Pixium Vision annonce ses résultats annuels 2016 et le point sur ses activités

  • Marquage CE pour IRIS®II
  • Fin du recrutement des patients pour l’étude clinique IRIS®II
  • Début des activités commerciales et de remboursements
  • Dépenses de R&D ciblées sur les projets précliniques de PRIMA
  • Trésorerie à la clôture : 14,2 millions d’euros

PARIS--()--Regulatory News:

Le Conseil d’administration de Pixium Vision (Paris:PIX), présidé par Bernard Gilly, s’est réuni le 16 février pour arrêter les comptes de l’année 2016 publiés aujourd’hui.

Pour Khalid Ishaque, Directeur Général de Pixium Vision : « 2016 a été une année clé pour Pixium Vision avec l'approbation Européenne d‘IRIS®II en rétinite pigmentaire, obtenue en juillet et avec la fin du recrutement des dix patients de l’étude clinique d’IRIS®II en partenariats avec des centres d’excellence dans plusieurs pays européens. » Khalid Ishaque a ajouté : « Notre objectif en 2017 sera de sécuriser les remboursements et de réaliser nos premières ventes d’IRIS®II. En parallèle, nous prévoyons la première implantation chez l’Homme de PRIMA, notre dispositif de deuxième génération, sous rétinien, miniaturisé et sans fil. La mission de Pixium Vision reste dédiée à la recherche, au développement et à la commercialisation de systèmes de vision bioniques innovants pour des patients devenus aveugles suite à des dystrophies rétiniennes. »

Résultats annuels 2016 - Extraits

 
Synthèse du compte de résultat
       

En milliers d'euros

      2016   2015
Produits opérationnels (*) 2 515,9 3 296,3
Charges opérationnelles (15 014,7) (18 992,8)
Coût de revient des ventes (141,0) -
Recherche et Développement (10 869,4) (15 169,0)
Frais commerciaux et généraux (4 004,4) (3 823,9)
Résultat opérationnel (12 498,9) (15 696,5)
Résultat net       (12 440,8)   (15 644,4)
Résultat net par action (0,98) (1,23)
 

(*) dont Crédit d’impôt recherche

 
Synthèse du tableau de flux de trésorerie
 
En milliers d’euros       2016   2015
Trésorerie, équivalents de trésorerie à l'ouverture       24 353,8   42 131,7
(Diminution) / Augmentation de la trésorerie (10 109,7) (17 777,9)
dont flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles (11 129,9) (15 532,1)
dont flux de trésorerie net lié aux activités d'investissement (148,5) (2 298,9)
dont flux de trésorerie net lié aux activités de financement       1 168,7   53,0
Trésorerie, équivalents de trésorerie à la clôture 14 244,2 24 353,8
 

Point sur l’activité de Pixium Vision

Pixium Vision développe en parallèle deux dispositifs d’implants bioniques rétiniens (épi-rétinien avec IRIS®II et sous-rétinien avec PRIMA). IRIS®II, technologie innovante de la Société, est le premier dispositif médical épi-rétinien doté de 150 électrodes avec un capteur d’image asynchrone bio inspiré1. IRIS®II est développé pour la Rétinite Pigmentaire (RP). PRIMA, le deuxième système, est un implant photovoltaïque sous-rétinien miniaturisé et sans fil, de seconde génération, développé également pour la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA). Les deux systèmes doivent permettre à la Société de répondre aux besoins d’un marché estimé à plus de 4 millions2 de patients en Europe et en Amérique du nord.

En 2016, la Société a fait des progrès significatifs sur IRIS®II qui a obtenu le marquage CE en juillet. Cette étape majeure permet à la Société de lancer ses activités commerciales sur IRIS®II dans les pays européens où Pixium Vision a déposé des demandes de remboursement de son dispositif. La Société cherche à bénéficier de programmes d’accès accéléré aux remboursements et aux marchés, au travers du “Forfait Innovation” en France et du “Neue Untersuchungs- und Behandlungsmethode” (NUB) en Allemagne. L’Allemagne a récemment inclus IRIS®II dans son programme de remboursement NUB avec l’obtention du statut 1 pour l’année 2017. Les hôpitaux éligibles vont désormais pouvoir négocier le remboursement avec leurs assurances respectives. La Société a également recruté les premiers membres de son équipe commerciale.

Au cours de l’exercice écoulé, Pixium Vision a poursuivi son étude clinique sur IRIS®II et a ouvert un total de six nouveaux centres cliniques dans cinq pays européens. En Janvier 2017, la Société a annoncé l’implantation du dixième patient de son étude clinique multi centrique européenne, entrant dans la phase de suivi et de réadaptation des patients.

En 2016, Pixium Vision a également préparé le dépôt du dossier en vue de l’étude de faisabilité de la première implantation chez l’Homme de PRIMA, en Europe et aux Etats Unis. Le processus réglementaire pour PRIMA a été initié sur la base de données précliniques de sécurité et de faisabilité positives.

Perspectives opérationnelles 2017

En 2017, Pixium Vision concentrera ses moyens sur la commercialisation de IRIS®II et sur la recherche et le développement clinique de PRIMA.

Pour IRIS®II, la Société anticipe d’obtenir des conditions de remboursement positives au travers du Forfait Innovation en France, dans la continuité de l’obtention du NUB en Allemagne, et de poursuivre le suivi des patients implantés dans le cadre de l’étude multicentrique, avec l’obtention les premiers résultats intermédiaires.

Pour PRIMA, la Société envisage la première implantation chez l’Homme du dispositif en Europe dans le cadre d’une étude de faisabilité. Aux Etats Unis, après la revue par la FDA de l’éligibilité de PRIMA au programme EAP (Expedited Access Pathway) pour les nouvelles technologies, Pixium Vision évaluera la mise en œuvre d’un programme réglementaire et clinique.

 

_____________________________________

1   How Neuromorphic Image Sensors Steal Tricks from the Human Eye – IEEE Spectrum 26 November 2015
2 Rétinite Pigmentaire et Dégénérescence Maculaire liée à l’Age
 

Analyse des Résultats de l’année 2016

Au cours des deux exercices présentés, la Société n’a réalisé aucun chiffre d’affaires.

Les produits opérationnels sont principalement composés du Crédit d’impôt recherche (CIR), s’élevant à 1,81 million d’euros (2,26 millions d’euros en 2015). Le CIR correspond aux efforts continus de la Société en R&D, notamment dans les dépenses cliniques et réglementaires pour IRIS®II ainsi que sur le développement industriel et préclinique de PRIMA. La baisse du CIR en 2016 par rapport à 2015 s’explique principalement par la déduction de l’avance remboursable reçue en juillet dernier (liée au projet « SIGHT AGAIN ») soit

1,90 million d’euros en moins dans la base des dépenses éligibles au dispositif. Par ailleurs la Société a reçu des subventions liées au projet R&D « GrapheneCore 1 » en 2016. Au total, les produits opérationnels s’élèvent à 2,52 millions d’euros en 2016 comparés à 3,30 millions d’euros en 2015.

Les dépenses de Recherche et Développement (R&D) se sont élevées à 10,87 millions d’euros comparées à 15,17 millions d’euros un an plus tôt. Pixium Vision poursuit ses investissements dans le développement de ses deux principaux systèmes de vision bionique. Sur IRIS®II, l’attention a été portée sur les travaux cliniques et réglementaires dans le cadre du marquage CE obtenu en juillet dernier. Depuis, une partie des dépenses de développement sur IRIS®II sont allouées au coût de fabrication. Cela explique en partie la baisse des dépenses de R&D entre 2015 et 2016. En parallèle, la Société a également ciblé ses dépenses de R&D sur le développement industriel et préclinique de PRIMA, son deuxième système de vision bionique. L’objectif était de préparer activement les prochaines phases de développement du système et sa première implantation chez l’homme.

Les frais commerciaux et autre frais généraux (SG&A) s’élèvent à 4,00 millions d’euros en 2016 à comparer à 3,82 millions d’euros en 2015. Malgré un bon contrôle des frais généraux, l’augmentation est principalement liée à la hausse des frais d’avocats en 2016. Depuis l’obtention du marquage CE pour son système, IRIS®II, la Société a lancé ses activités commerciales sur la fin d’année 2016. Une ligne « frais commerciaux » sera séparée des frais généraux dans les prochains communiqués financiers. En 2016, les frais commerciaux n’étaient pas significatifs.

En conséquence, le Résultat opérationnel affiche une perte de 12,50 millions d’euros, (comparé à une perte de 15,70 millions d’euros en 2015), et un Résultat Net affichant une perte de 12,44 millions d’euros (comparé à une perte de 15,64 millions d’euros en 2015). Le résultat financier n’a pas d’impact significatif sur le Compte de résultat et la Société n’a pas enregistré de charge d’impôt sur les sociétés. La perte par action émise) s’est élevée respectivement à (0,98) euro et (1,23) euro par action pour les exercices 2016 et 2015.

La consommation de trésorerie liée aux activités opérationnelles a été améliorée en 2016 atteignant 11,13 millions d’euros à comparer à 15,53 millions d’euros en 2015. La consommation de trésorerie est principalement liée aux efforts continus de R&D pour supporter le développement des deux systèmes de vision bionique, IRIS®II et PRIMA. La baisse des dépenses réglementaires liées à IRIS®II, après l’obtention du marquage CE ainsi que le bon contrôle des coûts, explique le recul de la consommation de trésorerie.

Les flux nets de trésorerie liés aux activités de financement se sont élevés à 1,17 million d’euros en 2016. En 2016, la Société a reçu 1,9 million d’euros d’avance remboursable dans le cadre du projet « SIGHT AGAIN » après le franchissement d’une étape clé. Pixium Vision clôture 2016 avec une position nette de trésorerie de 14,24 millions d’euros contre 24,35 millions d’euros un an auparavant.

À PROPOS DE PIXIUM VISION

La mission de Pixium Vision est de créer un monde de la vision bionique pour les personnes ayant perdu la vue leur permettant de retrouver une perception visuelle partielle et de vivre de façon plus autonome. Les systèmes de Pixium Vision sont composés de plusieurs éléments de haute technologie associés à une intervention chirurgicale et à une période de rééducation.

La société développe deux systèmes de vision bionique. IRIS®II, le premier système a obtenu le marquage CE en juillet 2016. En parallèle, Pixium Vision a récemment finalisé les phases d’études précliniques de PRIMA, un implant photovoltaïque sous-rétinien miniaturisé et sans fil, et prévoit de démarrer les premiers essais cliniques chez l’Homme.

Pixium Vision travaille en étroite collaboration avec des partenaires académiques de renommée mondiale tels que l'Institut de la Vision à Paris, le Laboratoire de physique expérimentale Hansen à l'Université Stanford et le Moorfields Eye Hospital de Londres. La société est certifiée EN ISO 13485.

Pour plus d’informations : http://www.pixium-vision.com/fr
Suivez-nous sur Twitter: @PixiumVision; Facebook: www.facebook.com/pixiumvision
LinkedIn: www.linkedin.com/company/pixium-vision

 
Pixium Vision est coté sur Euronext (Compartiment C) à Paris
ISIN: FR0011950641 ; Mnemo: PIX

IRIS® est une marque déposée de Pixium-Vision SA

 
Les actions Pixium Vision sont éligibles PEA-PME et FCPI
 

Avertissement :

Le présent communiqué contient de manière implicite ou expresse certaines déclarations prospectives relatives à Pixium Vision et à son activité. Ces déclarations dépendent de certains risques connus ou non, d'incertitudes, ainsi que d'autres facteurs, qui pourraient conduire à ce que les résultats réels, les conditions financières, les performances ou réalisations de Pixium Vision diffèrent significativement des résultats, conditions financières, performances ou réalisations exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives.

Pixium Vision émet ce communiqué à la présente date et ne s'engage pas à mettre à jour les déclarations prospectives qui y sont contenues, que ce soit par suite de nouvelles informations, événements futurs ou autres.

Pour une description des risques et incertitudes de nature à entraîner une différence entre les résultats réels, les conditions financières, les performances ou les réalisations de Pixium Vision et ceux contenus dans les déclarations prospectives, veuillez-vous référer au chapitre 4 « Facteurs de risques » du document de référence de la Société enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers sous le numéro R.16-033 le 28 avril 2016, lequel peut être consulté sur les sites de l'Autorité des marchés - AMF (www.amf-france.org) et de Pixium Vision (www.pixium-vision.com).

IRIS® est une marque déposée par Pixium-Vision SA

Annexes

Facteurs de risques

Les facteurs de risques affectant la Société ont été présentés au chapitre 4 du document de référence enregistré le 28 Avril 2016 par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le numéro R.16-033. L’appréciation du management sur la nature et le niveau des risques n’a pas changé au cours de l’année.

Le document de référence est disponible sur le site internet de la société : http://www.pixium-vision.com/fr/investisseurs/financial-reports-and-documents

Faits marquants de l’année 2016 :

  • Le 7 janvier 2016 Pixium Vision a annoncé que de nouvelles données précliniques de sécurité thermique et de faisabilité positives de PRIMA, son deuxième système de vision bionique, ont été publiées et présentées.
  • Le 28 Janvier 2016, le conseil d’administration a approuvé un plan d’actions gratuites à destination de l’ensemble des employés de la société. Ce plan s’inscrit dans la suite de l’Assemblée Générale Extraordinaire tenue le 15 décembre 2015 consécutif à la mise en œuvre de la Loi Macron et prévoit la distribution de 773 200 actions gratuites dont 90 000 pour le Président, Bernard Gilly et 210 000 pour le Directeur Général, Khalid Ishaque.
  • Le 16 Février 2016, Pixium Vision a reçu l'autorisation de l'autorité réglementaire allemande pour évaluer dans un cadre clinique, son système de vision bionique IRIS®II équipé de 150 électrodes ;
  • Le 24 février 2016, Pixium Vision a annoncé la première implantation et le succès de l’activation d’IRIS® II, seul implant épi-rétinien équipé de 150 électrodes, destiné à des patients devenus aveugles d’une Rétinite Pigmentaire à Centre Hospitalier Universitaire de Nantes.
  • Le 04 Mai 2016, Pixium Vision et ses partenaires de recherche ont annoncé à l'ARVO des progrès importants sur PRIMA, un implant miniature photovoltaïque sous-rétinien et sans fil ;
  • Le 31 Mai 2016, Pixium Vision a reçu l'autorisation de l'autorité réglementaire du Royaume-Uni pour évaluer, dans un cadre clinique, son système de vision bionique IRIS®II, équipé de 150 électrodes au prestigieux Moorfield Eye Hospital de Londres ;
  • Le 25 Juillet 2016, Pixium Vision a annoncé avoir obtenu l'autorisation européenne de mise sur le marché ou marquage CE, pour IRIS®II, son premier système de vision bionique équipé de 150 électrodes conçu pour être explantable et équipé d’une caméra bio-inspirée ;
  • Le 12 Septembre 2016, Pixium Vision a reçu l'autorisation de l'autorité réglementaire espagnole pour évaluer, dans un cadre clinique, son système de vision bionique IRIS®II, équipé de 150 électrodes au prestigieux Institut de Microchirurgie Oculaire de Barcelone ;
  • Le 29 Septembre 2016, Pixium Vision a annoncé la signature d'un financement obligataire d'un montant de 11 millions d'euros. Ce financement est divisé en trois tranches de 4M€, 4M€ et 3M€, dont les dates de tirage respectives sont au plus tard le 27 mars 2017, le 30 juin 2017 et le 31 octobre 2017. ;
  • Le 07 Novembre 2016, Pixium Vision a annoncé la réussite de la première implantation et activation d'IRIS®II, au prestigieux Moorefield Eye Hospital de Londres au Royaume Uni, son système de vision bionique doté de 150 électrodes ;
  • Le 22 Novembre 2016, Pixium Vision et Silamir ont annoncé avoir reçu, au quai d'Orsay lors de la cérémonie de remise des prix, le JANUS de la Santé 2016 de l'institut français du design ;

Après le 31 décembre 2016, les faits marquants incluent :

  • Le 03 Janvier 2017, Pixium Vision a annoncé la nomination de Robert J.W TEN HOEDT, en tant que membre indépendant de son Conseil d’Administration.
  • Le 11 Janvier 2017, Pixium Vision a annoncé avoir finalisé l’implantation de 10 systèmes IRIS®II dans le cadre de son étude clinique. Tous les patients implantés vont désormais suivre le programme de rééducation tel que prévu dans l’étude européenne multicentrique en cours, démarrée en janvier 2016.
  • Le 14 Février 2017, Pixium Vision a annoncé que l’Institut Allemand pour le système de rémunération hospitalier (InEK) lui a accorder le Statut 1 du programme d’innovation NUB pour son système épi-rétinien de vision bionique IRIS®II.
  • Le 15 Février 2017, Pixium Vision annonce la nomination de Mr Didier LAURENS en tant que Directeur Administratif et Financier.
    • Le 15 Février 2017, Pixium Vision, annonce la première implantation et activation d’IRIS®II en Espagne, au prestigieux Institut de Microchirurgie Oculaire de Barcelone dans le cadre de l'essai clinique en cours.

Pour rappel, Pixium Vision a annoncé le 29 septembre 2016 avoir signé un financement obligataire d’un montant de 11 millions d’euros. Ce financement est divisé en trois tranches de 4M€, 4M€ et 3M€, dont les dates de tirage respectives sont au plus tard le 27 mars 2017, le 30 juin 2017 et le 31 octobre 2017.

       

COMPARAISON DES COMPTES DE RESULTATS 2016 et 2015

 
COMPTE DE RESULTATS
(Montants en euros)
Au 31 décembre
2016 2015
 
Produits opérationnels
Chiffre d’affaires net - -
Crédit d’impôt recherche 1 805 990 2 261 854
Subventions 659 688 908 745
Autres produits 50 191 125 707
Total des produits 2 515 869 3 296 305
 
Charges opérationnelles
Coût de revient des ventes (140 989) -
Recherche et Développement (10 869 371) (15 168 971)
Frais Commerciaux & Généraux (4 004 372) (3 823 871)
Total des charges (15 014 733) (18 992 843)
   
Résultat opérationnel (12 498 864) (15 696 537)
 
Produits financiers 116 186 247 797
Charges financières (58 089) (195 687)
Résultat financier 58 098 52 110
   
Résultat courant avant impôt (12 440 766) (15 644 427)
Impôt sur les sociétés - -
Résultat net (12 440 766) (15 644 427)
 
Autres éléments du résultat global non recyclable
Ecarts actuariels sur les régimes de retraite 14 176 (34 216)
   
Résultat global (12 426 590) (15 678 643)
 
Nombre moyen pondéré d'actions 12 747 165 12 731 795
 
Résultat net par action (0,98) (1,23)
 
Résultat dilué par action (0,82) (1,10)
 

Produits opérationnels

Au cours des deux exercices présentés, la Société n’a réalisé aucun chiffre d’affaires.

Le montant des Produits opérationnels s’élève respectivement à 2,52 millions d’euros et 3,30 millions d’euros au titre des exercices clos les 31 décembre 2016 et 2015. Ces montants comprennent le Crédit Impôt Recherche (CIR) atteignant respectivement 1,81 million d’euros et 2,26 millions d’euros pour les exercices 2016 et 2015 ainsi que des subventions liées aux projets « SIGHT AGAIN » et « Graphene » pour 0,66 million d’euros. La Société a maintenu un niveau de dépense en R&D soutenu, notamment dans les coûts cliniques et réglementaire pour IRIS®II et dans le développement industriel et préclinique de PRIMA. La baisse du CIR est principalement liée à la déduction de l’avance remboursable reçue en juillet dernier, soit 1,90 millions d’euros, de la base des dépenses éligibles au dispositif.

Le CIR est octroyé aux entreprises par l’administration fiscale afin de les inciter à réaliser des recherches d’ordre technique et scientifique. Les entreprises qui justifient des dépenses remplissant les critères requis (dépenses de recherche localisées en France ou, depuis le 1er janvier 2005, au sein de la Communauté européenne ou dans un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen et ayant conclu avec la France une convention fiscale contenant une clause d’assistance administrative) bénéficient d’un crédit d’impôt qui peut être utilisé pour le paiement de l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice de réalisation des dépenses et des trois exercices suivants ou, le cas échéant, être remboursé pour sa part excédentaire. Les dépenses prises en compte pour le calcul du crédit d’impôt recherche concernent uniquement les dépenses de recherche.

Aucune dépense de R&D n’étant activée par la Société au titre des exercices 2016 et 2015, le crédit d’impôt recherche afférent auxdits programmes de recherche est pour sa part intégralement comptabilisé en produit opérationnel pour l'exercice auquel se rattachent les dépenses de recherche éligibles.

Charges opérationnelles

Le montant des charges opérationnelles s’élève respectivement à 15,01 millions d’euros et 18,99 millions d’euros au titre des exercices clos les 31 décembre 2016 et 2015. Ces montants correspondent pour l’essentiel, aux dépenses de recherche et développement engagées par la Société, qui sont comptabilisées en charge, ainsi qu'aux frais généraux. En 2016, la Société a comptabilisé des couts de fabrication depuis qu’une partie des couts engagés sur IRIS®II est considéré comme des « couts de revient des ventes » après l’obtention du marquage CE en juillet 2016.

Coût de revient des ventes

La Société a engagé des dépenses dans la fabrication du système IRIS®II à destination commerciale. La Société n’ayant réalisé aucun chiffre d’affaires sur la période, seules les dépenses de personnel non assimilables à des stocks ont été reconnues sur l’exercice 2016. Ces dépenses se ventilent comme suit :

 
COUT DE REVIENT DES VENTES
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Frais de personnel 140 989 -
Sous-traitance, Collaboration et consultants 12 746 -
Achats fournitures consommables 299 425 -
Variation de stocks (312 171) -
Total net 140 989 -
 

Dépenses de recherche et développement

Les frais de recherche et développement comprennent notamment :

  • les frais de personnel incluant les coûts directs et indirects des équipes en charge des travaux de recherche et développement ;
  • les dépenses de sous-traitance, collaboration et consultants. Ils comprennent les frais d’études précliniques et cliniques, les frais de dépôt et maintien de brevets, les honoraires des experts scientifiques et cliniques et les dépenses liées aux affaires réglementaires et à l’assurance qualité ;
  • les achats de fournitures de recherche qui incluent les achats de consommables, les frais de conception et production ;
  • les dotations aux amortissements des brevets et des équipements utilisés pour les travaux de recherche et développement.

Les frais de recherche et développement se ventilent comme suit :

 
DEPENSES DE R&D
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Frais de personnel 4 189 994 3 200 178
Sous-traitance, Collaboration et consultants 2 938 378 5 313 527
Fournitures de Recherche 1 318 030 3 650 288
Location immobilière 1 184 397 1 308 357
Assurances 10 505 -
Congrès, Frais de déplacement 220 127 253 857
Frais de licences 421 014 192 934
Dotations aux provisions et amortissements 481 078 900 963
Autres 105 849 348 866
Total net 10 869 371 15 168 971
 

Le montant des dépenses de recherche et développement s’est élevé à 10,87 millions d’euros au titre de l’exercice 2016 contre 15,17 millions d’euros au titre de l’exercice 2015. Cette baisse est principalement liée au reclassement d’une partie des frais de personnel en « coût de revient des ventes » et d’une réduction significative des dépenses de recherche (dépenses de sous-traitance, collaboration et consultants et achats de fournitures de recherche incluant l’achat de consommables et de frais de production) sur IRIS®II après l’obtention du marquage CE en Juillet 2016.

La baisse totale des dépenses de R&D est partiellement compensée par l’augmentation des frais de personnel correspondant à une charge non cash liée à l’attribution d’actions gratuites en janvier 2016.

Frais commerciaux et généraux

Les frais généraux sont principalement composés des frais de personnel administratif, des charges externes comme les honoraires d’avocats, d’audit ou de consultants ainsi que des frais de communication, de représentation et de déplacement, et de location immobilière.

La répartition des frais commerciaux et généraux comptabilisés est la suivante :

 
FRAIS COMMERCIAUX & GENERAUX
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Frais de personnel 1 480 593 1 716 532
Honoraires 849 583 371 679
Location immobilière 290 800 328 370
Assurances 52 572 17 635
Communication, frais de représentation et déplacement 558 516 880 579
Frais postaux et de télécommunication 74 633 107 687
Fournitures administratives et locations mobilières 33 033 49 009
Dotations aux provisions et amortissements 568 936 178 609
Autres 95 707 173 771
Total net 4 004 372 3 823 871
 

Leur montant s’établit respectivement à 4,00 millions d’euros et 3,82 millions d’euros au titre des exercices clos les 31 décembre 2016 et 2015. Cette hausse s’explique principalement par une augmentation des honoraires d’avocats. Les autres coûts sont également en augmentation, principalement des dotations aux amortissements plus élevées en raison des investissements réalisés en 2014 et 2015. Cette augmentation est partiellement compensée par une réduction des frais de personnel ainsi qu’un meilleur contrôle des dépenses administratives.

Les frais commerciaux correspondent principalement à des frais de personnel depuis décembre 2016.

Résultat opérationnel

La perte opérationnelle a été réduite à 12,50 millions d’euros en 2016 contre une perte de 15,70 millions d’euros en 2015.

Résultat financier

Le résultat financier est de 58 098 euros pour l’exercice 2016 contre 52 110 euros au titre de l’exercice 2015.

Les produits financiers sont principalement constitués par la rémunération de comptes à terme et produits de placement. Les charges financières sont principalement constituées de pertes de change sur les achats en dollars et en livres sterling.

Impôt sur les sociétés

Compte tenu des déficits constatés au cours des deux exercices présentés, la Société n’a pas enregistré de charge d’impôt sur les sociétés.

Résultat net de l’exercice et résultat net par action

La Société affiche respectivement une perte nette de 12,44 millions d’euros et 15,64 millions d’euros au titre des exercices 2016 et 2015.

La perte par action émise s’est élevée respectivement à (0,98) euro et (1,23) euro par action pour les exercices clos aux 31 décembre 2016 et 2015.

     

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

 
(Montants en euros) Au 31 décembre
2016   2015
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles
Résultat de l'exercice (12 440 766) (15 644 427)
Réconciliation du résultat net et de la trésorerie utilisée
pour les activités opérationnelles
Amortissements et dépréciations 1 051 171 1 144 092
Subventions publiques (472 732) -
Charges calculées liées aux paiements en actions 719 067 75 784
Engagement de retraite 35 293 38 782
Capacité d'autofinancement avant résultat financier et impôt (11 707 968) (14 385 768)
 
Stocks (312 171) -
Créances clients et comptes rattachés (24 951) (5 109)
Autres créances 504 367 (588 661)
Fournisseurs (866 265) 429 934
Autres passifs courants 677 086 (982 460)
Flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles (11 129 903) (15 532 064)
 
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement
Acquisition d'immobilisations corporelles (147 448) (1 960 662)
Acquisition d'immobilisations incorporelles (983) (145 140)
Acquisition (diminution) d'immobilisations financières (49) (193 067)
Flux de trésorerie nets liés aux activités d'investissement (148 481) (2 298 868)
 
Flux de trésorerie liés aux activités de financement
Augmentation (diminution) des avances remboursables 1 169 149 (2 677)
Actions d'autocontrôle (21 276) 32 793
Exercice de BSA 20 258 22 317
Augmentation de capital 600 600
Flux de trésorerie nets liés aux activités de financement 1 168 731 53 032
 
Trésorerie, équivalents de trésorerie à l'ouverture 24 353 828 42 131 728
Trésorerie, équivalents de trésorerie à la clôture 14 244 175 24 353 828
   
(Diminution) / Augmentation de la trésorerie (10 109 653) (17 777 900)
 

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

La consommation de trésorerie liée aux activités opérationnelles pour les exercices clos les 31 décembre 2016 et 2015 s’est élevée respectivement à 11,13 millions d’euros et 15,53 millions d’euros. Cette baisse est principalement liée à la diminution des dépenses de recherche sur IRIS®II suite à l’obtention du marquage CE en juillet 2016.

Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement

La consommation de trésorerie liée aux activités d’investissement s’établit au titre des exercices clos les 31 décembre 2016 et 2015 respectivement à 0,15 million d’euros et 2,30 millions d’euros.

En 2016, ces investissements correspondent principalement à des agencements, des constructions, des équipements et matériels de laboratoire et de production. En 2015, les activités d’investissements étaient plus importantes en raison de l’aménagement du nouveau siège social de la Société au 74 rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les flux nets de trésorerie liés aux activités de financement se sont élevés à 1,17 million d’euros en 2016 à comparer à 53 032 euros un an plus tôt.

Cette hausse s’explique notamment par la réception en juillet 2016 d’une avance remboursable à hauteur de 1,90 million d’euros, dans le cadre du projet R&D « SIGHT AGAIN ».

En 2016, la Société n’a pas levé de capitaux supplémentaires.

     

BILAN

 
(Montants en euros) Au 31 décembre
2016   2015
ACTIF
Actifs non courants
Immobilisations incorporelles 8 205 391 8 822 379
Immobilisations corporelles 1 785 758 2 071 510
Actifs financiers non courants 193 116 193 067
Total des actifs non courants 10 184 265 11 086 955
 
Actifs courants
Stocks en cours 312 171 -
Créances clients et comptes rattachés 30 060 5 109
Autres actifs courants 2 818 885 3 323 252
Trésorerie et équivalents de trésorerie 14 244 174 24 353 828
Total des actifs courants 17 405 290 27 682 189
   
TOTAL DE L'ACTIF 27 589 555 38 769 144
 
 
PASSIF
Capitaux propres
Capital social 764 988 764 388
Primes liées au capital 69 762 804 69 742 546
Réserves (34 838 941) (19 906 480)
Résultat (12 440 766) (15 644 427)
Total des capitaux propres 23 248 084 34 956 027
 
Passifs non courants
Avances remboursables 1 333 415 164 266
Provisions non courantes 171 893 150 776
Total des passifs non courants 1 505 308 315 042
 
Passifs courants
Fournisseurs et comptes rattachés 1 292 860 2 159 125
Autres passifs courants 1 543 303 1 338 950
Total des passifs courants 2 836 163 3 498 075
   
TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES 27 589 555 38 769 144
 

Eléments du Bilan

Eléments de l’actif

Au 31 décembre 2016, le total de bilan de la Société s’élevait à 27,59 millions d’euros contre 38,77 millions d’euros un an plus tôt.

Actif non courant

Les actifs non courants nets s’élevaient respectivement à 10,18 millions d’euros et 11,09 millions d’euros aux 31 décembre 2016 et 2015.

Ils regroupent les actifs incorporels, corporels et financiers non courants.

  • les actifs incorporels, respectivement d’un montant de 8,21 millions d’euros et 8,82 millions d’euros aux 31 décembre 2016 et 2015, sont constitués principalement des brevets rachetés à la société Intelligent Medical Implants. La diminution entre les deux exercices résulte de l’amortissement des brevets acquis.
  • les actifs corporels, respectivement d’un montant de 1,79 million d’euros et 2,07 millions d’euros aux 31 décembre 2016 et 2015, correspondent essentiellement à des acquisitions de matériel industriel et de laboratoire.
  • les actifs financiers non courants, respectivement d’un montant de 0,19 million d’euros et 0,19 million d’euros aux décembre 2016 et 2015, représentent le montant des dépôts de garantie versés au bailleur des nouveaux locaux.

Actif courant

Les actifs courants nets s’élevaient respectivement à 17,41 millions d’euros et 27,68 millions d’euros aux 31 décembre 2016 et 2015. Les actifs courants nets sont principalement composés :

  • des stocks et encours de production du système IRIS®II, commercialisable depuis l’obtention du marquage CE.
 
STOCKS ET EN-COURS
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Stocks de matières premières 312 171 -
Dépréciation des stocks et en-cours - -
Total des stocks et en-cours en valeur nette 312 171 -
 
  • des créances clients et comptes rattachés :
 
CREANCES CLIENTS ET COMPTES RATTACHES
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Clients et comptes rattachés 30 060 5 109
Dépréciation des créances clients - -
Total des créances clients en valeur nette 30 060 5 109
 
  • des autres actifs courants :
 
AUTRES ACTIFS COURANTS
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Fournisseurs, avances et acomptes 236 836 143 674
Etat, Crédit Impôt Recherche, CICE 1 817 850 2 352 202
Etat, TVA 239 218 528 347
Contrat liquidité 117 819 118 417
Charges constatées d'avance 373 980 137 347
Autres 33 181 43 265
Total net 2 818 885 3 323 252
 

Au 31 décembre 2016, les autres actifs courants sont principalement composés du Crédit d’impôt recherche à recevoir pour 1,81 million d’euros et à l’augmentation des avances et acomptes en lien avec les dépenses de R&D encourues sur l’année. Les charges constatées d’avance correspondent pour l’essentiel à des dépenses liées à des loyers, de l’assurance, des frais de déplacement et de séminaire.

Au 31 décembre 2015, la créance liée au Crédit d’Impôt Recherche était plus importante qu’en 2016 du fait du niveau de dépenses en R&D plus soutenu sur IRIS®II. Ces dépenses de R&D ont été limité suite au dépôt du dossier de marquage CE en décembre 2015.

  • des disponibilités et valeurs mobilières de placement, répartis comme suit :
 
TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE
(Montants en euros)
       
31/12/2016 31/12/2015
Disponibilités 6 242 902 2 326 581
Dépôts à terme 8 001 272 22 027 247
Valeurs mobilières de placement - -
Total net 14 244 174 24 353 828
 

Eléments du passif

Capitaux propres

Au 31 décembre 2016 et 2015, le montant des capitaux propres s’élevaient respectivement à 23,25 millions d’euros et 34,96 millions d’euros. Les capitaux propres se décomposent comme suit :

  • 70,53 millions d’euros de capital et de prime d’émission au 31 décembre 2016 (70,51 millions d’euros au 31 décembre 2015),
  • Les réserves comprennent principalement les pertes des exercices précédents, soit (34,84) millions d’euros
  • De la perte de 12,44 millions d’euros constatée au cours de l’exercice 2016

Passifs non courants

Les passifs non courants sont constitués des avances remboursables et des engagements de retraite selon la norme IAS19. Ils s’élèvent à 1,33 million d’euros et 0,17 million d’euros respectivement au 31 décembre 2016 comparés à 0,16 million d’euros d’avance remboursable et 0,15 million d’euros d’engagements retraite en 2015.

Passifs courants

Ce poste du bilan regroupe principalement les dettes d’exploitation décomposées comme suit :

  • Dettes fournisseurs : 1,29 million d’euros au 31 décembre 2016 (2,16 millions d’euros au 31 décembre 2015)
  • Dettes sociales : 1,24 million d’euros au 31 décembre 2016 (1,29 million d’euros au 31 décembre 2015)
  • Dettes fiscales : 12 645 euros au 31 décembre 2016 (16 283 euros au 31 décembre 2015)
  • Produits constatés d’avance : 0,29 million d’euros relatifs au projet R&D « SIGHT AGAIN » au 31 décembre 2016 (au 31 décembre 2015, la Société n’a pas comptabilisé de produits constatés d’avance)
  • Autres dettes : 2 461 euros au 31 décembre 2016 (22 336 euros au 31 décembre 2015)

Contacts

Pixium Vision
Didier Laurens, CFO, +33 1 76 21 47 68
investors@pixium-vision.com
ou
Relations Presse
Newcap Media
Annie-Florence Loyer, +33 1 44 71 00 12 / +33 6 88 20 35 59
afloyer@newcap.fr

Contacts

Pixium Vision
Didier Laurens, CFO, +33 1 76 21 47 68
investors@pixium-vision.com
ou
Relations Presse
Newcap Media
Annie-Florence Loyer, +33 1 44 71 00 12 / +33 6 88 20 35 59
afloyer@newcap.fr