Une enquête de l’ISACA identifie les cinq principaux obstacles rencontrés par les femmes dans la haute technologie

L'inégalité salariale, le manque de mentors et les préjugés sexistes persistants demeurent des obstacles

An ISACA survey of women in tech identifies persistent pay gaps, the top barriers they face, and why they remain underrepresented in the field. (Graphic: Business Wire)

???pagination.previous??? ???pagination.next???

ROLLING MEADOWS, Illinois--()--L'inégalité des salaires par rapport à leurs collègues masculins, les préjugés sexistes en milieu de travail et un manque de modèles féminins sont parmi les principaux obstacles rencontrés par les femmes qui travaillent dans le secteur des technologies, selon une nouvelle enquête réalisée par l’ISACA, l'association mondiale axée sur la technologie.

L’enquête est détaillée dans un rapport intitulé « The Future Tech Workforce : Breaking Gender Barriers » dont la parution coïncide avec la Journée internationale de la femme de cette semaine. Dans ce rapport, les répondantes identifient comme suit les cinq principaux obstacles que rencontrent les femmes dans le domaine technologique :

1. Le manque de mentors (48 pour cent)

2. Le manque de modèles féminins dans ce domaine (42 pour cent)

3. Les préjugés sexistes en milieu de travail (39 pour cent)

4. Des opportunités d’avancement inférieures à celles des hommes (36 pour cent)

5. Les inégalités salariales pour les mêmes compétences (35 pour cent)

« Les femmes sont largement sous-représentées dans la main-d'œuvre technologique mondiale. Il s’agit là, non seulement d’une préoccupation sociétale, mais aussi d’un problème de main-d'œuvre, compte tenu du manque de professionnels technologiques qualifiés auquel sont confrontées de nombreuses entreprises », a déclaré Jo Stewart-Rattray, CISA, CISM, CGEIT, CRISC, FACS CP, directeur du conseil d'administration de l'ISACA et directeur de la sécurité de l'information et de l'assurance informatique chez BRM Holdich. « Les résultats de l'enquête de l'ISACA indiquent que beaucoup reste à faire. En offrant plus de possibilités, y compris des programmes d'avancement professionnel, nous pouvons réaliser des progrès attendus depuis longtemps en assurant que les femmes soient plus équitablement représentées dans le secteur des technologies ».

Interrogées sur les possibilités de croissance professionnelle, 75 pour cent des répondantes déclarent que leur employeur n'a pas mis en place de programme de développement professionnel par genre. En outre, 8 femmes sur 10 déclarent que leurs superviseurs sont des hommes et seulement 8 pour cent rapportent ne jamais rencontrer de préjugés sexistes sur le lieu de travail.

Plus spécifiquement, l'enquête révèle que les femmes veulent des mentors, des modèles et de solides occasions de réseautage.

En fait, il est clair que les femmes aspirent à apprendre et à bénéficier de la présence d'autres femmes dans le secteur des technologies. Toutefois, au sommet de la liste des obstacles, les femmes sondées par l’ISACA citent des « occasions limitées de réseautage » et le « manque d’un solide réseau professionnel », précise le rapport.

L’ISACA pallie au manque d’occasions de réseautage par le biais de son programme Connecter les femmes leaders en technologies, qui a été lancé en 2015 et relie les femmes du secteur des technologies.

À l'échelle mondiale, la disparité salariale reste un défi avec 25 pour cent des répondantes d'Afrique, 29 pour cent de celles d'Asie, 53 pour cent de celles d'Europe, 48 pour cent de celles d'Amérique latine, 60 pour cent de celles du Moyen-Orient, 42 pour cent de celles d’Amérique du Nord et 80 pour cent de celles d’Océanie déclarant que, sans motif précis, leurs collègues masculins ont tendance à être mieux payés.

« En tant qu'industrie, nous devons nous engager à changer ces chiffres et à faire tomber les barrières du genre dans le secteur des technologies », a déclaré Tara Wisniewski, directrice générale de la revendication et des affaires publiques au sein de l’ISACA. « Il est plus que temps de répondre à ces questions, et l’ISACA a la responsabilité d'aider à les résoudre ».

En 2017, l'ISACA présentera plusieurs possibilités de formation liées à son programme de Connexion entre femmes leaders du secteur des technologies, y compris une série de webinaires. sur le succès des femmes en technologies. Le prochain séminaire en ligne est prévu pour le 18 mai. Des programmes sur les femmes dans le secteur des technologies seront également offerts lors de la Conférence CACS pour l’Amérique du Nord organisée par l’ISACA à Las Vegas, au Nevada, États-Unis du 1 au 3 mai, ainsi qu'à la Conférence EuroCACS organisée à Munich, en Allemagne,du 29 au 31 mai.

Le rapport d'enquête et des opinions formulées par des femmes du secteur des technologies sont disponibles à l’adresse www.isaca.org/women-in-tech-study.

Méthodologie de l’enquête

L’étude « The Future Tech Workforce : Breaking Gender Barriers » (L’avenir de l’emploi technologique : faire tomber les barrières entre les sexes) a été menée sous forme d’une enquête en ligne auprès des membres féminins de l’ISACA à travers le monde. Plus de 500 personnes ont participé à l'enquête, qui a été menée en novembre 2016.

Twitter : https://twitter.com/ISACANews

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

ISACA
John Julitz, +1.847.660.5769, communications@isaca.org
Kristen Kessinger, +1.847.660.5512, communications@isaca.org

Contacts

ISACA
John Julitz, +1.847.660.5769, communications@isaca.org
Kristen Kessinger, +1.847.660.5512, communications@isaca.org