Eli Lilly and Company: Un nouveau rapport révèle que très peu de progrès ont été réalisés depuis les recommandations de 2014 de l’OMS sur le psoriasis

TORONTO--()--Un nouveau rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU) met les décideurs et les professionnels de la santé au défi de s’attaquer au fardeau du psoriasis, maladie auto-immune chronique de la peau qui touche 125 millions de personnes dans le monde. Ce rapport compare les progrès réalisés au Canada et dans certains pays d’Europe depuis la résolution de 2014 de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), laquelle appelait à la mobilisation mondiale dans le but d’améliorer la qualité de vie des personnes aux prises avec la maladie1,2,3,4.

Le rapport, « Encouraging policy action to address the psoriasis challenge », dont le promoteur est Eli Lilly and Company, établit que les domaines cruciaux à améliorer sont les suivants : sensibilisation au psoriasis, diagnostic et traitement de cette affection, et soutien des patients. Le rapport souligne aussi les inégalités quant à l’accès au soutien et à un traitement efficace pour les patients atteints de psoriasis. Il présente en détail des façons, pour la communauté des intervenants en psoriasis, d’aider à relever ce défi et à alléger le fardeau du psoriasis tant pour les patients que pour le système de soins de santé1.

S’appuyant sur les renseignements fournis par des experts réputés du milieu universitaire et de la profession médicale, ainsi que par des patients et des associations de patients en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et au Canada, le rapport conclut qu’une intervention gouvernementale accrue est nécessaire pour relever les défis associés au psoriasis, notamment les effets néfastes de cette affection sur la santé physique et mentale, sans compter son incidence économique croissante1.

Chaque pays a été évalué sur l’efficacité de sa politique et de ses lignes directrices sur le psoriasis, y compris sur le respect des recommandations de l’OMS1.

« Nous savons que la prise en charge du psoriasis dépend en grande partie des systèmes de soins de santé nationaux. Certains pays ont un système de soins de santé bien établi qui fonctionne efficacement et qui offre des ressources appropriées pour aider tous les patients, ce qui n’est pas nécessairement le cas dans d’autres pays. C’est pourquoi nous incitons fortement les gouvernements nationaux à établir les priorités de leur système de soins de santé et à élaborer un plan national de défense des intérêts des personnes atteintes de psoriasis. De telles mesures sont essentielles pour améliorer la qualité de vie des personnes aux prises avec le psoriasis dans le monde », a souligné Lars Ettarp, président de l’IFPA (International Federation of Psoriasis Associations).

Erin Huntington, vice-présidente, Affaires internationales de l’entreprise chez Lilly, a indiqué que : « Malgré l’appel mondial à la mobilisation lancé par l’OMS en 2014, il est clair qu’il reste beaucoup de travail à abattre en Europe et au Canada pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de psoriasis. Nous espérons que ce nouveau rapport attirera l’attention sur cette affection débilitante et incitera les décideurs, les universitaires, les praticiens et les défenseurs des patients à discuter et à passer à l’action. Nous avons hâte d’intervenir. »

- FIN -

Notes aux rédacteurs en chef :

Au sujet du psoriasis

Le psoriasis est une maladie auto-immune chronique de la peau. Il survient lorsque le système immunitaire envoie de mauvais signaux qui accélèrent le cycle de croissance des cellules cutanées. Le psoriasis touche environ 125 millions de personnes dans le monde4, dont environ 20 % sont aux prises avec un psoriasis en plaques modéré ou grave5. Le psoriasis peut survenir sur n’importe quelle partie du corps et est associé à d’autres affections graves comme le diabète, la cardiopathie et certains cancers5,6. La forme la plus courante de psoriasis, le psoriasis en plaques, est caractérisée par des plaques rouges surélevées couvertes d’une accumulation de cellules mortes blanc argenté5.

Au sujet du rapport1

Le rapport « Encouraging policy action to address the psoriasis challenge » a été préparé par l’EIU (Economist Intelligence Unit) et commandité par Eli Lilly and Company. D’août à octobre 2016, l’EIU a mené des entrevues auprès de 19 experts renommés des milieux universitaire et médical, ainsi qu’auprès de patients et de représentants d’associations de patients en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et au Canada.

Méthodologie1

Les pays cités dans le rapport ont été évalués à l’aide d’une fiche de pointage élaborée par l’EIU. Cet outil permet d’évaluer les efforts consacrés au respect des recommandations nationales ou européennes visant à améliorer les soins des personnes aux prises avec le psoriasis. Afin de créer un cadre d’évaluation, l’EIU a d’abord utilisé les recommandations de l’OMS sur le psoriasis, puis, en complément, des données provenant d’autres sources pertinentes. Ce cadre permet de noter les pays sur le soutien accordé aux personnes atteintes de psoriasis en tenant compte de la politique relative à tous les domaines contribuant à l’amélioration des soins offerts à ces personnes. Ces domaines comprennent : l’accès à des soins médicaux professionnels; l’accès à un traitement; l’existence d’un registre de patients atteints de psoriasis; les activités de sensibilisation; les lignes directrices sur le diagnostic, le suivi et le traitement; la mesure des indicateurs cliniques; le continuum de soins; les effets indésirables du traitement; les soins axés sur le patient; la capacité de la main-d’œuvre; l’éducation et la formation offertes sur la maladie; les mesures de qualité; les soins coordonnés et intégrés; le traitement personnalisé; la sensibilisation du patient; le soutien psychologique; la discrimination; le rôle des associations de patients et des groupes de défense.

Au sujet de l’EIU (Economist Intelligence Unit)7

L’EIU (Economist Intelligence Unit) est un chef de file mondial en recherche et en analyse comptant près de 70 ans d’expérience. L’EIU, société sœur du journal The Economist faisant partie du groupe The Economist, travaille de façon indépendante et impartiale. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.eiu.com ou www.twitter.com/theeiu.

Au sujet de l’IFPA (International Federation of Psoriasis Associations)8

L’IFPA (International Federation of Psoriasis Associations) est un organisme à but non lucratif composé d’associations régionales et nationales du psoriasis de partout dans le monde.

L’IFPA souhaite devenir l’organisme défenseur des intérêts des personnes atteintes de psoriasis à l’échelle mondiale. Ses objectifs visent à renforcer l’autonomie des membres de l’IFPA, à améliorer les conditions de vie des patients, à accroître la notoriété du psoriasis et du rhumatisme psoriasique, et à coopérer avec les intervenants. Depuis sa fondation en 1971, l’IFPA a continuellement cherché à aplanir les difficultés des populations internationales touchées par le psoriasis.

À propos d'Eli Lilly and Company

Eli Lilly and Company est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, qui était voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos communautés grâce à la philanthropie et au bénévolat.

À propos d'Eli Lilly Canada Inc.

Eli Lilly Canada a été créée en 1938 à la suite d’une collaboration de recherche avec des chercheurs de l’Université de Toronto, laquelle a finalement abouti à la mise au point de la première insuline commercialisable au monde. Lilly Canada emploie maintenant 598 personnes partout au pays, dans les domaines de l’oncologie, du diabète, de l’auto-immunité, de la neurodégénérescence et de la douleur. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web à l’adresse www.lilly.ca

Références

1. « Encouraging policy action to address the psoriasis challenge », www.eiu.com. Mars 2016. https://www.eiuperspectives.economist.com/healthcare/encouraging-policy-action-address-psoriasis-challenge-1. Consulté le 3 Avril 2017.

2. OMS, Résolution WHA67.9. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2014. http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/WHA67-REC1/A67_2014_REC1-fr.pdf. Consulté le 11 janvier 2017.

3. OMS, Global Report on Psoriasis. Genève, Organisation mondiale de la Santé 2016. http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/204417/1/9789241565189_eng.pdf. Consulté le 11 janvier 2017.

4. The International Federation of Psoriasis Associations (IFPA). https://ifpa-pso.com/wp-content/uploads/2017/01/Brochure-Psoriasis-is-a-serious-disease-deserving-global-attention.pdf. Consulté le 3 février 2017.

5. Menter A, Gottlieb A, Feldman SR, et al. (2008) Guidelines of care for the management of psoriasis and psoriatic arthritis: Section 1. Overview of psoriasis and guidelines of care for the treatment of psoriasis with biologics. J Am Acad Dermatol. 2008;58(5):826-50.

6. Chiesa F, et al. ‘The risk of cancer in patients with psoriasis’, JAMA Dermatology. 2016. 152(3) 282-290.

7. The Economist Intelligence Unit. Introduction. https://www.eiu.com/home.aspx. Consulté le 11 janvier 2017.

8. The International Federation of Psoriasis Associations (IFPA). http://www.ifpa-pso.com/web/page.aspx?refid=10. Consulté le 11 janvier 2017.

Contacts

Eli Lilly Canada
Jane Lee Cheung
leecheung_jane@lilly.com
416-576-8781

Contacts

Eli Lilly Canada
Jane Lee Cheung
leecheung_jane@lilly.com
416-576-8781