C-MCC Development Group va construire une zone de libre-échange pour les matières premières à Curaçao

Signature d'un contrat de bail avec Curaçao Airport Holdings

Curaçao devient une passerelle internationale pour le négoce des matières premières

Eugene Rhuggenaath: Minister of Economic Development, Curacao - Suzy Camelia-Römer: Minister of Transport, Traffic and Urban Planning, Curacao - Ian MacDonald: President, Curacao-Multi Commodities Centre (C-MCC) Worldwide - George Kearns: Chairman and CEO, Curacao-Multi Commodities Centre (C-MCC) Worldwide - Henk de Zeeuw: Managing Director, KPMG Corporate Finance - René Ph. Römer “ Managing Director / CEO, Dutch Caribbean Securities Exchange (DCSX)(Photo: Business Wire)

???pagination.previous??? ???pagination.next???

NEW YORK--()--Un contrat de location longue durée entre Curaçao Airport Holdings (CAH) et C-MCC Development Group LLC a été signé à Curaçao lundi 13 février 2017. L'accord prévoit la mise à disposition du Terminal de l'aéroport, ainsi que 81 hectares supplémentaires, pour le développement de la zone de libre-échange Curaçao-Multi Commodities Centre (le "C-MCC"). Le C-MCC sera le catalyseur du développement économique à l'aéroport international de Curaçao et stimulera le commerce dans l'ensemble des Amériques.

Le C-MCC Development Group LLC est un groupe de développement basé aux États-Unis, et une holding de C-MCC Worldwide, jouissant d'une expérience approfondie dans le développement immobilier international, les technologies et le commerce international de matières premières. Inspiré par le succès du Dubai Multi Commodities Centre (DMCC) et du Dubai International Financial Centre (DIFC) aux Émirats arabes unis (EAU), la zone de libre-échange C-MCC fera de Curaçao la passerelle de l'hémisphère occidental pour le commerce international des matières premières, au service de l'Amérique du Nord, centrale et du Sud, de l'Europe, du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et de l'Asie.

Le C-MCC appliquera les modèles commerciaux éprouvés du DMCC et du DIFC à Curaçao, avec le concours de plusieurs dirigeants clefs ayant œuvré à la croissance rapide du DMCC. Ils recevront le soutien de ressources majeures de Curaçao, notamment du port en eaux profondes et de l'aéroport, d'un secteur technologique florissant, d'un emplacement géographique central et d'un accès direct aux marchés du continent américain. Le bureau de C-MCC Worldwide sera en charge du négoce, aussi bien physique que numérique, des matières premières (or, diamants, métaux précieux, pierres précieuses et d'autres marchandises telles que le pétrole, l'acier et le café). Cette initiative sera suivie d'une seconde phase de développement de la zone de libre-échange sur l'île, également sous la direction de C-MCC Worldwide.

Interrogé au sujet du projet, Ian MacDonald, président de C-MCC Development Group LLC, et ancien directeur exécutif du DMCC à Dubaï, déclare: "Créer des zones de libre-échange dans un désert à Dubaï a eu un effet catalyseur pour faire de cette zone une économie moderne, solide et prospère, avec des immeubles emblématiques. Pendant que j'étais en poste au DMCC, nous avons été témoins de l'arrivée d'institutions et de multinationales de premier plan dans la zone de libre-échange". Dans la même veine, l'objectif de C-MCC Worldwide est de fournir un écosystème d'infrastructures physique, financière, technologique et réglementaire, nécessaire pour optimiser les capacités des entreprises et faire de Curaçao le premier centre de commerce international de l'hémisphère occidental et une passerelle vers le monde. La zone jouera un rôle décisif dans l'évolution économique de l'Amérique centrale et du Sud.

George Kearns, président et CEO de C-MCC, ajoute: "J'ai la plus grande confiance en l'expertise et les capacités de l'équipe de direction que nous avons mise sur pied. L'expérience approfondie de ses membres, comme Ian MacDonald, est une ressource inestimable pour C-MCC et en assure la croissance et la réussite à venir. Première zone de libre-échange de ce type dans l'hémisphère occidentale, l'équipe conduira C-MCC Worldwide sur le chemin du succès, en soutenant les entreprises et les communautés grâce à sa proposition de valeur unique, centralisée et éprouvée".

Témoignant de l'engagement et du soutien apportés à cette collaboration stratégique, René Römer, CEO du Dutch Caribbean Securities Exchange (DCSX), déclare: "Le DCSX se réjouit de ce développement. Le C-MCC a le potentiel de générer des activités économiques considérables pour l'île. Peu de gens sont à même de concevoir ces opportunités à l'heure actuelle. Si l'on pense à Curaçao comme un centre financier, commercial et logistique, ce développement pourrait avoir des retombées d'un niveau encore jamais vu."

Outre le C-MCC Development Group LLC et le Curaçao Airport Holdings (CAH), les organisations signataires du contrat de location longue durée sont: Curaçao Airport Partners (CAP); le cabinet du ministre du Développement public; le cabinet du ministre des Transports, de la Circulation et de la Planification urbaine; StudioAcht Caribbean Architects B.V.; KPMG Corporate Finance; Dutch Caribbean Securities Exchange (DCSX); USSMART Congressional Initiative; Van Eps Kunneman/VanDoorne; International Preparedness Associates (IPA) Security; Blue Nap Americas (centre de données en point d'accès au réseau Tier 4) et UTS.

C-MCC Worldwide est une initiative de zone de libre-échange qui fournira un écosystème encadrant le commerce des matières premières et les services financiers, technologiques et réglementaires à Curaçao. C'est la première zone de libre-échange de cette nature dans l'hémisphère occidental. Le C-MCC fera de Curaçao le premier centre de commerce international et une passerelle ouverte sur le monde. Sa création réduira les risques politiques et économiques, et révolutionnera la croissance du commerce, des entreprises et des communautés dans de nombreuses régions du monde entier.

Plan directeur 2015 de l'aéroport international de Curaçao - https://www.youtube.com/watch?v=ioMv6jsED2U&t=3s

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

C-MCC Worldwide
Christina Sitlani, 347- 529-9344
Directrice du marketing
Christina.Sitlani@c-mcc.com
www.c-mcc.com
ou
Marston Webb International
Victor Webb, 212- 684-6601
marwebint@cs.com

Contacts

C-MCC Worldwide
Christina Sitlani, 347- 529-9344
Directrice du marketing
Christina.Sitlani@c-mcc.com
www.c-mcc.com
ou
Marston Webb International
Victor Webb, 212- 684-6601
marwebint@cs.com