La GSMA incite une nouvelle génération de « femmes branchées » à envisager une carrière dans le secteur des technologies

De jeunes étudiantes de Londres-Est se familiarisent avec l'impression 3D lors de la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC

LONDRES--()--La GSMA a tenu aujourd'hui un atelier interactif sur l'impression 3D et la technologie de recyclage valorisant, à l'occasion de la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC1, l'initiative annuelle de l'UIT visant à instaurer un environnement international permettant aux jeunes filles de poursuivre des études dans les domaines de la science, de la technologie, du génie et des mathématiques (STGM) et encourageant les jeunes femmes à envisager une carrière dans le secteur des TIC. Un groupe de jeunes filles de 12 à 13 ans, des élèves de l'école The Bridge Academy2 de Londres-Est, a visité le FabLab de Londres, un espace de travail construit au cœur de la City spécialement pour illustrer la fabrication et le prototypage numériques, afin d’acquérir une expérience pratique et de profiter des perspectives offertes par des leaders dans le domaine des technologies.

Hyunmi Yang, la stratège en chef de la GSMA, était présente, accompagnée de plusieurs conférenciers inspirants de divers secteurs de l'industrie, y compris :

  • Tony Fish, cofondateur, FabLab de Londres
  • Karen Gaskill, apprentie chez Wirebox
  • Laura Paterson, conseillère principale, ThoughtWorks
  • Francesca Rosella, directrice principale de la création, Cute Circuit

Chacun des conférenciers a parlé de son expérience et de sa carrière dans le monde des technologies, des avantages et du dynamisme de l'industrie des TIC et des façons dont les jeunes femmes peuvent y participer tout en poursuivant leurs études. La GSMA a également travaillé avec des groupes d'étudiants afin de les préparer aux activités du matin et de leur permettre d'acquérir une expérience pratique de la technologie mobile et de l'impression 3D.

« Nous sommes ravis de participer cette année à une activité organisée par la GSMA à l'occasion de la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC, a déclaré Stephen Foster, directeur, The Bridge Academy. The Bridge Academy vise à offrir à ses élèves des occasions de réussir et de s'épanouir, aujourd'hui et demain. Ces occasions comprennent notamment la possibilité de choisir parmi les nombreuses options passionnantes qui s'offrent à elles dans l'industrie mobile et le secteur des technologies en général. »

« À peine 30 % des sept millions de personnes qui travaillent dans le secteur des TIC de l'Union européenne sont des femmes3, alors il reste beaucoup à faire pour encourager les filles à choisir un cheminement de carrière dans le domaine de la technologie, et ce, non seulement en Europe, mais aussi dans le monde entier, a déclaré Hyunmi Yang, la stratège en chef de la GSMA. Les technologies mobiles occupent actuellement une place prépondérante dans notre vie quotidienne, offrant aux femmes de nombreuses façons de contribuer au développement rapide de l'économie numérique. À l'aide de l'événement qui prend place aujourd'hui et du programme des femmes branchées de la GSMA, nous souhaitons mettre en lumière les nombreuses perspectives de carrière qui s'offrent aux femmes au sein de l'industrie des télécommunications. »

Les jeunes adolescentes ont pu évaluer leurs compétences créatrices et techniques au FabLab au moyen d'un éventail d'activités, notamment :

  • Impression et dessin 3D – Le groupe a été en mesure de suivre le déroulement des opérations à partir de la conception de concepts et de formes 3D jusqu'à leur concrétisation à l'aide d'une imprimante 3D et de procédés de découpe et de fraisage laser
  • Technologie de recyclage valorisant – FabLab a renseigné les jeunes filles quant aux principes scientifiques à la base des composants des appareils mobiles et à la manière dont ces derniers peuvent être recyclés pour créer divers articles, comme des bijoux, à partir de matériel recyclé
  • Fraisage et gravure – Les jeunes filles ont appris comment utiliser une fraiseuse pour former des pièces hautement spécialisées de diverses formes et de diverses tailles, de même que pour personnaliser leurs œuvres à l'aide de gravures.

« Les activités pratiques comme l'impression 3D montrent aux jeunes que l'utilisation de la technologie peut s'avérer amusante et enrichissante. Lorsque les jeunes se rendent compte qu'ils peuvent inventer une technologie et la mettre en pratique immédiatement, ils entrevoient des possibilités qu'ils n'avaient jamais envisagées auparavant. Nous sommes ravis de contribuer à la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC », a affirmé Tony Fish, cofondateur, FabLab de Londres.

Une recherche récente de l'Institution of Engineering and Technology4 révèle que 39 % des jeunes étudiantes du Royaume-Uni disent qu'elles ont aimé étudier les TIC et l'informatique, et le même pourcentage se sont dit du même avis à propos de la conception et de la technologie. Toutefois, malgré le fait que les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) semblent populaires auprès des jeunes filles, les femmes ne représente que 6 % de la main d'œuvre en génie au Royaume-Uni.

D'après une étude de la GSMA menée en 2015 par A.T. Kearney, seulement 25 % des Européennes détiennent des diplômes en sciences et en génie.5 L'initiative « Femmes branchées » (Connected Women) de la GSMA place l'industrie mobile à l'avant-garde de la hausse de la participation des femmes à l'économie. Elle encourage notamment la collaboration avec des intervenants clés dans le but de combler le fossé des sexes en matière de compétences en TIC afin d'attirer et de conserver des talents féminins et d'encourager les femmes à exercer un leadership au sein de l'industrie. Le programme s'attaque également aux écarts en matière de participation et de compétences chez les femmes, des écarts pouvant entraver la productivité et la réussite commerciale.

Pour en savoir plus sur l'initiative « Connected Women » de la GSMA, visitez la page www.gsma.com/events/connected-women.

Notes aux rédacteurs

1 Pour de plus amples renseignements sur la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC, visitez le site http://girlsinict.org

2 L'école The Bridge Academy est située dans le district londonien de Hackney, un des plus défavorisés de Londres. Parmi ses élèves, 65 % sont admissibles à Pupil Premium (repas gratuits à l'école) et 75 % des élèves au lycée seraient les premiers de leur famille à accéder à l'université. The Bridge bénéficie du soutien de UBS, une institution financière d'envergure mondiale. Le partenariat entre UBS et la Bridge Academy a pour but de garantir que tous les élèves de la Bridge Academy soient préparés à pénétrer le monde du travail et de l'éducation supérieure, et qu'ils disposent de la qualification, des compétences relatives à l'employabilité, de la confiance et des aspirations nécessaires pour réaliser leur potentiel. L'an dernier, plus de 700 employés d'UBS se sont portés bénévoles à The Bridge Academy.

3 http://ec.europa.eu/digital-agenda/en/women-ict

4 http://www.theiet.org/policy/media/press-releases/20150330.cfm

5 Accelerating the digital economy: Gender diversity in the telecommunications sector: http://www.atkearney.com/documents/10192/5580445/Connected+Women+2015-WDReport.pdf/d3c08b0a-fab6-431c-80c0-0d332b9e882d

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier ; elle rassemble près de 800 opérateurs et plus de 250 sociétés appartenant à l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA organise également les plus grands événements du marché, tels le Mobile World Congress, le Mobile World Congress Shanghai et les conférences Mobile 360 Series.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site de la GSMA à l'adresse suivante : www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Médias
Pour la GSMA
Elli Karagiorgas, +44 (0)7867 652 754
elli.karagiorgas@webershandwick.com
ou
Service de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com

Contacts

Médias
Pour la GSMA
Elli Karagiorgas, +44 (0)7867 652 754
elli.karagiorgas@webershandwick.com
ou
Service de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com