Tokyo se retrouve dans le top 3 du Rapport GPCI 2016 des villes les plus puissantes au monde ;
Londres et New York conservent les deux premières places tandis que Paris chute à la quatrième place

Le rapport de la Fondation Mori Memorial dévoile les villes les plus attrayantes au monde

Overall ranking of all 42 cities and function-specific ranking of top 10 cities (Graphic: Business Wire)

???pagination.previous??? ???pagination.next???

TOKYO--()--L’Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial, institut de recherche créé par Mori Building, a révélé aujourd’hui les résultats de son rapport Global Power City Index (GPCI) 2016. Le rapport est sorti pour la première fois en 2008 ; il évalue et classe 42 villes majeures en fonction de leur « magnétisme », ou de leur pouvoir d’attraction auprès d’entreprises et d’individus créatifs à travers le monde.

Le rapport révèle que Tokyo se retrouve dans les trois premiers du classement pour la première fois, après avoir été au quatrième rang pendant les huit années consécutives précédentes ; les évaluations positives obtenues dans les catégories Interactions Culturelles, Habitabilité et Accessibilité ont permis d'améliorer les scores de la ville. Londres a gardé sa première place pour la cinquième année consécutive, en dépit d'un score global en légère baisse. New York n'a pas connu de changement significatif dans son positionnement, conservant sa place de numéro 2, également pour la cinquième année consécutive. Paris ne fait plus partie des trois premières villes, se retrouvant en quatrième position, en grande partie du fait de la diminution de la perception des niveaux d'Interactions Culturelles et de Recherche & Développement ; les attentats terroristes de novembre dernier ont probablement influencé ces évaluations.

Faits marquants

  • Tokyo a dépassé Paris et se retrouve à la troisième place. Cette hausse s'explique par un certain nombre de facteurs, y compris une réduction du taux d'imposition sur les sociétés japonaises, une augmentation du nombre de visiteurs venus de l'étranger et un plus grand nombre de liaisons aériennes directes vers les destinations étrangères. L'affaiblissement de la monnaie japonaise a eu un impact négatif sur le PIB de Tokyo exprimé en dollars américains ; cependant ce dernier reste le plus élevé parmi toutes les 42 villes faisant partie de l'indice. Le score dans la catégorie Habitabilité a augmenté, stimulé par des coûts réduits du logement et un coût de la vie en général inférieur (également en termes de dollars).
  • Londres a vu ses scores baisser en termes de PIB, de croissance du PIB et de performance économique générale, et le score global de la ville a diminué légèrement. Cependant, la ville continue à obtenir de bons résultats dans le domaine des Interactions Culturelles, et elle a connu une augmentation du nombre de visiteurs et d'étudiants venus de l'étranger ; la capitale du R.-U. a donc conservé sa place de leader incontesté dans le classement général. (Note : cette recherche est basée sur des données recueillies avant le vote du Brexit qui a eu lieu en juin 2016.)
  • En Amérique du Nord, New York n'a enregistré aucun changement significatif en termes de scores, restant à la deuxième place au niveau mondial ; la ville a continué à obtenir de fortes notes dans les catégories Économie, Recherche & Développement et Interactions Culturelles. Los Angeles est passée de la 14e à la 13e place. La ville a continué d'obtenir des scores élevés dans les catégories Recherche & Développement et Interactions Culturelles. San Francisco, Chicago, Boston et Washington D.C. se sont classées à la 24e, 25e, 27e et 29e places respectivement.
  • En Europe, Paris a vu son score chuter dans la catégorie Interactions Culturelles en raison d'une diminution du nombre de visiteurs venus de l'étranger ainsi que d'une baisse du nombre d'étudiants internationaux et de résidents étrangers. Suite aux attentats terroristes de novembre dernier, on a vu croître les inquiétudes concernant la sécurité et le nombre de visiteurs a chuté, ce qui semble avoir été un facteur majeur dans le fait que Paris soit passé de la troisième à la quatrième place. Au classement général, Berlin a été remplacée par Amsterdam et est passée de la 8e à la 9e position, tandis que Vienne et Francfort ont conservé leurs places de numéro 10 et 11, respectivement.
  • Dans la région Asie-Pacifique, Singapour a gardé sa cinquième place mondiale, malgré une baisse de son score global ; des signes de stagnation économique ont été enregistrés, notamment un ralentissement de la croissance du PIB et une baisse de l'emploi total. Shanghai a progressé, passant de la 17e à la 12e place au classement général, améliorant ses scores dans toutes les catégories. Sydney a chuté de deux places et est désormais classée 14e. Séoul et Hong Kong ont conservé leurs sixième et septième positions respectives, tandis que Pékin a avancé d'un point, atteignant la 17e place. Kuala Lumpur, Taipei et Bangkok ont respectivement atteint la 32e, 33e et 34e places.

    Pour plus de détails, consulter http://www.mori-m-foundation.or.jp/english/ius2/gpci2/index.shtml

« Le résultat positif de Tokyo est dû aux effets de diverses réformes adoptées dans le cadre de la politique nationale de Zones Économiques Stratégiques, ainsi qu'à l'influence de divers facteurs micro-économiques et abénomiques », a déclaré Heizo Takenaka, président de l’Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial. « Davantage de déréglementation est nécessaire pour que Tokyo conserve sa position de numéro 3, et pour aider Tokyo à obtenir un classement encore plus élevé avant les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020. »

Le Dr Hiroo Ichikawa, directeur exécutif de la Fondation Mori Memorial, a confié quant à lui : « Londres a réussi à maintenir sa première place, mais on ne sait pas encore quelle sera l'incidence du vote de sortie de l'UE sur le classement de la ville à l'avenir. »

Pour consulter d'autres commentaires, voir http://www.mori-m-foundation.or.jp/english/ius2/gpci2/index.shtml#comments2
(le lien propose des commentaires de la part du gouverneur de Tokyo Yuriko Koike, du maire de Londres Sadiq Khan, du maire de Séoul Park Won-Soon, et du maire d'Amsterdam Eberhard van der Laan.)

L'Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial publie son rapport GPCI chaque année depuis 2008. L'indice GPCI est basé sur l'évaluation de 70 critères répartis en six catégories, que sont l'Économie, la Recherche et le Développement, les Interactions Culturelles, l'Habitabilité, l'Environnement et l'Accessibilité, permettant d'analyser les forces et faiblesses des villes mondiales dans le cadre d'une concurrence de plus en plus forte. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.mori-m-foundation.or.jp/english/aboutus2/index.shtml#about_strategies

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Demande de renseignements des médias
Weber Shandwick
Ayumi Matsubara, +81-90-9006-5841
Masashi Nonaka, +81-80-1037-7879
moribldg@webershandwick.com

Contacts

Demande de renseignements des médias
Weber Shandwick
Ayumi Matsubara, +81-90-9006-5841
Masashi Nonaka, +81-80-1037-7879
moribldg@webershandwick.com