Arch Reinsurance Ltd. annonce des mesures de soutien stratégique concernant sa co-entreprise Gulf Re

HAMILTON, Bermudes--()--Arch Reinsurance Ltd. (Arch) a annoncé aujourd’hui un certain nombre d’initiatives stratégiques pour fournir un appui supplémentaire à Gulf Reinsurance Ltd. (Gulf Re), un réassureur spécialisé installé dans le Dubaï International Financial Centre (DIFC), fondé conjointement par Arch et Gulf Investment Corporation (GIC) en 2008. Arch a donné son accord de principe pour acquérir la propriété intégrale de Gulf Re, sous réserve de l’approbation de la Dubaï Financial Services Authority. Pour mieux soutenir les activités de Gulf Re avant le début de la saison de renouvellement, le 1er janvier, Arch conclura aussi un accord de rétrocession en participation détenue à 90 % non plafonnée pour compte propre des engagements nets de Gulf Re, et un transfert du portefeuille de pertes de toutes les activités existantes de Gulf Re, à compter du 1er octobre 2014. Une fois ces accords conclus, Arch annulera sa convention en excédent de pertes existante avec Gulf Re.

Gulf Re continuera de bénéficier des relations de GIC, qui sera toujours représentée au conseil d’administration de Gulf Re et détiendra toujours un intérêt économique continu dans les résultats de Gulf Re.

Une fois les nouvelles initiatives stratégiques en place, nous pensons que Gulf Re sera en bonne position pour remporter de nouveaux marchés. Gulf Re bénéficie de la vaste expérience de son équipe dirigeante basée à Dubaï, sous la houlette de Christian Vogel. En outre, Gulf Re continue d’être exceptionnellement bien capitalisée. À la fin de 2013, le ratio de solvabilité de Gulf Re selon la notation BCAR d’A.M. Best était largement supérieur aux exigences de fonds propres de la société de notation pour sa plus haute cote A++. Nous estimons aussi que, après la prise en compte des résultats de souscription projetés de Gulf Re pour l’ensemble de l’exercice 2014 et, à l’exclusion de l’avantage de la nouvelle quote-part et du transfert du portefeuille de pertes d’Arch, nos prévisions de ratio BCAR à la fin de 2014 pour Gulf Re resteront considérablement supérieures au niveau de fonds propres requis pour une cote A++ d’A.M. Best.

À propos d’Arch Reinsurance Ltd.

Arch Reinsurance Ltd. est une division d’Arch Capital Group Ltd., une société basée aux Bermudes qui délivre des produits d’assurance et de réassurance à l’échelle mondiale à travers ses filiales à part entière. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.archcapgroup.com.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

La loi américaine de 1995 intitulée Private Securities Litigation Reform Act constitue une règle refuge en matière d’énoncés prospectifs. Le présent communiqué de presse, mais aussi les déclarations orales ou écrites faites par Arch Capital Group Ltd. et ses filiales ou en leur nom, sont susceptibles de contenir des énoncés prospectifs concernant la manière dont ces entités perçoivent les événements à venir et l’évolution des résultats financiers. Hormis ceux qui concernent des faits passés, tous les énoncés qui figurent dans le présent communiqué de presse ou qui sont donnés en référence sont des énoncés prospectifs.

En règle générale, un énoncé prospectif contient des verbes conjugués au futur ou indiquant une incertitude, comme « s’attendre à », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « croire » ou « continuer », ainsi que leurs dérivés, synonymes ou antonymes. Les énoncés prospectifs sont fonction de la manière dont la société et ses filiales évaluent actuellement les risques et les incertitudes. Les événements et les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Voici la liste non exhaustive des facteurs susceptibles d’influer sur les résultats réels et de les faire diverger considérablement de ceux indiqués dans les énoncés prospectifs : une mauvaise conjoncture économique, un accroissement de la concurrence, une évolution des tendances en ce qui concerne le prix et la durée des polices d’assurance, une modification de la façon de procéder des agences de notation et notre capacité de conserver et d’améliorer nos notations, une fluctuation du rendement des placements, le départ de collaborateurs jouant un rôle clé, l’insuffisance de nos réserves pour sinistres restant à payer, le degré et la fréquence des pertes, des rapports sinistres-primes supérieurs aux prévisions et une évolution défavorable des déclarations de sinistre ou des frais d’expertise, une augmentation de la fréquence ou de la gravité des catastrophes imprévisibles, que celles-ci soient naturelles ou dues à l’homme, les conséquences des actes de guerre ou de terrorisme, une modification de la réglementation ou du droit fiscal aux États-Unis ou ailleurs, notre capacité à incorporer, établir et stabiliser les processus opérationnels, et à intégrer à nos activités celles des entreprises que nous avons acquises ou pourrions acquérir, une modification des principes ou des politiques comptables, une différence notable entre les évaluations réelles et estimées des ententes relatives aux fonds de garantie et aux mises en commun obligatoires, la possibilité pour nous de souscrire une police de réassurance pour gérer notre exposition nette et brute aux risques, l’impossibilité pour des tiers de s’acquitter de leurs obligations envers nous et d’autres facteurs que nous avons indiqués dans nos rapports déposés auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis.

La précédente liste de facteurs importants ne doit pas être considérée comme étant exhaustive et elle doit être lue en parallèle avec les mises en garde figurant dans les présentes ou ailleurs. Tous les énoncés prospectifs verbaux ou écrits ultérieurs qui pourront nous être attribués, à nous ou à une personne s’exprimant en notre nom, seront expressément et intégralement assujettis à ces mises en garde. Nous ne nous engageons pas à mettre à jour, corriger et rendre public un énoncé prospectif quand un fait nouveau existe, un nouvel événement se produit, etc.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Arch Capital Group Ltd.
Mark D. Lyons, 441-278-9250

Contacts

Arch Capital Group Ltd.
Mark D. Lyons, 441-278-9250