La Campagne de l’AHF pour lutter contre le VIH parmi les jeunes femmes et les filles (GIRLS ACT) se dirige vers l'Afrique du Sud, le Nigeria et le Kenya

A young girl dances at the launch of Girls ACT in Kampala Uganda. (Photo: Business Wire)

???pagination.previous??? ???pagination.next???

KAMPALA, Ouganda--()--The AIDS Healthcare Foundation, Bureau de l’Afrique lancera sa campagne de lutte contre le VIH parmi les jeunes femmes et les filles âgées de 15 à 24 ans en Afrique du Sud et au Nigeria le 25 novembre et au Kenya le 29 novembre, après un lancement réussi de la même campagne en Ouganda il y a environ 3 semaines.

La campagne baptisée Girls’ ACT (« Awareness Campaign Tour » ou Campagne de Sensibilisation) est largement inspirée par le fait convaincant que les jeunes femmes et les adolescentes représentent une sur cinq nouvelles infections au VIH en Afrique et sont, presque trois fois plus que leurs homologues masculins, susceptibles de vivre avec le VIH En Afrique sub-saharienne. C'est ce qui ressort du rapport 2013 du Programme Commun des Nations Unies sur le VIH / sida (ONUSIDA), qui indique que près de 60% des toutes les nouvelles infections au VIH chez les jeunes de 15 à 24 ans se sont produites chez les adolescentes et les jeunes femmes, dont 80% vivent en Afrique subsaharienne. « Ces statistiques mettent en évidence la disproportion que les jeunes femmes et les filles confrontent en matière de l'épidémie de VIH / SIDA et appellent à des approches plus stratégiques et plus adaptées », a déclaré Dr Adetayo Towolawi, Directeur du Programme du Pays, AHF Nigeria. « «Il est donc impératif que nous tendons la main à ces jeunes femmes et filles d'une manière franche, sans laisser aucune piste inexplorée ni de personne atteinte derrière.".

Girls 'ACT, est une initiative multi-institutionnelle qui vise principalement à; a) étendre les services de prévention du VIH / SIDA afin de réduire les nouvelles infections par le VIH parmi ces sous-groupes de population et b) veiller à ce que les jeunes séropositives soient inscrites et retenues dans le cadre des soins du VIH pour améliorer les résultats sanitaires. « Pour y parvenir, AHF collabore avec des partenaires du gouvernement, de la société civile et des entreprises, pour offrir une gamme de services de santé incluant les tests du VIH et de la tuberculose, la santé reproductive sexuelle, la santé menstruelle, l'estime de soi, l’orientation sur la violence sexiste, et les services juridiques entrepris sans frais pour les victimes de violations ou d'abus », a ajouté Hilary Thulare, Directrice du Programme du Pays, AHF Afrique du Sud «Unis, nous pouvons habiliter nos communautés à agir contre le VIH et la violence sexuelle et promouvoir une vie positive avec dignité chez les jeunes femmes et les filles adolescentes."

«Nos programmes spatiaux sûrs et nos interactions avec les jeunes au Kenya nous ont permis de mieux comprendre les besoins des jeunes femmes et des filles et définir les meilleurs moyens de les soutenir», a déclaré Dr Wamae Maranga, Directrice de l'AHF Kenya. «La majorité des filles ne se rendent pas dans les établissements de santé pour diverses raisons et les personnes vivant avec le VIH continuent de lutter contre les problèmes d'estime de soi et la stigmatisation qui ont un impact négatif sur leur santé. Par conséquent, si nous voulons obtenir des résultats différents, nous devons faire les choses différemment et c'est là qu'une initiative prête à l'emploi, telle que GIRLS ACT, prend effet.

La campagne GIRLS ACT, qui prend la forme d'une caravane en concert, vise à rapprocher les services aux communautés, en ciblant les jeunes femmes et les adolescentes de tous les horizons, les différents groupes socio-économiques et les habitations. Toutefois, leurs homologues masculins et la communauté générale comme principaux gardiens de la protection des jeunes filles, bénéficieront également de l'accès à l'information et à des services liés au VIH / sida ainsi qu'à d'autres services de connexion.

« Les jeunes femmes et les filles adolescentes constituent un centre d'intérêt pour nous à AHF en ce moment. Nous voulons les voir vivre une vie saine et prendre des décisions éclairées au sujet de leur santé, afin que nous puissions briser le cycle de nouvelles infections ", a déclaré Terri Ford, Chef de la Défense Mondiale et de la Politique. «Nous ne pouvons pas nous permettre d'être complaisants à ce sujet, et voir comment GIRLS ACT a gagné tant d’accord et d'immense adhésion, est la preuve que nous avons besoin des jeunes au cœur de ces interventions. Nous devons protéger leur vie en bonne forme»!

S'exprimant sur le succès de la campagne en Ouganda, Dr Penninah Iutung, Chef du Bureau de l'AHF en Afrique, a déclaré: « Lors du lancement en Ouganda, Girls ACT a été bien accueillie à la fois par les parties prenantes et les partenaires, qui se sont engagés à coopérer avec nous dans ce projet au fur et à mesure que nous passons à d'autres districts». « Au-delà des partenariats renforcés, le résultat le plus significatif et remarquable du lancement était de voir les jeunes femmes et les filles désengagées au traitement, se réinscrire. C’était une indication absolue que nous sommes sur la bonne voie ». « Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec les jeunes de tous les programmes de nos pays pour voir celui qui fonctionne le mieux pour eux, afin de leur permettre l’accès aux soins et à l'information nécessaires", a-t-elle ajouté.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

AHF Africa - Bureau des Contacts Media
Kemi Gbadamosi
Directeur supérieur des Relations Publiques et des Communications, Bureau Afrique
oluwakemi.gbadamosi@aidshealth.org
ou
Alice Kayongo
Directrice de la Politique régionale et d'action juridique, E / W Afrique
oluwakemi.gbadamosi@aidshealth.org
ou
Larissa Klazinga
Directrice de la Politique régionale et d'action juridique, Afrique du sud
Larissa.klazinga@aidshealth.org

Contacts

AHF Africa - Bureau des Contacts Media
Kemi Gbadamosi
Directeur supérieur des Relations Publiques et des Communications, Bureau Afrique
oluwakemi.gbadamosi@aidshealth.org
ou
Alice Kayongo
Directrice de la Politique régionale et d'action juridique, E / W Afrique
oluwakemi.gbadamosi@aidshealth.org
ou
Larissa Klazinga
Directrice de la Politique régionale et d'action juridique, Afrique du sud
Larissa.klazinga@aidshealth.org