Une enquête mondiale révèle que 85 % des titulaires de licences SAP ne sont pas convaincus par la nouvelle solution S/4HANA

Principales raisons avancées : absence d'un argument commercial fort, RSI incertain, plateforme non éprouvée, précocité du produit ;
À l'heure actuelle, seuls 3 % des répondants utilisent un système HANA dans leurs environnements

ORLANDO, Floride--()--Conférence SAPPHIRE NOW 2015 - Rimini Street, Inc., le plus grand fournisseur indépendant d'assistance logicielle de niveau entreprise pour les applications Business Suite et BusinessObjects de SAP AG (NYSE : SAP) et les logiciels Siebel, PeopleSoft, JD Edwards, E-Business Suite, Oracle Database , Oracle Middleware, Hyperion et Oracle Retail d'Oracle Corporation (NYSE : ORCL), a révélé aujourd'hui les principales conclusions d'une récente enquête mondiale menée par Rimini Street visant à permettre aux titulaires de licences SAP de bénéficier des perceptions de leurs pairs concernant les nombreuses questions et défis qui entourent la mise à disposition récente par SAP de sa solution S/4HANA qui exige une restructuration obligatoire des plateformes pour adopter HANA. Comme indiqué dans le rapport complet de l'enquête, ces principales conclusions et recommandations connexes sont essentielles étant donné que le déploiement de la nouvelle version S/4HANA devrait nécessiter la réécriture de plus de 400 millions de lignes de code et un effort de travail s'apparentant à une remise en œuvre et à une migration complètes pour de nombreux utilisateurs existants de logiciels SAP.

Plus de 230 titulaires de licences d'applications SAP Business Suite représentant une variété d'industries, de rôles, de tailles d'entreprises et de régions ont participé à une enquête récemment menée par Rimini Street. Les répondants à l'enquête résidaient en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie Pacifique.

Principales conclusions de l’enquête

Selon les résultats de l'enquête, 85 % des répondants ne sont pas convaincus par la nouvelle solution S/4HANA de SAP. Parmi les principales raisons avancées pour ce manque d'engagement, 68 % citent l'absence d'un argument commercial fort et un RSI incertain. 72 % des répondants ont choisi de garder leur plateforme stable et mature existante ECC 6.0, et seulement 3 % déclarent utiliser aujourd'hui le système HANA. L'enquête a également révélé que 75 % des répondants utilisant la plateforme ECC 6.0 continuent de tirer parti du pack d'améliorations 6 de SAP, ou des versions antérieures, plutôt que du plus récent pack d'améliorations 7.

« Rimini Street a mené cette enquête afin de mieux comprendre les stratégies d'applications essentielles déployées par les titulaires de licences SAP de par le monde », a déclaré David Rowe, vice-président principal et chef du marketing chez Rimini Street. « Les résultats de cette enquête sont cohérents avec les commentaires des analystes et ceux d'autres enquêtes de l'industrie. Un thème dominant est clairement apparu : les répondants ont affirmé qu'HANA et S/4HANA sont des produits non éprouvés et spéculatifs dont l'argument commercial est peu convaincant en regard de leurs coûts et des risques liés au déploiement. Selon de nombreux répondants, le fait d'adopter les stratégies de HANA et S/4HANA en ce moment précis risquerait de créer des risques inutiles et d'entraîner des frais importants sans aucun bénéfice commercial clair. »

La majorité des titulaires de licences SAP ne sont pas convaincus par la solution S/4HANA

Seuls 14 % des titulaires de licences SAP interrogés se sont engagés à utiliser la solution S/4HANA, si et quand celle-ci deviendra disponible dans le futur, et la grande majorité ont répondu « non » (33 %) ou « peut-être » (52 %) à l'idée d'une migration, d'un nouveau déploiement et d'une utilisation des applications S/4HANA de SAP. Les répondants ont cité les principales raisons suivantes pour renoncer à S/4HANA : « Absence d'un argument commercial fort/RSI incertain » (68 %) ; « Produit non éprouvé et trop précoce » (44 %) ; et « Coûts plus élevés de migration et de nouvelle mise en œuvre » (36 %).

La plupart des titulaires de licences SAP utilisent les solutions éprouvées ECC 6.0 et 4.x de SAP pour leurs applications d'entreprise

Les répondants choisissent de garder leurs plateformes stables et matures existantes pour leurs applications SAP au lieu de migrer vers S/4HANA. La principale raison évoquée pour ne pas remplacer les plateformes d'applications matures et éprouvées actuelles est que « la version actuelle correspond aux besoins des entreprises » (43 %). Autres raisons principales relevées : « Coûts prohibitifs de mise à jour » (37 %) et « Eventualité d'une migration vers la nouvelle plateforme à un stade ultérieur » (23 %).

Les trois quarts des répondants n'utilisent pas le plus récent pack d'améliorations

75 % des répondants utilisant la plateforme ECC 6.0 précisent qu'ils continuent de tirer parti du pack d'améliorations 6 de SAP, ou des versions antérieures, et qu'ils n'ont pas adopté le pack d'améliorations 7 le plus récent. Les trois principales raisons citées ont été les suivantes : « La version actuelle répond aux besoins de l'entreprise » (72 %) ; « Les coûts de mise à niveau sont prohibitifs » (35 %) ; et « Pas assez de fonctionnalités nouvelles et intéressantes » (30 %).

Les titulaires de licences SAP s'insurgent contre les coûts élevés de l'assistance SAP et la piètre qualité des services reçus

Les titulaires de licences ont noté comme suit l'assistance et la maintenance proposées par SAP : « Service trop cher pour les appels d'assistance » (46 %) ; « Service trop cher pour la fonctionnalité offerte » (37 %) ; et « Pas d'assistance offerte pour les personnalisations » (35 %).

« À l'heure où SAP met les bouchées doubles pour essayer de devenir un acteur important sur le marché du cloud avec son offre de produit S/4HANA, cette enquête confirme que les titulaires de licences SAP prévoient de continuer à exploiter au maximum leurs applications SAP stables et matures qui, depuis longtemps, exécutent les opérations commerciales stratégiques de dizaines de milliers d'organisations à travers le monde », a ajouté M. Rowe. « Rimini Street s'est engagée à apporter une aide concrète aux entreprises concernant l'environnement logiciel difficile et changeant d'aujourd'hui grâce à des offres qui commencent par les services d'innovation et de feuille de route de Rimini Street et continuent avec un modèle d'assistance permettant aux organisations de tirer le maximum de valeur de leurs investissements actuels dans les applications SAP, tout en leur permettant de libérer des fonds pour planifier d'autres innovations nécessaires. Rimini Street aide les titulaires de licences SAP à innover dès aujourd'hui, sans courir le risque d'attendre indéfiniment des produits annoncés qui doivent encore être mis au point avant d'arriver sur le marché, qui demanderont ensuite du temps pour atteindre leur maturité, et dont il n'est pas certain qu'ils apporteront une valeur réelle à l'avenir. »

Pour télécharger une copie du sommaire analytique de l’enquête, veuillez consulter le site : http://www.riministreet.com/sapreport2015.

À propos de Rimini Street, Inc.

Rimini Street est le premier fournisseur indépendant de services d'assistance logicielle de niveau entreprise. Depuis 2005, la société redéfinit les services d’assistance de niveau entreprise avec son programme primé novateur qui permet aux titulaires de licences Oracle et SAP d’économiser jusqu’à 90 % sur les coûts de maintenance annuels. Les clients peuvent continuer à utiliser leurs versions logicielles actuelles, sans mise à jour ni migration nécessaires, pendant au moins 15 ans. Dans une vaste gamme d'industries, plus de 1 000 clients, dont des compagnies internationales, des entreprises du classement Fortune 500, des sociétés de taille moyenne et des organisations du secteur public, ont sélectionné Rimini Street comme fournisseur de services d'assistance indépendant et fiable. Pour en savoir plus, veuillez consulter www.riministreet.com ou composer le 888-870-9692 depuis les États-Unis ou le +1 702-839-9671 depuis l'étranger.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés prospectifs. Les termes tels que « croire », « pouvoir », « estimer », « continuer », « anticiper », « avoir l'intention de », « prévoir », et autres expressions similaires ainsi que l'emploi du futur peuvent permettre d’identifier de tels énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques et à des incertitudes et sont basés sur diverses hypothèses. Si ces risques se matérialisaient ou si nos hypothèses s’avéraient incorrectes, les résultats réels pourraient varier sensiblement des résultats sous-entendus par les présents énoncés prospectifs. Rimini Street ne s’engage aucunement à mettre à jour ses énoncés prospectifs ou informations, lesquels ne valent qu’à la date du présent communiqué de presse.

Rimini Street et le logo de Rimini Street sont des marques commerciales de Rimini Street, Inc. Tous les autres noms de produits et de sociétés peuvent constituer des marques commerciales appartenant à leurs propriétaires respectifs. Copyright © 2015. Tous droits réservés.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Rimini Street, Inc.
Alma Park, +1 323-229-7282
apark@riministreet.com

Contacts

Rimini Street, Inc.
Alma Park, +1 323-229-7282
apark@riministreet.com