Limelight dévoile son rapport 2015 sur les expériences numériques des utilisateurs et révèle qui parmi eux passe le plus de temps en ligne, ce qu'ils attendent, leurs habitudes et leurs appareils préférés

Alors que les performances restent primordiales pour la qualité de l’expérience utilisateur, la patience augmente, selon l’étude annuelle de l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la diffusion de contenu digital.

TEMPE, Arizona (USA)--()--Quel groupe d’âge passe le plus de temps en ligne chaque semaine en dehors du bureau ? Si vous pensez qu’il s’agit de la Génération Y – rajoutez quelques années…quelques décennies de plus.

Selon le rapport « 2015 State of the User Experience » publié aujourd'hui par Limelight Networks, Inc., («Limelight ») (Nasdaq:LLNW), l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la diffusion de contenu digital, le temps passé en ligne l’an dernier a considérablement augmenté – 45% des personnes interrogées affirmant passer plus de 15 heures par semaine sur leur ordinateur portable, leur tablette ou leur téléphone.

Quel est le groupe qui constitue la majorité de ces « gros » utilisateurs ?

Étonnamment, et peut-être à l’encontre des idées reçues, ce sont les babyboomers – c'est à dire les personnes âgées de 51 à 69 ans. Plus de la moitié (51%) sont connectés 15 heures par semaine, contrairement à la Génération Y – les personnes âgées de 18 à 33 ans, qui ne sont que 41% à être autant en ligne.

Le web sur les appareils mobiles, la vidéo et l’importance de la personnalisation

Alors que l’univers du « toujours connecté » poursuit son expansion, les attentes envers le web sur les appareils mobiles augmentent – cet usage ayant désormais dépassé celui de l’utilisation du web sur les appareils de bureau, selon ComScore.

L’an dernier, on a demandé aux utilisateurs s’ils seraient disposés à attendre le chargement d’un site web sur un appareil mobile plus longtemps que sur un ordinateur portable ou de bureau ; 44% ont affirmé y être prêts. Cette année, les résultats sont étonnamment différents – seuls 35% déclarant être disposés à attendre plus longtemps sur un appareil mobile et près de 40% attendant des durées de chargement tout aussi rapides indépendamment de l’appareil utilisé.

Clairement, les attentes envers le « web mobile » progressent parallèlement aux taux d’adoption.

Parmi les autres enseignements révélés par ce rapport, mentionnons :

Le contenu mène le bal, pas le commerce en ligne : Les personnes interrogées ont déclaré que fréquenter les réseaux sociaux, lire les actualités et regarder des vidéos étaient leurs trois activités en ligne les plus importantes, alors que la lecture d’actualités était la première activité citée en 2014. Le commerce en ligne s’est classé à la 5ème place, derrière la recherche de produits en ligne. Aucun doute – les utilisateurs consomment davantage de contenus qu’ils ne font de shopping en ligne.

La vidéo est primordiale pour la Génération Y : Tandis que l’utilisation des réseaux sociaux reste l’activité la plus populaire, les personnes de la Génération Y passent presque autant de temps à regarder des vidéos en ligne – une tendance amenée à s’amplifier alors que d’autres possibilités de visionnage de vidéos et de streaming émergent, comme les événements sportifs diffusés en direct.

Les performances restent essentielles pour la qualité de l’expérience sur le web mais étonnamment, la patience est une vertu inattendue :

L’an dernier, la majorité (52%) des participants à l’étude ont indiqué que le niveau élevé de performances des sites web était leur attente majeure, seulement 41% d’entre eux étant disposés à attendre plus de cinq secondes le chargement d’un site. Alors que les performances restent capitales en 2015, la patience augmente : cette année, ils étaient 52% à accepter d’attendre plus de cinq secondes. De plus, 33% ont déclaré cette année qu’ils quitteraient un site web pour acheter le produit d’un concurrent si son chargement était trop lent, en baisse par rapport aux 37% enregistrés l’an dernier. En outre, 72% seraient disposés à donner une nouvelle chance au site lent à l’avenir, en hausse par rapport aux 69% de l’an dernier.

Les utilisateurs veulent une expérience personnalisée : L’an dernier, le rapport avait établi que « la valeur de la personnalisation de l’expérience web restait à voir » 37% des personnes ayant indiqué ne pas vouloir qu’un site web se souvienne d’eux entre deux visites. Cette année, les résultats sont très différents puisque seulement 25% ne souhaitent pas d’expérience hautement personnalisée.

« Au final, les consommateurs en attendent davantage de leur expérience sur le web, en particulier au moment où le web et la vidéo mobiles poursuivent leur progression », a déclaré Jason Thibeault, Directeur chargé de la stratégie marketing chez Limelight. « Nous avons plus d’options que jamais – plus de contenu, plus de vidéo, et plus de shopping en ligne. Et bien que la patience ait légèrement augmenté, les personnes – Génération Y, Génération X et babyboomers – attendent toutes une expérience web personnalisée et très performante. Sinon, ils vont voir ailleurs. Avec l’explosion des contenus, des jeux en ligne, de la vidéo et du commerce électronique, la barre est plus haute que jamais. »

Le rapport « State of the User Experience 2015 » repose sur une enquête qui a collecté les données de 1302 consommateurs âgés de 18 à 69 ans, sélectionnés de façon aléatoire aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et à Singapour, qui passent plus de cinq heures par semaine en ligne en dehors du bureau. Pour un aperçu complet, vous pouvez télécharger le rapport ici.

À propos de Limelight

Limelight Networks (NASDAQ: LLNW), l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la diffusion de contenu digital, aide ses clients à développer l’engagement de leur audience digitale, en leur permettant de gérer et publier du contenu numérique vers tous les appareils, de manière sécurisée et dans le monde entier. Sa solution éprouvée et récompensée, Limelight Orchestrate™, comprend une plateforme logicielle intégrée et des services qui améliorent la présence digitale et la notoriété des entreprises, leur rentabilité et la relation client tout en réduisant les coûts. Pour un complément d'information, veuillez consulter le site www.limelight.com, lire notre blog, nous suivre sur Twitter, Facebook et LinkedIn et visiter Limelight Connect.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Contact presse :
fama PR pour Limelight Networks
Ed Harrison, 6179865003
limelight@famapr.com
ou
Relations avec les investisseurs :
ir@limelight.com

Contacts

Contact presse :
fama PR pour Limelight Networks
Ed Harrison, 6179865003
limelight@famapr.com
ou
Relations avec les investisseurs :
ir@limelight.com