Nigeria: Total cède des participations onshore pour 1 milliard de dollars

PARIS--()--Regulatory News:

Total : (Paris:FP) (LSE:TTA) (NYSE:TOT) a cédé l'intégralité de sa participation dans le bloc onshore Oil Mining Lease (OML) 29 à la société nigériane Aiteo Eastern E&P pour un montant de 569 millions de dollars. Avec les cessions récentes des blocs OML 24 et 18, le revenu cumulé de la vente de ces trois blocs onshore au Nigeria représente plus d'un milliard de dollars pour Total.

« La cession de ces blocs onshore non opérés au Nigeria est une bonne illustration de notre stratégie de gestion dynamique du portefeuille. Elle a été finalisée avec une valorisation attractive », a précisé Patrick de La Chevardière, directeur Financier de Total. « Avec ces cessions, nous réduisons également notre exposition aux actifs onshore non opérés au Nigeria et nous concentrons sur le développement des actifs stratégiques opérés par le Groupe, comme le projet Egina. »

Au Nigeria, Total détient une participation de 10 % dans plusieurs blocs onshore dans le cadre d'une joint venture avec Shell Petroleum Development Company (SPDC), aux côtés de Nigerian National Petroleum Corporation (55 %), SPDC (30 %, opérateur) et Nigerian Agip Oil Company Limited (5 %). Depuis 2010, Total a cédé ses participations dans onze blocs onshore à des sociétés nigérianes, répondant ainsi à l'objectif du gouvernement fédéral du Nigeria d'accroître la position des sociétés nigérianes dans le secteur.

Total Exploration-Production au Nigeria

En 2012, Total a célébré le cinquantième anniversaire de sa présence au Nigeria. Sa quote-part de production y a atteint 257 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) en 2014.

Le développement des gisements en offshore profond constitue l’un des principaux axes de croissance de Total au Nigeria, où le Groupe opère le champ d’Akpo sur l’OML 130 et a lancé en 2013 le développement du champ d’Egina sur le même permis.

La production offshore provient également des blocs OML 99, 100 et 102, opérés par le Groupe dans le cadre d'une joint venture avec NNPC. Les principaux champs couverts par ces licences sont Amenam-Kpono, Edikan et Ofon, où Total a mis fin au brûlage du gaz en janvier 2015 et va augmenter progressivement la production vers l’objectif de capacité de 90 000 bep/j.

La production onshore de Total est assurée par le bloc OML 58, que le Groupe opère également dans le cadre de son partenariat avec NNPC. Sur ce bloc, la capacité de production de gaz naturel et de condensats est en cours d’expansion afin d'alimenter le marché domestique.

Par ailleurs, la part de production non opérée revenant au Groupe est significative au Nigeria, grâce en particulier à sa participation de 10 % dans la joint venture SPDC et celle de 12,5 % dans le champ de Bonga. Total détient également une participation de 15 % dans Nigeria LNG, qui comprend six trains de production de gaz naturel liquéfié à Bonny Island d’une capacité totale de 21,9 millions de tonnes par an.

Total s’engage en faveur d’une politique pro-active de création de valeur localement au Nigeria - le Groupe contribue à accroître l’expertise des compagnies nigérianes dans le domaine des eaux profondes, notamment dans la région du delta du Niger, d’où sont originaires plus de la moitié des employés nigérians de Total et où se déroulent la majorité des activités du Groupe dans le pays. Le contenu local représente 90 % du projet de l’OML 58 et devrait atteindre 75 % pour Egina.

* * * * *

A propos de Total

Total est l’un des plus grands groupes pétroliers et gaziers internationaux, exerçant ses activités dans plus de 130 pays. Ses 100 000 collaborateurs développent leur savoir-faire dans tous les secteurs de cette industrie : exploration et production de pétrole et de gaz naturel, raffinage, chimie, marketing et énergies nouvelles. Ils contribuent ainsi à satisfaire la demande mondiale en énergie, présente et future. total.com

Avertissement

Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « TOTAL » et « Groupe TOTAL » qui figurent dans ce document sont génériques et renvoient selon les cas à TOTAL S.A. et/ou ses filiales. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.

Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Contacts

TOTAL S.A.
Mike SANGSTER
ou
Nicolas FUMEX
ou
Patrick GUENKEL
ou
Magali PAILHE
Tel. : + 44 (0)207 719 7962
Fax : + 44 (0)207 719 7959
ou
Robert HAMMOND
(U.S.) Tel. : +1 713-483-5070
Fax : +1 713-483-5629
www.total.com

Contacts

TOTAL S.A.
Mike SANGSTER
ou
Nicolas FUMEX
ou
Patrick GUENKEL
ou
Magali PAILHE
Tel. : + 44 (0)207 719 7962
Fax : + 44 (0)207 719 7959
ou
Robert HAMMOND
(U.S.) Tel. : +1 713-483-5070
Fax : +1 713-483-5629
www.total.com