GENOMIC VISION : COMPTE-RENDU DU R&D DAY DU 10 MAI 2017 SUR LES PROGRAMMES IVD

  • Quest Diagnostics et un panel de partenaires académiques témoignent du potentiel des solutions de diagnostic développées par la Société grâce au nouveau paradigme offert par le peignage moléculaire.

BAGNEUX, France--()--Regulatory News:

Genomic Vision (Paris:GV) (FR0011799907 – GV), société spécialisée dans le développement de tests diagnostic pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires, dresse aujourd’hui le compte-rendu de son premier R&D Day, qui s’est déroulé le 10 mai dernier à l’Institut Imagine (Hôpital Necker) à Paris, devant un parterre d’investisseurs individuels et institutionnels, d’analystes et de journalistes. Cette première manifestation avait pour objectif de faire un panorama complet des activités de la Société dans le domaine du diagnostic in vitro en présence de Quest Diagnostics, son partenaire industriel historique, ainsi que plusieurs équipes académiques.

Lors de l’allocution d’introduction, Prof. Stanislas Lyonnet, directeur de l’Institut Imagine, a rappelé l’engagement de l’Institut dans la recherche sur les maladies génétiques pédiatriques et les contours du partenariat avec Genomic Vision. « Notre Institut est un centre de référence de la technologie du peignage moléculaire depuis près de deux ans. Cette technologie peut permettre de répondre à nos contraintes principales : dresser un diagnostic précis et suffisamment précoce de la pathologie, identifier les gènes et les mécanismes impliqués, évaluer les différentes options thérapeutiques, et transformer la prise en charge du patient ».

Par la suite, Dr Jay Wohlgemuth, Senior VP et Directeur Médical de Quest Diagnostics, en compagnie du Dr Edward Ginns, Directeur médical Neurologie de Quest Diagnostics, ont présenté l’évolution de la stratégie de Quest, de laboratoire de diagnostic à prestataire de services à valeur ajoutée et rappelé l’importance pour Quest d’investir dans le développement de nouveaux produits et technologies. Il a donc insisté sur l’engagement liant les deux sociétés à la fois sur l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire et les co-développements de tests diagnostic.

Jay Wohlgemuth a déclaré : « Nous collaborons de manière fructueuse avec Genomic Vision depuis plus de 7 ans maintenant. Nous sommes fortement engagés chez Quest, à travers la fourniture d’échantillons et de données génétiques, pour développer conjointement des applications utilisant le peignage moléculaire de l’ADN. Ces applications prennent la forme aussi bien de biomarqueurs pour les développements pharmaceutiques que d’outils de diagnostic clinique pour la recherche sur les maladies génétiques. Notre premier succès réside dans le développement comme standard du test FSHD par l’utilisation du peignage moléculaire. Je suis fermement engagé à poursuivre notre collaboration avec les équipes de Genomic Vision ».

Sur le développement du test BRCA dans la détection précoce du cancer du sein, Jay Wohlgemuth a précisé : « La technologie du peignage moléculaire a été utilisée pour développer un test de prédisposition au cancer héréditaire du sein et des ovaires. Nous menons actuellement une étude clinique avec Genomic Vision sur la base d’échantillons que nous leur fournissons. Le travail se poursuit et nous rendrons publiques les données dès qu’elles seront disponibles ».

A ce titre, Aaron Bensimon, président et co-fondateur de Genomic Vision a rappelé que pour le développement d’un tel test de prédisposition, l’environnement a profondément évolué ces dernières années : « Pour ce test, initié en 2012, nous avions focalisé notre analyse sur les variations structurales de deux gènes, BRCA1 et BRCA2. Aujourd’hui, nous savons que le test de prédisposition aux cancers héréditaires du sein n’est plus uniquement basé sur les gènes BRCA1 et BRCA2 mais sur un panel de plus de 30 gènes. Cela nous demande, avec notre partenaire Quest, de repositionner notre test BRCA sur ces bases et c’est sur quoi nous travaillons en ce moment ».

Sur le test SMA (ou AS, « Amyotrophie Spinale »), les porte-paroles de Quest Diagnostic ont expliqué : « La SMA est une maladie héréditaire complexe avec une forte proportion de porteurs sains du gène récessif. A travers notre collaboration, nous pensons être en bonne position pour découvrir de nouveaux biomarqueurs, cruciaux pour la détection des porteurs sains. Pour réaliser cet objectif, Quest et Genomic Vision collaborent afin de caractériser dans sa totalité la région génomique en cause à partir d’échantillons fournis par Quest. Ce travail entre nos équipes est toujours en cours et nous espérons publier nos résultats dans le courant de l’année ».

La parole fut ensuite donnée au Pr. Nicolas Lévy Directeur du département de génétique médicale aÌ l’Hôpital de la Timone à Marseille (AP- HM) pour son exposé sur les approches diagnostiques par le peignage moléculaire sur la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSHD). « Cette myopathie, la 3ème plus répandue, est l’exemple parfait pour démontrer la valeur ajoutée de la technologie du peignage moléculaire. Celle-ci permet de mettre à jour la complexité génétique de cette pathologie quand les autres technologies jusque-là utilisées, notamment les technologies de séquençage de nouvelle génération ne répondent pas à toutes les attentes. Certes, ces technologies vont encore évoluer mais, au sein de notre département, nous étudions des pathologies qui demeurent indétectables par elles. Le peignage moléculaire offre cette possibilité et tout un pan de recherche s’ouvre à lui, celui des leucémies infantiles ».

Enfin, le Dr Petr Janda, président de PCS (Prague Clinical Services), la CRO en charge de l’étude clinique du test HPV en République Tchèque et le Dr Anne Jacquet, directeur de la Recherche Biomédicale de Genomic Vision, ont présenté les résultats intérimaires de l’étude clinique EXPL-HPV-002 (http://www.genomicvision.com/wp-content/uploads/CP_GV_10-mai_HPV_FINAL-1.pdf). Le Dr Petr Janda a rappelé que les tests actuels sur le diagnostic du cancer du col de l’utérus « sont limités en termes de sensibilité ou de spécificité ». Au-delà des résultats prometteurs présentés par le test HPV de Genomic Vision, les deux intervenants ont expliqué : « L’utilisation du peignage moléculaire a permis de visualiser, de caractériser et de quantifier le nombre de génomes HPV (Papillomavirus Humain) intégrés dans l’ADN des patientes. Cette possibilité ouvre une voie nouvelle dans le diagnostic et le suivi des patientes ayant un risque de développer un cancer du col de l’utérus en lien avec le virus HPV en permettant le triage entre les patientes, porteuses du virus HPV mais qui l’élimineront naturellement sans développer un cancer, et celles qui nécessiteront un suivi particulier compte tenu des taux d’’intégration du virus ».

En guise de conclusion, Aaron Bensimon, a rappelé qu’à travers l’exposé des différents programmes de diagnostic in vitro initiés par Genomic Vision, « l’utilisation du peignage moléculaire représente un nouveau paradigme pour de nombreuses applications. Ce potentiel nous encourage à nous rapprocher des cliniciens, personnes au cœur du diagnostic des maladies génétiques et de ses impasses. Ce sont avec eux que nous développerons de nouveaux tests, comme cela a été le cas sur le test SMA ».

L’ensemble de la conférence du R&D Day sera consultable en vidéo sur le site de la société Genomic Vision dans quelques jours.

A PROPOS DE GENOMIC VISION
GENOMIC VISION est une entreprise spécialisée dans le développement de solutions diagnostiques pour le dépistage précoce des cancers et des maladies héréditaires graves et d’applications pour les laboratoires de recherche. Sur la base du peignage moléculaire de l'ADN, une technologie propriétaire robuste permettant d’identifier les anomalies génétiques, GENOMIC VISION stimule la productivité de la R&D des entreprises pharmaceutiques, des leaders du diagnostic et des laboratoires de recherche.
La Société dispose pour cela d'un solide portefeuille de tests de dépistage (cancer du sein, du côlon, myopathies) et d’outils d’analyse clé en main (analyse de la réplication de l’ADN, découverte de biomarqueurs, contrôle qualité de l’édition du génome). Installée à Bagneux, en région parisienne, l’entreprise compte environ 60 collaborateurs. GENOMIC VISION est cotée sur le marché réglementé d’Euronext à Paris, Compartiment C (Euronext : GV - ISIN : FR0011799907).
www.genomicvision.com

Membre des indices CAC® Mid & Small et CAC® All-Tradable

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué contient manière implicite ou expresse des déclarations prospectives relatives à Genomic Vision et à ses activités. Genomic Vision estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables. Cependant, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation des prévisions exprimées dans ces déclarations prospectives qui sont soumises à des risques, dont ceux décrits dans la section « Facteurs de Risque » du Document de référence enregistré auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 28 mars 2017, sous le numéro d’enregistrement R.17-009, qui est disponible sur le site internet de la Société (www.genomicvision.com) et à l’évolution de la conjoncture économique, des marchés financiers et des marchés sur lesquels Genomic Vision est présente. Les déclarations prospectives figurant dans le présent communiqué sont également soumises à des risques inconnus de Genomic Vision ou que Genomic Vision ne considère pas comme significatifs à cette date. La réalisation de tout ou partie de ces risques pourrait conduire à ce que les résultats réels, conditions financières, performances ou réalisations de Genomic Vision diffèrent significativement des résultats, conditions financières, performances ou réalisations exprimés dans ces déclarations prospectives.

Le présent communiqué et les informations qu’il contient ne constituent pas, ni ne sauraient être interprétés comme une offre ou une invitation de vente ou de souscription, ou la sollicitation de tout ordre ou invitation d’achat ou de souscription d’actions Genomic Vision dans un quelconque pays. La diffusion de ce communiqué dans certains pays peut constituer une violation des dispositions légales en vigueur. Les personnes en possession du communiqué doivent donc s’informer des éventuelles restrictions locales et s’y conformer.

Contacts

Genomic Vision
Aaron Bensimon
Cofondateur et Président du Directoire
Tél. : +33 1 49 08 07 50
investisseurs@genomicvision.com
ou
Milestones
Relations Presse
Bruno Arabian
Tél. : +33 1 83 62 34 84
barabian@milestones.fr
ou
NewCap
Relations Investisseurs
Dušan Orešanský / Emmanuel Huynh
Tél. : +33 1 44 71 94 92
gv@newcap.eu

Release Summary

GENOMIC VISION : COMPTE-RENDU DU R&D DAY DU 10 MAI 2017 SUR LES PROGRAMMES IVD.

Contacts

Genomic Vision
Aaron Bensimon
Cofondateur et Président du Directoire
Tél. : +33 1 49 08 07 50
investisseurs@genomicvision.com
ou
Milestones
Relations Presse
Bruno Arabian
Tél. : +33 1 83 62 34 84
barabian@milestones.fr
ou
NewCap
Relations Investisseurs
Dušan Orešanský / Emmanuel Huynh
Tél. : +33 1 44 71 94 92
gv@newcap.eu