et les services, la performance au second semestre devrait refléter :

  • une poursuite de la croissance organique et externe en Amérique du Nord,
  • une accélération de la croissance au Royaume–Uni,
  • un impact dilutif des acquisitions, notamment en raison de leur forte exposition au marché de l’enseignement,
  • un effet calendaire défavorable,
  • une pression accrue de l’inflation des coûts de personnel ou de matières premières dans certains pays (notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni).

Dans la restauration de concession, la performance au second semestre devrait refléter :

  • Une base de comparaison plus favorable en France, mais la poursuite de l’effet négatif des renouvellements de contrats sur autoroutes ainsi que la fermeture des derniers points de vente opérés à l’aéroport de Nice en juin,
  • Les bonnes tendances de trafic durant la saison d’été (notamment en Espagne, au Portugal et en Amérique).

Perspectives

Dans le cadre de la stratégie 2020, le Groupe poursuit sa transformation pour accélérer son développement. Après une première année de planification et de lancement des différents projets à l’échelle du Groupe, l’exercice 2016-2017 devrait permettre d’accélérer la dynamique de croissance rentable initiée en 2015-2016. Ainsi le Groupe prévoit pour l’exercice 2016-2017 :

  • Une croissance organique d’au moins 3 % hors effet des sorties volontaires de contrats dont l’impact sera inférieur à 150 points de base,
  • Un taux de marge d’EBITDA retraité en amélioration de 20 à 30 points de base par rapport à l’exercice 2015-2016 (à périmètre constant),
  • Une croissance significative de l’EBITDA retraité et du résultat net par action ajusté.

Évènements postérieurs à la clôture

  • Elior Group a réalisé l’acquisition, via sa filiale américaine Elior North America, de Lancer Hospitality, société américaine basée dans le Minnesota. Cette société sera consolidée à partir du second semestre 2016-2017.

Une conférence téléphonique aura lieu le mardi 30 mai à 9 h 00, heure de Paris. Pour vous connecter, merci de composer l’un des numéros suivants :

France : + 33 (0) 1 76 77 22 74
Royaume-Uni : + 44 33 0336 9131
États-Unis : + 1 719 457 1036

Elle sera également accessible par webcast via le site internet d’Elior Group : www.eliorgroup.com

Agenda financier :

  • 28 juillet 2017 : chiffre d’affaires 9 mois de l’exercice 2016-2017, communiqué de presse avant bourse
  • 6 décembre 2017 : résultats annuels de l’exercice 2016-2017, communiqué de presse avant bourse et conférence

Annexe 1 : Définition des indicateurs alternatifs de performance
Annexe 2 : Évolution du chiffre d’affaires par activité et par zone géographique
Annexe 3 : Évolution du chiffre d’affaires par zone géographique
Annexe 4 : Évolution du chiffre d’affaires par marché
Annexe 5 : EBITDA retraité par activité et zone géographique
Annexe 6 : EBITA retraité par activité et zone géographique
Annexe 7 : Tableau de free cash flow
Annexe 8 : États financiers consolidés

Le présent communiqué de presse est publié en français et en anglais. En cas de divergence entre ces versions, la version originale rédigée en français fait foi.

À propos d’Elior Group

Créé en 1991, Elior Group, un des leaders mondiaux de la restauration et des services, est aujourd’hui le restaurateur de référence dans le monde de l’entreprise, de l’enseignement et de la santé, ainsi que dans l’univers du voyage.

Désormais présent dans 15 pays, le Groupe a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 5 896 millions d’euros. Ses 120 000 collaborateurs accueillent chaque jour 4,4 millions de clients dans 23 000 restaurants et points de vente. Leur mission est de prendre soin de chacun grâce à des solutions de restauration et des services personnalisés pour une expérience consommateur innovante.

Particulièrement attentif à sa responsabilité sociétale, Elior Group est adhérent au Global Compact des Nations unies depuis 2004, dont il a atteint le niveau advanced en 2015. L’exigence professionnelle de ses équipes, leur engagement quotidien pour la qualité et l’innovation, et leur attachement à proposer un moment privilégié s’expriment dans la signature « Time savored ».

Pour plus de renseignements : http://www.eliorgroup.com Elior Group sur Twitter : @Elior_Group

Annexe 1 : Définition des indicateurs alternatifs de performance

Croissance organique du chiffre d’affaires consolidé : pourcentage de croissance du chiffre d’affaires consolidé, ajusté de l’effet (i) de la variation des taux de change en appliquant la méthode de calcul décrite au paragraphe 4.1.4.1 du document de référence, et (ii) des variations de périmètre autres que marginales.

EBITDA comptable : somme des éléments suivants tels qu’ils sont enregistrés dans le compte de résultat des états financiers consolidés : (i) le résultat opérationnel courant incluant la quote-part de résultat des entreprises associées dans la continuité des opérations du Groupe, (ii) les dotations nettes aux amortissements enregistrées au sein du résultat opérationnel courant, et (iii) les dotations nettes aux provisions enregistrées au sein du résultat opérationnel courant.

EBITDA retraité : EBITDA comptable tel que défini ci-avant retraité de la charge des options de souscription ou d’achat d’actions et des actions gratuites attribuées par les sociétés du Groupe.

Taux de marge d’EBITDA retraité : rapport de l’EBITDA retraité sur le chiffre d’affaires consolidé.

EBITA retraité : résultat opérationnel courant IFRS retraité de la charge des options de souscription ou d’achat d’actions et des actions gratuites attribuées par les sociétés du Groupe ainsi que des dotations nettes sur actifs incorporels reconnus en consolidation.

Résultat net par action ajusté : résultat net part du Groupe retraité des « autres produits et charges opérationnels non courants », nets de l’effet d’impôt calculé au taux normatif Groupe de 34 % et des dotations aux amortissements relatives aux actifs incorporels reconnus en consolidation (listes clients notamment).

Free Cash-Flow : somme des éléments suivants, tels qu’ils sont définis par ailleurs et sont enregistrés dans des rubriques individuelles (ou calculés comme la somme de rubriques individuelles) dans le tableau des flux de trésorerie des états financiers consolidés :

  • EBITDA retraité,
  • investissements opérationnels nets dans des actifs corporels et incorporels,
  • variation des besoins en fonds de roulement opérationnels nets,
  • impôts versés qui comprennent notamment l’impôt sur les bénéfices, la CVAE en France et l’IRAP en Italie,
  • autres flux, constitués pour l’essentiel des sommes décaissées (i) au titre des éléments non récurrents du compte de résultat et (ii) au titre des passifs provisionnés lors de la mise en juste valeur des acquisitions de sociétés consolidées.

Taux de conversion : rapport du free cash flow sur l’EBITDA retraité.

Ratio de levier (selon la définition des covenants du Contrat de Crédit Senior calculé et présenté au titre de l’endettement financier du Groupe à une date de clôture donnée) : rapport de l’endettement financier net (à la date de la clôture déterminé selon la définition et les covenants du Contrat de Crédit Senior tel que décrit à la section 4.7.2 « Contrat de Crédit Senior » du document de référence, c’est-à-dire excluant les frais d’émission non amortis, d’une part, et la juste valeur des instruments dérivés d’autre part) et de l’EBITDA retraité calculé sur les 12 derniers mois glissants à la date de la clôture considérée, proforma de l’EBITDA des acquisitions et des cessions de sociétés consolidées réalisées au cours de la période de 12 mois précédant cette date.

Annexe 2 : Évolution du chiffre d’affaires par activité et par zone géographique

1er trim. 1er trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
France 556 558 -0.4% 0.0% 0.0% -0.4%
International 631 535 0.6% 19.8% -2.6% 17.9%
Restauration collective & services 1,187 1,093 0.2% 9.7% -1.3% 8.5%
France 161 154 -3.4% 8.5% 0.0% 5.1%
International 246 228 8.7% 0.0% -1.0% 7.7%
Concessions 407 382 3.9% 3.4% -0.6% 6.7%
TOTAL GROUPE 1,594 1,475 1.1% 8.1% -1.1% 8.1%
2nd trim. 2nd trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
France 593 573 3.5% 0.0% 0.0% 3.5%
International 653 528 4.2% 20.1% -0.6% 23.7%
Restauration collective & services 1,246 1,101 3.8% 9.6% -0.3% 13.2%
France 145 133 -0.6% 9.1% 0.0% 8.5%
International 228 211 8.2% 0.0% 0.2% 8.3%
Concessions 373 344 4.8% 3.5% 0.1% 8.4%
TOTAL GROUPE 1,619 1,445 4.1% 8.2% -0.2% 12.0%
6 mois 6 mois Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
France 1,149 1,131 1.6% 0.0% 0.0% 1.6%
International 1,284 1,063 2.4% 20.0% -1.6% 20.8%
Restauration collective & services 2,433 2,195 2.0% 9.7% -0.8% 10.9%
France 306 287 -2.1% 8.8% 0.0% 6.7%
International 474 439 8.5% 0.0% -0.4% 8.0%
Concessions 780 726 4.3% 3.5% -0.3% 7.5%
TOTAL GROUPE 3,213 2,920 2.6% 8.1% -0.7% 10.0%

1. Les variations de périmètre comprennent les acquisitions réalisées aux États-Unis et en Europe ainsi que les cessions réalisées ou à venir d’actifs non stratégiques.

2. Les variations de change proviennent de l’évolution des taux de conversion du dollar américain, de la livre sterling, du peso mexicain et du peso chilien.

Annexe 3 : Évolution du chiffre d’affaires par zone géographique

1er trim. 1er trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
France 717 712 -1.0% 1.8% 0.0% 0.8%
Reste Europe 560 546 0.0% 5.6% -3.0% 2.5%
Reste Monde 316 217 10.9% 34.9% 0.1% 45.8%
TOTAL GROUPE 1,594 1,475 1.1% 8.1% -1.1% 8.1%

2nd trim. 2nd trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
France 738 707 2.7% 1.7% 0.0% 4.4%
Reste Europe 552 512 3.2% 6.3% -1.8% 7.8%
Reste Monde 329 227 10.1% 32.5% 2.7% 45.2%
TOTAL GROUPE 1,619 1,445 4.1% 8.2% -0.2% 12.0%
Par marché
6 mois 6 mois Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
France 1,455 1,418 0.8% 1.8% 0.0% 2.6%
Reste Europe 1,112 1,058 1.6% 5.9% -2.4% 5.1%
Reste Monde 646 444 10.5% 33.6% 1.4% 45.5%
TOTAL GROUPE 3,213 2,920 2.6% 8.1% -0.7% 10.0%

1. Les variations de périmètre comprennent les acquisitions réalisées aux États-Unis et en Europe ainsi que les cessions réalisées ou à venir d’actifs non stratégiques.

2. Les variations de change proviennent de l’évolution des taux de conversion du dollar américain, de la livre sterling, du peso mexicain et du peso chilien.

Annexe 4 : Évolution du chiffre d’affaires par marché

1er trim. 1er trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
Entreprises et administrations 505 500 -0.4% 3.9% -2.4% 1.0%
Enseignement 385 305 0.5% 26.3% -0.3% 26.4%
Santé 296 288 0.7% 2.4% -0.4% 2.7%
Restauration collective & services 1,187 1,093 0.2% 9.7% -1.3% 8.5%
Autoroutes 129 132 -2.6% -0.1% 0.2% -2.5%
Aéroports 177 168 6.7% 0.1% -1.0% 5.7%
Ville et loisirs 101 82 8.5% 15.9% -1.0% 23.5%
Concessions 407 382 3.9% 3.4% -0.6% 6.7%
TOTAL GROUPE 1,594 1,475 1.1% 8.1% -1.1% 8.1%
2nd trim. 2nd trim. Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
Entreprises et administrations 525 497 3.7% 3.0% -1.0% 5.7%
Enseignement 421 315 7.2% 26.3% 0.2% 33.7%
Santé 300 289 0.4% 2.8% 0.5% 3.7%
Restauration collective & services 1,246 1,101 3.8% 9.6% -0.3% 13.2%
Autoroutes 113 120 -5.8% 0.0% 0.5% -5.3%
Aéroports 165 148 11.0% 0.0% 0.2% 11.2%
Ville et loisirs 95 76 9.3% 15.9% -0.7% 24.4%
Concessions 373 344 4.8% 3.5% 0.1% 8.4%
TOTAL GROUPE 1,619 1,445 4.1% 8.2% -0.2% 12.0%
6 mois 6 mois Croissance Variations de Ecart de Variation
(en millions d'euros) 2016-2017 2015-2016 organique (1) périmètre (2) change (3) totale
Entreprises et administrations 1,031 997 1.6% 3.4% -1.7% 3.3%
Enseignement 806 619 3.9% 26.3% -0.1% 30.1%
Santé 596 578 0.6% 2.6% 0.0% 3.2%
Restauration collective & services 2,433 2,195 2.0% 9.7% -0.8% 10.9%
Autoroutes 242 252 -4.1% 0.0% 0.3% -3.8%
Aéroports 342 316 8.7% 0.0% -0.5% 8.3%
Ville et loisirs 196 158 8.9% 15.9% -0.8% 23.9%
Concessions 780 726 4.3% 3.5% -0.3% 7.5%
TOTAL GROUPE 3,213 2,920 2.6% 8.1% -0.7% 10.0%

1. Les variations de périmètre comprennent les acquisitions réalisées aux États-Unis et en Europe ainsi que les cessions réalisées ou à venir d’actifs non stratégiques.

2. Les variations de change proviennent de l’évolution des taux de conversion du dollar américain, de la livre sterling, du peso mexicain et du peso chilien.

Annexe 5 : EBITDA retraité par activité et zone géographique

6 mois 6 mois VAR. M€ VAR. %
EN MILLIONS D'EUROS 2016-2017 2015-2016
France 113 105 7 7.1%
International 102 79 23 29.1%
Restauration Collective & services 215 184 30 16.5%
France 17 15 2 16.7%
International 26 22 4 17.9%
Concessions 43 37 6 17.5%
Corporate -3 -5 2 ns
TOTAL GROUPE 255 216 39 17.9%

Annexe 6 : EBITA retraité par activité et zone géographique

6 mois 6 mois VAR. M€ VAR. %
EN MILLIONS D'EUROS 2016-2017 2015-2016
France 90 87 3 4.0%
International 78 61 16 26.6%
Restauration Collective & services 168 148 20 13.4%
France 2 0 2 -13951.3%
International 2 -1 3 -367.2%
Concessions 4 -1 5 -543.4%
Corporate -6 -5 -1 ns
TOTAL GROUPE 166 142 24 16.7%

Annexe 7 : Tableau de free cash flow

6 mois 6 mois VAR. M€
(En millions d'euros) 2016-2017 2015-2016
EBITDA retraité 255 216 +17,9 %
Variation du besoin en fonds de roulement - 158 - 117 - 41 M€
Capex nets - 134 - 85 - 49 M€
Impôts cash - 9 - 34 + 25 M€
Eléments non-récurrents - 19 - 44 + 25 M€
Free cash flow - 65 - 64 - 1 M€

Annexe 8 : États financiers consolidés

Compte de résultat consolidé

(en millions d'euros) 6 mois

2016-2017

6 mois

2015-2016

Chiffre d’affaires 3,213 2,920
Achats consommés -997 -916
Charges de personnel -1,417 -1,326
Charges de personnel relatives aux plans de rémunération en actions -6 -1
Autres frais opérationnels -500 -426
Impôts et taxes -44 -37
Amortissements et provisions opérationnels courants -89 -74
Dotations nettes sur actifs incorporels reconnus en consolidation -11 -5
Résultat opérationnel courant 149 135
Quote-part du Groupe dans les résultats des entreprises associées 1 1
Résultat opérationnel courant incluant la quote-part de résultat des entreprises associées 149 136
Autres produits et charges opérationnels non courants -12 -30
Résultat opérationnel incluant la quote-part de résultat des entreprises associées 137 106
Charges et produits financiers nets -25 -31
Résultat avant impôts 112 75
Impôts sur les résultats -49 -31
Résultat net des activités non poursuivies -1 -4
Résultat de la période 62 41
Dont résultat net part du Groupe 58 41
Dont part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle 4 0
Résultat net part du Groupe par action (en €) 0.34 0.24

Bilan – actif

 

   
(en millions d'euros) 3/31/2017 3/31/2016
Goodwill 2,543 2,446
Immobilisations incorporelles 449 305
Immobilisations corporelles 602 489
Actifs financiers non courants 78 48
Participation dans les entreprises associées 5 4
Juste valeur des instruments financiers dérivés 3 -
Impôts différés actifs 198 215
Actif non courant 3,877 3,506
Stocks 122 100
Clients et autres créances d’exploitation 1,083 986
Actif d'impôt exigible 31 18
Autres actifs courants 100 72
Créances financières court terme 11 10
Trésorerie et équivalents de trésorerie 163 113
Actifs classés comme détenus à la vente 10 20
Actif courant 1,521 1,318
Total de l'Actif 5,398 4,824

Bilan – passif

(en millions d'euros) 3/31/2017 3/31/2016
Capital 2 2
Réserves et résultats accumulés 1,513 1,434
Participations ne donnant pas le contrôle 50 39
Total capitaux propres 1,564 1,475
Emprunts et dettes financières 2,002 1,639
Juste valeur des instruments financiers dérivés 9 10
Passifs sur acquisitions de titres 19 19
Impôts différés passifs 77 46
Engagements de retraite et avantages au personnel 116 101
Provisions non courantes 24 21
Autres passifs non courants 6 0
Total passif non courant 2,251 1,837
Fournisseurs et comptes rattachés 723 678
Dettes sur immobilisations 29 19
Dettes fiscales et sociales 584 540
Dette d'impôt sur le résultat 37 21
Emprunts et dettes financières 17 103
Dettes sur acquisition de titres 22 13
Provisions courantes 52 52
Autres passifs courants 111 74
Passifs comme classés comme détenus en vue de la vente 8 13
Total passif courant 1,583 1,513
Total passif 3,834 3,350
Total du passif et des capitaux propres 5,398 4,824

Tableau de flux de trésorerie consolidé

(en millions d'euros) 6 mois 2016-2017 6 mois 2015-2016
Flux de trésorerie liés à l'activité
Excédent brut d'exploitation (EBITDA comptable) 250 216
Variation des besoins en fonds de roulement liés à l'activité -154 -116
Intérêts versés -26 -48
Impôts versés -9 -34
Autres flux -17 -44
Flux nets de trésorerie liés à l'activité 44 -26
Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement
Acquisitions et cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles -135 -86
Acquisitions et cessions d'immobilisations financières -19 -18
Acquisitions et cessions de sociétés consolidées -25 -59
Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement -178 -162
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement
Dividendes versés aux actionnaires de la société mère 0 0
Mouvements sur capitaux propres de la mère 1 1
Achats d'actions propres 1 0
Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle -2 -1
Émissions d'emprunts et dettes financières 149 173
Remboursements d'emprunts et dettes financières -12 -98
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement 137 75
Incidence de la variation des taux de change et autres variations 1 -4
Variation de la trésorerie nette 3 -118

Contacts

Elior Group
Contact investisseurs
Marie de Scorbiac
marie.descorbiac@eliorgroup.com / +33 (0)1 71 06 70 13
ou
Contacts presse
Anna Adlewska / Caroline Guilhaume
anna.adlewska@fticonsulting.com / caroline.guilhaume@fticonsulting.com
+33 (0)1 47 03 68 10

Contacts

Elior Group
Contact investisseurs
Marie de Scorbiac
marie.descorbiac@eliorgroup.com / +33 (0)1 71 06 70 13
ou
Contacts presse
Anna Adlewska / Caroline Guilhaume
anna.adlewska@fticonsulting.com / caroline.guilhaume@fticonsulting.com
+33 (0)1 47 03 68 10