Teva propose d’acquérir Mylan pour 82 $ par action, payables en numéraire et en actions

Le regroupement créerait une entreprise leader dans son secteur, bien positionnée pour transformer le secteur mondial des médicaments génériques et créer un modèle commercial unique et différentié, tirant profit de ses importants actifs et capacités dans les médicaments génériques et les spécialités

Des avantages stratégiques et financiers très attractifs pour les actionnaires de Teva et de Mylan

La proposition de Teva offre aux actionnaires de Mylan une prime significative et une valeur immédiate, ainsi que l’occasion de participer au potentiel de croissance de la société regroupée

Pour les actionnaires de Mylan, il s’agit d’une alternative plus attractive que l’acquisition proposée de Perrigo par Mylan

Un meilleur profil financier, donnant l’occasion d’un désendettement rapide, d’un financement de la croissance future et d’investissements renforcés dans des domaines thérapeutiques spécialisés clés

Très bien positionnée pour favoriser une croissance durable du chiffre d'affaires et du bénéfice, immédiatement et sur le long terme

Des opportunités de synergies de coûts et d’économies d’impôts conséquentes et réalisables, estimées à 2 milliards de dollars par an

La transaction devrait être significativement relutive pour le BPA non-PCGR de Teva, démarrant aux alentours de 15 % la première année et approchant les 30 % la troisième année

JERUSALEM--()--Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (NYSE et TASE : TEVA) a annoncé aujourd’hui sa proposition d’acquérir l’ensemble des actions en circulation de Mylan N.V. (NASDAQ : MYL) dans le cadre d’une transaction évaluée à 82 dollars par action Mylan, la contrepartie étant composée d’environ 50 pour cent en numéraire et 50 pour cent en actions. La proposition de Teva en numéraire et en actions procure aux actionnaires de Mylan une prime importante et une valeur en espèces immédiate, ainsi qu’un important potentiel de création de valeur future via la participation dans une société financièrement et commercialement plus forte.

La proposition de Teva offre également aux actionnaires de Mylan une alternative plus attractive que l’acquisition proposée de Perrigo Company plc (NYSE et TASE : PRGO) par Mylan, telle qu’annoncée le 8 avril 2015, ainsi qu’à Mylan sur une base autonome. La proposition de Teva fournirait aux actionnaires de Mylan une indemnité représentant une prime de 37,7 % par rapport au cours de l’action Mylan en date du 7 avril 2015, qui est le dernier jour de cotation précédant le communiqué de presse de Mylan concernant sa proposition non sollicitée pour Perrigo, et une prime de 48,3 % par rapport au cours de l'action Mylan non affecté en date du 10 mars 2015, qui est le dernier jour de cotation précédant l'intense spéculation d’une transaction entre Teva et Mylan.

Le regroupement proposé de Teva et Mylan créerait une société de premier plan dans l’industrie pharmaceutique, bien positionnée pour transformer le secteur mondial des médicaments génériques. La société regroupée tirerait profit de son infrastructure nettement plus efficace et avancée, avec un gain d’échelle, un meilleur réseau de production, un portefeuille de produits de bout-en-bout, de meilleures capacités de commercialisation et une portée géographique renforcée. Avec cette plateforme, la société regroupée se concentrerait sur les technologies complexes et les produits plus durables et soutenables, en combinaison avec de robustes capacités dans la mise au point et la commercialisation de médicaments spécialisés. Par conséquent, la société regroupée posséderait un modèle d’entreprise unique et différentié pour faire face aux importantes tendances et discontinuités prévalant aujourd’hui parmi les patients et les systèmes de soins de santé à travers le monde. La société regroupée bénéficierait par ailleurs d’un profil financier amélioré, offrant la possibilité d’un rapide désendettement et d’un financement de la croissance future – dans les génériques, les spécialités et à l’intersection des deux.

« Notre proposition est irrésistible aussi bien pour les actionnaires de Teva que pour ceux de Mylan, ainsi que pour les autres parties prenantes », a déclaré Erez Vigodman, Président et DG de Teva. « Notre proposition offrirait aux actionnaires de Teva des avantages stratégiques et financiers très attractifs et aux actionnaires de Mylan une prime importante et une valeur immédiate pour leurs actions, ainsi que l’occasion de participer à l'important potentiel de croissance de la société combinée – qui transformerait le secteur mondial des génériques et permettrait à la société d’occuper une position de leadership unique dans l’industrie pharmaceutique. Nous respectons depuis longtemps les activités de Mylan, et sommes persuadés que le conseil d’administration et les actionnaires de Mylan seront d’accord sur le fait que notre proposition représente une alternative nettement plus attrayante pour Mylan et ses actionnaires que l’acquisition proposée de Perrigo par Mylan. »

« Nous sommes très satisfaits des progrès réalisés par Teva au cours des 12 derniers mois, renforçant les bases de notre société, protégeant ses principales franchises de spécialités et développant nos moteurs pour la croissance organique. Nous avons une profonde conviction dans l’avenir de Teva, qui s’appuie sur nos collaborateurs, notre pipeline et nos capacités dans les génériques et les spécialités. Le regroupement de Teva et Mylan constitue une occasion véritablement unique de tirer parti des bases solides des deux sociétés. Le regroupement des deux sociétés créera une plateforme bien plus forte et plus efficace pour parvenir à nos objectifs. Sous forme d’une société unique, nous disposerions de l’infrastructure et des capacités pour chercher plus rapidement à mettre en place un modèle d’entreprise différentié, intégrant entièrement les spécialités et les médicaments génériques avec les produits, dispositifs, services et technologies permettant de répondre aux besoins en pleine évolution des patients et des clients. »

M. Vigodman a ajouté : « En outre, cette transaction proposée privilégie les intérêts de toutes les autres parties prenantes de Mylan. La société combinée continuera de faire avancer la vision de Mylan consistant à établir de nouvelles normes dans les soins de santé, et renforcera les occasions de fournir à la population mondiale un accès à la plus vaste gamme de médicaments abordables et de haute qualité. Il est important de noter que les employés bénéficieraient d’importantes opportunités de croissance et de développement dans le cadre d’une société de premier plan de taille plus vaste. Nous nous réjouissons à l’idée d’offrir à nos employés un avenir radieux et à nos clients un choix plus large. »

M. Vigodman a conclu : « Nos sociétés partagent des années d’expérience et de succès à mener le secteur des génériques et à établir une forte présence dans les spécialités et les produits biologiques. Teva et Mylan ont toutes deux atteint leurs objectifs respectifs à travers l’innovation, une vision et un engagement en faveur de la qualité. Les activités de Mylan sont en parfaite adéquation avec nos propres activités et sont très complémentaires avec celles-ci ; le regroupement de nos deux sociétés non seulement offrirait la plus grande valeur à nos parties prenantes financières mais il nous permettrait également de mieux servir les patients, les clients et les systèmes de soins de santé à travers le monde. Nous sommes convaincus que toute exigence réglementaire nécessaire à la finalisation du regroupement avec Mylan serait satisfaite dans les délais impartis, nous permettant d’offrir une valeur irrésistible aux actionnaires aussi bien de Teva que de Mylan. »

Le professeur Yitzhak Peterburg, président du conseil d’administration de Teva, a affirmé : « La proposition d’acquérir Mylan a été approuvée à l’unanimité et fortement soutenue par le conseil d’administration de Teva. La stratégie de Teva a consisté à poursuivre de manière offensive des opportunités de croissance faisant progresser notre objectif de devenir une organisation plus forte et plus diversifiée, disposant de la taille et des ressources apportant de la valeur dans nos activités. Le regroupement que nous proposons fait progresser ces objectifs et résulterait dans une création de valeur importante et soutenue pour les actionnaires de Teva. »

Teva et Mylan réunies : une justification stratégique irrésistible

  • Création d’une entreprise leader dans son secteur, bien positionnée pour transformer le domaine des médicaments génériques : La transaction créerait une société bénéficiant d’une emprise mondiale nettement élargie et plus efficace, incluant des positions de leadership ainsi que des opérations, des capacités de vente et des plateformes de R&D renforcées dans des marchés attractifs à travers le monde. La société regroupée profiterait d’une robuste infrastructure de vente de premier plan dans le secteur et de relations approfondies avec les clients et les fournisseurs à travers le réseau étendu. Le résultat serait une plateforme mondiale encore plus efficace, flexible et compétitive avec des capacités de commercialisation de premier plan dans l’industrie.

    Les offres de produits de Teva et Mylan sont hautement complémentaires et, ensemble, créeraient le plus vaste portefeuille de l’industrie, avec un pipeline combiné de plus de 400 ANDA en instance et plus de 80 premières demandes de licence aux États-Unis.

    Par ailleurs, la société combinée possédera les capacités et technologies lui permettant de se concentrer sur des produits durables plus complexes, difficiles à produire, offrant davantage de valeur et d’accessibilité, tout en améliorant l’adhésion et la conformité. Les capacités de Teva dans ce domaine seront largement étendues avec l’ajout des produits ophtalmiques, des capsules de gel molles, des technologies topiques et d’inhalation, des médicaments bio-similaires « Wave 2 », des formes de dosage injectables et alternatives, ainsi que des produits antirétroviraux de Mylan.

    La société regroupée bénéficierait également des capacités de R&D les plus avancées dans l’industrie des génériques et de la principale division intégrée d’API au monde.
  • Création d’un modèle commercial unique et différentié, tirant profit des importants actifs et capacités dans les médicaments génériques, les spécialités et à l’intersection des deux : Teva s’engage à investir dans, et à faire croître l’activité Produits pharmaceutiques spécialisés d’une valeur de 10 milliards de dollars de la société combinée, qui selon elle deviendra encore plus solide, sur la base de la combinaison des offres indépendantes des sociétés séparées. La société combinée bénéficierait de positions dominantes en matière de sclérose en plaques, de troubles respiratoires, de douleur, de migraine, de troubles du mouvement et de traitement des allergies, conjointement avec une infrastructure mondiale améliorée pour poursuivre une commercialisation actuelle et future.

    En outre, les ressources et la situation financière nettement améliorées de la société combinée lui permettraient d’investir davantage dans ses programmes de R&D dans les spécialités et de poursuivre de manière offensive des opportunités de développement commercial générant une croissance sur le court comme sur le long terme.

Les importants avantages financiers d’un regroupement de Teva et Mylan

  • Un solide profil financier pour favoriser la croissance future : La société combinée jouirait d’un meilleur profil financier, créant l’occasion du financement de la croissance future. Teva et Mylan réunies afficheraient pour 2014 un chiffre d’affaires pro forma d’environ 30 milliards de dollars et un EBITDA pro forma d’environ 9 milliards de dollars.

    La société combinée aurait un solide profil de croissance à long terme, dont une croissance de son chiffre d'affaires aux alentours de 5 %, et profiterait d’une importante croissance du BPA non-PCGR. En 2016, la société combinée devrait afficher un flux de trésorerie issu des activités, hors frais ponctuels de restructuration, supérieur à 6 milliards de dollars, un chiffre d’affaires dépassant les 30 milliards de dollars et un EBITDA supérieur à 10 milliards de dollars. En 2018, la société combinée devrait afficher un flux de trésorerie issu des activités supérieur à 8,5 milliards de dollars, un chiffre d’affaires d’environ 33 milliards de dollars et un EBITDA d’environ 13 milliards de dollars.
  • Maintien de la solidité et de la flexibilité financières : La société combinée devrait avoir une capacité d'endettement significative et une cote de catégorie investissement. En outre, la forte génération de trésorerie de la société combinée permettra un désendettement à 3 fois le ratio dette brute/EBITDA, voire moins, après 24 mois, et à un taux inférieur sur une base endettement net/EBITDA. Ainsi, la société combinée sera dans une position forte dès le premier jour pour envisager de futures acquisitions afin d’étendre son portefeuille à la fois dans les spécialités pharmaceutiques et les génériques, conformément à la stratégie déclarée de Teva visant à se développer par l’entremise d’acquisitions créatrices de valeur et complémentaires.
  • D’importantes synergies en matière de coût et la création de valeur future conformément aux critères de développement commercial déclarés de Teva : Les actionnaires de Teva et de Mylan auraient l’occasion de participer au fort potentiel de création de valeur sur le court et le long terme de la société combinée. Les opportunités de synergies de coûts et d’économies d’impôts conséquentes et réalisables sont estimées à environ 2 milliards de dollars par an et devraient être largement atteintes d’ici à la troisième année suivant la clôture de la transaction. Teva s’attend à ce que les économies proviennent des gains d’efficacité en matière d’exploitation, de frais de vente, frais généraux et dépenses administratives, de fabrication et de R&D, ainsi que d’économies en matière fiscale.

    Teva pense que le regroupement sera fortement relutif pour le BPA non-PCGR, avec notamment une accrétion du BPA non-PCGR attendue aux alentours de 15 % la première année et approchant les 30 % d’ici à la troisième année.
  • Une poursuite du remboursement du capital aux actionnaires : Teva prévoit de poursuivre sa politique actuelle en matière de dividendes et continuera également à évaluer les occasions de restituer du capital aux actionnaires sur une base régulière.

Calendrier et autorisations

La proposition a été approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration de Teva.

Cette proposition est assujettie aux conditions habituelles. La transaction ne serait pas soumise à une condition de financement et n’exigerait pas de vote des actionnaires de Teva. La proposition de Teva est liée à la non finalisation par Mylan de son acquisition proposée de Perrigo ou de toute transaction alternative.

Teva a soigneusement étudié les aspects réglementaires du regroupement de Teva et Mylan, conjointement avec ses conseillers. Teva est persuadée qu’elle serait en mesure de structurer une transaction ne présentant aucun obstacle matériel à la clôture et qu’elle peut déterminer et exécuter rapidement les cessions, si nécessaire, afin d’obtenir les approbations réglementaires.

Teva prévoit que la transaction proposée pourrait être finalisée d’ici fin 2015. Teva fait remarquer qu’il n’est pas possible de garantir qu’une transaction entre Teva et Mylan sera consommée.

Lettre à Mylan

Ci-après figure le texte d’une lettre envoyée au président exécutif du conseil d’administration de Mylan le 21 avril 2015.

21 avril 2015                
 
Robert J. Coury Robert J. Coury
Président exécutif c/o Mylan Inc.
Mylan N.V. Robert J. Coury Global Center
Albany Gate, Darkes Lane 1000 Mylan Blvd.
Potters Bar, Herts Canonsburg, PA 15317
EN6 1AG, Royaume-Uni

Cher Robert,

Je vous écris pour partager avec vous notre conviction qu’un regroupement de Teva et Mylan présente des avantages stratégiques et financiers irrésistibles pour nos deux entreprises et créerait une valeur importante pour nos actionnaires respectifs. Le regroupement proposé de Teva et Mylan créerait une société de premier plan dans son secteur, bien positionnée pour transformer le secteur mondial des médicaments génériques. La société aurait un modèle d’entreprise unique et différentié et la capacité de tirer profit de ses important avoirs et capacités dans les génériques et les spécialités. Nous sommes fortement convaincus qu’un regroupement de Teva et Mylan constitue une alternative bien plus attractive et créatrice de valeur pour Mylan et ses actionnaires que l’acquisition proposée de Perrigo par Mylan.

Bien que les sociétés Teva et Mylan soient déjà reconnues comme des chefs de file en matière de fourniture de médicaments de haute qualité abordables à l’échelle mondiale, le regroupement de nos sociétés permettrait un net renforcement de ce leadership. Le regroupement de Teva et Mylan nous mettrait dans une position permettant de tirer profit de son infrastructure nettement plus efficace et avancée, avec un gain d’échelle, un meilleur réseau de production, un portefeuille de produits de bout-en-bout, de meilleures capacités de commercialisation et une portée géographique renforcée. Ensemble, nous disposerions d’un modèle d’entreprise unique et différentié avec un accent mis sur les technologies complexes et les produits plus durables et soutenables, en combinaison avec de robustes capacités dans la mise au point et la commercialisation de médicaments spécialisés. Le regroupement permettra de mieux répondre aux besoins évolutifs des patients et des systèmes de soins de santé à travers le monde. En outre, la société regroupée bénéficierait d’un profil financier amélioré, créant l’occasion d’un rapide désendettement et du financement de la croissance future – dans les génériques, les spécialités et à l’intersection des deux. Le résultat serait une organisation ayant l'envergure et la portée lui permettant de faire preuve d’excellence dans l’environnement actuel, un point que vous appréciez.

De ce fait, nous sommes convaincus que nos deux sociétés devraient s’attacher à réaliser ce regroupement dès à présent. Sur la base de notre analyse des informations disponibles publiquement, nous proposons de démarrer une transaction visant à acquérir Mylan au prix de 82 dollars par action, la contrepartie étant composée d’environ 50 pour cent en numéraire et 50 pour cent en actions Teva. La proposition représente une prime de 37,7 % par rapport au cours de l’action Mylan en date du 7 avril 2015, qui est le dernier jour de cotation précédant le communiqué de presse de Mylan concernant sa proposition non sollicitée pour Perrigo. La proposition représente une prime de 48,3 % par rapport au cours de l'action Mylan non affecté en date du 10 mars 2015, qui est le dernier jour de cotation précédant l'intense spéculation d’une transaction entre Teva et Mylan.

Cette transaction est unique par rapport à ce qu’elle accomplit pour les actionnaires de Mylan : une prime initiale significative, une rétribution et des liquidités importantes et immédiates, ainsi qu’un droit de propriété dans une société pharmaceutique mondiale de premier plan dont ils peuvent bénéficier de la croissance créée par notre regroupement. Ces avantages ne sont pas disponibles pour les actionnaires de Mylan dans l’acquisition proposée de Perrigo ou sa stratégie indépendante.

Nous avons fait la preuve de nos capacités à réussir l’intégration de sociétés présentant une grande diversité selon une perspective commerciale, géographique et culturelle. Nous n’entrevoyons aucun obstacle pour réussir l’intégration et la préservation des meilleurs éléments de nos organisations respectives, en particulier étant donné nos attributs partagés clés comme par exemple l’attention centrale portée aux génériques, les présences géographiques complémentaires et des cultures axées sur la réussite. La société regroupée procurerait d’importantes opportunités supplémentaires aux employés des deux sociétés.

Cette transaction proposée privilégie également les intérêts de toutes les autres parties prenantes de Mylan ainsi que des communautés dans lesquelles nos deux sociétés opèrent. Elle continue de faire avancer la stratégie de Mylan et fournit de meilleures opportunités pour permettre à la population mondiale d’accéder à la plus large gamme de médicaments abordables de haute qualité. De plus, Teva a conservé son siège social européen aux Pays-Bas pendant plusieurs années et s’est investi dans la communauté locale.

Cette transaction est réalisable immédiatement et peut être finalisée rapidement. Nos conseillers et nous-mêmes avons soigneusement étudié les aspects réglementaires d’un regroupement de Teva et Mylan, et nous sommes persuadés d’être en mesure de structurer une transaction ne présentant aucun obstacle matériel à sa clôture et de pouvoir déterminer et réaliser rapidement toute cession nécessaire à l’obtention des approbations réglementaires. Nous envisageons de déposer immédiatement une demande d'homologation dans le cadre de la loi Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act de 1976 et de démarrer sous peu la procédure de notification avec la Commission européenne.

Nous avons été déçus de vous voir évoquer prématurément un regroupement potentiel dans votre communiqué de presse du 17 avril 2015. Nous apprécierions de pouvoir vous rencontrer afin de parler des points qui vous préoccupent et de la justification du regroupement que nous proposons, de son intérêt économique attrayant et des avantages qu’il procure à nos parties prenantes respectives.

Cette proposition a été approuvée à l’unanimité par notre conseil de direction, et nous sommes pleinement engagés dans ce regroupement. À la lumière des avantages de la transaction et de l’opportunité de finaliser cette transaction dès à présent, nous estimons qu’il est approprié pour les deux sociétés d’engager des discussions dans les meilleurs délais. Nous pensons qu’une transaction négociée rapidement serait du plus grand intérêt pour à la fois Mylan et Teva, ainsi que pour leurs actionnaires respectifs et autres parties prenantes. Ainsi, nous sommes prêts à commencer à travailler avec vous immédiatement et à engager les ressources et le temps nécessaires pour finaliser la transaction au plus vite. Nous avons choisi Barclays and Greenhill & Co. comme conseillers financiers et Kirkland & Ellis LLP comme conseil légal pour la transaction.

Cette proposition non contraignante est soumise aux conditions habituelles, notamment la réception des autorisations réglementaires. La transaction ne serait pas soumise à une condition de financement et n’exigerait pas d’approbation des actionnaires de Teva. En outre, cette proposition est liée à la non finalisation par Mylan de son acquisition proposée de Perrigo ou de toute autre transaction alternative.

Nous sommes très enthousiastes quant à la possibilité de finaliser cette transaction avec vous et attendons votre réponse avec impatience. Nous restons à votre disposition et à la disposition de votre conseil d’administration pour répondre à toute question que vous pourriez vous poser.

Bien sincèrement,
 
 
/s/ Erez Vigodman
Erez Vigodman
Président et directeur général

Conseillers

Barclays and Greenhill & Co. agit en qualité de conseiller financier pour Teva. Kirkland & Ellis LLP et Tulchinsky Stern Marciano Cohen Levitski & Co agissent en qualité de conseillers légaux pour Teva, et De Brauw Blackstone Westbroek N.V. et Loyens & Loeff N.V. agissent en qualité de conseillers légaux aux Pays-Bas.

À propos de Teva

Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (NYSE et TASE : TEVA) est une société pharmaceutique mondiale de premier rang proposant chaque jour à des millions de patients des solutions de soins de santé de haute qualité, axées sur les patients. Premier fabricant mondial de médicaments génériques, Teva, dont le siège social se trouve en Israël, tire profit de son portefeuille comprenant plus de 1000 molécules pour produire une large gamme de produits génériques dans pratiquement tous les domaines thérapeutiques. En matière de médicaments spécialisés, Teva occupe une position de premier plan mondial dans les traitements novateurs destinés aux troubles du système nerveux central, y compris la douleur, et dispose d’un robuste portefeuille de produits respiratoires. Teva intègre ses capacités en matière de médicaments génériques et de spécialités dans sa division mondiale de recherche et développement en vue de créer de nouvelles manières de répondre aux besoins non satisfaits des patients, en associant des capacités de développement de médicaments avec des appareils, des services et des technologies. Teva a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires net de 20,3 milliards de dollars. Pour de plus amples informations, visitez www.tevapharm.com.

Déclaration exonératoire

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés sont basés sur les convictions et attentes actuelles de la direction et impliquent un certain nombre d’hypothèses, de risques connus et inconnus et d’incertitudes qui évoluent au fil du temps et qui sont susceptibles de provoquer un écart important entre les résultats, le rendement ou les accomplissements futurs et les résultats, le rendement ou les accomplissements exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Ces hypothèses, risques connus et inconnus et incertitudes incluent, sans toutefois s’y limiter, ceux qui sont évoqués dans notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l’exercice clos au 31 décembre 2014 et dans nos autres documents déposés auprès de la Commission américaine des opérations de Bourse (la « SEC »), et ceux liés à l’activité de Mylan, tels que détaillés à l’occasion dans les documents déposés par Mylan auprès de la SEC, dont les facteurs sont inclus dans le présent document en référence. Les énoncés prospectifs peuvent généralement être identifiés par l’utilisation des termes « s’attend à », « anticipe », « pense que », « envisage », « estime », « pourrait », « devrait », « planifie », par l’emploi du futur, du conditionnel ou d’expressions similaires. Tous les énoncés, sauf les énoncés de faits historiques, peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs, y compris les énoncés concernant l’acquisition proposée de Mylan, le financement de la transaction proposée, le rendement futur attendu (dont les résultats des opérations attendus et les objectifs financiers), ainsi que la situation financière, les résultats d’exploitation, la stratégie et les plans futurs de la société combinée. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner un écart notable entre les résultats, le rendement ou les accomplissements réels et ceux figurant dans les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué incluent, sans toutefois s’y limiter : l’issue ultime de toute transaction possible entre Teva et Mylan, y compris la possibilité qu’aucune transaction entre Teva et Mylan ne se réalise ou qu’une transaction soit recherchée selon des termes et conditions différents ; les effets du regroupement d'entreprises entre Teva et Mylan, dont la situation financière, les résultats d’exploitation, la stratégie et les plans futurs de la société combinée ; les incertitudes liées au calendrier de la transaction ; la possibilité que les avantages attendus de la transaction et de l’intégration de nos opérations avec celles de Mylan (y compris toute synergie attendue) ne se réalisent pas en totalité pour nous ou prennent plus de temps que prévu à se réaliser ; les effets adverses sur le prix de marché des actions de Teva ou de Mylan, dont les effets négatifs de cette communication ou la consommation de la possible transaction ; la capacité à obtenir les autorisations réglementaires selon les termes proposés ou attendus et à satisfaire aux autres conditions de l’offre, y compris toute approbation nécessaire des actionnaires, dans chaque cas, dans les délais prévus ; notre capacité et celle de Mylan à se conformer à toutes les clauses de nos actes de fiducie et facilités de crédit ou de ses actes de fiducie et facilités de crédit actuels ou futurs, dont toute violation, si elle n’est pas réglée dans les délais opportuns, pourrait déclencher un défaut sur d’autres obligations dans le cadre de clauses de manquement réciproque ; notre exposition et celle de Mylan aux fluctuations des devises et aux restrictions ainsi qu’aux risques de crédit ; les effets des réformes dans la réglementation sur les soins de santé ainsi que des tarifs et des remboursements des produits pharmaceutiques ; les incertitudes entourant les voies législative et réglementaire pour l’enregistrement et l’approbation de médicaments basés sur les biotechnologies ; l’impact de la concurrence de la part des autres participants au marché ; les effets indésirables de l’instabilité politique ou économique, de la corruption, des hostilités majeures ou des actes de terrorisme sur nos importantes opérations internationales ou sur celles de Mylan ; les autres risques, incertitudes et autres facteurs détaillés dans notre rapport annuel sur formulaire 20-F pour l’exercice clos au 31 décembre 2014 et dans les autres documents déposés par nos soins auprès de la SEC ; ainsi que les risques et incertitudes et autres facteurs détaillés dans les rapports et documents déposés par Mylan auprès de la SEC. Tout énoncé prospectif attribuable à nous ou à toute personne agissant pour notre compte est expressément visé dans son intégralité par cet avertissement. Il est recommandé au lecteur de ne pas se fier outre mesure à un quelconque de ces énoncés prospectifs. Tout énoncé prospectif est valable uniquement à la date de sa formulation et nous rejetons toute obligation de mettre à jour ou réviser un quelconque énoncé prospectif, que ce soit suite à de nouvelles informations, à des événements futurs ou pour toute autre raison.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Ce communiqué n'est diffusé qu'à titre d'information et ne constitue pas une offre d’achat ni une sollicitation d’offre de vente d’une quelconque valeur mobilière. Ce communiqué est lié à une proposition faite par Teva pour une transaction de regroupement d'entreprises avec Mylan. Dans le cadre de cette proposition et sous réserve des développements futurs, Teva et Mylan sont susceptibles de déposer un ou plusieurs sollicitations de procuration, déclarations d'enregistrement ou autres documents auprès de la SEC. Ce communiqué ne vise pas à se substituer à un quelconque sollicitation de procuration, déclaration d'enregistrement, prospectus ou autre document que Teva et/ou Mylan a déposé ou pourrait déposer auprès de la SEC en relation avec la transaction proposée. Aucune offre de valeurs mobilières ne saurait être effectuée autrement qu'au moyen d’un prospectus répondant aux exigences de la section 10 de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (« U.S. Securities Act »), dans sa version modifiée. IL EST VIVEMENT CONSEILLÉ AUX INVESTISSEURS ET AUX PORTEURS DE TITRES DE LIRE ATTENTIVEMENT ET DANS LEUR INTÉGRALITÉ LA/LES SOLLICITATION(S) DE PROCURATION, LA DÉCLARATION D’ENREGISTREMENT, LE PROSPECTUS ET LES AUTRES DOCUMENTS QUI AURAIENT ÉTÉ DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA SEC SI ET LORSQU’ILS SONT MIS À DISPOSITION, CAR ILS CONTIENDRONT DES INFORMATIONS IMPORTANTES À PROPOS DE LA TRANSACTION PROPOSÉE. Toute sollicitation de procuration définitive (si et lorsqu’elle est disponible) sera envoyée par courrier aux actionnaires. Les investisseurs et les porteurs de titres peuvent obtenir des copies gratuites de ce communiqué, de tout sollicitation de procuration, déclaration d'enregistrement, prospectus et autre document (à chaque fois, si et lorsqu’il est disponible) déposé auprès de la SEC par Teva via le site Web maintenu par la SEC à l’adresse http://www.sec.gov.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Relations avec les investisseurs
Teva États-Unis
Kevin C. Mannix, 215-591-8912
Ran Meir, 215-591-3033
ou
D.F. King & Co., Inc.
Jordan Kovler, 212-493-6990
ou
Teva Israël
Tomer Amitai, 972 (3) 926-7656

Médias
Teva États-Unis
Denise Bradley, 215-591-8974
ou
États-Unis
Joele Frank, Wilkinson Brimmer Katcher
Joele Frank / Tim Lynch / Meaghan Repko / Alyssa Cass
212-355-4449
ou
Teva Israël
Iris Beck Codner, 972 (3) 926-7687
ou
Pays-Bas
Citigate First Financial
Uneke Dekkers / Petra Jager / Suzanne Bakker
+ 31 20 575 40 10

Contacts

Relations avec les investisseurs
Teva États-Unis
Kevin C. Mannix, 215-591-8912
Ran Meir, 215-591-3033
ou
D.F. King & Co., Inc.
Jordan Kovler, 212-493-6990
ou
Teva Israël
Tomer Amitai, 972 (3) 926-7656

Médias
Teva États-Unis
Denise Bradley, 215-591-8974
ou
États-Unis
Joele Frank, Wilkinson Brimmer Katcher
Joele Frank / Tim Lynch / Meaghan Repko / Alyssa Cass
212-355-4449
ou
Teva Israël
Iris Beck Codner, 972 (3) 926-7687
ou
Pays-Bas
Citigate First Financial
Uneke Dekkers / Petra Jager / Suzanne Bakker
+ 31 20 575 40 10