Rapport spécial d'A.M. Best: en France, les assureurs-vie redoublent de prudence dans un contexte austère

LONDRES--()--Le marché français de l'assurance-vie reste résilient, même si la situation macroéconomique laisse planer de l’incertitude, selon un nouveau rapport d'A.M. Best.

Malgré les pressions économiques actuelles, la France continue d'avoir un des taux d'épargne des ménages les plus élevés d'Europe. Les produits d'assurance-vie, en particulier les contrats libellés en euro, figurent traditionnellement parmi les produits d'épargne les plus attractifs. Toutefois, au cours de ces derniers mois, l'assurance-vie semble avoir perdue de son attrait, et au troisième trimestre 2016, les versements sur les dépôts a vue et comptes sur livrets ont dépassé ceux de l'assurance-vie traditionnelle.

Charlotte Vigier, analyste financière senior, déclare: "Au cours de ces dernières années, les rendements du marché de l'assurance-vie ont diminué, principalement en raison d'un taux d'intérêt très bas, qui continue de faire pression sur les bénéfices. À la recherche de rendements plus élevés, les assurés se sont tournés vers des produits libellés en unité de compte pour leurs placements. Il est également possible que les assurés aient différé leur décision d'investir, en attendant le résultat des élections présidentielles de mai 2017 pour mieux comprendre l'impact que pourraient avoir des changements de législation ou des incitations fiscales sur les produits d'assurance-vie."

Le nouveau rapport spécial d'A.M. Best, intitulé "French Life Insurers Increase Prudency Amidst Taxing Market Conditions" (Les assureurs-vie français redoublent de prudence dans un contexte austère), indique que la faiblesse des taux d'intérêt maintient une pression sur les primes. Alors que les assureurs deviennent plus conservateurs dans leurs stratégies de partage des bénéfices, avec un taux de rendements moyen des contrats euros passant pour la première fois sous la barre des 2%, la faiblesse des taux d'intérêt devrait continuer d'éroder les marges d'investissement, un phénomène qui conduira à des réductions supplémentaires des rendements pour les produits d'épargne-vie traditionnels.

Ghislain Le Cam, directeur, déclare: "Au cours de ces dernières années, le secteur de l'assurance-vie en France s'est adapté à des taux d'intérêt peu élevés en optimisant sa stratégie de partage des bénéfices, en réduisant les taux de rémunération des produits d'épargne traditionnels, et en diversifiant activement ses activités par l'augmentation de son offre en produits en unité de compte et de ses activités de protection, moins consommateurs de capital et moins sensibles aux taux d'intérêt. Avec une diminution nominale de 50 points de base en moyenne, tous les acteurs du marché semblent avoir réduit leurs taux de rendement pour les produits d'épargne traditionnels en 2016. La bancassurance semble avoir été tout particulièrement agressive en matière de réduction de rémunérations, descendant souvent sous les 0,5%, reflétant ainsi des parts de marché et des positionnements commerciaux plus solides."

A.M. Best prévoit que l'environnement opérationnel restera difficile pour les assureurs-vie français. Une concurrence exacerbée entre les acteurs du marché, couplée à la faiblesse des taux d'intérêt, continuera d'exercer une pression sur la performance opérationnelle du secteur. À ce stade, A.M. Best n'envisage pas de prendre des actions de notation, les assureurs continuant de porter leur attention sur la discipline technique. Il est probable que les assureurs réduisent encore les taux de rémunérations créditées à leurs contrats libellés en euro en 2017, avec la diminution persistante des marges bénéficiaires. Certains acteurs du marché pourraient également essayer d'augmenter le profil de risque de leurs actifs afin d'optimiser leur retour sur investissement, ce qui pourrait faire pression sur leur capitalisation ajustée aux risques.

Pour obtenir gratuitement une copie de ce rapport spécial, veuillez visiter http://www3.ambest.com/bestweek/purchase.asp?record_code=260021.

A.M. Best est la source la plus ancienne et la plus respectée de notation et d'information du secteur de l'assurance. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.ambest.com.

Copyright © 2017 by A.M. Best Rating Services, Inc. et/ou de ses filiales.

TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

A.M. Best
Charlotte Vigier, +44 20 7397 0270
Analyste financière senior
charlotte.vigier@ambest.com
ou
Ghislain Le Cam, CFA, FRM, +44 20 7397 0268
Directeur
ghislain.lecam@ambest.com
ou
Yvette Essen, +44 20 7397 0322
Directrice, recherche et communication - Europe et Marchés Emergents
yvette.essen@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +44 20 7397 0280
Directeur, développement commercial et communication
edem.kuenyehia@ambest.com
ou
Jim Peavy, +1 908 439 2200, ext. 5644
Directeur, relations publiques
james.peavy@ambest.com

Contacts

A.M. Best
Charlotte Vigier, +44 20 7397 0270
Analyste financière senior
charlotte.vigier@ambest.com
ou
Ghislain Le Cam, CFA, FRM, +44 20 7397 0268
Directeur
ghislain.lecam@ambest.com
ou
Yvette Essen, +44 20 7397 0322
Directrice, recherche et communication - Europe et Marchés Emergents
yvette.essen@ambest.com
ou
Edem Kuenyehia, +44 20 7397 0280
Directeur, développement commercial et communication
edem.kuenyehia@ambest.com
ou
Jim Peavy, +1 908 439 2200, ext. 5644
Directeur, relations publiques
james.peavy@ambest.com