Dassault Systèmes annonce une croissance organique à deux chiffres de son chiffre d’affaires nouvelles licences en 2014, hors effets de change

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France--()--Regulatory News :

Dassault Systèmes (Paris:DSY) (Euronext Paris : #13065, DSY.PA), « The 3DEXPERIENCE Company », leader mondial des logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle Management), annonce ses résultats financiers non-audités en normes IFRS pour le quatrième trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2014. Ces résultats ont été revus par le Conseil d’administration le 4 février 2015.

Faits marquants
(données non auditées)

  • Progression organique de 12% des ventes de nouvelles licences au quatrième trimestre et de 10% au cours de l’exercice, à taux de change constants
  • Croissance organique de 150 points de base de la marge opérationnelle non-IFRS en 2014
  • Croissance de 15% du BNPA non-IFRS au quatrième trimestre
  • Année 2014 marquée par l’accélération de la stratégie du Groupe et par des acquisitions étendant son marché adressable
  • 21 000 nouveaux clients en 2014
  • Objectifs financiers pour l’année 2015 visant une progression d’environ 12% à 15% du BNPA non-IFRS

Résultats financiers du quatrième trimestre et de l’année 2014

(données non auditées)
         
T4 2014   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation   Variation à taux de change constants       Variation   Variation à taux de change constants
Chiffre d'affaires   673,2   19%   16%   694,1   23%   20%
Marge opérationnelle   22,1%           32,5%        
BNPA*   0,39   (8%)       0,58   15%    
                         
2014   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation   Variation à taux de change constants       Variation   Variation à taux de change constants
Chiffre d'affaires   2 294,3   11%   14%   2 346,7   13%   16%
Marge opérationnelle   18,8%           29,8%        
BNPA*   1,14   (17%)       1,82   4%    

* BNPA ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014

Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes a déclaré :

« 2014 a été une année marquée par de grands progrès vers la réalisation de notre mission, qui consiste en la création d’univers virtuels 3DEXPERIENCE destinés à harmoniser les produits, la nature et la vie.

Nous avions indiqué au début 2014 que l’objectif des « industry solutions experiences », supportées par notre plateforme 3DEXPERIENCE, était d’accroître la valeur que nous apportions à nos clients. C’est pourquoi nos investissements, comme nos initiatives en matière de ventes et de services, ont très précisément intégré ce but. Grâce à notre plateforme 3DEXPERIENCE, nos clients peuvent intégrer des processus complexes en tirant le meilleur parti de leur propriété intellectuelle et d’actifs numériques qui n’étaient jamais réutilisés auparavant. De plus, la création de deux nouvelles marques, BIOVIA pour les sciences de la vie et 3DEXCITE pour le marketing, l’extension de GEOVIA qui a rendu possible la création de 3DEXPERIENCity, et une nouvelle approche d’optimisation des processus grâce à l’acquisition de Quintiq, apportent la preuve que la plateforme 3DEXPERIENCE répond aux besoins tant des sociétés clientes que des utilisateurs et des particuliers. Elle délivre un ensemble complet de fonctionnalités, allant des retours des consommateurs à des services innovants et déterminants pour le succès de nos clients.

En parallèle, pour aider nos clients à bénéficier de toute la valeur de nos « industry solutions experiences », quel que soit l’endroit dans le monde où ils déploient nos solutions, nous poursuivrons le développement de notre expertise en vente et services, grâce à un réseau de partenaires bien positionnés pour procurer, en fonction du secteur industriel, les ressources spécialisées les plus adaptées.

Enfin, le large intérêt qu’elle suscite auprès de nos clients dans de nombreux secteurs industriels, nous donne la certitude que notre approche d’« industry solutions experiences » trouve un écho particulièrement favorable. »

Résultats financiers du quatrième trimestre 2014

(données non auditées)
         
T4 2014   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation   Variation à taux de change constants       Variation   Variation à taux de change constants
Chiffre d'affaires  

673,2

  19%   16%   694,1   23%   20%
Chiffre d’affaires logiciel   592,2   16%   13%   608,8   19%   17%
Chiffre d’affaires services et autres   81,0   49%   46%   85,3   57%   54%
Marge opérationnelle   22,1%           32,5%        
BNPA*   0,39   (8%)       0,58   15%    

* BNPA ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014

                         
En millions d'euros   IFRS   Non-IFRS
    T4 2014   T4 2013   Variation à taux de change constants   T4 2014   T4 2013   Variation à taux de change constants
Amériques   198,4   149,6   24%   206,1   149,5   29%
Europe   318,2   272,3   15%   325,4   273,0   17%
Asie   156,6   143,5   10%   162,6   143,5   16%
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires IFRS progresse de 16%, avec un chiffre d’affaires logiciel en hausse de 13% et un chiffre d’affaires services en croissance de 46%, qui reflète l’intégration en 2014 d’acquisitions dont les services constituent une part importante de l’activité. Le chiffre d’affaires non-IFRS est en hausse de 20%, les chiffres d’affaires logiciel et services et autres progressant de 17% et 54% respectivement. Hors acquisitions, le chiffre d’affaires non-IFRS et le chiffre d’affaires non-IFRS logiciel progressent de 5% et 7% respectivement.
  • Par zone géographique et à taux de change constants, le chiffre d’affaires non-IFRS est en croissance de 17% en Europe, porté par l’Allemagne et l’Europe du Sud. Dans la zone Amériques, le chiffre d’affaires non-IFRS est en hausse de 29%, grâce à la progression de l’Amérique du Nord. La croissance de 16% du chiffre d’affaires non-IFRS en Asie reflète la performance des marchés chinois, japonais et coréens.
  • Le chiffre d’affaires nouvelles licences progresse de 24% en IFRS et non-IFRS à taux de change constants. Sur une base organique, le chiffre d’affaires nouvelles licences non-IFRS est en hausse de 12%, porté par une forte progression dans la zone Amériques et en Europe. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent est en augmentation de 9% en IFRS et de 13% en non-IFRS.
  • Par marque, à taux de change constants et en non-IFRS, le chiffre d’affaires CATIA est en hausse de 8% et le chiffre d’affaires ENOVIA progresse de 5%. Le chiffre d’affaires SOLIDWORKS augmente de 14%, avec des nouvelles licences en hausse de 6%, qui portent à 15 312 le nombre d’unités vendues. Les ventes des autres logiciels sont en croissance de 42% ; elles reflètent les acquisitions effectuées en 2014 et une hausse à deux chiffres du chiffre d’affaires SIMULIA, qui compense de moins bons résultats enregistrés dans les industries minières.
  • Le résultat opérationnel IFRS s’établit à 148,6 millions d’euros, en diminution de 10,5%. En non-IFRS, le résultat opérationnel progresse de 14,2% à 225,4 millions d’euros. La marge opérationnelle non-IFRS s’établit à 32,5% ; la baisse de celle-ci par rapport au quatrième trimestre 2013 s’explique par la dilution due aux acquisitions, partiellement compensée par une amélioration de la marge organique.
  • Au cours du quatrième trimestre, le taux effectif d’impôt en IFRS est de 33,4% par rapport à un taux de 35,5% au quatrième trimestre 2013, compte tenu d’une baisse des provisions fiscales. En non-IFRS, le taux effectif d’impôt est de 34,0%, contre 35,4% lors de la même période en 2013.
  • Le BNPA en normes IFRS s’établit à 0,39 euro par action, contre 0,43 euro par action au quatrième trimestre 2013 après ajustement lié à la division par deux du nominal de l’action. En non-IFRS, le BNPA est en hausse de 15%, à 0,58 euro par action. Il est à noter que l’effet net des variations de change sur le BNPA non-IFRS a été neutre au cours de la période.

Résultats financiers 2014

(données non auditées)
         
2014   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation   Variation à taux de change constants       Variation   Variation à taux de change constants
Chiffre d'affaires   2 294,3   11%   14%   2 346,7   13%   16%
Chiffre d'affaires logiciel   2 035,0   8%   11%   2 078,6   10%   13%
Chiffre d’affaires services et autres   259,3   40%   41%   268,1   45%   46%
Marge opérationnelle   18,8%           29,8%        
BNPA   1,14   (17%)       1,82   4%    

* BNPA ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014

En millions d'euros   IFRS   Non-IFRS
    12M 2014   12M 2013   Variation à taux de change constants   12M 2014   12M 2013   Variation à taux de change constants
Amériques   659,1   567,2   17%   677,4   569,6   20%
Europe   1 052,8   937,8   12%   1 075,5   940,2   14%
Asie   582,4   561,1   14%   593,8   563,0   15%
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires IFRS est en hausse de 14%. Le chiffre d’affaires non-IFRS augmente de 16%, porté par une croissance du chiffre d’affaires logiciel de 13% et une progression du chiffre d’affaires services et autres de 46%. Hors acquisitions et cessions, le chiffre d’affaires total et le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS augmentent de 5% et 6%, respectivement.
  • Par zone géographique et à taux de change constants, le chiffre d’affaires non-IFRS est en croissance de 14% en Europe, porté par l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Europe du Sud. Le chiffre d’affaires non-IFRS est en hausse de 20% dans la zone Amériques, grâce à une meilleure dynamique de croissance des réseaux de ventes directes et à une bonne performance des ventes indirectes. En Asie, la progression de 15% du chiffre d’affaires non-IFRS s’explique par les performances de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon.
  • Le Groupe a connu une croissance solide dans un certain nombre de domaines, avec de nouveaux clients dans les industries du Transport, des Hautes Technologies, des Sciences de la Vie, des Produits de Grande Consommation, de l’Energie et de l’Architecture, Ingénierie et Construction.
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est en hausse de 13%, les chiffres d’affaires nouvelles licences et logiciel récurrent progressant de 18% et 11% respectivement. Sur une base organique, la hausse de 10% du chiffre d’affaires nouvelles licences s’explique par la performance du réseau de vente directe du Groupe et par celle des logiciels CATIA et ENOVIA. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent est en augmentation de 5%, reflétant principalement la croissance de la maintenance.
  • Par marque et à taux de change constants, le chiffre d’affaires CATIA non-IFRS est en hausse de 7%, le chiffre d’affaires ENOVIA progresse de 6% et le chiffre d’affaires SOLIDWORKS de 10%. Les ventes des autres solutions logicielles sont en croissance de 31%, reflétant l’intégration d’Accelrys, d’Apriso (en année pleine), RTT et Quintiq ainsi qu’une importante demande pour les solutions SIMULIA.
  • Le résultat opérationnel en normes IFRS s’élève à 430,8 millions d’euros, en baisse de 14%. Le résultat opérationnel non-IFRS progresse de 7% à 699,2 millions d’euros, progression qui aurait été de 13% hors impact négatif des effets de change nets.
  • La marge opérationnelle non-IFRS s’établit à 29,8% contre 31,5% en 2013, reflétant un impact défavorable net des taux de change de 80 points de base ainsi que la dilution provenant des acquisitions réalisées. Sur une base organique, la marge opérationnelle non-IFRS a progressé d’environ 150 points de base en 2014 hors effets de change, et reflète les efforts d’amélioration de l’efficacité opérationnelle au sein du Groupe.
  • En 2014, le taux effectif d’impôt en normes IFRS était de 34,4%, par rapport à un taux de 31,8% dû en 2013 à des montants plus élevés de crédits d’impôts. En non-IFRS, le taux effectif d’impôt était de 34,4%, contre 33,1% en 2013.
  • Le BNPA en normes IFRS s’établit à 1,14 euro par action, contre 1,38 euro par action en 2013 après ajustement lié à la division par deux du nominal intervenue le 17 juillet 2014. En non-IFRS, le BNPA est en hausse de 4%, à 1,82 euro par action, et progresse de 10% hors impact négatif des effets de change nets.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés

Les flux de trésorerie opérationnels nets s’élèvent pour le quatrième trimestre à 54,8 millions d’euros et à 499,5 millions d’euros pour l’ensemble de l’année contre 78,4 millions d’euros et 506,8 millions d’euros pour les mêmes périodes de l’année précédente. L’évolution des flux de trésorerie opérationnels nets en 2014 reflète principalement l’impact des acquisitions réalisées au cours de l’année. Hors acquisitions, les flux de trésorerie opérationnels auraient progressé de 5%. Le Groupe a également versé un montant de 22 millions d’euros au premier trimestre 2014, à la suite d’un redressement fiscal que Dassault Systèmes conteste.

En 2014, le Groupe a réalisé des acquisitions pour un montant de 952.9 millions d’euros, net de la trésorerie acquise, racheté des actions pour un montant de 171,7 millions d’euros, versé 35,9 millions d’euros de dividendes en numéraire et procédé à des investissements pour un montant de 45,4 millions d’euros. Le Groupe a reçu 57,9 millions d’euros provenant de l’exercice de stock-options.

La position financière nette du Groupe au 31 décembre 2014 s’établissait à 825,5 millions d’euros, contre 1,44 milliard d’euros au 31 décembre 2013. La trésorerie nette du Groupe constituée de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements à court terme était de 1,18 milliard d’euros, contre 1,80 milliard d’euros au 31 décembre 2013. La dette à long terme était de 350 millions d’euros, contre 360 millions d’euros au 31 décembre 2013.

Faits marquants

Lancement de logiciels et Recherche & Développement

Dassault Systèmes lance plusieurs « Solution Experiences » dédiées à de nouvelles industries : 1 / le lancement d’« Engineered to Fly », son « Industry Solution Experience » la plus récente pour l’industrie aérospatiale et de la défense. Cette solution convient particulièrement bien aux petites et moyennes entreprises fournisseurs de l’industrie aérospatiale et de la défense, améliore leur productivité dès la signature de l’offre jusqu’à la réalisation du projet, et procure un avantage compétitif sans équivalent ; 2 / deux nouvelles « Industry Solution Experiences » pour le secteur Ressources Naturelles dédiées aux entreprises minières, « Lean Mine Construction » et « Perfect Mine and Plant ». Fondées sur la plate-forme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes, ces « Industry Solution Experiences » accompagnent dans la conduite du changement les entreprises minières en les aidants à développer et exploiter les exploitations minières plus efficacement, avec une souplesse sans précédent dans le processus de prise de décision.

Signature d’un accord de recherche entre Dassault Systèmes et la Food and Drug Administration américaine pour son projet « Living Heart ». Le Groupe annonce une étape majeure pour son projet « Living Heart », portant sur la modélisation de cœurs en 3D, leur utilisation dans le traitement et le diagnostic des maladies cardiaques, ainsi que le développement d’appareils médicaux. Créé grâce aux applications de simulation réaliste intégrées à la plateforme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes, le « Living Heart Project » annoncé en mai dernier a rapidement développé son premier simulateur cardiaque 3D réaliste. Étape-clé de cette initiative, Dassault Systèmes a signé un accord de recherche d’une durée de cinq ans avec l’agence américaine des Produits alimentaires et des Médicaments (Food and Drug Administration — FDA), dont l’objectif initial porte sur le développement de modèles de test pour l’implantation, le positionnement et le fonctionnement de sondes de stimulateurs cardiaques (pacemaker leads) et autres appareils cardiovasculaires utilisés pour le traitement des maladies cardiaques.

A l’occasion de l’Expo Milano 2015, attendue comme l’un des plus grands évènements internationaux de la décennie, Dassault Systèmes présentera une expérience 3D en ligne s’appuyant sur la plate-forme 3DEXPERIENCE et qui permettra à des visiteurs virtuels de découvrir le thème éco-durable de l’événement « Feeding the Planet, Energy for Life ». Le Word Expo 2015 aura lieu à Milan, en Italie, à partir du 1er mai jusqu’au 31 octobre 2015 et se penchera sur le défi de concilier nutrition mondiale et respect des ressources de la planète. Dans cette optique et afin de rendre l’évènement accessible à tous, Expo Milano 2015 propose un modèle en ligne, virtuel de son site d'exposition d'un million de mètres carrés, permettant une immersion en temps réel des visiteurs dans un univers 3D. L’évènement prendra vie à travers des fonctions interactives en 3D, des vues 360°, des effets sonores et des images de haute définition, en apportant une approche visuelle, vivante et informative en vue de contribuer à la prise de conscience au niveau mondial des ressources nutritionnelles de la planète.

Nouveaux contrats

Renforcement de la stratégie « zéro-défaut » de PSA Peugeot Citroën dans le domaine de la production grâce à la plate-forme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes. PSA Peugeot Citroën a choisi d’intensifier de manière significative l’utilisation des applications d’usine numérique DELMIA de Dassault Systèmes afin de simplifier le processus d’innovation de sa division caisse en blanc (body in white). Grâce à cette extension, qui assure une continuité numérique complète entre ingénierie et fabrication, PSA Peugeot Citroën peut à présent gérer efficacement la planification robotique initiale. Cette prise en charge dès les premières étapes de la mise en production complète l’usage de l’application DELMIA pour la simulation de l’assemblage final, la peinture, les organes mécaniques et l’emboutissage.

Nominations

Dassault Systèmes annonce plusieurs nominations au sein de son équipe de direction et de ses réseaux, marques et zones géographiques. Monica Menghini a été nommée Directeur Général Adjoint en charge de la stratégie globale du Groupe, et sera chargée d’intégrer la stratégie de développement corporate, la stratégie pour les industries et le portefeuille de marques, la stratégie de distribution ainsi que la stratégie corporate et marketing du Groupe. Bruno Latchague a été nommé Directeur Général Adjoint, Opérations de Ventes Globales, et sera responsable de l’organisation « Industries » mondiale du Groupe. Il supervisera également le marché Amériques.

Bertrand Sicot, ancien Directeur Général de SOLIDWORKS, a été nommé Vice-Président du canal de ventes indirectes « Value Solutions ». Gian Paolo Bassi, anciennement Vice-Président de SOLIDWORKS en charge de la R&D, en a été nommé Directeur Général. Scott Berkey, en plus de son rôle de Directeur Général de SIMULIA, a été nommé responsable de la zone Amérique du Nord.

Perspectives

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières a déclaré :

« Le quatrième trimestre 2014 a conclu une année satisfaisante. Nous avons progressivement bénéficié du renforcement d’une dynamique de croissance provenant de l’ensemble de nos zones géographiques et de nos secteurs industriels, d’une diversification qui s’accélère et d’une très bonne dynamique de notre Industrie Transport et Mobilité.

Lorsque nous avons établi nos objectifs initiaux pour 2014, nous avions pris deux engagements importants au niveau opérationnel : délivrer une croissance organique à deux chiffres des ventes de nouvelles licences à taux de change constants, et améliorer de 150 points de base notre marge opérationnelle organique non-IFRS. La réalisation de ces objectifs est d’autant plus satisfaisante que Dassault Systèmes s’est engagé cette année dans la mise en œuvre d’importantes transformations opérationnelles.

Nous estimons que notre performance du quatrième trimestre constitue une bonne base pour établir nos objectifs financiers de 2015. Compte tenu de cette dynamique, nos objectifs pour cette année intègrent une croissance à deux chiffres, à taux de change constants, du chiffre d’affaires nouvelles licences et une marge opérationnelle non-IFRS stable, grâce à la poursuite de nos efforts d’amélioration de notre efficacité opérationnelle, qui se traduisent par une augmentation d’environ 12% à 15% du bénéfice net par action non-IFRS. Nous comptons bénéficier de nos vecteurs de croissance, d’une organisation renforcée et pensons que ces éléments permettront à notre activité et à nos résultats financiers de progresser durant l’année 2015. »

Les objectifs du Groupe pour le premier trimestre et l’année 2015 sont les suivants :

  • Pour le premier trimestre 2015 : objectifs de chiffre d’affaires non-IFRS d’environ 610 à 620 millions d’euros (sur la base des hypothèses de taux de change 2015 présentées ci-dessous), en croissance de 15% à 17% hors effets de change, de marge opérationnelle non-IFRS d’environ 24% et de BNPA non-IFRS d’environ 0,38 euro ; en excluant l’effet non-récurrent d’un crédit d’impôt R&D au premier trimestre 2014, notre objectif de BNPA non-IFRS au premier trimestre 2015 aurait représenté une progression d’environ 11% ;
  • Pour l’année 2015 : objectif de croissance du chiffre d’affaires non-IFRS d’environ 11% à 12% à taux de change constants (soit 2 700 à 2 720 milliards d’euros sur la base des hypothèses de taux de change 2015 présentées ci-dessous) ;
  • Objectif de marge opérationnelle non-IFRS 2015 d’environ 29,8%, stable par rapport à 2014 ;
  • Objectif de BNPA non-IFRS 2015 compris dans une fourchette de 2,04 euros à 2,09 euros, correspondant à une variation d’environ 12% à 15% ;
  • Les objectifs sont fondés sur des hypothèses de taux de change de 1,20 dollar US pour 1,00 euro et de 140 JPY pour 1,00 euro pour le premier trimestre et l’année 2015.

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une base non-IFRS et font l’objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs 2015 non-IFRS décrits ci-dessus ne prennent pas en compte les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des taux de change 2015 indiqués précédemment : le traitement comptable des produits constatés d’avance, estimé à environ 35 millions d’euros, les charges relatives à l’attribution d’actions de performance et de stock-options, estimées à environ 19 millions d’euros et l’amortissement des actifs incorporels acquis, estimé à environ 160 millions d’euros. Les objectifs ci-dessus ne prennent pas en compte l’impact des autres produits et charges opérationnels, nets, essentiellement composés de chargés liées aux acquisitions et de charges d’intégration et de restructuration. Ces estimations n’incluent pas d’éventuelles nouvelles attributions de stock-options ou d’actions de performance, ni de nouvelles acquisitions ou restructurations survenant après le 5 février 2015.

Réunion retransmise en webcast et conférence téléphonique

Dassault Systèmes organise une réunion à Paris retransmise en webcast puis une conférence téléphonique aujourd’hui, jeudi 5 février 2015. Le management tiendra une réunion retransmise en webcast à 09h30 heure de Londres / 10h30 heure de Paris et une conférence téléphonique à 09h00 heure de New York / 14h00 heure de Londres / 15h00 heure de Paris. Cette réunion retransmise en webcast et cette conférence sont accessibles par Internet sur le site http://www.3ds.com/investors/.Veuillez vous rendre sur le site au moins 15 minutes avant le début de la réunion retransmise en webcast ou de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer tout logiciel audio nécessaire. Les enregistrements de la réunion retransmise en webcast et de la conférence seront disponibles pendant 1 an.

Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessibles sur le site http://www.3ds.com/investors/ ou en appelant le service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au +33 (0) 1.61.62.69.24.

Calendrier des Relations Investisseurs 2015

Résultats du premier trimestre : 23 avril 2015
Résultats du deuxième trimestre : 23 juillet 2015
Résultats du troisième trimestre : 22 octobre 2015

Avertissement concernant les déclarations relatives aux perspectives d’avenir du Groupe

Ce document présente des informations qui ne sont pas de nature historique mais expriment des attentes ou des objectifs pour le futur, notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant les objectifs non-IFRS de performance financière du Groupe. Ce sont des informations relatives aux perspectives d’avenir du Groupe.

Ces perspectives d’avenir sont fondées sur les vues et hypothèses actuellement retenues par la Direction du Groupe et prennent en compte un certain nombre d’incertitudes et de risques connus et non connus. En conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d’être substantiellement différents des résultats et des performances anticipés, du fait de plusieurs facteurs. Les perspectives d’avenir du Groupe prennent notamment en compte l’existence d’un environnement économique incertain, mais si cet environnement et les conditions de marché continuent à se dégrader, les résultats du Groupe pourraient ne pas être conformes aux objectifs actuels et baisser en dessous de leurs niveaux antérieurs pour une plus longue période. De plus, de par la présence de facteurs impactant les ventes des produits et services du Groupe, le délai entre une amélioration de l’environnement économique et des conditions de marché et son impact sur les résultats du Groupe pourrait être important.

Pour fixer ces perspectives, le Groupe a pris l’hypothèse de taux de change moyens de 1,20 dollar U.S. pour le premier trimestre et l’année 2015 et de 140 JPY pour 1,00 euro pour le premier trimestre et l’année 2015. Cependant, les cours des devises varient et peuvent affecter significativement les résultats du Groupe.

Les résultats et performance du Groupe peuvent également être affectés par de nombreux risques et incertitudes, mentionnés dans la section « Facteurs de Risques » du Document de référence 2013, déposé auprès de l’AMF le 28 mars 2014 et également disponible sur le site internet de la Société www.3ds.com.

Information financière complémentaire non-IFRS

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Rapport annuel du Groupe pour l’exercice clos le 31 décembre 2013, inclus dans le Document de référence 2013 déposé auprès de l’AMF le 28 mars 2014.

Les tableaux accompagnant ce communiqué détaillent l’information complémentaire non-IFRS sur le chiffre d’affaires, le résultat opérationnel, la marge opérationnelle, le résultat net et le résultat net dilué par action, qui excluent, le traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les coûts d’attribution d’actions de performance, de stock-options et les charges sociales associées, les amortissements des actifs incorporels acquis, les autres produits et charges opérationnels, nets, certains éléments financiers non-récurrents, ainsi que l’effet fiscal des ajustements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents. Les tableaux présentent aussi les données financières les plus comparables en normes IFRS et une réconciliation des données non-IFRS.

Information financière complémentaire à taux de change constants

Lorsque la Direction du Groupe considère que cela peut être utile à la compréhension des tendances de l’activité, le Groupe met à disposition des pourcentages de variation de son chiffre d’affaires (en normes IFRS aussi bien qu’en non-IFRS) pour éliminer l’impact de la variation des taux de change, en particulier l’euro / US Dollar et l’euro / JPY. Dans le cas où l’information est susnommée « à taux de change constants », les données de la période « précédente » ont été recalculées sur la base des taux de change moyens de la même période de l’année actuelle, puis comparées aux données de la même période de l’année en cours.

A propos de Dassault Systèmes

Dassault Systèmes, « The 3DEXPERIENCE Company », offre aux entreprises et aux particuliers les univers virtuels nécessaires à la conception d’innovations durables. Ses solutions leaders sur le marché transforment pour ses clients, la conception, la fabrication et la maintenance de leurs produits. Les solutions collaboratives de Dassault Systèmes permettent de promouvoir l’innovation sociale et offrent de nouvelles possibilités d’améliorer le monde réel grâce aux univers virtuels. Avec des ventes dans plus de 140 pays, le Groupe apporte de la valeur à plus de 190 000 entreprises de toutes tailles dans toutes les industries. Pour plus d’informations : www.3ds.com.

CATIA, SOLIDWORKS, SIMULIA, DELMIA, ENOVIA, GEOVIA, EXALEAD, NETVIBES, 3DSWYM, et 3DVIA sont des marques déposées de Dassault Systèmes ou de ses filiales aux USA et/ou dans d'autres pays.

(Tableaux ci-après)

TABLE DES MATIERES

Chiffres clés non-IFRS

Compte de résultat consolidé résumé

Bilan consolidé résumé

Tableau de flux de trésorerie consolidés résumés

Réconciliation IFRS - non-IFRS

DASSAULT SYSTÈMES
CHIFFRES CLES non-IFRS
(données non auditées ; en millions d’euros sauf données par action, effectif de clôture et taux de change)

Les chiffres clés non-IFRS excluent le traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, les amortissements des actifs incorporels acquis, les autres produits et charges opérationnels, nets, certains éléments financiers non-récurrents ainsi que l’impact fiscal de ces retraitements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents.

Les données en normes IFRS et la réconciliation des données en normes IFRS et non-IFRS sont présentées dans les tableaux présentés séparément.

En millions d’euros à l’exception des données par action et des pourcentages   Trois mois clos le 31 décembre   Douze mois clos le 31 décembre
    2014   2013   Variation   Variation à taux de change constants   2014   2013   Variation   Variation à taux de change constants
Chiffre d’affaires non-IFRS € 694,1   € 566,0   23%   20%   € 2 346,7   € 2 072,8   13%   16%
 
Chiffre d’affaires non-IFRS par activité
Ventes de logiciels 608,8 511,7 19% 17% 2 078,6 1 887,5 10% 13%
Nouvelles licences 200,0 156,9 27% 24% 581,5 500,1 16% 18%
Licences périodiques, maintenance et

autres ventes de logiciels

408,8 354,8 15% 13% 1 497,1 1 387,4 8% 11%
Prestations de services et autres 85,3 54,3 57% 54% 268,1 185,3 45% 46%
 
Chiffre d'affaires logiciel récurrent non-IFRS 404,3 351,1 15% 13% 1 485,8 1 379,4 8% 11%
 
Chiffre d’affaires logiciel non-IFRS par ligne de produit
Logiciel CATIA 230,5 215,3 7% 8% 838,6 818,9 2% 7%
Logiciel ENOVIA 77,8 72,4 7% 5% 262,8 249,4 5% 6%
Logiciel SOLIDWORKS 125,9 104,3 21% 14% 447,7 409,5 9% 10%
Autres logiciels 174,6 119,7 46% 42% 529,5 409,7 29% 31%
 
Chiffre d’affaires non-IFRS par zone géographique
Amériques 206,1 149,5 38% 29% 677,4 569,6 19% 20%
Europe 325,4 273,0 19% 17% 1 075,5 940,2 14% 14%
Asie   162,6   143,5   13%   16%   593,8   563,0   5%   15%
 
Résultat opérationnel non-IFRS € 225,4 € 197,4 14% € 699,2 € 652,8 7%
Marge opérationnelle non-IFRS 32,5% 34,9% 29,8% 31,5%
Résultat net non-IFRS 148,9 128,6 16% 465,5 445,5 4%
Résultat net dilué par action non-IFRS   € 0,58   € 0,51   15%       € 1,82   € 1,75   4%    
Effectif de clôture   13 345   10 685   25%       13 345   10 685   25%    
 
Taux de change moyen USD / Euro 1,25 1,36 (8%) 1,33 1,33 0%
Taux de change moyen JPY / Euro   142,8   136,5   5%       140,3   129,7   8%    

* BNPA ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014

DASSAULT SYSTEMES

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE EN IFRS

(données non auditées ; en millions d’euros sauf données par action)
En millions d’euros à l’exception des données par action et des pourcentages   Trois mois clos le 31 décembre   Douze mois clos le 31 décembre
31 décembre   31 décembre   31 décembre   31 décembre
    2014   2013   2014   2013
Nouvelles licences 199,2 156,9 579,4 500,1
Licences périodiques, maintenance et autres ventes de logiciels 393,0   354,2   1 455,6   1 380,7
Ventes de logiciels 592,2 511,1 2 035,0 1 880,8
Prestations de services et autres 81,0   54,3   259,3   185,3
Chiffre d’affaires total € 673,2 € 565,4 € 2 294,3 € 2 066,1
Coût des ventes de logiciels, hors amortissement des actifs incorporels acquis (36,5) (26,5) (117,3) (97,7)
Coût des prestations de services (73,2) (43,3) (225,9) (163,7)
Frais de recherche et de développement (111,6) (96,5) (409,7) (375,5)
Frais commerciaux (203,8) (170,1) (748,5) (665,2)
Frais généraux et administratifs (50,4) (40,2) (189,4) (153,4)
Amortissement des actifs incorporels acquis (41,2) (25,4) (133,4) (100,9)
Autres produits et charges opérationnels, nets (7,9)   2,7   (39,3)   (6,7)
Charges opérationnelles totales (€ 524,6)   (€ 399,3)   (€ 1 863,5)   (€ 1 563,1)
Résultat opérationnel € 148,6 € 166,1 € 430,8 € 503,0
Produits financiers et autres, nets 2,0   2,7   15,0   18,0
Résultat avant impôt 150,6 168,8 445,8 521,0
Charge d’impôt sur le résultat (50,2) (59,9) (153,3) (165,8)
Résultat net 100,4 108,9 292,5 355,2
Intérêts minoritaires (1,0)   (0,8)   (1,2)   (2,9)
Résultat net part du groupe € 99,4   € 108,1   € 291,3   € 352,3
Résultat net par action 0,39   0,43   1,16   1,41
Résultat net dilué par action € 0,39   € 0,43   € 1,14   € 1,38
Moyenne pondérée du nombre d’actions (en millions) 251,7   250,9   250,9   249,7
Moyenne pondérée du nombre d’actions après dilution (en millions)   255,3   255,8   255,3   255,2

* BNPA ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014

 

Variation du chiffre d’affaires publié et à taux de change constants en IFRS

Trois mois clos le 31 décembre 2014   Douze mois clos le 31 décembre 2014
En normes IFRS   Variation*   Variation à taux de change constants   Variation*   Variation à taux de change constants
Chiffre d’affaires 19% 16% 11% 14%
Chiffre d’affaires par activité
Chiffre d’affaires logiciel 16% 13% 8% 11%
Chiffre d’affaires services et autres 49% 46% 40% 41%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit
Logiciel CATIA 7% 8% 2% 7%
Logiciel ENOVIA 7% 5% 5% 6%
Logiciel SOLIDWORKS 21% 14% 9% 10%
Autres logiciels 33% 30% 21% 23%
Chiffre d’affaires par zone géographique
Amériques 33% 24% 16% 17%
Europe 17% 15% 12% 12%
Asie   9%   10%   4%   14%

*Variation par rapport à la même période de l’année précédente

DASSAULT SYSTEMES

 

BILAN CONSOLIDE EN IFRS*

(données non auditées ; en millions d’euros)
         
En millions d'euros   31 décembre   31 décembre
    2014   2013
 
ACTIF
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1 104,2 1 737,9
Placements à court terme 71,3 65,8
Clients et comptes rattachés, net 627,7 472,6
Autres actifs courants 176,4 143,7
Total actif courant 1 979,6 2 420,0
Immobilisations corporelles, nettes 136,7 100,4
Goodwill et Immobilisations incorporelles, nettes 2 702,6 1 531,7
Autres actifs non courants 149,2   135,8
Total actif   € 4 968,1   € 4 187,9
PASSIF
Dettes fournisseurs 130,3 85,0
Produits constatés d'avance 636,8 489,0
Emprunts courants 10,1 20,0
Autres passifs courants 362,1 294,3
Total passif courant 1 139,3 888,3
Emprunts non-courants 350,0 360,0
Autres passifs non courants 519,3 315,5
Total passif non courant 869,3 675,5
Intérêts minoritaires 16,0 13,6
Capitaux propres, part du groupe 2 943,5   2 610,5
Total passif   € 4 968,1   € 4 187,9

DASSAULT SYSTEMES

TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES EN IFRS

(données non auditées ; en millions d’euros)
         
  Trois mois clos le 31 décembre   Douze mois clos le 31 décembre
En millions d'euros   2014   2013   Variation   2014   2013   Variation
Résultat net part du groupe 99,4   108,1   (8,7)   291,3   352,3   (61,0)
Intérêts minoritaires

1,0

0,8

0,2

1,2

2,9

(1,7)

Résultat net 100,4 108,9 (8,5) 292,5 355,2 (62,7)
Amortissements des actifs corporels 10,5 7,7 2,8 37,0 33,4 3,6
Amortissements des actifs incorporels 41,7 27,2 14,5 139,3 107,9 31,4
Elimination des autres flux sans impact sur la trésorerie 8,9 11,1 (2,2) 11,4 27,1 (15,7)
Variation du BFR (106,7)   (76,5)   (30,2)   19,3   (16,8)   36,1
Flux de trésorerie liés aux opérations d’exploitation € 54,8 € 78,4 (€ 23,6) € 499,5 € 506,8 (€ 7,3)
 
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (18,2) (11,3) (6,9) (45,4) (42,4) (3,0)
Acquisitions de filiales consolidées, nettes de la trésorerie acquise (17,9) (4,3) (13,6) (952,9) (213,4) (739,5)
Vente (acquisition) de placements à court terme, nettes (2,4) 98,1 (100,5) (0,4) 91,4 (91,8)
Achats d'investissements financiers, prêts et autres (1,2)   (5,1)   3,9   (2,2)   (4,2)   2,0
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement (€ 39,7) € 77,4 (€ 117,1) (€ 1 000,9) (€ 168,6) (€ 832,3)
 
Emprunts bancaires (remboursements d'emprunts bancaires) (10,4) (10,0) (0,4) (20,6) 327,8 (348,4)
(Rachat) Cession d’actions propres (20,4) (56,9) 36,5 (171,7) (56,9) (114,8)
Exercice de stock-options 9,6 10,0 (0,4) 57,9 40,1 17,8
Dividendes versés 0,0   0,0   0,0   (35,9)   (34,8)   (1,1)
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement (€ 21,2) (€ 56,9) € 35,7 (€ 170,3) € 276,2 (€ 446,5)
 
Incidence des variations de taux de change sur la trésorerie 6,4 (13,1) 19,5 38,0 (35,8) 73,8
                     
Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie   € 0,3   € 85,8   (€ 85,5)   (€ 633,7)   € 578,6   (€ 1 212,3)
                         
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de la période € 1 103,9 € 1 652,1 € 1 737,9 € 1 159,3
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période   € 1 104,2   € 1 737,9       € 1 104,2   € 1 737,9    

DASSAULT SYSTEMES
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES non-IFRS
RECONCILIATION IFRS – non-IFRS
(données non auditées ; en millions d’euros sauf données par action)

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières complémentaires non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document de référence pour l’exercice clos le 31 décembre 2013 du Groupe déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 28 mars 2014. Pour pallier cette difficulté d’utilisation, les données financières complémentaires non-IFRS ne doivent pas être lues indépendamment, mais toujours associées aux éléments de comptes consolidés préparés selon les normes IFRS.

En millions d’euros à l’exception des données par action et des pourcentages   Trois mois clos le 31 décembre   Variation
2014   Retraitement (1)   2014   2013   Retraitement (1)   2013   IFRS   Non-IFRS (2)
    IFRS       non-IFRS   IFRS       non-IFRS        
Chiffre d’affaires total € 673,2 20,9 € 694,1 € 565,4 0,6 € 566,0 19% 23%
Chiffre d’affaires par activité
Chiffre d’affaires logiciel 592,2 16,6 608,8 511,1 0,6 511,7 16% 19%
Nouvelles licences 199,2 0,8 200,0 156,9 27% 27%
Autres ventes de logiciels 4,5 3,7 22%
Licences périodiques et maintenance 388,5 15,8 404,3 350,5 0,6 351,1 11% 15%
Part du chiffre d’affaires logiciel récurrent 66% 66% 69% 69%
Prestations de services et autres 81,0 4,3 85,3 54,3 49% 57%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit
Logiciel CATIA 230,5 215,3 7%
Logiciel ENOVIA 77,8 72,4 7%
Logiciel SOLIDWORKS 125,9 104,3 21%
Autres logiciels 158,0 16,6 174,6 119,1 0,6 119,7 33% 46%
Chiffre d’affaires par zone géographique
Amériques 198,4 7,7 206,1 149,6 (0,1) 149,5 33% 38%
Europe 318,2 7,2 325,4 272,3 0,7 273,0 17% 19%
Asie   156,6   6,0   162,6   143,5       143,5   9%   13%
Charges opérationnelles totales (€ 524,6) 55,9 (€ 468,7) (€ 399,3) 30,7 (€ 368,6) 31% 27%
Coûts d'attribution d'actions de performance et de stock-options (6,8) 6,8 - (8,0) 8,0 - - -
Coûts d’amortissement des actifs incorporels acquis (41,2) 41,2 - (25,4) 25,4 - - -
Autres produits et charges opérationnels, nets   (7,9)   7,9   -   2,7   (2,7)   -   -   -
Résultat opérationnel € 148,6 76,8 € 225,4 € 166,1 31,3 € 197,4 (11%) 14%
Marge opérationnelle 22,1% 32,5% 29,4% 34,9%
Produits financiers et autres produits, nets 2,0 (0,1) 1,9 2,7 0,2 2,9 (26%) (34%)
Charge d’impôt sur le résultat (50,2) (27,1) (77,3) (59,9) (11,0) (70,9) (16%) 9%
Intérêts minoritaires (1,0) (0,1) (1,1) (0,8) 0,0 (0,8) 25% 38%
Résultat net part du groupe € 99,4 49,5 € 148,9 € 108,1 20,5 € 128,6 (8%) 16%
Résultat net dilué par action (3)   € 0,39   0,19   € 0,58   € 0,43   0,08   € 0,51   (8%)   15%

(1) Dans le tableau de rapprochement ci-dessus, (i) tous les retraitements des données de chiffre d’affaires IFRS correspondent à l’exclusion du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, (ii) tous les retraitements des données de charges opérationnelles IFRS correspondent à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels acquis, des coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, tel que détaillé ci-dessous et des autres produits et charges opérationnels, nets, (iii) tous les retraitements des données de produits financiers et autres, net IFRS correspondent à l’exclusion de certains éléments financiers non récurrents, (iv) tous les retraitements des données de résultat net IFRS correspondent à l’impact combiné de ces différents ajustements, plus, en ce qui concerne le résultat net et le résultat net par action, l’impact fiscal des retraitements ci-dessus et certains effets fiscaux non-récurrents.

                         
Trois mois clos le 31 décembre
En millions d'euros 2014 IFRS Retraitement 2014 2013 IFRS Retraitement 2013
            non-IFRS           non-IFRS
Coût des ventes (109,7) 0,2 (109,5) (69,8) 0,2 (69,6)
Frais de recherche et développement (111,6) 2,5 (109,1) (96,5) 3,2 (93,3)
Frais commerciaux (203,8) 3,0 (200,8) (170,1) 2,8 (167,3)
Frais généraux et administratifs (50,4) 1,1 (49,3) (40,2) 1,8 (38,4)
Coûts d'attribution d'actions de performance et de stock-options       6,8           8,0    

(2) Le pourcentage d’augmentation (diminution) non-IFRS compare les données non-IFRS pour les deux exercices. Dans le cas où les ajustements non-IFRS relatifs à une donnée ne concernent qu’un des deux exercices, l’augmentation (diminution) non-IFRS compare la donnée non-IFRS à la donnée en normes IFRS correspondante.

(3) Sur la base d’une moyenne pondérée de 255,3 millions d’actions diluées pour le T4 2014 et de 255,8 millions d’actions diluées pour le T4 2013, ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014.

DASSAULT SYSTEMES
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES non-IFRS
RECONCILIATION IFRS – non-IFRS
(données non auditées ; en millions d’euros sauf données par action)

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières complémentaires non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document de référence pour l’exercice clos le 31 décembre 2013 du Groupe déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 28 mars 2014. Pour pallier cette difficulté d’utilisation, les données financières complémentaires non-IFRS ne doivent pas être lues indépendamment, mais toujours associées aux éléments de comptes consolidés préparés selon les normes IFRS.

En millions d’euros à l’exception des données par action et des pourcentages   Douze mois clos le 31 décembre   Variation
2014   Retraitement (1)   2014   2013   Retraitement (1)   2013 IFRS   Non-IFRS (2)
    IFRS       non-IFRS   IFRS       non-IFRS        
Chiffre d’affaires total € 2 294,3 52,4 € 2 346,7 € 2 066,1 6,7 € 2 072,8 11% 13%
Chiffre d’affaires par activité
Chiffre d’affaires logiciel 2 035,0 43,6 2 078,6 1 880,8 6,7 1 887,5 8% 10%
Nouvelles licences 579,4 2,1 581,5 500,1 16% 16%
Autres ventes de logiciels 11,3 8,0 41%
Licences périodiques et maintenance 1 444,3 41,5 1 485,8 1 372,7 6,7 1 379,4 5% 8%
Part du chiffre d’affaires logiciel récurrent 71% 71% 73% 73%
Prestations de services et autres 259,3 8,8 268,1 185,3 40% 45%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit
Logiciel CATIA 838,6 818,9 2%
Logiciel ENOVIA 262,8 249,4 5%
Logiciel SOLIDWORKS 447,7 409,5 9%
Autres logiciels 485,9 43,6 529,5 403,0 6,7 409,7 21% 29%
Chiffre d’affaires par zone géographique
Amériques 659,1 18,3 677,4 567,2 2,4 569,6 16% 19%
Europe 1 052,8 22,7 1 075,5 937,8 2,4 940,2 12% 14%
Asie   582,4   11,4   593,8   561,1   1,9   563,0   4%   5%
Charges opérationnelles totales (€ 1 863,5) 216,0 (€ 1 647,5) (€ 1 563,1) 143,1 (€ 1 420,0) 19% 16%
Coûts d'attribution d'actions de performance et de stock-options (43,3) 43,3 - (35,5) 35,5 - - -
Coûts d’amortissement des actifs incorporels acquis (133,4) 133,4 - (100,9) 100,9 - - -
Autres produits et charges opérationnels, nets   (39,3)   39,3   -   (6,7)   6,7   -   -   -
Résultat opérationnel € 430,8 268,4 € 699,2 € 503,0 149,8 € 652,8 (14%) 7%
Marge opérationnelle 18,8% 29,8% 24,3% 31,5%
Produits financiers et autres produits, nets 15,0 (1,8) 13,2 18,0 (0,4) 17,6 (17%) (25%)
Charge d’impôt sur le résultat (153,3) (91,9) (245,2) (165,8) (56,2) (222,0) (8%) 10%
Intérêts minoritaires (1,2) (0,5) (1,7) (2,9) 0,0 (2,9) (59%) (41%)
Résultat net part du groupe € 291,3 174,2 € 465,5 € 352,3 93,2 € 445,5 (17%) 4%
Résultat net dilué par action (3)   € 1,14   0,68   € 1,82   € 1,38   0,37   € 1,75   (17%)   4%

(1) Dans le tableau de rapprochement ci-dessus, (i) tous les retraitements des données de chiffre d’affaires IFRS correspondent à l’exclusion du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, (ii) tous les retraitements des données de charges opérationnelles IFRS correspondent à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels acquis, des coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, tel que détaillé ci-dessous et des autres produits et charges opérationnels, nets, (iii) tous les retraitements des données de produits financiers et autres, net IFRS correspondent à l’exclusion de certains éléments financiers non récurrents, (iv) tous les retraitements des données de résultat net IFRS correspondent à l’impact combiné de ces différents ajustements, plus, en ce qui concerne le résultat net et le résultat net par action, l’impact fiscal des retraitements ci-dessus et certains effets fiscaux non-récurrents.

                         
Douze mois clos le 31 décembre
En millions d'euros 2014 IFRS Retraitement 2014 2013 IFRS Retraitement 2013
            non-IFRS           non-IFRS
Coût des ventes (343,2) 1,1 (342,1) (261,4) 0,9 (260,5)
Frais de recherche et développement (409,7) 16,9 (392,8) (375,5) 14,8 (360,7)
Frais commerciaux (748,5) 13,9 (734,6) (665,2) 12,0 (653,2)
Frais généraux et administratifs (189,4) 11,4 (178,0) (153,4) 7,8 (145,6)
Coûts d'attribution d'actions de performance et de stock-options       43,3           35,5    

(2) Le pourcentage d’augmentation (diminution) non-IFRS compare les données non-IFRS pour les deux exercices. Dans le cas où les ajustements non-IFRS relatifs à une donnée ne concernent qu’un des deux exercices, l’augmentation (diminution) non-IFRS compare la donnée non-IFRS à la donnée en normes IFRS correspondante.

(3) Sur la base d’une moyenne pondérée de 255,3 millions d’actions diluées pour l’année 2014 et de 255,2 millions d’actions diluées pour l’année 2013, ajusté pour refléter la division par deux du nominal de l’action le 17 juillet 2014

Contacts

Dassault Systèmes
François Bordonado /Béatrix Martinez
33.1.61.62.69.24
Etats-Unis et Canada :
Michele.Katz@3DS.com
ou
FTI Consulting
Clément Bénétreau/
Caroline Guilhaume
33.1.47.03.68.10
Rob Mindell
44.20.3727.1000

Contacts

Dassault Systèmes
François Bordonado /Béatrix Martinez
33.1.61.62.69.24
Etats-Unis et Canada :
Michele.Katz@3DS.com
ou
FTI Consulting
Clément Bénétreau/
Caroline Guilhaume
33.1.47.03.68.10
Rob Mindell
44.20.3727.1000