Oncodesign : Point d’activité et Résultats 2016

  • Résultat net consolidé 2016 bénéficiaire
  • Trésorerie nette de 9,6 M€ contre 9,2 M€ en 2015
  • Entrée en clinique d’une première molécule radio-traceur issue de la technologie Nanocyclix dans le cadre du projet Imakinib
  • Acquisition du centre François Hyafil auprès de GSK

DIJON, France--()--Regulatory News:

ONCODESIGN (Paris:ALONC) (ALONC – FR0011766229), société biotechnologique au service de l’industrie pharmaceutique pour la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et autres maladies graves sans traitement efficace connu, annonce ses résultats annuels 2016 et fait le point sur ses activités.

« Rarement une année aura été aussi importante que 2016 pour Oncodesign, » commente Philippe Genne, PDG et fondateur d’Oncodesign. « Au-delà des chiffres et du niveau de nos entrées de commandes qui s’établissent à un nouveau plus haut historique, nous avons conclu plusieurs contrats de services pluriannuels, avons commencé chez l’homme les essais de notre première molécule et fait l’acquisition du centre de recherches François Hyafil auprès de GSK afin d’élargir notre offre de services et accélérer nos programmes de Drug Discovery. Nous allons ainsi pouvoir assurer la montée en puissance de notre partenariat stratégique avec BMS, dans le cadre duquel plusieurs cibles ont déjà été identifiées, et aller plus en avant sur nos programmes en propre, à l’image de RIPK2 ou LRRK2, dont nous venons de reprendre les droits auprès d’Ipsen. »

Résultats consolidés 2016 : un exercice bénéficiaire

Millions d’euros
chiffres consolidés normes françaises1

  2016   2015   Evolution
Chiffre d’affaires Service   8,89   9,37   -5%
Chiffre d’affaires Partenariat   2,41   5,15   -53%
Chiffre d’affaires total 11,30 14,52 -22%
Autres revenus d’exploitation   3,34   2,20   +52%
Total des revenus d’exploitation   14,64   16,72   -12%
Charges d’exploitation   17,59   15,43   +14%
Résultat d’Exploitation   -2,94   1.29   n/a
Résultat Net part du Groupe   0,64   1,27   -49%

Position de trésorerie nette2 (au 31 décembre)

  9,6   9,2    
 

Revenus d’exploitation

Sur l’année 2016, les revenus d’Oncodesign s’établissent à 14,64 M€, dont 1,3 M€ perçus de GSK au mois de décembre 2016 au titre de l’acquisition du centre François Hyafil. L’écart avec l’exercice précédent s’explique en grande partie par le niveau élevé de 2015 qui avait vu l’enregistrement du droit d’accès à la technologie Nanocyclix par BMS pour un montant de 3 M$ et le paiement d’UCB lié à l’exercice de son option en juin 2015 lui permettant d’obtenir la licence d’un programme d’Oncodesign ciblant des maladies neurologiques.

Concernant la commercialisation du Service de preuve du concept en Oncologie, le chiffre d’affaires s’établit à 8,89 M€, contre 9,37 M€ en 2015. Le niveau des entrées de commandes atteint en revanche un nouveau plus haut historique à 12,8 M€, en croissance de +28%, le carnet de commandes s’établit à 8,2 M€ au 31 décembre 2016, en croissance de +95%.

Par zone géographique, le chiffre d’affaires en France reste stable (2,14 M€ en 2016 vs. 2,15 M€ en 2015), les territoires nord-américain et asiatique affichent respectivement une croissance de +25% et +174% sur l’année 2016. La progression du chiffre d’affaires sur ces deux zones géographiques, représentant désormais près de 40% du chiffre d’affaires issus du Service, ont ainsi permis de compenser en grande partie le recul du chiffre d’affaires en Europe (hors France).

Résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation s’établit à -2,94 M€, impacté par la baisse du chiffre d’affaires et l’accroissement de la masse salariale. Oncodesign a néanmoins maintenu son effort de R&D à hauteur de 3,95 M€, avec une hausse de +8% sur le développement de la plateforme Nanocyclix et le démarrage du projet OncoSNIPE.

A noter, la subvention de 1,3 M€ versée par GSK au mois de décembre 2016, au titre du support global de 35 M€ à recevoir par Oncodesign sur 4 ans, a permis de couvrir l’intégralité des dépenses liées à l’acquisition du centre François Hyafil, à savoir : les salaires et frais de fonctionnement du site sur le mois de décembre, les dépenses annexes (conseil et audit) et les frais de mutation du bâtiment.

De plus, le crédit d’impôt recherche de 1,78 M€ a été constaté en subvention d’exploitation.

Résultat net

Au titre de l’exercice 2016, le résultat net du Groupe Oncodesign s’inscrit en territoire positif pour la seconde année de suite. Il intègre l’activation d’impôts différés à hauteur de 3,5 M€. Le résultat net consolidé du Groupe Oncodesign s’établit ainsi à 0,64 M€.

Bilan et trésorerie

Millions d’euros
chiffres consolidés normes françaises
  2016   2015
Actif immobilisé net   14,80   2,97
dont immobilisations incorporelles 0,98 0,61
dont immobilisations corporelles 13,64 2,14
dont immobilisations financières 0,18 0,23
Actif circulant 17,97 17,22
dont disponibilités et valeurs mobilières de placement   9,89   9,25
Total Actif   32,77   20,20
Capitaux propres 12,82 12,28
Autres fonds propres 1,45 1,11
Provisions (dont écart d’acquisition) 8,11 0,19
Dettes 10,38 6,62
dont dettes financières   1,54   1,05
Total Passif   32,77   20,20
 

Au 31 décembre 2016, le total bilan consolidé s’est élevé à 32,8 M€, contre 20,2 M€ à fin 2015. L’élaboration des comptes consolidés ont notamment généré les impacts suivants :

  • Enregistrement d’un écart d’acquisition négatif (badwill) de 6,8 M€ qui sera amorti sur une période de 7 ans, au titre de l’acquisition du centre de recherches François Hyafil ;
  • Enregistrement d’une provision pour indemnité de retraite, en engagement hors bilan, pour un montant d’environ 1,2 M€ ;
  • Retraitement du crédit-bail immobilier du bâtiment de Dijon (échéance 2019) :
    • Inscription fin 2015 d’un actif brut de 3,5 M€ (dont 3,3 M€ de construction) et des amortissements à hauteur de 1,9 M€,
    • Enregistrement d’une dette financière à moyen terme pour 1,2 M€.

La trésorerie nette s’établit quant à elle à 9,6 M€, en progression de 0,4 M€ par rapport au 31 décembre 2015. Celle-ci inclut l’encaissement de l’up-front BMS comptabilisé en 2015 et le versement de la subvention reçue de GSK dans le cadre de l’acquisition du centre François Hyafil.

Cette performance confirme ainsi la solidité financière d’Oncodesign et sa capacité à financer son développement sans avoir recours à des mécanismes dilutifs pour ses actionnaires.

Priorités stratégiques 2017

  • Développement des programmes de Drug Discovery, en propre et en partenariat, dont le radiotraceur actuellement en phase clinique pour lequel les recrutements de patients se poursuivent ;
  • Renforcement de la plateforme technologique d’Oncodesign au travers de la mise en place du nouveau module OncoSNIPE et de la conception de T.O.T ;
  • Intégration et mise en synergies du centre de recherches François Hyafil ;
  • Développement international de nouvelles offres commerciales de services à partir des activités Expérimentation et Découverte dans quatre nouvelles aires thérapeutiques (maladies inflammatoires et fibrose, cardio-métabolisme, diabète, maladies infectieuses) et sur les nouveaux marchés de la preuve du concept préclinique et du « integrated drug discovery services ».

Prochaine publication financière : chiffre d’affaires du 1er semestre 2017, le jeudi 20 juillet 2017 (après bourse)

Prochains évènements financiers et scientifiques :

  • Conférence ESN / CM-CIC, le 30 mars à Paris
  • Conférence American Association for Cancer Research, du 1er au 5 Avril à Washington, DC
  • Forum MIDCAP Partners, les 2 et 3 mai à Paris
  • Meet2win, Oncology Business Convention, les 11 et 12 mai à Bordeaux
  • 15ème Forum Santé Gilbert Dupont, le 30 mai à Paris
  • Kepler-Cheuvreux Biotech Days, le 8 juin à Paris
  • World Preclinical Congress, du 12 au 16 juin à Boston
  • Conférence International Drug Discovery Science and Technology, du 25 au 27 juillet à Osaka, Japon

À propos d’Oncodesign : www.oncodesign.com

Créée il y a plus de 20 ans par le Dr. Philippe Genne, PDG et actionnaire principal, Oncodesign est une entreprise biotechnologique qui maximise les chances de succès de l’industrie pharmaceutique pour découvrir de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et autres maladies graves sans traitement efficace connu. Fort d’une expérience unique acquise auprès de plus de 600 clients, dont les plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale, pharmacologie et imagerie médicale de pointe, Oncodesign est en mesure de prédire et d’identifier, très en amont, pour chaque molécule son utilité thérapeutique et son potentiel à devenir un médicament efficace. Appliquée aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un marché estimé à plus de 46 milliards de dollars en 2016 et près de 25% des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique, la technologie d’Oncodesign a déjà permis de cibler plusieurs molécules d’intérêts à fort potentiel thérapeutique, en oncologie et hors-oncologie, et de signer des partenariats avec des groupes pharmaceutiques tels que Bristol-Myers Squibb ou UCB. Basée à Dijon, au cœur du pôle universitaire et hospitalier et au sein du cluster de Paris-Saclay, Oncodesign compte 165 collaborateurs et dispose de filiales au Canada et aux États-Unis.

1 Oncodesign présente pour la première fois des comptes consolidés incluant ses filiales nord-américaines, dont la contribution en chiffre d’affaires était nulle sur les exercices précédents

2 La position de trésorerie nette représente les disponibilités moins les dettes financières à court terme

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne
Président Directeur Général
Tél. : 03 80 78 82 60
investisseurs@oncodesign.com
ou
NewCap
Relations Investisseurs & Presse
Julien Perez / Nicolas Merigeau
Tél. : 01 44 71 98 52
oncodesign@newcap.eu

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne
Président Directeur Général
Tél. : 03 80 78 82 60
investisseurs@oncodesign.com
ou
NewCap
Relations Investisseurs & Presse
Julien Perez / Nicolas Merigeau
Tél. : 01 44 71 98 52
oncodesign@newcap.eu