Cintas Corporation annonce son dividende annuel

CINCINNATI--()--Cintas Corporation (Nasdaq : CTAS) a annoncé que le conseil d’administration de la société avait approuvé un dividende annuel de 1,33 $ par action lors de sa réunion d’aujourd’hui ; cela représente une augmentation de 26,7 % par rapport au dividende annuel de l’an dernier qui était de 1,05 $ par action. Ce dividende est payable le 2 décembre 2016 aux actionnaires inscrits à la date du 4 novembre 2016.

Scott D. Farmer, président du conseil d’administration et PDG de Cintas, a déclaré : « Nous avons réalisé durant l’exercice 2016 un chiffre d’affaires et un bénéfice par action record. Notre solide performance s’est poursuivie durant le premier trimestre de l’exercice 2017. Du fait de nos excellents résultats financiers, flux de trésorerie et situation financière, nous sommes ravis d’annoncer une augmentation du dividende annuel pour la 33ème année consécutive. Le dividende annuel est un élément important de notre stratégie d’allocation de capital et illustre notre engagement durable à utiliser efficacement l’encaisse en vue d’accroître la valeur pour les actionnaires. »

À propos de Cintas

Cintas Corporation aide plus de 900 000 entreprises de tous types et de toutes tailles à être prêts (Ready™) à ouvrir leurs portes en toute confiance chaque jour en proposant une vaste gamme de produits et de services améliorant l'image de marque des clients et aidant leurs établissements et leurs employés à maintenir une propreté, une sécurité et une apparence exemplaires. Ses uniformes, produits d'entretien des sols, fournitures de toilettes, produits de premiers soins et de sécurité, extincteurs et tests incendie, et formation sur la sécurité et la conformité permettent aux clients de Cintas de se préparer pour leur journée (Ready for the Workday™). Ayant son siège à Cincinnati, Cintas est une société ouverte inscrite à la cote Nasdaq Global Select sous le symbole CTAS et la société fait partie de l’indice 500 de Standard & Poor.

AVERTISSEMENT CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

La loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995 comporte une règle refuge en cas de contentieux civil relatif aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation de termes tels que « estime », « anticipe », « prédit », « projette », « planifie », « s'attend à », « a l'intention de », « vise », « prévoit », « croit », « cherche à », « pourrait », « devrait », « peut », « fera », ou leur version négative, ainsi que de mots, termes et expressions semblables ou par le contexte dans lequel ils sont utilisés. Les énoncés de ce type se fondent sur les attentes actuelles de Cintas et ne sont valides qu’à la date de leur formulation. Le lecteur est invité à ne pas accorder une confiance excessive à un quelconque énoncé prospectif. Nous ne saurions garantir la réalisation d’un quelconque énoncé prospectif. Ces énoncés comportent un certain nombre de risques, d’incertitudes, d’hypothèses potentiellement erronées et d’autres facteurs susceptibles d’entraîner un écart entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus dans le présent communiqué de presse. Les facteurs susceptibles de provoquer une telle différence comprennent, sans toutefois s’y limiter, l’incapacité à obtenir l’accord des actionnaires de G&K pour la fusion proposée de G&K Services, Inc., ou G&K, avec une filiale détenue à 100 % par Cintas, que nous nommons la transaction ; la possibilité que les conditions de clôture de la transaction ne soient pas satisfaites ou levées, notamment qu’une entité gouvernementale interdise, retarde ou refuse d’octroyer une homologation réglementaire nécessaire ; un retard dans la clôture de la transaction ou la possibilité de non-exécution de la transaction ; la possibilité que les autorités de réglementation exigent des cessions en relation avec la transaction proposée ; la survenue de tout événement pouvant donner lieu à la résiliation de l’accord de fusion ; le risque qu’un contentieux avec des actionnaires en relation avec la transaction affecte le calendrier ou la réalisation de la transaction ou résulte dans d’importants coûts de défense, d’indemnisation et de responsabilité ; les risques inhérents à l’atteinte des synergies de coût et au respect du calendrier correspondant, y compris le fait que la transaction soit relutive et réalisée dans les délais attendus ; les risques liés à la perturbation de la transaction pour G&K et sa direction ; l’effet de l’annonce de la transaction sur la capacité de G&K à conserver et à recruter du personnel clé et à maintenir ses relations avec les clients, les fournisseurs et d’autres tierces parties ; notre capacité à intégrer rapidement et efficacement les acquisitions, dont G&K et ZEE Medical ; la possibilité de coûts opérationnels plus importants que prévu, dont les coûts de l’énergie et des carburants ; des volumes de ventes inférieurs ; la perte de clients du fait des tendances à l’externalisation ; la performance et les coûts de l’intégration des acquisitions, dont G&K et ZEE Medical ; les fluctuations au niveau des coûts des matériaux et de la main d’œuvre, dont des coûts médicaux supérieurs ; les coûts et les effets possibles des activités d'organisation syndicale ; l’incapacité à se conformer aux réglementations gouvernementales concernant la discrimination en matière d’emploi, la rémunération et les avantages des employés ainsi que la santé et la sécurité des employés ; l’impact sur l’exploitation des fluctuations des taux de change, des tarifs et des autres risques politiques, économiques et réglementaires ; les incertitudes concernant toute dépense ou dette existante ou nouvellement découverte liée à la conformité environnementale et à la remise en état écologique ; le coût, les résultats et l’évaluation en cours des contrôles internes pour l’information financière requise par la loi Sarbanes-Oxley de 2002 ; les coûts de mise en œuvre de notre système SAP ; les perturbations causées par l’impossibilité d’accéder aux données des systèmes informatiques, dont les risques liés à la cybersécurité ; l’initiation ou l’issue de litiges, enquêtes ou autres procédures ; des coûts assumés supérieurs pour l’approvisionnement ou la distribution des produits ; la perturbation des opérations suite à des événements catastrophiques ou extraordinaires ; le montant et le calendrier des rachats de nos actions ordinaires le cas échéant ; les changements aux niveaux des lois fédérales et d’État et du droit du travail ; ainsi que les réactions des concurrents en termes de prix et de services. Cintas ne s’engage nullement à publier des révisions de ces énoncés prospectifs ou à les actualiser, que ce soit suite à de nouvelles informations ou afin de refléter des événements, des circonstances ou tout autre développement imprévu survenant après la date de formulation de ces énoncés. Une liste et une description plus exhaustives de ces risques et incertitudes et d’autres questions se trouvent dans notre rapport annuel sur formulaire 10-K pour l’exercice clos au 31 mai 2016 et dans nos rapports sur formulaires 10-Q et 8-K. Les risques et incertitudes décrits dans le présent communiqué ne sont pas les seuls auxquels nous sommes exposés. D'autres risques et incertitudes dont nous n'avons pas connaissance à ce jour ou que nous ne considérons pas comme menaçants à l'heure actuelle pourraient également nuire à nos activités.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Cintas Corporation
J. Michael Hansen, vice-président directeur Finances et directeur financier, 513-701-2079
Paul F. Adler, vice-président et trésorier, 513-573-4195

Contacts

Cintas Corporation
J. Michael Hansen, vice-président directeur Finances et directeur financier, 513-701-2079
Paul F. Adler, vice-président et trésorier, 513-573-4195