Air Liquide : 1er trimestre 2015

Chiffre d’affaires en hausse de +7 %

Performance opérationnelle solide

PARIS--()--Regulatory News:

Air Liquide (Paris:AI):

 

Chiffres clés T1 2015

  • Chiffre d’affaires Groupe : +7,0 %
    3 993 millions d’euros
  • dont Gaz & Services :+6,3 %
    3 632 millions d’euros

 

 

Faits marquants T1 2015

  • Signature d’un contrat majeur : construction et exploitation de la plus grande unité de production d’oxygène du monde pour le client Sasol en Afrique du Sud. Investissement d’environ 200 millions d’euros.
  • Poursuite des acquisitions dans la Santé : Optimal Medical Therapies, prestataire de santé à domicile en Allemagne, et la division hygiène de Bochemie, acteur majeur en République Tchèque.
  • Nouveaux développements dans l’énergie hydrogène pour la mobilité : inauguration de stations de recharge pour le grand public (Japon, Danemark) et pour une collectivité locale (France) ; nouveau contrat sur la conversion à l’hydrogène d’une flotte de chariots de manutention (France).
 

Commentant le premier trimestre 2015, Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide, a déclaré :

« La croissance de ce trimestre est portée par le dynamisme des activités Santé et Electronique, ainsi que par les économies en développement, et notamment la Chine dont les ventes progressent de près de +20 % en données comparables.

La demande dans l’industrie a été modérée en début d’année. En Amérique du Nord, le ralentissement du secteur des services pétroliers associé à des arrêts temporaires d’unités chez plusieurs clients ont affecté momentanément nos activités Grande Industrie, tandis qu’en Europe de l’Ouest, la situation dans l’industrie a continué de s’améliorer dans plusieurs pays. Au global, le Groupe réalise une croissance supérieure à celle de son marché, dans un contexte de baisse des prix de l’énergie et d’évolution favorable des taux de change.

La performance opérationnelle demeure solide ; le Groupe continue de générer des gains d’efficacité et de renforcer ses initiatives de croissance.

La signature récente de nouveaux contrats majeurs, les investissements industriels en cours d’exécution qui représentent 2,6 milliards d’euros, ainsi que les innovations et technologies en cours de développement vont contribuer à la croissance des prochaines années.

Dans un environnement économique comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser une nouvelle année de croissance du résultat net en 2015. »

Le chiffre d’affaires du Groupe au 1er trimestre 2015 s’élève à 3 993 millions d’euros, en hausse de +7,0 % en variation publiée et de +3,0 % en données comparables1 par rapport au 1er trimestre 2014. Le chiffre d’affaires Gaz & Services, qui s’établit à 3 632 millions d’euros, est en progression de +6,3 % en variation publiée et de +2,6 % en données comparables. L’effet de change positif (+7,3 %) est en partie annulé par l’impact négatif de l’énergie (-3,6 %), particulièrement visible dans les ventes en Grande Industrie.

En données comparables, les ventes Gaz & Services dans les économies en développement progressent de +9,4 % tandis que toutes les activités Gaz & Services sont en croissance au 1er trimestre. Ainsi :

- La Santé, en forte hausse de +6,8 %, bénéficie de l’augmentation des besoins de services de santé à domicile et de la hausse des ventes dans l’hygiène et dans les ingrédients de spécialité. La croissance est également soutenue par plusieurs acquisitions en Europe et au Canada. L’activité Santé progresse tant dans les économies avancées que dans les économies en développement.

- L’Electronique affiche une croissance robuste de +14,4 % qui s’inscrit dans la continuité de l’année 2014 et traduit la bonne dynamique du secteur. Toutes nos gammes de produits sont en croissance. Le chiffre d’affaires correspondant aux molécules avancées, qui regroupent la gamme ALOHA™ et l’offre de Voltaix, progresse de +49,0 %. Les ventes sont particulièrement vigoureuses en Chine, à Taïwan, au Japon ainsi qu’aux Etats-Unis.

Dans l’industrie, les résultats sont plus contrastés.

- La Grande Industrie est quasi stable à +0,2 %, en raison des arrêts temporaires d’unités de plusieurs clients en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. On peut noter toutefois une reprise progressive des volumes depuis fin mars en Amérique du Nord. Ce trimestre a vu également monter en puissance de nouvelles unités en Chine et en Amérique du Sud, tandis que la demande en gaz de l’air est restée soutenue en Asie.

- L’Industriel Marchand, en légère hausse de +0,3 %, reste contrasté avec des volumes encore faibles, notamment pour les ventes en bouteilles, mais un effet prix positif à +1,1 %. L’amélioration est visible dans les ventes de vrac en Europe, alors qu’en Amérique du Nord les volumes destinés aux services pétroliers sont en baisse. En Asie-Pacifique, le marché australien reste tendu, alors que les volumes sont de nouveau en forte hausse en Asie du Sud-Est et en Chine.

Le chiffre d’affaires de l’Ingénierie et Technologie est en hausse de +16,4 %, en données comparables, grâce au bon avancement des projets en cours d’exécution pour les clients tiers.

Les gains d’efficacité atteignent 62 millions d’euros, en ligne avec l’objectif annuel de plus de 250 millions d’euros. Les actions menées, principalement dans les domaines des achats, de la logistique et de l’efficacité énergétique, associées à l’adaptation continue des structures du Groupe contribuent à sa bonne performance opérationnelle.

_________________________

1 hors effet de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Assemblée Générale des Actionnaires
6 mai 2015

Détachement du coupon
18 mai 2015

Mise en paiement du dividende
20 mai 2015

Chiffre d’affaires et résultats du 1er semestre 2015
30 juillet 2015

Leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé, Air Liquide est présent dans 80 pays avec plus de 50 000 collaborateurs et sert plus de 2 millions de clients et de patients. Oxygène, azote et hydrogène sont au cœur du métier du Groupe depuis sa création en 1902. L’ambition d’Air Liquide est d’être le leader dans son industrie, en étant performant sur le long terme et en agissant de façon responsable.

Pour Air Liquide, ce sont les idées qui créent de la valeur sur le long terme. L'engagement et l'inventivité permanente des collaborateurs du Groupe sont au cœur de son développement.

Air Liquide anticipe les enjeux majeurs de ses marchés, investit à l’échelle locale et mondiale et propose des solutions de haute qualité à ses clients, ses patients, et à la communauté scientifique.

Le Groupe s’appuie sur sa compétitivité opérationnelle, ses investissements ciblés dans les marchés en croissance et l’innovation pour réaliser une croissance rentable dans la durée.

Le chiffre d’affaires d'Air Liquide s’est élevé à 15,4 milliards d’euros en 2014. Ses solutions pour protéger la vie et l’environnement représentent plus de 40 % de ses ventes. Air Liquide est coté à la Bourse Euronext Paris (compartiment A) et est membre des indices CAC 40 et Dow Jones Euro Stoxx 50.

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015

  • Poursuite de la croissance dans un environnement contrasté

Au 1er trimestre 2015, les ventes progressent de + 7,0 % dans un contexte d’activité mondiale contrastée. La croissance est soutenue par un effet de change positif de + 7,3 % en partie annulé par un effet énergie défavorable de - 3,3 %. La croissance comparable s’établit à +3,0%.

Les dynamiques de forte croissance observées depuis plusieurs trimestres se poursuivent en Chine (+ 19,9 %(a)) et dans l’activité Electronique (+ 14,4 %(a)). Les ventes dans les économies en développement sont en hausse de + 9,4 %(a). L’activité Santé retrouve ses niveaux historiques de progression du chiffre d’affaires (+ 6,8 %(a)) et bénéficie notamment des acquisitions réalisées ces derniers mois. Les autres branches d’activité connaissent une croissance de début d’année plus modérée. Les ventes Gaz et Services progressent de + 2,6 %(a), un niveau supérieur à la production industrielle mondiale (pondérée des ventes industrielles du Groupe) de + 1,7 %. Le chiffre d’affaires se compare à un haut niveau d’activité au 1er trimestre 2014.

La performance opérationnelle bénéficie de la poursuite des gains d’efficacité, des résultats progressifs des plans d’adaptation et de la réduction de l’écart entre inflation des coûts et hausse de prix. La capacité d’autofinancement avant variation du besoin en fonds de roulement est solide, à 18,6 % des ventes, en hausse de + 6,4 % hors effet de change.

Les décisions d’investissements s’élèvent à 733 millions d’euros, un niveau élevé, comparable à celui du quatrième trimestre 2014. Le montant des investissements en cours d’exécution (« investment backlog ») s’établit à 2,6 milliards d’euros et les opportunités d’investissement à 12 mois sont de 3 milliards d’euros. Ce niveau élevé d’engagement et d’opportunités d’investissement prépare la croissance future.

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

  T1 2014   T1 2015  

Variation T1

2015/2014
publiée

 

Variation T1

2015/2014
comparable (a)

Gaz et Services   3 416   3 632   + 6,3 %   + 2,6 %
Ingénierie et Technologie   175   217   + 24,0 %   + 16,4 %
Autres activités   143   144   + 1,0 %   - 3,6 %
CHIFFRE D’AFFAIRES TOTAL   3 734   3 993   + 7,0 %   + 3,0 %
       

(a) variation comparable : hors effets de change, d’énergie et de périmètre significatif

Analyse du chiffre d’affaires

Groupe

Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 3 993 millions d’euros au 1er trimestre 2015, en hausse publiée de + 7,0 %. Une fois corrigé des effets positifs de change et négatifs d’énergie, le chiffre d’affaires est en hausse comparable de + 3,0 %. Il n’y a pas d’impact de périmètre significatif sur le trimestre.

Sauf mention contraire, les variations du chiffre d’affaires commentées ci-dessous sont toutes des variations à données comparables, hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif. L’effet énergie pourra inclure dans le futur d’autres flux d’énergie utilisés comme matière première dans la Grande Industrie.

Gaz et Services

Au 1er trimestre 2015, le chiffre d'affaires Gaz et Services s’élève à 3 632 millions d’euros, en progression publiée de + 6,3 %, soutenu par un effet de change favorable de + 7,3 % en partie annulé par un effet d’énergie négatif de - 3,6 %. La croissance comparable s'établit à + 2,6 %.

Chiffre d’affaires

(en millions d’euros)

  T1 2014   T1 2015   Variation T1
2015/2014
publiée
 

Variation T1
2015/2014

comparable(a)

Europe   1 701   1 696   - 0,3 %   + 1,3 %
Amériques   814   895   + 9,9 %   + 1,1 %
Asie-Pacifique   816   946   + 16,0 %   + 6,9 %
Moyen-Orient et Afrique   85   95   + 12,1 %   + 1,4 %
Gaz et Services   3 416   3 632   + 6,3 %   + 2,6 %
Grande Industrie   1 285   1 264   - 1,7 %   + 0,2 %
Industriel Marchand   1 229   1 327   + 8,0 %   + 0,3 %
Santé   626   685   + 9,4 %   + 6,8 %
Électronique   276   356   + 29,0 %   + 14,4 %
       

(a) comparable : hors effets de change, d’énergie et de périmètre significatif

Europe

À 1 696 millions d’euros, le chiffre d’affaires de l’Europe progresse de + 1,3 %. Il bénéficie d’une légère amélioration des volumes de ventes de gaz liquides, d’une croissance forte des ventes dans la Santé qui intègrent notamment les acquisitions réalisées fin 2014 et du dynamisme des activités dans les économies en développement.

Chiffre d’affaires Gaz et Services Europe

  • Le chiffre d’affaires Grande Industrie est en retrait de - 3,5 %, suite à des arrêts temporaires pour maintenance d’unités de clients, notamment consommatrices d’hydrogène en France et en Belgique. Retraitées de ces arrêts et de la fin de l’impact de la cession des usines de cogénération fin 2013, tout début 2014, les ventes sont quasiment stables.
  • Les ventes de la Branche d'activité Industriel Marchand sont stables comme au quatrième trimestre 2014 et après plusieurs trimestres de recul. La situation est contrastée en Europe mais en amélioration, avec des volumes liquides en légère croissance en Allemagne, France, Espagne, et au Benelux, et des volumes bouteilles encore faibles, sauf en Espagne et au Royaume Uni. Les ventes continuent de progresser régulièrement dans les économies en développement avec des volumes liquides en forte augmentation. Les effets prix dans la zone sont de - 0,4 %.
  • La Santé affiche une croissance forte, de + 7,7 %, soutenue notamment par les acquisitions réalisées ces derniers mois. La Santé à domicile poursuit également son développement porté par la hausse continue du nombre de patients traités. Dans le segment des gaz médicaux pour les hôpitaux, la pression budgétaire continue d’impacter les volumes de gaz qui restent en léger repli. La croissance des ventes des activités Hygiène et Ingrédients de spécialité est particulièrement dynamique, +10 % et + 8 % respectivement.

Amériques

Le chiffre d’affaires Gaz et Services de la zone Amériques s’établit à 895 millions d’euros, en hausse de + 1,1 %. L’activité du premier trimestre est relativement faible en Grande Industrie et en Industriel Marchand en Amérique du Nord, alors que les ventes poursuivent leur développement en Amérique du Sud.

Chiffre d’affaires Gaz et Services Amériques

  • Les ventes de la Grande Industrie sont en retrait de -1,5 %. Les volumes, plus faibles en Amérique du Nord, sont impactés par des arrêts temporaires d’une dizaine de clients et par un arrêt de 15 jours pour inspection réglementaire du réseau de canalisations hydrogène aux Etats Unis. Les volumes augmentent progressivement depuis fin mars. Hors ces arrêts, la croissance aurait été de + 3,7 % dans la zone. Par ailleurs, les ventes des unités de cogénération sont en baisse au Canada. Le chiffre d’affaires est en forte progression de + 12,2 % en Amérique du Sud, notamment au Brésil qui bénéficie d’une montée en puissance d’une unité de production.
  • Les ventes de la branche d'activité Industriel Marchand sont en croissance de + 1,0 %. En Amérique du Nord, les volumes liquides, notamment d’azote, sont impactés par le ralentissement du secteur des services pétroliers. L’activité bouteilles est en léger retrait au Canada. Les ventes progressent en Amérique du Sud, soutenues par des augmentations de prix et malgré un ralentissement de l’activité au Brésil. Les effets prix sont positifs (+ 5,2 % sur la zone) dans tous les pays.
  • Le chiffre d’affaires de la Santé progresse de + 3,9 %. Hors l’effet de reclassement dans le périmètre France d’une activité aux Antilles, la croissance aurait été de l’ordre de + 12 %. L’activité est particulièrement dynamique au Canada qui bénéficie de l’intégration d’une acquisition et en Amérique du Sud où les volumes de gaz médicaux et le nombre de patients en Santé à domicile sont en forte augmentation.
  • Les ventes de l’Électronique ont progressé de + 10,7 %, soutenues par le fort développement de l’activité Molécules Avancées (+ 41,4 %) qui intègre la gamme ALOHATM et les produits de la société Voltaix acquise en 2013. Les ventes, plus cycliques, d’Equipements et Installations ont été relativement faibles par rapport à un niveau record au premier trimestre 2014. Le chiffre d’affaires gaz vecteurs continue de se développer.

Asie-Pacifique

Le chiffre d’affaires de la région Asie-Pacifique augmente de + 6,9% et atteint 946 millions d’euros. Le Japon présente un chiffre d’affaires en croissance, porté notamment par une activité Electronique dynamique alors que les ventes en Industriel Marchand restent stables. Les économies en développement, notamment la Chine (+ 19,9 %), poursuivent leur croissance soutenue et compensent une activité plus faible en Australie, marquée par une tension sur les prix.

Chiffre d’affaires Gaz et Services Asie-Pacifique

  • Soutenues par les montées en puissance d’unités démarrées fin 2013 et début 2014 en Chine, les ventes de la Grande Industrie progressent de + 8,7 %. Les volumes de gaz de l’air et d’hydrogène sont en croissance dans la zone. Il n’y a pas de démarrage d’unité au cours du trimestre.
  • Le chiffre d’affaires en Industriel Marchand est stable à +0,2% par rapport au 1er trimestre 2014. La progression des ventes dans les économies en développement, notamment en Chine, se poursuit, soutenue par la croissance des volumes. La pression sur les prix s’intensifie dans la zone (- 1,6 %), notamment en Australie où la situation concurrentielle est difficile et à Singapour où les chantiers navals souffrent du ralentissement de l’industrie pétrolière. Le Japon présente des ventes stables sur le trimestre.
  • L’activité Électronique poursuit son développement avec des ventes en forte croissance de + 15,7 %. Le chiffre d’affaires progresse dans l’ensemble des pays de la zone, particulièrement au Japon, en Chine et à Taiwan, reflétant la poursuite du dynamisme de l’activité. Les gaz vecteurs bénéficient du démarrage et de la montée en puissance de plusieurs unités en Chine. Le chiffre d’affaires de l’activité Molécules Avancées progresse de manière significative dans la zone, notamment au Japon et en Corée.
  • Les ventes de la Santé augmentent de + 1,8 %. Hors l’effet de reclassement dans le périmètre France d’une activité dans les Territoires d’Outre Mer, la croissance aurait été d’environ +8%. Elle est soutenue par un fort développement en Australie, à Hong-Kong et en Corée.

Moyen-Orient et Afrique

Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 95 millions d’euros, en hausse de + 1,4 %. Cette contribution reflète l’instabilité persistante au Moyen-Orient et un environnement économique difficile en Afrique du Nord compensés par une légère reprise de l’activité en Egypte. Les ventes sont en forte croissance en Afrique du Sud, soutenues notamment par la montée en puissance d’une unité démarrée au premier trimestre 2014 et par une activité Industriel Marchand robuste.

Ingénierie et Technologie

Le chiffre d’affaires Ingénierie et Technologie s’élève à 217 millions d’euros, en hausse de + 16,4 % par rapport au 1er trimestre 2014. Cette augmentation résulte de l’avancement des projets en cours d'exécution.

A 310 millions d’euros, les prises de commandes du 1er trimestre 2015 sont en croissance par rapport à celles du 1er trimestre 2014 et concernent en majorité des projets Groupe.

Autres activités

Chiffre d'affaires

(en millions d’euros)

  T1 2014   T1 2015  

Variation T1

2015/2014
publiée

 

Variation T1

2015/2014

comparable (a)

Soudage   96   93   - 3,6%   - 4,5%
Plongée   47   51   + 10,7%   - 1,6%
TOTAL AUTRES   143   144   +1,0%   - 3,6%
(a) comparable : hors effets de change.
 

Le chiffre d’affaires des Autres activités recule de - 3,6 % pour atteindre 144 millions d’euros au 1er trimestre 2015.

  • Le chiffre d’affaires du Soudage diminue de - 4,5 % au 1er trimestre, toujours marqué par la faiblesse de l'économie européenne.
  • L’activité Plongée (Aqua LungTM) présente un recul des ventes qui s’explique par la cession d’une activité non stratégique fin 2014. Hors cette cession, le chiffre d’affaires est en forte croissance.

Faits marquants du trimestre

Développements industriels

Au cours du 1er trimestre 2015, de nouveaux contrats ont été signés en Grande Industrie, tant dans les économies en développement que dans les économies avancées.

  • Aux Etats-Unis, Air Liquide a signé un nouveau contrat à long terme avec Yuhang Chemical. Le Groupe va construire une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air (ASU) de 2 400 tonnes d’oxygène par jour pour le nouveau site de production de méthanol de très grande taille du client à St. James Parish en Louisiane. Cette ASU sera connectée au vaste réseau de canalisations du Groupe, permettant une fiabilité d’approvisionnement accrue. Air Liquide a également signé un contrat de licence pour sa technologie de pointe MegaMethanol®. Cet accord illustre la valeur pour le client d’une offre complémentaire qui associe aux technologies propriétaires du Groupe un contrat long terme de fourniture d’oxygène.
  • Air Liquide et Sasol, entreprise internationale intégrée des secteurs de l’énergie et de la chimie, ont signé un contrat à long terme pour la fourniture de grandes quantités de gaz industriels à Sasol, sur le site de Secunda en Afrique du Sud (140 km à l’est de Johannesburg). Air Liquide investira environ 200 millions d’euros pour la construction de la plus grande unité de séparation des gaz de l’air (ASU) jamais réalisée, d’une capacité de 5 000 tonnes d’oxygène par jour (équivalent à 5 800 tonnes par jour au niveau de la mer), une étape majeure dans l’histoire de la production des gaz industriels. C’est la première fois que Sasol externalise ses besoins en oxygène à un spécialiste de la production des gaz industriels sur son site de Secunda.
  • En Australie, Air Liquide a annoncé un nouveau contrat à long terme avec Nyrstar, société minière et de recyclage de métaux. Le Groupe investira 60 millions d’euros dans une unité de séparation des gaz de l’air (ASU) d’une capacité de 1 400 tonnes par jour, afin d’aider Nyrstar à réduire l’empreinte environnementale du site, améliorer son efficacité et accroître ses capacités de production.

Développements dans la Santé

Au 1er trimestre 2015, Air Liquide a poursuivi sa stratégie de croissance externe dans la Santé.

  • En Allemagne, le Groupe a renforcé sa position dans la Santé à domicile en acquérant la société Optimal Medical Therapies (OMT). Cette dernière assure la prise en charge de 5 000 patients et est reconnue pour son expertise dans les thérapies par perfusion à domicile telles que l’immunothérapie, la prise en charge de la douleur et le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire ou de la maladie de Parkinson.
  • Schülke, entité de l’activité Santé, spécialisée dans l’hygiène et la désinfection hospitalière étend sa présence en Europe de l’Est et élargit son offre avec une gamme de produits complémentaires, grâce à l’acquisition de la division Hygiène de Bochemie, un acteur majeur en République Tchèque.

Mobilité Hydrogène

Le Groupe a poursuivi ses développements en mobilité Hydrogène.

  • Air Liquide a été choisi par FM Logistic, groupe international expert sur les marchés de la logistique, pour l’accompagner dans son projet de déploiement de chariots de manutention à hydrogène sur ses sites. Le Groupe a installé sur sa plateforme logistique proche d’Orléans (France) une station de recharge d’hydrogène destinée à alimenter les chariots munis de piles à hydrogène.
  • Par ailleurs, suite à l’annonce de ces développements fin 2014, près de 40 millions d’euros de projets d’investissements ont été initiés au 1er trimestre pour installer de nouvelles stations de distribution d’hydrogène en Allemagne, au Danemark et aux Etats Unis.

Emprunt obligataire

En janvier 2015, Air Liquide Finance innove à nouveau en émettant son premier emprunt obligataire libellé en renminbis sur le marché taïwanais (« Formosa Bond ») pour un montant total de 500 millions de renminbis équivalent à 68 millions d’euros. Air Liquide est ainsi la première entreprise non taïwanaise à émettre des obligations en renminbis sur ce marché.

Cycle d’investissement

Opportunités d'investissement

Les opportunités d'investissement à 12 mois s’élèvent à 3,0 milliards d’euros à fin mars 2015, les nouveaux projets entrant dans le portefeuille compensant quasiment ceux signés par le Groupe, remportés par la concurrence ou retardés. Le projet majeur signé avec SASOL en début d’année a ainsi quitté le portefeuille d’opportunités.

Près des deux tiers des opportunités d'investissement à 12 mois sont toujours situés dans les économies en développement. Le poids de l’Amérique du Nord reste stable. Le portefeuille comprend 9 reprises de sites représentant environ 12 % de la valeur totale des opportunités d'investissement.

Décisions d’investissements et Investissements en cours

Les décisions d’investissements industriels et financiers s’élèvent à 733 millions d’euros au cours du trimestre, un niveau important. Les décisions industrielles représentent 80 % de ce montant.

Les investissements en cours ("investment backlog") représentent un montant total de 2,6 milliards d'euros et une contribution future aux ventes d'environ 1,1 milliard d'euros dans les années à venir.

Démarrages

Cinq nouvelles unités ont démarré à la fin du 1er trimestre 2015, la majorité en Amérique du Nord, une en Chine dans l’Electronique, et une en Allemagne à Dormagen.

En 2015, les démarrages et montées en puissance devraient contribuer à hauteur d’environ 350 millions d’euros à la croissance des ventes.

Performance opérationnelle

Les gains d’efficacité du Groupe pour le trimestre atteignent 62 millions d’euros. Cette performance s’inscrit dans un effort continu qui intègre de nombreux projets sur l’ensemble du Groupe, principalement ce trimestre dans les opérations industrielles (production, logistique). Les plans d'adaptation initiés fin 2013 poursuivent leur contribution aux efficacités cette année et représentent, avec les diverses réorganisations de nos activités, environ 20% des économies générées.

La capacité d’auto-financement avant variation du besoin en fonds de roulement pour les trois premiers mois de l’année est solide, à 18,6 % des ventes, en augmentation de + 6,4 % hors effet de change. Elle permet d’assurer le financement des investissements industriels nets à hauteur de 439 millions d’euros. La structure financière du Groupe demeure solide.

Les paiements nets sur investissements, hors transactions avec les minoritaires, s’établissent à 532 millions d’euros pour le trimestre.

Perspectives

La croissance de ce trimestre est portée par le dynamisme des activités Santé et Electronique, ainsi que par les économies en développement, et notamment la Chine dont les ventes progressent de près de + 20 % en données comparables.

La demande dans l’industrie a été modérée en début d’année. En Amérique du Nord, le ralentissement du secteur des services pétroliers associé à des arrêts temporaires d’unités chez plusieurs clients ont affecté momentanément les activités Grande Industrie du Groupe, tandis qu’en Europe de l’Ouest, la situation dans l’industrie a continué de s’améliorer dans plusieurs pays. Au global, le Groupe réalise une croissance supérieure à celle de son marché, dans un contexte de baisse des prix de l’énergie et d’évolution favorable des taux de change.

La performance opérationnelle demeure solide ; le Groupe continue de générer des gains d’efficacité et de renforcer ses initiatives de croissance.

La signature récente de nouveaux contrats majeurs, les investissements industriels en cours d’exécution qui représentent 2,6 milliards d’euros, ainsi que les innovations et technologies en cours de développement vont contribuer à la croissance des prochaines années.

Dans un environnement économique comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser une nouvelle année de croissance du résultat net en 2015.

Annexe

Impacts du change, de l’énergie (gaz naturel, électricité) et du périmètre significatif

Au-delà de la comparaison des chiffres publiés, les informations financières du 1er trimestre 2015 sont fournies hors effets de change, de variation des prix de l’énergie et de périmètre significatif. A compter du 1er janvier 2015, l’effet énergie inclut les effets gaz naturel et électricité. Il pourra également inclure dans le futur d’autres flux d’énergie utilisés comme matière première dans la Grande Industrie.

Les gaz pour l’industrie et la santé ne s’exportant que très peu, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers en euros des filiales situées en dehors de la zone euro. Par ailleurs, les variations de coût du gaz naturel et de l’électricité sont transférées aux clients à travers des clauses d’indexation.

Le Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2015 comprend les effets suivants:

En millions d’euros  

Chiffre

d’affaires

T1 2015

  Variation
T1 2015/2014
  Change   Gaz
naturel
  Electricité  

Périmètre

significatif

  Variation
T1 2015/2014
comparable

(a)

Groupe   3 993   + 7,0 %   271   (116)   (8)   (0)   + 3,0 %
Gaz & Services   3 632   + 6,3 %   251   (116)   (8)   (0)   + 2,6 %
             

(a) hors effet de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif

Pour le Groupe,

  • L’effet de change est de + 7,3 %.
  • L’impact de la variation du prix du gaz naturel est de - 3,1 %.
  • L’impact de la variation du prix de l’électricité est de - 0,2 %.
  • Il n’y a pas d’effet de périmètre significatif.

Pour les Gaz et Services,

  • L’effet de change est de + 7,3 %.
  • L’impact de la variation du prix du gaz naturel est de - 3,4 %.
  • L’impact de la variation du prix de l’électricité est de - 0,2 %.
  • Il n’y a pas d’effet de périmètre significatif.

Ce rapport de gestion est également accessible depuis notre site internet : http://www.airliquide.com/fr/investisseurs/presentations-financieres.html

Contacts

Direction de la Communication
Annie Fournier, + 33 (0)1 40 62 51 31
Caroline Philips, + 33 (0)1 40 62 50 84
ou
Relations Investisseurs
Aude Rodriguez, +33 (0)1 40 62 57 08
Virginia Jeanson, +33 (0)1 40 62 57 37

Contacts

Direction de la Communication
Annie Fournier, + 33 (0)1 40 62 51 31
Caroline Philips, + 33 (0)1 40 62 50 84
ou
Relations Investisseurs
Aude Rodriguez, +33 (0)1 40 62 57 08
Virginia Jeanson, +33 (0)1 40 62 57 37