Vicat : Résultats de l’exercice 2014:

PARIS LA DÉFENSE, France--()--Regulatory News:

  • EBITDA en hausse de 7%
  • Résultat net consolidé en forte progression de 22%
  • Investissements industriels maîtrisés
  • Gearing en net recul à 41,6%
  • Dividende proposé maintenu à 1,50 € par action

Le groupe Vicat (Paris:VCT) (NYSE Euronext Paris : FR0000031775 – VCT) publie aujourd’hui ses résultats 2014.

Compte de résultat consolidé simplifié audité :

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

Á périmètre
et taux de
change
constants

Chiffre d’affaires consolidé 2 423 2 286 +6,0%   +8,0%
EBITDA* 442 427 +3,6% +7,0%
Taux de marge (en %) 18,2 18,7
EBIT** 263 234 +12,3% +16,7%
Taux de marge (en %) 10,9 10,2
Résultat net consolidé 144 123 +16,5% +21,8%
Taux de marge (en %) 5,9 5,4
Résultat net part du Groupe 128 120 +6,8% +11,0%
Capacité d’autofinancement   321   291   +10,3%   +14,4%

*L’EBITDA se calcule en sommant l’excédent brut d’exploitation et les autres produits et charges ordinaires.
**L’EBIT se calcule en sommant l’EBITDA et les dotations nettes aux amortissements et provisions ordinaires.

Dans le cadre de cette publication, la Direction Générale a déclaré :
«Vicat enregistre en 2014 une solide progression de son volume d’activité et de sa rentabilité opérationnelle. Le Groupe a su tirer parti des dynamiques de reprises aux Etats-Unis et en Egypte et capitalise désormais de façon croissante et visible sur la montée en puissance de ses usines au Kazakhstan et en Inde. Fort de cette diversité géographique, le Groupe est aujourd’hui engagé dans une stratégie de croissance rentable pérenne. En s’appuyant sur les investissements réalisés au cours des années récentes et sur ses fortes positions de marché, Vicat entend poursuivre sa forte génération de cash-flows et continuer à réduire son niveau d'endettement.»

Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2014/2013), et à périmètre et taux de change constants.

Les comptes consolidés audités de l’exercice 2014 et leurs annexes sont disponibles dans leur intégralité sur le site internet de la société www.vicat.fr

1. Compte de résultat

1.1 Compte de résultat consolidé

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Vicat sur l’exercice 2014 atteint 2 423 millions d’euros, en croissance de +6,0% et de +8,0% à périmètre et taux de change constants par rapport à la même période en 2013.

L’EBITDA consolidé du Groupe affiche une croissance de +3,6% par rapport à l’exercice 2013, à 442 millions d’euros, et une progression de +7,0% à périmètre et taux de change constants.

La rentabilité opérationnelle à périmètre et taux de change constants a principalement bénéficié des éléments suivants :

  • la montée en puissance des activités en Inde et au Kazakhstan,
  • le redressement des niveaux d’activités constatés en Egypte, aux Etats-Unis et en Turquie ;

Ceux-ci ont permis de largement compenser :

  • la baisse de l’activité constatée en France et en Italie,
  • la non-reconduction de ventes de quotas de CO2 en Suisse en 2014 (représentant un différentiel négatif net de 7 millions d’euros par rapport à 2013).

La marge d’EBITDA s’établit à 18,2% du chiffre d’affaires sur l’exercice 2014 et reflète la modification du mix géographique des activités du Groupe qui se caractérise, sur l’exercice 2014, par :

  • une plus grande contribution des pays où les niveaux de marges sont encore relativement bas et qui comportent un fort potentiel d’amélioration (Asie, Egypte et Etats-Unis)
  • une contribution plus faible de la France, où les niveaux de marges sont historiquement plus élevés, compte tenu de la baisse d’activité enregistrée au cours de cet exercice.

L’EBIT consolidé s’établit à 263 millions d’euros. Il s’affiche en progression sensible (+16,7%) sur la période, à périmètre et taux de change constants, compte tenu de l’amélioration de la rentabilité opérationnelle et d’une diminution de la charge d’amortissement et de provisions.
La marge d’EBIT s’établit ainsi à 10,9% en 2014 contre 10,2% en 2013.

Le résultat financier correspond à une charge nette de 58 millions d’euros. Si l’on tient compte de la fin de la période de capitalisation liée au démarrage de Vicat Sagar Cement et de Gulbarga Power en Inde, le montant est légèrement inférieur à celui des intérêts payés en 2013.

Le taux d’imposition moyen du Groupe s’établit à 30,0%, soit une charge de 59,5 millions d’euros, contre 32,4% en 2013. Cette baisse du taux d’imposition résulte d’une modification du mix-contribution pays au résultat, la baisse de la contribution de la France, où le taux d’imposition est élevé (38%), ayant été largement compensée par une augmentation de la contribution émanant de pays où la pression fiscale est plus faible (Inde, Egypte), mais aussi de pays ou le Groupe bénéficie d’exonérations temporaires (Sénégal, Kazakhstan), compte tenu des investissements réalisés par le passé.

Le résultat net consolidé s’élève à 143,5 millions d’euros en hausse de +21,8% à périmètre et taux de change constants, incluant une part Groupe à hauteur de 128,5 millions d’euros, en hausse de +11,0% à périmètre et taux de change constants.
La marge nette sur résultat consolidé s’établit à 5,9% du chiffre d’affaires consolidé, contre 5,4% en 2013. Ainsi, le résultat net par action s’établit à 2,86 euros par action en 2014, contre 2,68 euros par action en 2013.

Le taux d’endettement financier net (gearing) représente 41,6% des capitaux propres consolidés contre 46,5% au 31 décembre 2013, et 52,7% au 30 juin 2014.

Sur la base des résultats annuels 2014 et confiant dans la capacité du Groupe à poursuivre son développement, le Conseil d’Administration, réuni en date du 6 mars 2015, a décidé de proposer aux actionnaires de voter, lors de l’Assemblée Générale qui se tiendra le 6 mai 2015, en faveur du maintien du dividende à 1,50 euro par action.

1.2 Compte de résultat du Groupe par zone géographique

1.2.1 Compte de résultat France

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée   A périmètre constant
 
CA consolidé 831 856 -2,9% -3,7%
EBITDA 134 159 -15,9% -14,9%
EBIT   84   98   -14,6%   -13,2%

Le chiffre d’affaires en France au 31 décembre 2014 affiche un repli de -3,7% à périmètre constant. Cette baisse de l’activité résulte d’un environnement macro-économique dégradé, et plus particulièrement du ralentissement sensible du marché de la construction. L’EBITDA enregistre une contraction de -14,9%. Sur ces bases, la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires se contracte à 16,1% contre 18,6% en 2013.

  • Dans l’activité Ciment, le chiffre d’affaires consolidé est en recul de -4,4%. Le chiffre d’affaires opérationnel est quant à lui en retrait de -3,0% marqué par une baisse des volumes supérieure à -2% sur la période et un fléchissement des prix de vente lié notamment à un mix produit défavorable en début d’exercice. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA recule de -11,7% et la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’affiche en retrait de près de trois points de pourcentage.
  • Dans l’activité Béton & Granulats, le chiffre d’affaires consolidé est en retrait de -4,9%. Si les volumes de béton sont stables, les granulats reculent de plus de -7%, pour moitié dus à un effet périmètre. Quant aux prix de vente, ils sont en légère baisse dans le béton mais progressent dans les granulats. Sur l’ensemble de l’exercice, l’EBITDA généré par cette activité en France se contracte sensiblement (-27,3%), avec une marge sur le chiffre d’affaires opérationnel qui fléchit également de façon marquée.
  • Dans l’activité Autres Produits & Services, le chiffre d’affaires consolidé est stable (+0,5%) sur l’exercice. En revanche, l’EBITDA recule de -9,9%.

1.2.2 Compte de résultat Europe (hors France)

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux de
change constants

 
CA consolidé 418 427 -2,1% -3,5%
EBITDA 103 114 -9,8% -11,1%
EBIT   70   85   -17,6%   -18,8%

Le chiffre d’affaires en Europe, hors France, fléchit de -3,5% sur l’exercice. L’EBITDA généré par le Groupe dans cette zone géographique recule de -11,1%, marqué par une détérioration de la marge d’EBITDA en Suisse, essentiellement liée à une base de comparaison défavorable et à la non-reconduction de la vente de quotas de CO2, mais aussi en Italie, compte tenu du contexte macro-économique et sectoriel toujours difficile.

En Suisse, après une année 2013 exceptionnelle, le chiffre d’affaires du Groupe recule de -3,5% à périmètre et taux de change constants, se maintenant néanmoins à un niveau élevé dans un contexte économique qui demeure porteur. Cette contraction traduit pour l’essentiel l’impact de la fin de certains chantiers qui avaient débuté en 2013 et qui ont pris fin au cours de l’été 2014. Dans ce contexte, et compte tenu de la non-reconduction de ventes de quotas de CO2 en 2014, représentant un différentiel négatif net de 7 millions d’euros, l’EBITDA s’affiche en retrait d’un peu plus de 11%. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires consolidé fléchit d’environ deux points de pourcentage. Il est à noter que, retraitée du différentiel négatif lié à la non reconduction de la vente de quotas de CO2, la marge d’EBITDA en Suisse aurait été stable.

  • Dans le Ciment, le chiffre d’affaires consolidé est en retrait de -5,0% par rapport à une année 2013 qui avait été exceptionnellement dynamique pour le Groupe. Le chiffre d’affaires opérationnel recule quant à lui de -5,1%. Cette baisse résulte d’une contraction des volumes de l’ordre de -4%, en raison notamment de la fin d’un certain nombre de grands chantiers, et d’un prix moyen de vente en léger retrait dû essentiellement à un mix produit défavorable. Sur ces bases, et compte tenu de la non-reconduction de la vente de quotas de CO2, l’EBITDA généré par cette activité en Suisse est en repli de -13,6%, avec une marge d’EBITDA sur chiffre d’affaires opérationnel qui fléchit d’un peu plus de 3 points. Retraité du produit de cession des quotas de CO2 et à périmètre et change constants, la marge d’EBITDA serait en légère progression.
  • Dans l’activité Béton & Granulats, le chiffre d’affaires consolidé fléchit de -4,9% sur l’ensemble de la période. Dans un contexte de stabilité des prix de vente dans le béton et de légère progression dans les granulats, la baisse de l’activité s’explique exclusivement par la contraction des volumes dans le béton, ceux-ci étant stables dans les granulats. L’EBITDA généré par cette activité en Suisse recule de près de -4% sur la période et la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel est stable.
  • L’activité Autres Produits et Services affiche un chiffre d’affaires stable (-0,4%) sur l’année. L’EBITDA est quant à lui en retrait de -9,6% par rapport à 2013 dû essentiellement à un mix produit moins favorable.

En Italie, dans un environnement macro-économique et sectoriel toujours difficile, le chiffre d’affaires est en repli de -3,9% sur l’année, caractérisé par une baisse des volumes vendus légèrement supérieure à -1% et une contraction des prix un peu plus sensible. Dans ce contexte, l’EBITDA et la marge d’EBITDA reculent sensiblement sur l’exercice.

1.2.3 Compte de résultat Etats-Unis

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux
de change constants

 
CA consolidé 247 221 +11,7% +11,6%
EBITDA 17 5 +231,9% +231,5%
EBIT   (5)   (17)   +68,6%   +68,6%

L’activité aux Etats-Unis enregistre une croissance de chiffre d’affaires de +11,6% à périmètre et taux de change constants. Cette performance traduit la poursuite du redressement progressif de la conjoncture aux Etats-Unis. Le Groupe enregistre une très forte progression de son EBITDA qui s’élève à 17 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice, contre 5 millions d’euros en 2013, et réduit sensiblement sa perte au niveau de l’EBIT à -5 millions d’euros contre -17 millions d’euros en 2013.

  • L’activité Ciment enregistre une nouvelle progression de son chiffre d’affaires consolidé sur l’année avec une hausse de +16,7% (+17,5% en chiffre d’affaires opérationnel). L’augmentation des volumes s’établit à près de +10% sur l’année, avec une croissance comparable en Californie et dans le Sud-Est. Les prix de vente sont en hausse de près de +8% par rapport à 2013 sur les deux zones. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA du Groupe est multiplié par plus de 4.
  • Dans l’activité Béton, le chiffre d’affaires consolidé progresse de +9,6% à périmètre et change constants. Cette performance résulte d’une progression de +4,0% des volumes vendus, avec une hausse sensible en Californie et une très légère croissance dans le Sud-Est. Les prix de vente affichent sur la période une augmentation solide reflétant l’amélioration de l’environnement macro-économique et sectoriel. Compte tenu de ces éléments, le Groupe double son EBITDA dans cette activité.

1.2.4 Compte de résultat Asie (Turquie, Inde, Kazakhstan)

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux
de change constants

 
CA consolidé 530 461 +15,1% +27,2%
EBITDA 112 85 +30,6% +47,1%
EBIT   67   42   +59,7%   +82,5%

Le chiffre d’affaires progresse sur la zone de +27,2% sur l’ensemble de la période, avec une solide progression enregistrée sur les trois régions concernées. La profitabilité opérationnelle (EBITDA/Chiffre d’affaires consolidé) progresse elle aussi très sensiblement pour s’établir à 21,1% contre 18,6% en 2013, bénéficiant de la montée en puissance des activités du Groupe en Inde et au Kazakhstan et d’un environnement prix plus favorable en Turquie et en Inde.

En Turquie, le chiffre d’affaires s’établit à 229 millions d’euros, en progression de +11,7% à périmètre et change constants. Au cours de cet exercice, le Groupe a su tirer parti des bonnes conditions climatiques, d’un environnement macro-économique, sectoriel et prix favorables . Sur ces bases, et en s’appuyant sur une bonne maîtrise des coûts et notamment des coûts énergétiques avec une solide augmentation de l’utilisation de combustibles secondaires, l’EBITDA progresse de plus de +30% avec un taux de marge en nette amélioration.

  • Dans le ciment, le chiffre d’affaires consolidé est en progression de +22,9% sur la période à périmètre et change constants. Le chiffre d’affaires opérationnel progresse quant à lui de +16,6%. Cette évolution résulte d’une augmentation des prix de vente - plus importante à Konya qu’à Bastas, le marché d’Ankara restant plus concurrentiel - qui a permis de largement compenser une baisse des volumes d’environ -2% sur l’ensemble de l’année. En effet, après un premier trimestre soutenu par d’excellentes conditions climatiques, celles-ci ont été sensiblement moins favorables au cours des deux trimestres suivants. Dans ce contexte, l’EBITDA généré par cette activité est en croissance de +34%, marquant une progression de près de 4 points de pourcentage de la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel.
  • L’activité Béton & Granulats est en baisse de -4,3% à périmètre et taux de change constants. Les volumes fléchissent dans le béton (environ -11%) et de façon plus sensible dans les granulats (plus de -17%) du fait de ralentissements de grands travaux liés à aux changements réglementaires édictés suite à la catastrophe de Soma. Quant aux prix de vente, ceux-ci affichent une solide progression dans le béton comme dans les granulats compte tenu de la stratégie sélective du Groupe dans cette activité. L’EBITDA recule de -8,5% sur l’ensemble de l’exercice et la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel fléchit légèrement.

En Inde, le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros au cours de l’année, en progression de +54,7% à périmètre et change constants. Les volumes enregistrent une progression très sensible (+41%) avec près de 4,5 millions de tonnes de ciment livrées au total par le Groupe. Quant aux prix de vente, bien que volatils, ceux-ci sont repartis à la hausse à partir du deuxième trimestre, affichant une solide progression sur l’exercice, soutenue par un environnement sectoriel en amélioration très progressive. Compte tenu de ces éléments, et d’une réduction des coûts énergétique du fait notamment de la mise en place d’une installation de cogénération électrique, l’EBITDA a été multiplié par plus de 3 avec une marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel qui fait plus que doubler par rapport à 2013.

Au Kazakhstan, le Groupe poursuit son déploiement sur ce marché prometteur, avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 71 millions d’euros, en hausse de +18,0% à périmètre et taux de change constants. L’activité a été soutenue par une progression sensible des volumes d’environ +24% avec près de 1,3 million de tonnes de ciment livrées au cours de l’exercice. En revanche, les prix de vente se contractent sur la période, du fait notamment des incertitudes liées à la dévaluation intervenue en début d’année, à l’instabilité monétaire et à l’évolution des prix des matières premières. Néanmoins, compte tenu de l’amélioration sensible de l’efficience opérationnelle de l’outil industriel au cours de l’exercice, l’EBITDA affiche une quasi-stabilité par rapport à 2013 en dépit de la dévaluation intervenue en début d’année, la progression à périmètre et taux de change constants s’établissant à +13,2%. Ainsi, et compte tenu de la baisse des prix de vente, la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires ne fléchit que légèrement.

1.2.5 Compte de résultat Afrique et Moyen-Orient

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux
de change constants

 
CA consolidé 397 322 +23,4% +24,5%
EBITDA 77 63 +22,1% +23,1%
EBIT   48   26   +82,2%   +83,4%

Dans la région Afrique et Moyen-Orient, le chiffre d’affaires consolidé progresse à périmètre et change constants de +24,5% sur l’ensemble de la période. L’EBITDA affiche une très nette progression à 77 millions d’euros en 2014 contre 63 millions d’euros en 2013.

En Égypte, le chiffre d’affaires consolidé est en hausse de +58,6% à périmètre et change constants. Cette progression résulte d’une croissance notable des volumes livrés de près de +33% s’appuyant sur un marché dynamique et une amélioration des conditions sécuritaires dans le Nord-Sinaï. Au cours de l’année, alors que la demande est restée soutenue, l’offre a été impactée par des ruptures d’approvisionnement énergétique. Dans ce contexte, les prix de vente ont progressé de façon marquée. Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA affiche une très forte progression, doublant par rapport à 2013, avec une marge d’EBITDA en amélioration sensible, malgré une très nette hausse des coûts énergétiques dès le second semestre.

En Afrique de l’Ouest, le chiffre d’affaires progresse de +12,8% dans un contexte de marché favorable sur chacun des pays de la zone. Les volumes ciment progressent de près de +15% tandis que les prix de vente, s’ils se stabilisent très progressivement en base séquentielle, restent en léger retrait en base annuelle compte tenu de la baisse enregistrée au cours de l’exercice précédent. Sur ces bases, l’EBITDA généré par le Groupe dans cette région s’affiche en hausse de +5,5%.

1.3 Compte de résultat du Groupe par activité

1.3.1 Activité Ciment

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux
de change constants

Volume (kt) 20 530 18 050 +13,7%  
CA opérationnel 1 483 1 333 +11,3% +14,9%
CA consolidé 1 261 1 110 +13,7% +17,7%
EBITDA 341 314 +8,7% +13,1%
EBIT   220   179   +23,1%   +28,6%

Le chiffre d’affaires consolidé de l’activité Ciment est en hausse de +13,7% et en hausse de +17,7% à périmètre et taux de change constants. Le chiffre d’affaires opérationnel progresse quant à lui de +14,9% à périmètre et change constants.

Les prix moyens de vente, en légère progression au global, ont connu des variations contrastées en fonction des régions dans lesquelles le Groupe est présent, Ainsi, ils ont enregistré une solide progression en Turquie, en Inde, en Egypte et aux Etats-Unis, permettant de compenser les baisses légères enregistrées en France, en Suisse, au Kazakhstan et en Afrique de l’Ouest.

Cette légère hausse au global des prix de vente s’est accompagnée d’une hausse sensible des volumes (+13,7%). La contraction des volumes enregistrée en France, en Suisse, en Italie et en Turquie ayant été largement compensée par la montée en puissance de l’Inde et du Kazakhstan, par le dynamisme de l’activité en Afrique de l’Ouest, et enfin par la reprise de l’activité en Egypte et aux Etats-Unis.

L’EBITDA s’établit à 341 millions d’euros, en progression de +13,1% à périmètre et taux de change constants. La baisse de l’EBITDA constatée en France, en Suisse (essentiellement en raison de la non-reconduction de la vente de quotas de CO2) et en Italie a pu être largement compensée par la progression de l’EBITDA en Inde, en Turquie, aux Etats-Unis, en Egypte, au Kazakhstan et en Afrique de l’Ouest. La marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel est quant à elle en léger retrait à 23,0% contre 23,6% en 2013, reflétant « l’effet négatif CO2» en Suisse et la modification du mix géographique des activités du Groupe qui se caractérise, sur l’exercice 2014, par une plus grande contribution des pays où les niveaux de marges sont encore relativement bas et qui comportent un fort potentiel d’amélioration (Asie, Egypte et Etats-Unis), et à l’inverse, une contribution plus faible de la France, où les niveaux de marges sont historiquement plus élevés, compte tenu de la baisse d’activité enregistrée dans ce pays au cours de cet exercice.

Enfin, l’EBIT ressort en très nette progression de +28,6% à périmètre et change constants, à 220 millions d’euros contre 179 millions d’euros.

1.3.2 Activité Béton & Granulats

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux
de change constants

Volume Béton (km3) 8 273 8 525 -3,0%  
Volume Granulats (kt) 21 215 22 773 -6,8%
CA opérationnel 882 899 -1,9% -1,5%
CA consolidé 860 876 -1,8% -1,5%
EBITDA 71 80 -10,8% -9,4%
EBIT   28   34   -18,2%   -16,6%

Le chiffre d’affaires consolidé de l’activité Béton & Granulats recule de -1,8% et de -1,5% à périmètre et change constants sur l’exercice. Quant aux volumes, ceux-ci sont en baisse de -3,0% dans le béton et de -6,8% dans les granulats.
Cette évolution résulte d’une baisse des volumes béton en Turquie et en Suisse, partiellement compensée par une amélioration aux Etats-Unis. Ils sont restés stables en France. Dans les granulats, la baisse des volumes a été marquée en Turquie et en France (dont un effet périmètre), ils affichent en revanche une solide progression au Sénégal et sont stables en Suisse. Cette baisse des volumes a été partiellement compensée par une amélioration au global des prix de vente.
Compte tenu de ces éléments, l’EBITDA recule de -9,4% à périmètre et taux de change constants, et l’EBIT de -16,6%.

1.3.3 Activité Autres Produits & Services

(en millions d’euros)   2014   2013   Variation (%)
      Publiée  

A périmètre et taux
de change constants

CA opérationnel 399 400 -0,4%   +0,3%
CA consolidé 301 300 +0,3% -0,2%
EBITDA 30 33 -10,0% -10,6%
EBIT   15   21   -29,5%   -30,0%

Le chiffre d’affaires consolidé de l’activité Autres Produits & Services enregistre une progression de +0,3% et de -0,2% à périmètre et change constants.

L’EBITDA recule à 30 millions d’euros contre 33 millions d’euros en 2013, la marge d’EBITDA sur le chiffre d’affaires opérationnel s’établissant désormais à 7,4% contre 8,2% en 2013.

2. Eléments de Bilan et de Flux de trésorerie

Au 31 décembre 2014, le Groupe présente une structure financière solide.

Les capitaux propres consolidés augmentent de 167 millions d’euros et s’élèvent à 2 459 millions d’euros contre 2 292 millions d’euros au 31 décembre 2013.

L’endettement financier net diminue de près de 43 millions d’euros pour s’établir à 1 022 millions d’euros au 31 décembre 2014, contre 1 065 millions d’euros au 31 décembre 2013.

Sur ces bases, le taux d’endettement financier net s’améliore sensiblement et représente 41,6% des capitaux propres consolidés, un ratio inférieur à celui du 31 décembre 2013 (46,5%), et en baisse de plus de 11 points de pourcentage par rapport au ratio de 52,7% du 30 juin 2014.

Compte tenu du niveau d’endettement net du Groupe, l’existence de « covenants » ne constitue pas un risque sur la situation financière et la liquidité du bilan du Groupe. Au 31 décembre 2014, Vicat respecte l’ensemble des ratios visés par les « covenants » contenus dans les contrats de financement.

Le Groupe a généré au cours de l’exercice 2014 une capacité d’autofinancement de 321 millions d’euros, contre 291 millions d’euros au cours de l’exercice 2013, soit une progression de 14,4% à périmètre et taux de change constants.

Les investissements industriels réalisés par Vicat ont sensiblement diminué, s’élevant à 156 millions d’euros en 2014 contre 174 millions d’euros en 2013.

Les investissements financiers réalisés sur la période s’élèvent à 74 millions d’euros contre 18 millions d’euros en 2013, l’augmentation étant pour l’essentiel due à des opérations de rachat de titres, notamment en Inde suite au rachat des 47% détenus par Sagar Cements dans Vicat Sagar Cement.

Le Groupe a généré en 2014 un niveau de cash-flow libre de 148 millions d’euros contre 171 millions d’euros en 2013.

3. Perspectives

Sur l’exercice 2015, le Groupe s’attend à une nouvelle amélioration de ses performances en s’appuyant sur la poursuite de la croissance dans les pays émergents et sur la reprise aux Etats-Unis. Le Groupe devrait par ailleurs bénéficier progressivement de la baisse des coûts de l’énergie et d’une variation favorable des taux de changes. Enfin, le Groupe poursuivra en 2015 sa politique d’optimisation de ses cash-flows et de réduction de son niveau d'endettement.

En ce qui concerne chacune des régions, le Groupe souhaite fournir les éléments d’appréciation suivants :

  • En France, le Groupe s’attend à une situation macro-économique peu favorable pour le secteur de la construction. Le premier semestre devrait par ailleurs être marqué par un effet de base de comparaison particulièrement difficile compte tenu des conditions climatiques exceptionnelles enregistrées sur cette période en 2014. Sur le second semestre, le Groupe s’attend à une stabilisation, voire à une amélioration très progressive du contexte sectoriel. Compte tenu de ces éléments, les volumes devraient s’inscrire sur l’ensemble de l’exercice en légère baisse dans un environnement prix qui devrait rester globalement inchangé.
  • En Suisse, l’activité du Groupe devrait se maintenir à un niveau élevé, tout en étant néanmoins impactée sur la première partie de l’année par un effet climatique moins favorable qu’en 2014 et par l’achèvement de grands chantiers au second semestre de l’exercice précédent. Le second semestre pourrait en revanche bénéficier du démarrage des nouveaux travaux d’infrastructures. Sur ces bases, les volumes devraient rester proches de ceux livrés en 2014, dans un contexte de prix en légère baisse, essentiellement sur les zones frontalières.
  • En Italie, compte tenu d’une situation macro-économique qui devrait rester marquée par la crise, les volumes sont attendus de nouveau en baisse, mais à un rythme qui devrait progressivement se ralentir. Quant aux prix de vente, compte tenu des premiers signes de consolidation sur ce marché et de la politique commerciale sélective du Groupe, ceux-ci devraient être mieux orientés.
  • Aux Etats-Unis, les volumes sont attendus de nouveau en progression, en ligne avec le rythme du redressement sectoriel du pays. Quant aux prix de vente, ceux-ci sont attendus en hausse sur les deux zones dans lesquelles le Groupe opère.
  • En Turquie, le marché devrait rester dynamique. Le Groupe devrait tirer pleinement profit de ses fortes positions sur le plateau anatolien et de l’efficience de son outil industriel. A ce titre, le Groupe bénéficiera de la modernisation et du redémarrage de son second four de l’usine de Bastas. Quant aux prix de vente, ceux-ci devraient rester volatils mais toujours bien orientés.
  • En Egypte, le rétablissement progressif de la sécurité devrait permettre au Groupe de confirmer au cours de cet exercice la reprise de son activité. Le premier semestre restera néanmoins affecté par des coûts de l’énergie encore élevés avant d’enregistrer une baisse significative dès la mise en service des deux broyeurs charbon attendus à la fin de l’été. Dans ce contexte, la croissance des volumes devrait se poursuivre dans un environnement prix qui devrait néanmoins rester très volatil.
  • En Afrique de l’Ouest, le marché devrait rester dynamique au cours de cet exercice. L’environnement concurrentiel pourrait néanmoins devenir plus difficile compte tenu de l’arrivée très progressive d’un nouvel entrant.
  • En Inde, le Groupe reste très confiant quant à sa capacité à tirer pleinement profit de la qualité de son outil industriel, de ses équipes et de ses positions sur un marché qui devrait bénéficier cette année de la reprise de l’environnement macro-économique et plus particulièrement des investissements annoncés dans les infrastructures. Dans un contexte qui devrait être favorable à la croissance de la consommation cimentière, les prix, s’ils sont attendus toujours très volatils, devraient au global être bien orientés sur l’ensemble de l’exercice.
  • Au Kazakhstan, le Groupe pourra s’appuyer sur la qualité de son outil industriel et de ses équipes dans un environnement qui devrait rester marqué par une situation monétaire tendue, une nouvelle correction étant possible au cours de l’exercice. Dans cet environnement, la situation concurrentielle pourrait se tendre bien que le potentiel de croissance du marché reste néanmoins intact.

4. Conférence téléphonique

Dans le cadre de la publication de ses résultats au 31 décembre 2014, le groupe Vicat organise une conférence téléphonique qui se tiendra en anglais le mercredi 11 mars 2015 à 15h00, heure de Paris (14h00 heure de Londres et 09h00 heure de New York).

Pour participer en direct, composez l’un des numéros suivants :

France :       +33(0)1 76 77 22 30
Royaume-Uni : +44(0)20 3427 0503
Etats-Unis : +1646 254 3366

La conférence téléphonique sera disponible en différé jusqu’au 18 mars 2015 à 19h00, en composant l’un des numéros suivants :

France :       +33 (0)1 74 20 28 00
Royaume-Uni : +44 (0)20 3427 0598
Etats-Unis : +1 347 366 9565
Code d’accès :      

8857138#

À PROPOS DU GROUPE VICAT

Le groupe Vicat emploie plus de 7 700 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2,423 milliards d'euros en 2014, provenant de ses activités de production de Ciment, de Béton & Granulats et Autres Produits & Services.
Le Groupe est présent dans 11 pays : France, Suisse, Italie, Etats-Unis, Turquie, Egypte, Sénégal, Mali, Mauritanie, Kazakhstan et Inde. Près de 66% de son chiffre d’affaires est réalisé à l’international.
Le groupe Vicat est l'héritier d'une tradition industrielle débutée en 1817 avec l'invention du ciment artificiel par Louis Vicat. Créé en 1853, le groupe Vicat exerce aujourd’hui 3 métiers principaux que sont le Ciment, le Béton Prêt à l'Emploi (BPE) et les Granulats, ainsi que des activités complémentaires à ces métiers de base.

Avertissement :
Ce communiqué de presse peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance.
Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site Internet (www.vicat.fr). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.
Des informations plus complètes sur Vicat peuvent être obtenues sur son site Internet (www.vicat.fr).

 

GROUPE VICAT

 

COMPTES CONSOLIDES
AU 31 DÉCEMBRE 2014

 

Comptes consolidés au 31 décembre 2014 arrêtés par le Conseil d’Administration du 6 mars 2015 qui seront présentés à l’approbation de l’Assemblée Générale des actionnaires du 6 mai 2015

ETAT DE LA SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE AU 31 DECEMBRE 2014  
     
ACTIF 31 décembre 2014 31 décembre 2013
(en milliers d'euros) Notes      
ACTIFS NON COURANTS        
Goodwill 3 1 007 848 946 569
Autres immobilisations incorporelles 4 122 985 100 103
Immobilisations corporelles 5 2 148 739 2 102 012
Immeubles de placement 7 18 754 19 107
Participations dans des entreprises associées 8 43 815 38 213
Actifs d'impôts différés 25 135 437 101 671
Créances et autres actifs financiers non courants 9 98 891   133 738
Total des actifs non courants   3 576 469   3 441 413
ACTIFS COURANTS        
Stocks et en-cours 10 394 205 359 712
Clients et autres débiteurs 11 356 405 348 309
Actifs d'impôts exigibles 37 206 29 866
Autres créances 11 141 200 127 963
Trésorerie et équivalents de trésorerie 12 268 196   241 907
Total des actifs courants   1 197 212   1 107 757
TOTAL DE L'ACTIF   4 773 681   4 549 170
 
PASSIF 31 décembre 2014 31 décembre 2013
(en milliers d'euros) Notes      
CAPITAUX PROPRES        
Capital 13 179 600 179 600
Primes 11 207 11 207
Réserves consolidées   1 986 616   1 818 942
Capitaux propres part du Groupe   2 177 423   2 009 749
Intérêts minoritaires   281 870   282 216
Total capitaux propres   2 459 293   2 291 965
 
PASSIFS NON COURANTS        
Provisions retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi 14 125 862 87 584
Autres provisions 15 86 141 77 208
Dettes financières et options de vente 16 1 067 527 1 201 953
Impôts différés passifs 25 219 656 215 751
Autres passifs non courants   7 205   10 394
Total des passifs non courants   1 506 391   1 592 890
PASSIFS COURANTS        
Provisions 15 10 526 12 494
Dettes financières et options de vente à moins d'un an 16 281 730 172 604
Fournisseurs et autres créditeurs 280 642 276 633
Passifs d'impôts exigibles 39 301 25 354
Autres dettes 18 195 798   177 230
Total des passifs courants   807 997   664 315
Total des passifs   2 314 388   2 257 205
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS   4 773 681   4 549 170
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE DE L'EXERCICE 2014
     
2014 2013
(en milliers d'euros) Notes      
 
Chiffre d'affaires 19 2 422 753   2 285 983
Achats consommés   (1 583 417)   (1 481 668)
Valeur ajoutée 1.22 839 336   804 315
Charges de personnel 20 (373 289) (366 833)
Impôts, taxes et versements assimilés   (47 624)   (42 971)
Excédent brut d'exploitation 1.22 & 23 418 423   394 511
Dotations nettes aux amortissements, provisions et dépréciations 21 (176 710) (188 888)
Autres produits et charges 22 14 605   23 964
Résultat d’exploitation 23 256 318   229 587
Coût de l’endettement financier net 24 (47 616) (43 989)
Autres produits financiers 24 11 456 10 290
Autres charges financières 24 (21 891)   (19 314)
Résultat financier 24 (58 051)   (53 013)
Quote-part dans les résultats des sociétés associées 8 4 745   3 913
Résultat avant impôt   203 012   180 487
Impôts sur les résultats 25 (59 458)   (57 246)
Résultat net consolidé   143 554   123 241
Part attribuable aux intérêts minoritaires 15 075 2 982
Part attribuable au Groupe   128 479   120 259
 
         
EBITDA 1.22 & 23 441 973   426 692
EBIT 1.22 & 23 263 132   234 245
Capacité d’autofinancement 1.22 320 929   290 978
         
Résultat par action (en euros)
Résultat net part du groupe de base et dilué par action 13 2,86   2,68
ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE DE L'EXERCICE 2014
   
(en milliers d'euros) 2014 2013
     
Résultat net consolidé 143 554   123 241
 

Autres éléments du résultat global

 
Eléments non recyclables au compte de résultat :
Réévaluation du passif net au titre des prestations définies (34 480) 41 470
Impôt sur les éléments non recyclables 9 774 (11 729)
 
Eléments recyclables au compte de résultat :
Ecarts de conversion 137 421 (198 311)
Couverture des flux de trésorerie (19 094) (5 256)
Impôt sur les éléments recyclables 2 872 2 131
       
Autres éléments du résultat global (après impôt) 96 493   (171 695)
       
Résultat global 240 047   (48 454)
Part attribuable aux intérêts minoritaires 38 133 (37 357)
Part attribuable au Groupe 201 914   (11 097)
ETAT DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES DE L'EXERCICE 2014
     
(en milliers d'euros) Notes 2014 2013
         

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

 
Résultat net consolidé   143 553   123 241
 
Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence (4 745) (3 913)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence 974 335
Charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité :
- amortissements et provisions 186 442 191 784
- impôts différés (16 341) (17 282)
- plus ou moins values de cession (201) (4 964)
- gains et pertes latents liés aux variations de juste valeur 1 341 986
- autres 9 906 793
         
Capacité d'autofinancement 1.22 320 929 290 980
 
Variation du besoin en fonds de roulement (19 050) 45 526
         
Flux nets de trésorerie générés par les activités opérationnelles (1)   27 301 879   336 506
 

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement

 
Décaissements liés à des acquisitions d'immobilisations:
- immobilisations corporelles et incorporelles (159 951) (175 589)
- immobilisations financières (8 827) (9 814)
 
Encaissements liés à des cessions d'immobilisations:
- immobilisations corporelles et incorporelles 6 370 9 875
- immobilisations financières 5 183 5 137
 
Incidence des variations de périmètre (66 988) (8 793)
         
Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement 28 (224 213)   (179 184)
 

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement

 
Dividendes versés (81 015) (79 877)
Augmentation de capital 122 -
Emissions d’emprunts 21 239 102 905
Remboursement d’emprunts (91 568) (155 183)
Acquisitions d'actions propres (21 021) (12 162)
Cession – attribution d'actions propres 96 104 16 645
         
Flux nets de trésorerie liés aux opérations de financement   (76 139)   (127 672)
Incidence des variations de cours des devises   15 651   (28 917)
Variation de la trésorerie   17 178   733
Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à l'ouverture 29 225 812 225 079
Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à la clôture 29 242 990 225 812
 
 
(1) Dont flux de trésorerie provenant des impôts sur le résultat : (60 190) milliers d’euros en 2014 et (69 812) milliers d’euros en 2013.

Dont flux de trésorerie provenant des intérêts décaissés et encaissés : (47 825) milliers d’euros en 2014 et (43 036) milliers d’euros en 2013.

 

ETAT DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES DE L'EXERCICE 2014
               
(en milliers d'euros) Capital   Primes   Auto - contrôle   Réserves consolidées   Réserves de conversion Capitaux propres part du Groupe Intérêts minori-taires Total capitaux propres
Au 1er janvier 2013

179 600

 

11 207

 

(78 681)

 

2 076 581

 

(107 896)

2 080 811

334 036

2 414 847

 
Résultat annuel

120 259

120 259

2 982

123 241

Autres éléments du résultat global

23 613

(154 969)

(131 356)

(40 339)

(171 695)

                         
Résultat global            

143 872

 

(154 969)

(11 097)

(37 357)

(48 454)

 
Dividendes distribués

(66 016)

(66 016)

(14 056)

(80 072)

Variation nette des actions propres

4 736

(166)

4 570

4 570

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires (51) (51)
Augmentation de capital
Autres variations

1 481

1 481

(356)

1 125

                         
Au 31 décembre 2013

179 600

 

11 207

 

(73 945)

 

2 155 752

 

(262 865)

2 009 749

282 216

2 291 965

 
Résultat annuel

128 479

128 479

15 075

143 554

Autres éléments du résultat global

(39 732)

113 167

73 435

23 058

96 493

                               
Résultat global            

88 747

 

113 167

 

201 914

 

38 133

 

240 047

 
Dividendes distribués

(66 061)

(66 061)

(14 787)

(80 848)

Variation nette des actions propres (1)

3 812

71 546

75 358

15

75 373

Variations de périmètre et acquisitions complémentaires (2)

(44 390)

(44 390)

(24 582)

(68 972)

Augmentation de capital 122 122
Autres variations 853 853 753 1,606
                               
Au 31 décembre 2014

179 600

 

11 207

 

(70 133)

 

2 206 447

 

(149 698)

 

2 177 423

 

281 870

 

2 459 293

(1) : incluant principalement la plus-value globale, nette d'impôts, de 72 millions d'euros réalisée dans le cadre de la cession des titres Soparfi (cf. note 2)
(2) : incluant principalement la variation de situation nette liée au rachat par le Groupe à Sagar Cements de sa participation résiduelle détenue dans Vicat Sagar Cement (cf. note 2)
Les réserves de conversion groupe au 31 décembre 2014 se ventilent comme suit par devises (en milliers d'euros) :
  Dollar :   18,764
Franc suisse : 137,853
Livre turque : (118,547)
Livre égyptienne : (42,745)
Tengué kazakh : (43,767)
Ouguiya mauritanien : 2,187
Roupie indienne : (103,443)
(149,698)

SIÈGE SOCIAL :

TOUR MANHATTAN
6 PLACE DE L’IRIS
F-92095 PARIS - LA DÉFENSE CEDEX
TÉL : +33 (0)1 58 86 86 86
FAX : +33 (0)1 58 86 87 88

S.A. AU CAPITAL DE 179.600.000 EUROS

IDENTIFICATION CEE: FR 92 - 057 505 539

RCS NANTERRE

Contacts

Vicat
Contacts Relations Investisseurs :
Stéphane Bisseuil : T. + 33 1 58 86 86 13
stephane.bisseuil@vicat.fr
ou
Contacts Presse :
François Lesage : T. + 33 1 58 86 86 26
francois.lesage@tbwa.com

Contacts

Vicat
Contacts Relations Investisseurs :
Stéphane Bisseuil : T. + 33 1 58 86 86 13
stephane.bisseuil@vicat.fr
ou
Contacts Presse :
François Lesage : T. + 33 1 58 86 86 26
francois.lesage@tbwa.com