"Frontiers in Human Microbiota Symbiotic Interactions": le 3ème colloque annuel de la série « Bridging Biomedical Worlds »

HONG KONG--()--Le troisième colloque « Bridging Biomedical Worlds (BBW) », intitulé « Frontiers in Human Microbiota Symbiotic Interactions », fut consacré au rôle vital que joue notre microbiote sur la physiologie humaine, les maladies, et l’élaboration de nouvelles thérapies. La série de conférences BBW vise d'une part à faciliter l’échange de connaissances concernant les avancées majeures dans les domaines de recherche de premier plan, et d'autre part à favoriser la communication et la coopération entre scientifiques et cliniciens de l’Est et l’Ouest. Cette édition de la conférence BBW traita d’un vaste éventail de sujets scientifiques d'actualité, parmi lesquels l’évolution de notre microbiote, les micro-organismes dans l’environnement, les interactions hôte-microbiote et la réponse immunitaire, le lien entre alimentation, métabolisme et microbiote intestinal, ou encore comment surmonter les défis inhérents au Big Data. Ce colloque s’est déroulé à Hong Kong du 23 au 25 mai 2016 et était organisé conjointement par la Fondation Ipsen, AAAS/Science et AAAS/Science Translational Medicine, ainsi que la Faculté de Médecine Li Ka Shing de l’Université de Hong Kong.

Tous les organismes, y compris humains, coexistent avec une multitude de micro-organismes. Si certains micro-organismes sont très dangereux pour la santé, la plupart sont bénins et certains sont même essentiels. En réalité, de nombreux aspects du développement normal des plantes et des animaux nécessitent une colonisation microbienne bénigne et la mise en place de relations spécifiques ayant évolué pendant des millénaires. Cette année, la conférence aborda de nombreuses questions passionnantes liées à notre flore microbienne et aux interactions avec son hôte. En quoi ces interactions sont-elles bénéfiques aux écosystèmes et à la santé humaine ? Comment une colonisation bactérienne précoce influence-t-elle le développement de notre système immunitaire et de notre cerveau ? Comment notre microbiome intestinal préserve-t-il notre santé et nous protège-t-il contre des maladies dévastatrices tels que le cancer ou les troubles inflammatoires ? Où résident les opportunités en matière de nouvelles thérapies ?

La série Bridging Biomedical Worlds

La Fondation Ipsen et l’American Association for the Advancement of Science ont décidé de lancer une nouvelle série de conférences en 2014 intitulée « Bridging Biomedical Worlds » dans le but de faciliter l’échange de connaissances concernant les avancées majeures dans les domaines de recherche importants, mais également de favoriser la communication et la coopération entre chercheurs, cliniciens, et scientifiques de l’Est et l’Ouest. Un thème novateur est abordé avec un partenaire asiatique différent chaque année. La première conférence a eu lieu à Pékin en partenariat avec l’Institute of Zoology de la Chinese Academy of Sciences et s’articulait autour de la thérapie par les cellules souches et de la médecine régénérative. La seconde conférence s’est déroulée à Tokyo en 2015 en partenariat avec le Riken Institute et avait pour thème les circuits neuronaux et la neurotechnologie.

Faculté de Médecine Li Ka Shing de l’Université de Hong Kong

La Faculté de Médecine de l'HKU (Université de Hong Kong) est la plus ancienne institution d’enseignement supérieur de Hong Kong. Fondée par la London Missionary Society en 1887, elle s'appelait alors Hong Kong College of Medicine for Chinese ; elle fut renommée Hong Kong College of Medicine en 1907. La Faculté était considérée comme la plus prestigieuse lors de la création de l’université en 1911. Au service de Hong Kong depuis plus d'un siècle, elle s’est forgé une solide réputation d'école de médecine favorisant l’apprentissage, l’innovation, et l’entrepreneuriat ; elle repose sur des fondements liés à la morale, à la vision et à l'attention. La Faculté est depuis toujours à l’avant-garde de la recherche médicale et du développement de nouveaux services cliniques au bénéfice de l'humanité. Grâce au travail et à la persévérance de nos chercheurs, nous avons contribué à des avancées importantes pour l’étude et le traitement du cancer et des maladies hépatiques, et avons fait considérablement progresser les domaines du groupage tissulaire, de la chirurgie rachidienne, des maladies infectieuses, de la fécondation in vitro, de l’endocrinologie et des maladies liées au tabagisme. La Faculté s'est appuyée sur ses forces existantes et sa taille critique pour définir cinq domaines de recherche stratégiques : le cancer, le cœur, le cerveau, les hormones et le vieillissement en bonne santé ; l’infection et l’immunologie ; la santé publique ; la reproduction ; le développement et la croissance. Ces domaines permettent de surmonter les frontières et d'ouvrir la voie à de nouveaux domaines de découverte, et promeuvent la recherche et la collaboration interdisciplinaires. La Faculté a également mis en place des installations offrant un soutien technique aux diverses équipes de chercheurs. Toutes ces initiatives viennent soutenir la recherche, au bénéfice des patients et de la communauté dans son ensemble.

AAAS/Science

L’American Association for the Advancement of Science (AAAS) est la plus grande organisation scientifique généraliste au monde et elle publie la revue Science (www.sciencemag.org) ainsi que Science Translational Medicine (www.sciencetranslationalmedicine.org), Science Signaling (www.sciencesignaling.org), et Science Advances (http://advances.sciencemag.org/). L’AAAS a été fondée en 1848 et se compose de 261 sociétés affiliées et académies de science, représentant près de 10 millions de personnes. Science est la revue scientifique généraliste payante la plus diffusée, avec un lectorat total estimé à 1 million. L'AAAS, association à but non lucratif (www.aaas.org) est ouverte à tous. Pour remplir sa mission, «faire progresser la science au service de la société », elle publie non seulement les meilleures recherches scientifiques, mais elle est également à l’origine d’initiatives en matière de politique scientifique, de programmes internationaux et de formations scientifiques.
www.sciencemag.org

AAAS/Science Translational Medicine

La revue Science Translational Medicine a été lancée en octobre 2009. L’objectif de Science Translational Medicine est de promouvoir la santé humaine par le biais d'un forum permettant de communiquer sur les dernières découvertes des recherches biomédicales menées par des experts de la recherche fondamentale, de la recherche translationnelle et de la recherche clinique dans toutes les disciplines établies et émergentes en rapport avec la médecine. Malgré 50 ans de progrès dans notre compréhension fondamentale de la biologie humaine et l'émergence de nouvelles technologies puissantes, la traduction de nos connaissances en nouveaux traitements et en mesures de santé efficaces est un processus lent. Ce paradoxe illustre la complexité décourageante des difficultés que doivent surmonter les spécialistes menant des recherches translationnelles lorsqu'ils appliquent les découvertes fondamentales et les approches expérimentales de la science moderne dans le but de soulager les souffrances de l'homme. L'un des principaux objectifs de Science Translational Medicine est de publier des articles pour identifier et combler le manque de connaissances scientifiques à la jonction entre la recherche fondamentale et l'application médicale, pour accélérer la traduction des connaissances scientifiques en nouvelles méthodes de prévention, de diagnostic et de traitement des maladies.
www.sciencetranslationalmedicine.org

La Fondation Ipsen

Créée en 1983 sous l'égide de la Fondation de France, la Fondation Ipsen a pour ambition d’initier une réflexion sur les grands enjeux scientifiques des années à venir. Inscrite dans la durée, l'action de la Fondation Ipsen vise à contribuer au développement et à la diffusion des connaissances scientifiques en encourageant les interactions entre scientifiques et cliniciens. La Fondation a développé un important réseau international d'experts scientifiques qu’elle réunit régulièrement dans le cadre de Colloques Médecine et Recherche, consacrés à trois grands thèmes : les neurosciences, l'endocrinologie et le cancer. Par ailleurs, la Fondation Ipsen a initié plusieurs séries de réunions en partenariat avec le Salk Institute for Biological Studies, le Karolinska Institutet, le Massachusetts General Hospital, la Fondation DMMGF (Days of Molecular Medicine Global Foundation) ainsi qu’avec les revues Nature, Cell et Science. La Fondation Ipsen a publié plus d’une centaine d’ouvrages et a attribué plus de 250 prix et bourses scientifiques.
www.fondation-ipsen.org

Contacts

Image Sept
Isabelle de Segonzac, +33 (0)1 53 70 74 70
isegonzac@image7.fr

Contacts

Image Sept
Isabelle de Segonzac, +33 (0)1 53 70 74 70
isegonzac@image7.fr