Séché Environnement : Résultats consolidés au 30 juin 2016

Bon niveau d’activité
Progression du résultat net à périmètre constant
Solidité financière maintenue

CHANGÉ, France--()--Regulatory News:

Séché Environnement (Paris:SCHP):

Croissance au 1er semestre 2016

CA consolidé contributif : +4,9% en données brutes
(+3,4% à périmètre constant)

  • Bonne tenue des marchés, notamment industriels
  • Activité soutenue dans les traitements (régénération, incinération, stockage)

Solidité des résultats consolidés à périmètre constant

  • Performance opérationnelle maintenue : ROC à 5,8% CA contributif (vs. 5,7% au 30 juin 2015)
  • Rentabilité nette préservée : RN (pdG) à 1,8% CA contributif (vs. 1,7% au 30 juin 2015)

Effets du changement de périmètre : acquisitions récentes en phase d’intégration

  • Contribution au CA consolidé : +3,1 M€
  • Contribution au RN (pdG) : (1,4) M€

Structure financière maintenue

  • Cash flows opérationnels nets solides finançant la hausse des CAPEX
  • Ratios bilanciels stables

Perspectives 2016

  • CA consolidé contributif à périmètre constant : objectif de légère croissance confirmé
  • Rentabilité opérationnelle courante (ROC/CA contributif) maintenue par rapport à 2015, à périmètre constant et retraitée des facteurs non récurrents positifs de 2015

Lors du Conseil d’administration du 7 septembre 2016 qui a arrêté les comptes au 30 juin 2016, Joël Séché a déclaré :
« Au cours du 1er semestre 2016, Séché Environnement a poursuivi sa croissance sur ses métiers de valorisation et de traitement de déchets tout en confirmant sa politique d’acquisitions sur des marchés de niches à fort potentiel et à forte expertise.
Le Groupe a ainsi renforcé sa position sur les marchés de la gestion du risque radioactif par l’acquisition de la société HPS Nuclear Services, spécialiste de la radioprotection.
La bonne tenue des marchés, notamment industriels, a permis de générer une croissance organique solide dans la plupart des métiers, renforcée par la contribution des croissances externes réalisées courant 2015 et début 2016.
Séché Environnement extériorise des résultats opérationnels de qualité. En effet, l’excédent brut d’exploitation progresse sensiblement et à périmètre constant, le Groupe améliore légèrement son taux de rentabilité opérationnelle courante par rapport au 1er semestre 2015.
Dans les prochains mois, l’activité devrait confirmer sa bonne tenue en continuité avec le 1er semestre, permettant d’atteindre l’objectif de légère croissance annuelle du chiffre d’affaires contributif. Dans ce contexte, la rentabilité opérationnelle courante à périmètre constant devrait se maintenir par rapport à l’an passé, retraitée des éléments non récurrents qui avaient contribué au niveau élevé du ROC en 2015. Séché Environnement est confiant sur les perspectives de montée en rentabilité du périmètre d’activités nouvellement intégré, qui doit conforter à terme la croissance des résultats consolidés. »

Comptes consolidés au 30 juin 2016 : principales évolutions

Au 30 juin 2016, Séché Environnement affiche un résultat net consolidé part du Groupe de 2,4 M€ (vs. 3,6 M€ un an plus tôt).

Alors que la croissance a été sensible sur la période et que la rentabilité opérationnelle courante à périmètre constant s’est maintenue par rapport au 1er semestre 2015, cette évolution reflète essentiellement la contribution encore négative des récentes acquisitions à la profitabilité du Groupe.

Le chiffre d’affaires consolidé contributif1 s’inscrit en progression de +4,9%, à 222,4 M€ au 30 juin 2016 (vs. 212,0 M€ un an plus tôt). Il intègre, pour 3,1 M€, la contribution des acquisitions réalisées au 2nd semestre 2015 dans le secteur des DASRI et de la société HPS Nuclear Services acquise en mars 2016. A périmètre constant, la croissance du chiffre d’affaires consolidé ressort à +3,4% sur le 1er semestre.

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) atteint 38,4 M€, et s’inscrit en forte hausse par rapport au 30 juin 2015 : +13,0% en données brutes et +16,2% à périmètre courant. Cette performance reflète les effets positifs de la croissance organique renforcés par la baisse des charges externes, liées à la comptabilisation en investissement de certaines dépenses de 2nde catégorie (GER2). Elle intègre également la contribution des activités récemment entrées au périmètre, à hauteur de (1,1) M€. La rentabilité brute d’exploitation atteint ainsi 17,3% du chiffre d’affaires contributif en données brutes et 18,0% du CA contributif à périmètre constant (vs. 16,0% au 30 juin 2015).

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) enregistre un léger recul (-6,5%), à 11,4 M€, en raison de l’effet de périmètre négatif.
A périmètre constant, il s’inscrit en hausse de +4,1%, à 5,8% de chiffre d’affaires contributif, soit un taux de rentabilité courante légèrement supérieur à celui du 1er semestre 2015 (5,7%).

Le Résultat Financier, à (5,6) M€ vs. (6,9) M€, confirme son amélioration tendancielle, sous l’effet de la baisse du coût de la dette (effets des refinancements opérés en 2014 et 2015), et plus ponctuellement sur la période, de la disparition des charges non récurrentes liées au refinancement anticipé de 2015.

Après comptabilisation de l’IS, le Résultat Net part du Groupe s’affiche à 2,4 M€ (vs. 3,6 M€). A périmètre constant, il s’inscrit à 3,8 M€, en hausse de +5,6% par rapport au 1er semestre 2015, soit 1,8% du chiffre d’affaires contributif (vs. 1,7% au 30 juin 2015).

La situation financière confirme sa solidité et affiche des ratios bilanciels maîtrisés avec un gearing (DFN/FP) de 1,15x et un leverage (DFN/EBE) de 2,95x.

Analyse des comptes consolidés au 30 juin 2016

Au 30 juin

En M€

  2015   En %   2016   En %  

Variation
brute

 

Variation
périmètre
constant

CA contributif   212,0   100%   222,4   100%   +4,9%   +3,4%
EBE   34,0   16,0%   38,4   17,3%   +13,0%   +16,2%
ROC   12,2   5,7%   11,4   5,1%   -6,5%   +4,1%
RO 12,4 5,9% 10,5 4,7% -15,8% -
Résultat financier (6,9) - (5,6) - - -
RN des Stés Intégrées 4,2 2,0% 2,7 1,2% -35,7% +2,6%
RN (pdG)   3,6   1,7%   2,4   1,1%   -33,3%   +5,6%

Croissance sensible de l’activité

  • CA contributif : +3,7% à périmètre et change constant
  • Bon niveau d’activité des filières

Au 30 juin 2016, Séché Environnement publie un chiffre d’affaires consolidé de 230,0 M€, en progression de +3,1% par rapport au chiffre d’affaires publié au 30 juin 2015 (223,2 M€).

Retraité du chiffre d’affaires IFRIC 12, représentant le montant des investissements réalisés pour le compte des collectivités sur les actifs concédés, soit 1,4 M€ au 30 juin 2016 (vs. 3,0 M€ un an plus tôt), le chiffre d’affaires hors IFRIC 12 s’établit à 228,6 M€ (vs. 220,2 M€ au 30 juin 2015) marquant une progression de +3,8% sur la période.

A noter que le chiffre d’affaires intègre également des indemnités et compensations perçues, nettes de l’économie de charges variables, pour couvrir les coûts engagés pour assurer la continuité du service public pendant la durée du désamiantage de l’incinérateur de Strasbourg-Sénerval. Au 30 juin 2016, le montant de ces indemnités non contributives à la marge s’élève à 6,2 M€ (vs. 8,2 M€ il y a un an).

Net de ces indemnités et du CA IFRIC 12, le chiffre d’affaires consolidé contributif s’établit donc à 222,4 M€ (vs. 212,0 M€ au 30 juin 2015), marquant une progression sensible de +4,9%.

Le chiffre d’affaires contributif de la période intègre, pour 2,4 M€, le chiffre d’affaires sur 6 mois des activités DASRI (Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux) entrées au périmètre de consolidation au 1er octobre 2015, et pour 0,7 M€, celui d’HPS Nuclear Services à compter du 1er mars 2016. Sur la période, la croissance du chiffre d’affaires enregistre un écart de change négatif de 0,5 M€. A périmètre et à change constants, la croissance du chiffre d’affaires contributif ressort à +3,7%.

La croissance de l’activité consolidée s’est révélée régulière sur les 2 premiers trimestres de l’exercice, mais elle a été toutefois principalement portée par la filière DD.

En effet :

  • la filière DD a connu une croissance soutenue sur la période avec un chiffre d’affaires de 139,6 M€, en hausse de +8,8% en données brutes et +6,8% à périmètre et change constant. L’activité a été forte dans la plupart des métiers de Valorisation et de Traitement, tandis que les métiers de Services ont bénéficié du rattrapage, comme attendu, des retards enregistrés l’an passé dans les activités de Dépollution.

    A l’International, le chiffre d’affaires s’établit à 11,2 M€ en retrait de -5,9% à change constant et -10,3% en données brutes. Cette évolution reflète le recentrage de la filiale espagnole Valls Quimica (Régénération) sur ses activités à plus forte valeur ajoutée, ainsi que le caractère non linéaire des activités PCB en Amérique Latine (marchés « spot »).
  • la filière DND affiche une légère contraction de son chiffre d’affaires contributif (-1,1% à 82,3 M€), en raison essentiellement d’une base forte dans les métiers de Dépollution au 2ème trimestre l’an passé, alors que les métiers de Traitement ont confirmé leur résilience.

Données consolidées en M€

Au 30 juin   2015   2016  

Variation
brute

 

Variation
organique

Filière Déchets Dangereux (DD)   128,3   139,6   +8,8%   +6,8%
Filière Déchets Non Dangereux (DND)   83,7   82,8   -1,1%   -1,1%
Chiffre d’affaires contributif   212,0   222,4   +4,9%   +3,7%
Indemnités de détournement

CA IFRIC 12

8,2

3,0

6,2

1,4

-

-

-

-

Chiffre d’affaires consolidé publié   223,2   230,0   +3,1%   +1,9%

Au 30 juin 2015, le chiffre d’affaires contributif à taux de change constant se serait établi à 211,5 M€, reflétant un effet de change de (0,5) M€ sur la période.

Solidité des Résultats opérationnels

  • EBE à 18,0% CA contributif à périmètre constant (vs. 16,0% au 30 juin 2015)
  • ROC à 5,8% CA contributif à périmètre constant (vs. 5,7% au 30 juin 2015)

L’EBE progresse fortement à 38,4 M€, soit 17,3% du CA contributif (vs. 34,0 M€ soit 16,0% du CA contributif il y a un an). Cette hausse reflète :

  • pour +2,6 M€, la contribution de la croissance organique et des effets mix positifs ;
  • pour +2,9 M€, la baisse des charges externes en lien avec la comptabilisation en investissement de certaines dépenses de 2nde catégorie (GER), comptabilisées en charges au 1er semestre 2015 ;
  • pour (1,1) M€, la contribution des activités récemment acquises (Séché Healthcare, HPS).

A périmètre constant, l’EBE progresse de +16,2% et la rentabilité brute opérationnelle est portée à 18,0% du chiffre d’affaires contributif au 30 juin 2016, contre 16,0% un an plus tôt.

Le ROC s’établit à 11,4 M€, soit 5,1% du CA contributif (vs. 12,2 M€, soit 5,7% du CA contributif au 30 juin 2015). Cette évolution reflète notamment la progression des dotations aux amortissements (+4,6 M€ dont +2,5 M€ au titre de l’amortissement des GER et +0,4 M€ au titre du nouveau centre de tri de Changé) ainsi que la contribution des activités récemment entrées au périmètre pour (1,3) M€.

A périmètre constant, le ROC est en hausse de +4,1% et la rentabilité opérationnelle courante progresse légèrement, par rapport au 1er semestre 2015, à 5,8% du chiffre d’affaires contributif.

Le RO enregistre le recul du ROC ainsi que des charges ponctuelles négatives, comme celles liées au regroupement d’entreprises. Il s’établit à 10,5 M€ au 30 juin 2016 vs. 12,4 M€ un an plus tôt.

Amélioration du résultat financier

  • Baisse du coût de l’endettement brut
  • Disparition des charges de refinancement anticipé

Le résultat financier s’établit à (5,6) M€ contre (6,9) M€ au 30 juin 2015. Il bénéficie de l’amélioration du coût de la dette nette, à 3,35% au 1er semestre 2016 contre 4,40% lors de la même période l’an passé, grâce aux refinancements opérés, en mai 2014 pour la dette obligataire et en mai 2015 pour la dette bancaire senior. Le résultat financier enregistre également la disparition de la charge liée au refinancement anticipé de mai 2015 (1,2 M€).

Evolution du résultat net (pdG)

  • Hausse de la charge d’IS : +50% à 2,1 M€ vs. 1,4 M€
  • Amélioration de la Quote-part des Entreprises associées

Après IS, le Résultat des sociétés intégrées (RSI) s’établit à 2,8 M€ (vs. 4,2 M€ un an plus tôt).
La Quote-part dans les résultats des entreprises associées est composé de la contribution des sociétés SOGAD, GEREP, Laval Energie Nouvelle (LEN) et Kanay. Ce solde s’améliore de +0,2 M€ par rapport au 30 juin 2015, à (0,2) M€ au 30 juin 2016.

Le résultat net consolidé (pdG) s’établit à 2,4 M€, soit 1,1% du CA contributif. A périmètre constant, le résultat net consolidé (pdG) atteint 3,8 M€ soit 1,8 % du CA contributif (vs. 3,6 M€ soit 1,7% du CA contributif au 30 juin 2015).

Solidité financière maintenue

  • Cash flows opérationnels absorbant la hausse des Capex
  • Ratios bilanciels maîtrisés

Les investissements industriels comptabilisés représentent 24,9 M€, dont 1,5 M€ au titre des investissements IFRIC 12, contre respectivement 19,7 M€ et 3,0 M€ au 1er semestre 2015.
Cette progression reflète notamment, la comptabilisation en CAPEX, à hauteur de 2,9 M€, de certaines dépenses de 2nde catégorie sur les incinérateurs DD (GER) comptabilisées en charges au 1er semestre 2015, ainsi que la hausse des investissements de développement (capacité, productivité).

Hors investissements IFRIC 12, les investissements industriels comptabilisés totalisent ainsi 10,5% du chiffre d’affaires contributif (vs. 7,9% un an plus tôt).

La MBA progresse sensiblement, en ligne avec la performance opérationnelle, à 31,7 M€ (vs. 28,2 M€ au 1er semestre 2015) et représente 129% des investissements décaissés (24,5 M€ dont 2,5 M€ d’investissements financiers) contre 108% il y a un an.

L’endettement net bancaire3 s’établit à 273,0 M€ au 30 juin 2016 (vs. 258,8 M€ au 31 décembre 2015). L’évolution de l’endettement net bancaire reflète essentiellement la variation non récurrente du BFR sur la période, en lien avec des contrats Collectivités.

Les ratios bilanciels sont maîtrisés, avec un gearing (Dettes Financières Nettes/Fonds Propres) à 1,15x (vs. 1,05x au 30 juin 2015) et un leverage (Dettes Financières Nettes / Excédent brut d’exploitation) à 2,95x (vs. 3,03x il y a un an).

Perspectives

Séché Environnement se positionne sur les marchés à forte valeur ajoutée de la valorisation et du traitement de déchets, au sein desquels il est, en France, le spécialiste reconnu notamment pour les déchets les plus complexes. Ces marchés sont soutenus par des réglementations porteuses qui imposent aux producteurs de déchets, industriels et collectivités, des obligations contraignantes en matière de valorisation et de traitement de déchets.

Séché Environnement bénéficie à la fois de marchés résilients et d’opportunités de développement et poursuit une stratégie de croissance autour de 4 axes majeurs : les Traitements spécialisés sur les déchets les plus complexes, les Valorisations de ressources rares (métiers de l’économie circulaire), les Services aux industriels et aux collectivités, et le développement à l’International.

La mise en œuvre de cette stratégie s’appuie sur des investissements industriels ciblés complétés, le cas échéant, par des croissances externes, pour adapter l’offre en anticipation des évolutions réglementaires et des besoins de ses clients, dans une perspective de prises de parts de marché et de développement des capacités.

Séché Environnement confirme pour 2016 son plan d’investissements de l’ordre de 50 M€, qui portera principalement sur le développement de ses capacités dans les métiers de valorisation et sur l’amélioration de sa productivité (optimisation des process industriels et des systèmes d’information).

Sur l’exercice 2016, le Groupe réaffirme son objectif de légère croissance de son chiffre d’affaires contributif à périmètre constant. Le niveau d’activité du 2nd semestre 2016 devrait rester proche de celui du 1er semestre mais se comparera à la base forte du 2nd semestre 2015.

Séché Environnement confirme pour 2016, le maintien par rapport à 2015, de la rentabilité opérationnelle courante (ROC/CA contributif), à périmètre constant et retraitée des éléments ponctuels qui avaient porté le ROC à un niveau élevé en 2015. Rappelons qu’en 2015, le ROC avait bénéficié d’effets ponctuels favorables liés à la comptabilisation des GER à hauteur de +3,1 M€ et à l’absence d’amortissement du centre de tri de Changé pour +1,0 M€. Par ailleurs, l’effet de périmètre devrait contribuer négativement à hauteur de (2,0) M€ au ROC 2016.

Séché Environnement est confiant sur sa capacité à améliorer, à terme, la contribution du nouveau périmètre d’activités aux résultats consolidés :

  • dans les métiers de DASRI, l’action commerciale engagée a permis d’engranger des contrats significatifs qui doivent permettre d’atteindre l’équilibre opérationnel en 2017 ;
  • dans les métiers de services au nucléaire, Séché Environnement a pris position sur un marché d’avenir, à fort potentiel de valeur ajoutée mais lié aux évolutions d’un marché de la maintenance nucléaire actuellement moins dynamique. Séché Energies s’attachera à redéployer son activité commerciale pour restaurer son équilibre opérationnel à terme.

Prochaine communication

Chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2016

     

24 octobre 2016 après bourse

A propos de Séché Environnement

Séché Environnement est l’un des principaux acteurs français de la valorisation et du traitement de tous les types de déchets, qu’ils soient d’origine industrielle ou issus des collectivités territoriales.

Premier opérateur indépendant en France, Séché Environnement se caractérise par un positionnement de spécialiste des risques techniques, au cœur des marchés fermés et à barrière à l’entrée de la valorisation et du traitement de déchets.

Ses outils et ses savoir-faire lui permettent d’offrir à sa clientèle d’industriels et de collectivités, des solutions à haute valeur ajoutée, ciblant les problématiques de l’économie circulaire et les exigences de développement durable, telles que :

  • les valorisations matières ou énergétique des déchets dangereux et non dangereux ;
  • tous types de traitement pour les déchets solides, liquides, gazeux (traitements thermiques, physico-chimiques, biologiques …) ;
  • le stockage des résidus ultimes de déchets dangereux ou non dangereux ;
  • les éco-services de dépollution, de déconstruction, de désamiantage et de réhabilitation.

Fort de son expertise globale, Séché Environnement se développe avec succès dans les métiers des services à l’Environnement, sur les marchés de l’externalisation des problématiques Déchets pour des clientèles de grandes collectivités et d’industriels de premier plan, en France comme à l’International.

Séché Environnement est coté sur l’Eurolist d’Euronext depuis le 27 novembre 1997.

Le titre est éligible au PEA-PME et appartient aux indices CAC Mid&Small et Enternext PEA-PME 150.

Avis important
Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs à la date de publication du présent communiqué et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de la Société, qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement des tendances et objectifs énoncés. Ces risques comprennent notamment ceux décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site internet (www.groupe-seche.com). Ces informations ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement et aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces éléments prospectifs. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations. Des informations plus complètes sur la Société peuvent être obtenues sur son site internet (www.groupe-seche.com), rubrique Information Réglementée. Ce communiqué ne constitue ni une offre de titres ni une sollicitation en vue d’une offre de titres dans un quelconque Etat, y compris aux Etats-Unis. La distribution du présent communiqué peut être soumise aux lois et règlements en vigueur en France ou à l’Etranger. Les personnes en possession du présent communiqué de presse doivent s’informer de ces restrictions et s’y conformer.

ANNEXES :

Compte de résultat

  Juin     Juin  
    2015       2016    
Chiffres d'affaires publié   223 206   3,1%   230 040   3,1%
                 
Chiffres d'affaires hors IFRIC12   220 243   3,2%   228 591   3,8%
                 
EBE   34 006   15,4%   38 422   16,8%
                 
RESULTAT OPERATIONNEL COURANT (ROC)   12 159   5,5%   11 368   5,0%
                 
RESULTAT OPERATIONNEL (RO)   12 449   5,7%   10 476   4,6%
                 
RESULTAT FINANCIER   (6 903)   -3,1%   (5 612)   -2,5%
                 
Impôts   (1 359)   -0,6%   (2 124)   -0,9%
                 
RESULTAT DES ENTREPRISES INTEGREES   4 187   1,9%   2 739   1,2%
Quote-part dans les Rsts des entreprises associées (375) -0,2% (192) -0,1%
Activités abandonnées (220) (160)
Intérêts des minoritaires   (17)   0,0%   (2)   0,0%
RESULTAT NET (Part du Groupe)   3 574   1,6%   2 386   1,0%

Bilan

    Décembre 2015       Juin 2016
ACTIF NON COURANT   555 902 560 788
ACTIF COURANT (hors trésorerie et équ. de trésorerie) 176 715 180 818
Trésorerie et équiv. de trésorerie 30 640 16 632
actifs destinés à être cédés   352 361
TOTAL ACTIF   763 610 758 598
CAPITAUX PROPRES 243 726 237 991
AUTRES FONDS PROPRES 146 146
DETTES FINANCIERES 321 077 320 880
INSTRUMENTS DE COUVERTURE PASSIF 580 1 018
PROVISIONS 14 932 16 121
AUTRES PASSIFS 182 796 182 080
Passifs destinés à la vente   352 361
TOTAL PASSIF   763 610 758 598

Tableau de flux de trésorerie

    Décembre 2015       Juin 2016
MARGE BRUTE D'AUTOFINANCEMENT avant impôt et frais financiers   75 667 31 656
Variation du BFR -31 758 -2 902
Impôts décaissés   -2 761 -4 601
FLUX NETS DE TRESORERIE GENERES PAR LES ACTIVITES OPERATIONNELLES   41 148 24 153
Investissements corporels et incorporels -48 233 -22 831
Encaisst / cession d'immobilisations 5 177 850
Investissements financiers nets -603 -523
Tréso.nette /acquisitions & cessions de filiales   -5 647 -1 998
FLUX NETS DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS D'INVESTISSEMENTS   -49 306 -24 502
Dividendes versés aux actionnaires de la mère -7 413 -7 412
Encaissements et remboursement d'emprunts 44 069 -3 728
Intérêts décaissés -13 011 -4 129
Autres flux de trésorerie   -23 374 43
FLUX NETS DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS DE FINANCEMENT   271 -15 227
       
VARIATION DE TRESORERIE DES ACTIVITES POURSUIVIES   -7 888 -15 576
       
VARIATION DE TRESORERIE DES ACTIVITES ABANDONNEES   -5 -6
       
VARIATION DE TRESORERIE   -7 893 -15 582
       
Incidences des variations de taux de change -283 -139
TRESORERIE A L'OUVERTURE 38 629 30 453
TRESORERIE A LA CLOTURE   30 453 14 731

1 Chiffre d’affaires consolidé publié diminué du CA IFRIC 12 et des indemnités ou compensations, nettes des charges variables, perçues pour couvrir les coûts engagés pour assurer la continuité du service public pendant les travaux de désamiantage de l’incinérateur de Strasbourg-Sénerval

2 GER : Grand Entretien Réparations

3 Endettement net bancaire calculé selon les modalités du contrat bancaire senior

Contacts

Séché Environnement
Manuel Andersen, +33 (0)1 53 21 53 60
Directeur des Relations Investisseurs
m.andersen@groupe-seche.com

Contacts

Séché Environnement
Manuel Andersen, +33 (0)1 53 21 53 60
Directeur des Relations Investisseurs
m.andersen@groupe-seche.com